Agonie
Bienvenue sur Agonie !

Voici les liens utiles pour te connecter et t'enregistrer.
Il est également recommandé de lire le Guide du survivant.

Bonne visite et à bientôt!


ChatboxAccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez|
Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
MessageSujet: [TERMINE][03 octobre] Mauvais arrêt Ft. Takeshi & Jessica Mar 12 Juin - 22:31
Leïa Anderson
Quelle belle journée! Pour la première fois en trois jours, le ciel est bien découvert réchauffant particulièrement bien l’atmosphère. En plus de ça, Jessica a déniché une jeep hier qui a fait remonter une quantité de souvenirs incroyable à ma mémoire. Je suis donc sortie un petit coup pour profiter de l'après-midi. Jessica m'a accompagné pour l'occasion et la petite génie qui gère la maintenance du groupe m'a relancé l'eau vers midi pour que je prenne une bonne douche après les heures normalement autorisées mais je suis du genre lève-tard... Bref, une merveilleuse journée donc!

Me voici donc à nouveau devant une station service, pas que j'ai un truc avec ce genre de bâtiments mais il faut reconnaître que la diversité d'équipement en fait un lieu idéal pour récupérer tout ce qui peut être utile. Deux morts qui s'acharnaient sur une berline se tournent vers moi avant de m'attaquer. Rapidement, je me place en position de lancer, javelot en main, batte posée au sol. L'espèce de lance improvisée fonce droit dans un des morts et l'empale contre la voiture tandis que le second me fonce dessus. Un bon coup de batte le fait reculer avant qu'un second l'envoie définitivement au tapis.

Le monstre cloué à l'auto n'est pas forcément un danger immédiat mais premièrement, sa présence me gène quand même et de deux, je préfère éviter de lui laisser trop d'occasions de se décrocher et de me foncer à nouveau dessus. C'est donc un dernier coup de ma batte de baseball qui lui brise le crâne déjà attaqué par je ne sais quoi.

Pas besoin de récupérer mon javelot tout de suite, c'est plus un poids mort en intérieur puisque je n'ose pas l'utiliser comme lance. Je le laisse donc là en attendant et contourne la berline pour me diriger vers l'entrée du bâtiment. C'est au moment où je passe devant le coffre que j'entends des bruits venant de l'intérieur. Intriguée, je m'arrête pour observer l'intérieur et fait un coup le tour pour vérifier les sièges conducteur et passagers. La voiture est en toute logique vide mais le bruit venait forcément de quelque part. Si ce n'est pas un animal enfermé par mégarde, ça vient probablement du coffre.

Je retourne donc vers le coffre et observe un peu le mécanisme avant de l'ouvrir. La boite de métal s'ouvre finalement pour laisser apparaître un gamin asiatique.

- NOM DE DIEU!

Sous l'effet de la surprise, je recule d'un bon en levant ma batte de baseball. Qu'est-ce qu'un gamin foutait dans un coffre de voiture?
avatar
Messages : 163
Date d'inscription : 05/06/2018
Crédit Avatar : Image google

Feuille de personnage
Vie:
50/50  (50/50)
Santé mentale:
75/100  (75/100)
Inventaire:
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: [TERMINE][03 octobre] Mauvais arrêt Ft. Takeshi & Jessica Mer 13 Juin - 1:20
takeshi kuribayashi
- (Cantonnais) Laissez-moi sortir de là ! C'est bon j'ai compris la leçon ! Laissez-moi repasser à l'arrière merde !
Hurla une énième fois Takeshi en tembourinnant sur le coffre (certes spacieux) du 4x4 où il était installé. La réponse qu'il obtenu alors traduisit de manière ferme le refus d'un homme qui s'était déja fait avoir à deux reprise par le discours sur le repentir (ce qui lui avait couté à chaque fois un oeil au beurre noir)
- (Cantonnais) Fermes-la !
N'ayant rien d'autre à faire pour occuper sa journée, Takeshi continua à taper dans le coffre jusqu'à ce que son énergie ne lui fasse défaut. A ce stade, il n'essayait plus de s'échapper, il avait juste l'intention de pourrir la vie un maximum à ses ravisseurs... C'était la moidre des choses s'ils avaient l'intention de le convoyer jusqu'à Hong-Kong dans une putain de malle ! D'autant que autant son grand-père n'aurait pas aimé que son petit-fils soit bringueballé dans un coffre, autant son oncle en avait certainement rien à foutre tant que son neveu héritier revenait à bon port...

Acceptant cette fatalité, le jeune asiatique finit par trouver le sommeil tandis que le 4x4 de ses ravisseurs arpentait ce qu'il pensait être les routes du Canada. Ce n'est qu'après plusieures heures qu'un chaos de la route ne finit par le réveiller : le véhicule s'était arrêté...
Il ne fallut pas longtemps au jeune Takeshi pour réflechir : si le véhicule était arrêté, cela signifiait qu'il avait éventuellement une maigre chance d'alerter un passant non loin de là. Tandis qu'il entendait un de ses ravisseurs ouvrir la trappe d'essence pour alimenter un peu le véhicule, Takeshi tendit l'oreille pour savoir si quelqu'un approchait... Une situation qui ne tarda pas à se manifester d'ailleurs !

Alors que quelqu'un semblait se rapprocher du coffre, Takeshi commença à tambourinner en hurlant de toutes ses forces et hurlant
"heeeeeeeeelp !" dans l'espoir que la personne passant à proximité ne daignerait à venir l'aider...
Sauf qu’en fait, à en juger aux bruits de lutte qui s’ensuivirent et aux cris de ses ravisseurs, le sauveur de Takeshi était peut-être un brin violent… En revanche, c’est quand les cris se turent et que le coffre commença à trembler sous la force d’impacts puissants que Takeshi commença à légèrement mouiller son éminence… Ce qui se passait à l’extérieur de cette voiture n’était certainement pas normal, et surtout pas en juger le vacarme assourdissant provoqué par la lunette arrière quand elle se brisa sous les coups.
Bientôt, alors que le jeune homme confus, était sur le point de mouiller son éminence, les bruits de coups cessèrent et ceux de lutte reprirent, très brièvement… Un bruit d’os brisés parvint jusqu’aux oreilles de Takeshi et lui glaça le sang, puis le silence de nouveau… Jusqu’à ce que quelqu’un de visiblement plus pacifique ne soit en train de fouiller la voiture devant.
Takeshi hésita à manifester sa présence, mais quoi qu’il puisse se passer, il devait sortir de ce coffre au plus vite, aussi balança-t-il ses pieds contre le coffre de nouveau, avec l’espoir que les coups qu’il semblait avoir reçu l’aient suffisamment fragilisé pour pouvoir s’ouvrir. Alors Takeshi frappa… D’abord un, puis deux, puis trois coups afin d’ouvrir ce satané coffre, mais ce n’est pas grâce à son action qu’il finit par s’ouvrir ! Alors qu’il se préparait à donner un quatrième coup, la lumière s’introduit d’un coup dans le réceptacle, éblouissant de ce fait l’asiatique qui plissa les yeux pour mieux apercevoir la jeune femme qui venait d’ouvrir le coffre.

- NOM DE DIEU !
Le juron fit sursauter l’adolescent mais quand elle se recula pour saisir ce qui semblait être une batte de baseball, le jeune garçon laissa son instinct lui dicter chacun de ses mouvements.
D’un geste rapide, il bondit du coffre et s’éloigna de quelques pas pour trouver le premier objet servant d’arme dont il pouvait s’emparer ; en l’occurrence, ce fut le pistolet de la pompe à essence qu’il braqua sur la jeune fille, menaçant de l’asperger d’hydrocarbures si elle faisait un pas vers lui (eh oui, on fait ce qu’on peut avec ce qu’on a…).
La tension étant palpable, Takeshi ne remarqua pas le carnage autours de lui, se concentrant juste sur cette demoiselle qu’il menaçait avec cette arme de distance incongrue. Conscient de son infériorité et de la confusion de sa situation, Takeshi s’exprima pour la première fois depuis un moment dans la langue de Shakespeare.

- Je veux pas mal.
avatar
Messages : 65
Date d'inscription : 29/05/2018
Crédit Avatar : Moi

Feuille de personnage
Vie:
50/50  (50/50)
Santé mentale:
85/100  (85/100)
Inventaire:
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: [TERMINE][03 octobre] Mauvais arrêt Ft. Takeshi & Jessica Mer 13 Juin - 18:09
Jessica Adams
Notre petite excursion de la veille avait été maigre pour le groupe, mais pour nous riche. La jeep découverte dans le garage d’une maison avait emplis les yeux de Leia de joie. Aussi je lui avais promis quand on est rentrée de la laisser dormir le lendemain. Ce que j’ai fait. Mais comme je suis une lève tôt, enfin plus tôt qu’elle, j’ai déjeuné et dessiner. En réalité je l’ai dessinée en train de dormir. Au moins j’avais un modèle sous la main qui ne bougeait pas trop. J’ai eu finit mon dessin alors qu’elle dormait encore. Je le lui ai laissé a vue avec un petit déjeuner fait avec ce qu’on avait trouvé hier. J’ai ensuite été aidé un peu les quelque uns qui voulait son aide mais qui ont accepté la mienne. Je suis revenue plus tard et elle m‘a fait part de son envie de refaire une sortie. A pied à nouveau. Je lui ai demandé si elle voulait que je l’accompagne. Et elle a accepté. Je l’ai donc suivie. Direction une station-service. L’idée est bonne. En général, il y a plein de chose dans une station pareille. Entre la nourriture, les outils, les boissons, … C’est une excellente idée.

Lorsqu’on arrive sur place la présence de deux putréfiés s’acharnant sur une berline nous amène a plus de prudence. Apres un rapide coup d’œil je ne voie que c’est deux-là. Leia a quant à elle déjà préparer son assaut au javelot. Je m’écarte et lui laisse le passage comme un majordome le ferait devant un invité de marque. Le lancer est beau et va se ficher dans un des putrides le clouant a la portière de la voiture. J’applaudis ma « frangine ». Elle s’approche de l’autre et fait ce qu’elle fait si bien, jouer de la batte. Je laisse faire. A vrai dire elle a tellement réussis à se détacher de cela. Que pour elle c’est de la survie, c’est logique. Mais moi je n’y arrive pas. Je voie les mort c’est vrai mais je voie ce qu’ils ont été avant : des êtres vivant. Et les « tuer » c’est mal. On ne tue pas. Ce n’est pas naturel et c’est répréhensible par la loi. Elle a beau me dire que la loi on s’en fout que le monde a changé. Moi j’ai du mal et j’espère encore que le gouvernement va nous sortir de la merde et une solution. En attendant, je la laisse faire.

Je fouille les deux corps qu’elle vient de renvoyer au royaume d’Hadès. Mais je ne trouve rien de bien intéressant. Des pièces de monnaie, un portefeuille vide avec des cartes de banque et des papiers, des clés de maison. Rien d’exceptionnel et de bien utile. Entre temps elle a ouvert le coffre et fait un bond en arrière je n’ai remarqué la situation que quand la voiture à bouger sous le poids d’un corps qui s’en extirpe. Je me redresse et voie un jeune asiatique allez ramasser de quoi se faire une arme et ma frangine brandir sa batte. Je sens venir le conflit comme avec Savannah et la dame à la hache de l’autre jour. Je me jette devant eux en écartant les bras pour éviter toutes bêtises. Je signe à Leia.

- « Attends pas besoin de se battre. On peut peut-être l’aider ou à l’inverse lui nous aider.

Je sors mon carnet et un stylo et j’écris rapidement avant de lui tendre lentement la feuille ou j'ai écrit.

--Bonjour on ne te veut pas de mal. Qui est tu ? Moi c’est Jessica. Si j’écris c’est parce que je suis sourde. Elle s’est Leia. Qu’est-ce que tu faisais dans le coffre de cette voiture ? Et tu y es depuis longtemps ? --
avatar
Messages : 363
Date d'inscription : 30/05/2018
Crédit Avatar : image du net remise en format par moi

Feuille de personnage
Vie:
45/50  (45/50)
Santé mentale:
60/100  (60/100)
Inventaire:
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: [TERMINE][03 octobre] Mauvais arrêt Ft. Takeshi & Jessica Jeu 14 Juin - 20:12
Leïa Anderson
Si je m'attendais à ça! Le gamin sort assez vite de son coffre et semble pas mal effrayé. Il parvient cependant à baragouiner quelques mots d'anglais pour me faire comprendre qu'il ne nous veut pas de mal. En même temps... Je viens de le sortir d'un coffre, ce serait non seulement téméraire mais très con de m'agresser maintenant alors que j'ai une batte de baseball.

Je laisse Jessica faire, de toute façon pour un étranger, c'est probablement plus facile de lire l'anglais que de le comprendre. Dans tous les cas, j'abaisse ma garde pour ne pas avoir l'air de me tenir prête à lui défoncer le crâne. Pauvre gamin quand même. Comment il s'est retrouvé là-dedans? Il a l'air vachement jeune, peut-être qu'il s'y est réfugié de son plein gré?

Je jette un regard à l'intérieur de la voiture mais à part un disque de Mungo Jerry, il n'y a rien de bien intéressant. Je reporte donc mon attention sur les morts que j'ai éliminé un peu plus tôt et particulièrement celui que j'ai empalé contre l'auto. Maintenant debout par l'arme, je peux l'examiner d'assez près, assez près en tous cas pour déterminer avec précision ses origines ethniques.

Il s'agit d'un asiatique, nous avons donc un asiatique zombifié qui s'acharnait sur une voiture dans laquelle se trouvait un enfant asiatique. Peut-être de la famille, un parent?
Je retourne vers Jessica et le garçon avec l'air un peu plus calme que quand il m'a fait louper un battement de coeur en sortant de sa boîte comme un diablotin.

- Ça va? Je m'appelle Leïa.

D'un geste efficace, je fais glisser mon sac sur mon épaule pour le passer devant moi et chercher dedans avant d'en sortir une bouteille d'eau et une barre de Oh Henry! que je lui tends avec un sourire.

- Tiens. Tant que tu n'es pas allergique au beurre de cacahuètes, tout ira bien.

Maintenant que tout est beaucoup plus calme et que mon adrénaline est redescendue, je peux porter un peu plus attention au jeune homme qui, aux vues de son état, semble avoir passé quand même quelques jours dans son coffre. Il a probablement bien plus faim qu'on ne le pense d'ailleurs. Pauvre gosse.

- Tu ne crains rien maintenant, on ne te fera pas de mal.

J'ajoute un sourire à ma phrase pour Jessica qui doit bien savoir où je veux en venir. C'est pas mon genre de laisser quelqu'un dans le besoin sans l'aider, tant qu'on ne me surprend pas au point que j'en jure...
avatar
Messages : 163
Date d'inscription : 05/06/2018
Crédit Avatar : Image google

Feuille de personnage
Vie:
50/50  (50/50)
Santé mentale:
75/100  (75/100)
Inventaire:
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: [TERMINE][03 octobre] Mauvais arrêt Ft. Takeshi & Jessica Sam 16 Juin - 14:35
takeshi kuribayashi
Avec pour tout armement une pompe à essence, le jeune Takeshi n’en menait pas large… Si cette personne décidait de lui porter un coup, il ne pourrait qu’essayer d’esquiver parce qu’une riposte aurait de toute façon un effet très limité étant donné l’arme qu’il avait dans les mains.
Mais, à son grand soulagement (ou plutôt même grande surprise, c’est selon), la deuxième femme intercéda en sa faveur… Ne comprenant pas vraiment tout d’abord pourquoi elle gesticulait ainsi au lieu de simplement parler, Takeshi compris rapidement qu’elle était en fait sourde muette… Une chose qui lui fut confirmée quand elle lui tendit un petit carnet où elle avait prit le temps de transcrire tout ce qu’elle venait de dire à une vitesse pour le moins impressionnante.
N’ayant pas la même aisance à l’écrit que Jessica, Takeshi s’empara du crayon et écrivit à son tour tout en gardant un œil sur les deux filles, prêt à se défendre en cas d’attaque (se réjouissant au passage car un crayon est toujours plus pratique qu’un pistolet à essence…). Sa réponse pour la sourde-muette serait très directe :
Takeshi, kidnappé. Japonais, plusieurs jours que je suis dedans, enchanté.
Leïa de son côté aurait tout de même droit à une réponse un peu plus élaborée mais à l’oral.

- Je suis Takeshi Kuribayashi, je suis Japonais et j’ai été kidnappé à Anchorage par ces 2 types… Merci de m’avoir aidé.
Dit-il en s’inclinant légèrement en avant, réflexe de remerciement issu de son éducation traditionaliste et Shintoïste. Une fois le geste effectuer cependant, il poserait son regard sur ce qui l’entourait avant de froncer les sourcils. Interloqué, il interrogea les demoiselles autant avec la voix que le regard.
- Pardon de vous le demander mais… Que s’est-il passé ici ? Où est tout le monde, c’est à cause de la rage ? Et où sommes-nous ?
Peu après avoir reçu (ou pas) la réponse à cette question, Takeshi reçu également aussi de quoi se restaurer quelque peu de la part de sa sauveteuse. Partant du principe que l’offrande d’un cadeau était un signe définitif de non hostilité, le jeune homme relâcha enfin sa garde et reçu le présent en se courbant en deux tout en adressant un franc sourire.
- Arigato Gozaimasu ! Mes ravisseurs ne m’ont pas beaucoup nourri ces derniers jours.
Tout en dévorant goulument la barre au beurre de cacahuète, le garçon ouvrit la porte arrière d’où il prit un sac.
- A moi !
Claironna-t-il fièrement en le balançant sur ses épaules. Après cela il se retourna et fini enfin par remarquer le visage mutilé de ses deux ex-ravisseurs par terre. Le garçon devînt instantanément livide et fit un pas en arrière. Hésitant, il fini par lever une main tremblante vers les deux visages des hommes qui l’avaient kidnappé et demanda.
- C’est… C’est vous qui avez fait ça ? Ou c'est... Mais... Mais... Mais qu'est-ce qu'il se passe ici ? Je ne comprend pas...
avatar
Messages : 65
Date d'inscription : 29/05/2018
Crédit Avatar : Moi

Feuille de personnage
Vie:
50/50  (50/50)
Santé mentale:
85/100  (85/100)
Inventaire:
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: [TERMINE][03 octobre] Mauvais arrêt Ft. Takeshi & Jessica Dim 17 Juin - 20:56
Jessica Adams
Le jeune asiatique se repris assez vite voyant qu’on n’était pas belliqueuses. Il en accepta même la barre snack que lui tendit Leia. Je récupérais mon carnet alors qu’ils se parlaient entre eux. Ce que je lus me surprit. Il avait été kidnappé. Et cela faisait plusieurs jours qu’il était là-dedans. Mince. Je restais circonspecte vis-à-vis de ce qui se passait. Comment réagir ? C’est la première fois que je suis confrontée à ce genre de chose. Je le voie ouvrir la porte de la voiture et récupérer quelque chose dedans. Je me tourne vers Leia un peu perdue dans ce qu’on doit faire, et lui signe

- « Mince on peut pas le laisser là. Qu’est-ce qu’on fait ? »

Alors que je questionne Leia sur ce qu’on peut faire le jeune homme remarque enfin l’environnement. Et ça semble lui être complètement étranger comme si il n’était pas au courant des derniers évènements. S’il est resté dans le coffre tout le temps du trajet et sur ce parking depuis son kidnapping. C’est logique. Par contre moi lui expliquer ça va être très très compliqué et long à écrire. En fait je prierais presque pour qu’un cadavre rampant approche suffisamment lentement pour qu’il se fasse une idée. J’ai une idée peut être que dans la station il y aurait une des dernières éditions du journal ou de tabloïde qui parlerais du début de la catastrophe. Je me dirige vers la station et regarde si je peux entrer sereinement. Je ne cherche pas à prendre quelque chose qui nous intéresserai la ce qui m’importe c’est une gazette qui relaterai les dernier fait relater. J’en trouve une je la prends quand soudain sors une putréfiée de derrière le comptoir. Je fais un bond en arrière avec le journal en criant dans le genre de cris qu’une sourde muette peu émettre. Je me rue dehors attrapant Leia pour la placer face au danger potentiel. Soit elle pourra nous en débarrasser soit on fout le camp. Je tends à Takeshi le journal avec en gros titre les derniere nouvelle.
avatar
Messages : 363
Date d'inscription : 30/05/2018
Crédit Avatar : image du net remise en format par moi

Feuille de personnage
Vie:
45/50  (45/50)
Santé mentale:
60/100  (60/100)
Inventaire:
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: [TERMINE][03 octobre] Mauvais arrêt Ft. Takeshi & Jessica Dim 17 Juin - 23:08
Leïa Anderson
Je suis un peu désarçonnée devant la vivacité du gamin qui n'a pas l'air de comprendre vraiment ce qu'il se passe autour de lui. En même temps quand on sort d'un coffre...
Je prends la parole histoire de focaliser un peu son attention.

- L'épidémie ne s'est pas arrêtée, ça s'est étendu un peu partout. Le pays est bouclé depuis une semaine et personne n'entre ou ne sort. On est à Burlington, Vermont. Tu viens d'où exactement?

C'est quand même surprenant, on dirait quand même qu'il était retenu en otage là dedans, il a probablement passé la frontière canadienne avec ses ravisseurs avant d'arrive ici.
Le garçon croque dans le chocolat tout en sortant un sac de l'auto et m'indique qu'il est à lui sous mon regard ahuri pendant que Jessica part fouiller une petite boutique en attendant que je le briefe. Mais pour le coup, j'ai envie de l’applaudir en le félicitant comme un petit gamin parce que je suis sensée faire quoi d'autre face à ça. Je me retiens tout de même et tend le bras pour lever le pouce dans un beau "Approved" made in Leïa.

Finalement, il remarque les deux zombies que j'ai envoyé en enfer un peu plus tôt et les reconnaît, ben oui... deux asiatiques, ça aurait été quand même un hasard un peu gros qu'ils s'acharnent sur une voiture qui n'était pas la leur et qu'ils ne soient pas liés au jeune garçon enfermé dedans. Burlington étant une ville de campagne, c'est vrai que la population asiatique n'était pas très présente à part sur le campus universitaire. Je lève les mains au niveau de mes épaules en signe d’apaisement et évite moi-même de regarder les cadavres étendus en parlant.

- Ils étaient déjà morts quand on est arrivées. Je t'assure qu'on s'est juste défendue, ils ont été mordus. C'est le cas de la plupart des gens en Amérique maintenant...

Tout à coup, Jessica déboule de la boutique et m'attrape par les épaules pour me poster face à une morte qui prend son élan. Le truc, c'est qu'avec Jessica dans mon dos, je ne peux pas vraiment armer mon coup et finalement, je la frappe du bout de la batte pour la repousser avant d'attraper mon amie pour la décaler vers ma gauche, déplacer mon pied droit et finalement être prête à recevoir le monstre qui revient à la charge.
Cette fois-ci, le coup porté est suffisant pour qu'un craquement sonore se fasse entendre au moment où j'abats mon arme sur son crâne, l'envoyant mordre la poussière de façon littérale.

Un peu tendue par l'appréhension, je vérifie soigneusement que Jessica n'a rien avant de reporter mon attention sur le jeune Takeshi Kuriquelque chose, il parlait vraiment trop vite pour moi, et m'approche de lui en baissant mon arme ensanglantée.

- Ça va? Tu te sens bien?
avatar
Messages : 163
Date d'inscription : 05/06/2018
Crédit Avatar : Image google

Feuille de personnage
Vie:
50/50  (50/50)
Santé mentale:
75/100  (75/100)
Inventaire:
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: [TERMINE][03 octobre] Mauvais arrêt Ft. Takeshi & Jessica Mar 19 Juin - 21:50
takeshi kuribayashi
Alors même que sa bouche était encore pleine de la barre chocolatée, le jeune homme s’était arrêté de mâcher pour laisser entrouvrir une bouche bée à 100% en examinant un peu plus l’état des hommes qui l’avaient kidnappé. Sûr, il ne regrettait pas leur mort (même si après tout, ce n’était que des soldats qui faisaient leur travail) et leur aurait lui-même cassé la gueule s’il en avait eu l’occasion ! Mais là tout de même, l’état de leur visage témoignait d’une mort particulièrement horrible et d’une violence rare, une mort comme les filles qui l’avaient secouru n’étaient certainement pas capables d’infliger avec leur batte de baseball.

Ramené à la réalité par les mots de Leïa, le jeune asiatique lui répondit.

- Hein ? Heu, Alaska… J’étais dans le coffre depuis Anchorage. Ces types voulaient m’emmener à Hong-Kong… Mais attendez, qu’est-ce qui se passe exactement ? Je veux dire, ça avait l’air compliqué aux infos certes, mais là… Je… Je ne comprends rien du tout on dirait des… Des…
Takeshi ne prononça pas le mot, estimaient que ce n’était certainement par sérieux de faire référence aux créatures de Georges Romero, mais quand la sourde dut se défendre face à un être enragé et putréfié surgissant de derrière le comptoir, Takeshi dû se rendre à l’évidence.
- Des zombies…
Ses jambes cessèrent alors de le porter et il regarda la scène d’un air hagard. Sans porter aucune assistance à la demoiselle assaillie, il regarda le zombie l’attaquer et être promptement défait. La coupure de journal qu’on lui apporta un peu plus tard l’aida à réaliser un peu mieux ce qui se passait, mais ça paraissait encore tellement irréel qu’il se pinça et se mit des claques plusieurs fois avant de se relever.
Finalement de nouveau sur ses deux jambes, le jeune asiatique fit un rapide bilan de la situation dans sa tête avant de s’adresser aux deux filles.

- Très bien… Soit c’est un rêve dont je ne réveille pas, soit c’est vrai et c’est pire, mais dans les deux cas, la providence vous a mis avec moi.
Le jeune asiatique n’avait jamais vu beaucoup de films de zombies, mais il savait que cela sous-entendait un combat permanant et la visionn de la batte ensanglantée de Leïa confirma cela. Il sortit donc de son sac son nunchaku qu’il cala sous son bras avant de les écarter en direction des demoiselles.
- Quoi qu’il se passe, je vais faire de mon mieux pour ne pas être un poids. Dites-moi de quelle manière je peux vous aider.
Demanda-t-il d'un air convaincu quand bien même il était encore peu certain de ce qu'il venait de voir.
avatar
Messages : 65
Date d'inscription : 29/05/2018
Crédit Avatar : Moi

Feuille de personnage
Vie:
50/50  (50/50)
Santé mentale:
85/100  (85/100)
Inventaire:
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: [TERMINE][03 octobre] Mauvais arrêt Ft. Takeshi & Jessica Mer 20 Juin - 22:59
Jessica Adams
Elle balaye la tête de la morte d’un coup de batte après l’avoir repoussé pour se dégager de moi qui me trouvais dans son dos. Je ferme les yeux et grince des dents lorsque le coup de batte fracasse le crane. Je sens que je ne m’y ferai jamais a cette visions. J’ai un haut le cœur maintenant que je constate la scène. Mais ça va je me maitrise. Je prends une profonde respiration afin de relâcher la pression mise en place par ce champ de bataille. De son côté le jeune homme asiatique complètement perdu par ce qu’il a vu et lu semble reprendre un peu de contenance. Mais s’il s’en remet moi je ne sais pas comment il fait. Moi je n’y arrive pas. En même temps tout le monde autour de moi semble avoir fait de ce nouveau trip mondial une réalité intégrée à leur vie. Moi je n’y parviens décidément pas. Même si je m’habitue peu à peu à les voir, assister à leur seconde mort de façon souvent violente me colle systématiquement une envie de vomir. C’est pareil pour les vivants. Je ne sais pas comment les gens font pour avoir aussi facile à voir ce genre de scène. J’imagine que sa finit par rentrer dans les mœurs, les habitudes. Ben voilà pour le moment ce n’est pas mon cas. Je le signe d’ailleurs à ma sœur.

- « Comment tu fais pour supporter tout ça. les re-tuer, ces sensations, ces visions, ces odeurs… »

Je n’arrive plus à me signer. J’ai un spasme vomitif qui me vient. Et je suis obligée de me tenir à la voiture, ou était enfermé le jeune homme avant. Je suis obligée de me pencher et de tenir ma tête à hauteur de mes genoux pour éviter de vraiment remettre. Il me faut quelque minute pour que finalement sa revienne. Je les regarde tous les deux. J’ignore si ils sont inquiet ou pas mais comme Takeshi ne sais pas signer j’écris rapidement à son intention.

Citation :
Désolé, j’ai énormément de mal encore avec cette situation et avec le fait de faire ce que Leia a fait a l’instant. Désolé de t’infliger mes haut le cœur avec ce que tu as du subir.


C’est vrai qu’avec tout ça, je pense plus à moi qu’à lui. Lui qui doit être mort de faim et pour preuve la vitesse ou il a engloutit les barre de snacks. Je fouille mon sac et en ressort mon thermos avec le thé que je fais systématiquement le matin. Je lui offre afin qu’il puisse boire un peu. Je me tourne vers Leia et lui signe

- « Désolée frangine. Ça va passer et je vais m’habituer un jour mais pour le moment… Bon on fait quoi et on va où. Il faut l’aider. On fait quoi ? »
avatar
Messages : 363
Date d'inscription : 30/05/2018
Crédit Avatar : image du net remise en format par moi

Feuille de personnage
Vie:
45/50  (45/50)
Santé mentale:
60/100  (60/100)
Inventaire:
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: [TERMINE][03 octobre] Mauvais arrêt Ft. Takeshi & Jessica Jeu 21 Juin - 16:55
Leïa Anderson
En demandant à Takeshi s'il va bien, je me rend compte que Jess n'est pas dans un état bien préférable au sien et je lui tapote dos compatissante. Elle me demande comment je fais pour les achever comme ça et je répond en rigolant.

- C'est un monstre, il veut nous bouffer, il est déjà mort. Je ne fais de mal à personne.

La vision,les odeurs et la sensation de puissance ne sont que du bonus. Toute ma vie, j'ai frappé dans des balles avec toute la force possible et aujourd'hui, cet entraînement paie et j'ai des cibles quand même drôlement plus intéressantes. C'est dangereux et je déteste cette situation, mais je dois bien avouer que les morts dans tout ça, c'est pour le moment plus un défouloir et une menace qu'une véritable crainte.

Finalement, le garçon qu'on vient de récupérer s'empare d'un nunchaku en annonçant qu'il va nous aider. Je souris en réponse et pointe son arme du bout de ma batte.

- Tu sais te servir de ça?

Faut reconnaître que c'est quand même impressionnant, les nunch, c'est vraiment un truc qu'il faut maîtriser pour pouvoir utiliser. Jessica se redresse aussi après avoir fait passer sa nausée et je m'apprête à me rapprocher d'elle avant qu'elle ne se signe.

« Ça va aller beauté... On le ramène non? »

Ça me semble être l'idée la plus logique, ramener le gosse au vieux-marché pour qu'il reste avec nous et l'intégrer au groupe. Y a d'autres jeunes comme lui en plus donc ça devrait convenir.

- Tu veux venir avec nous? On a un endroit sûr dans le centre-ville avec quelques personnes. Pis si tu veux rester avec Jess et moi, chacun fait ses propres sorties, on partage juste les tours de garde et l'entretien des zones communes.

J'espère que ma proposition va le botter mais je n'ai pas vraiment mieux à lui proposer pour l'occasion. Je tend cependant ma main pour lui proposer un deal honnête.
avatar
Messages : 163
Date d'inscription : 05/06/2018
Crédit Avatar : Image google

Feuille de personnage
Vie:
50/50  (50/50)
Santé mentale:
75/100  (75/100)
Inventaire:
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: [TERMINE][03 octobre] Mauvais arrêt Ft. Takeshi & Jessica Ven 22 Juin - 0:31
takeshi kuribayashi
Entre les morts… Des zombies… De la violence et une société probablement en train de partir en sucette, Takeshi se sentait d’un coup submergé par une vague d’émotion contradictoires mais qui appartenaient pourtant au même champ lexical de l’effroi et de l’incertitude.

Alors ça y était ? Comme dans les films ? La fin du monde aux mains des zombies et la chute de la civilisation… Ou bien l’armée avait-elle encore le contrôle de la situation ?! Comment le savoir ?!! Visiblement non sinon c’aurait été des soldats et non ces deux civiles qui l’auraient secouru.

Jessica et sa sœur continuèrent de discuter encore quelques secondes en langue des signes tandis que le jeune asiatique était perdu dans es pensées. Il en fut finalement sorti quand Leïa lui demanda s’il savait se servir du nunchaku, une arme qu’il avait sortie de son sac quelques instants auparavant un peu par réflexe et dont il avait maintenant presque oublié la présence dans sa main.

- Ano ? ah, nunchaku… Oui, je sais l’utiliser, enfin je suis entraîné, mais jamais sur des vrais… Des vrais gens.
Répondit Takeshi avec un grimasse de dégoût à la vue du sang pourri qui maculait maintenant la batte de baseball de son interlocutrice. La femme parla ensuite d’un endroit du centre-ville et Takeshi acquiesça avec un sourire. Il faut dire que la perspective de pouvoir dormir dans un vrai lit et d’avoir un vrai repas l’enjouait particulièrement (même si dans son cas tout plutôt que ce coffre ferait l’affaire en guise de « vrai lit et repas »).
- Hai ! Je vous suis ! Merci de votre offre, je saurai me montrer digne de la confiance que vous m’accordez.
Répondit le garçon en s’inclinant en avant de balancer son sac à dos sur ses épaules. Il fit quelques pas avant de se souvenir subitement de quelque chose. Surmontant son dégoût, il fouilla les poches de ses deux kidnappeurs jusqu’à en exhiber fièrement un téléphone portable ainsi qu’un paquet de cigarette intact qu’il tendit à ses sauveteuses.
- Tenez ! Je croire qu’il y a certainement des gens qui seront contents d’avoir ça non ?
Dit-il avec le sourire avant de coller le téléphone portable à son oreille.
- S’il y a encore du réseau, je dois essayer d’appeler mon père, lui faire savoir où je suis.
Dit le gamin avec un immense sourire. Une tonalité se fit entendre… Takeshi suivit les deux demoiselles, tout en attendant qu’on ne décroche, de plus en plus anxieux à mesure que les secondes s’égrenaient.

Code:
résultat de la fouille : un paquet de cigarettes
avatar
Messages : 65
Date d'inscription : 29/05/2018
Crédit Avatar : Moi

Feuille de personnage
Vie:
50/50  (50/50)
Santé mentale:
85/100  (85/100)
Inventaire:
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: [TERMINE][03 octobre] Mauvais arrêt Ft. Takeshi & Jessica Ven 22 Juin - 15:53
Jessica Adams
Maintenant que j’ai repris une certaine contenance et surtout quelque couleur autre que celle de mes tatouages, je peux raisonner un peu plus logiquement. Leia m’a répondu qu’on allait lui proposer de le ramener avec nous. Je lui souris. C’est une bonne idée au moins il ne sera pas tout seul et pourra au moins être dans une zone sans danger ou il aura vivre, toit, et lit. Même si les lits ressemblent plus à des matelas posé a même le sol ou à des lit de camp ou de camping. Et puis il me semble qu’il y a d’autre de son âge. Apres je ne sais même pas qu’elle âge il a. C’est vrai qu’il a l’air jeune. Mais on m’a déjà fait remarquer que parfois le physique était trompeur. La preuve Hank mon tatoueur en paraissait 30 hors il avait notre âge. Mais je préfère ne pas lui demander. Cela ne me regarde pas. Pendant qu’elle lui propose. Je vais flâner un peu prêt des autres voitures. Espérant y trouver peut être quelque chose.

Je m’approche de l’une d’entre elle et pose mes mains sur la vitre et approche mon visage pour voir ce qu’il y a dedans. Pas question d’ouvrir s’il y a le moindre monstre moisi là-dedans. Mais il n’y a pas de monstre et l’examen visuel ne révèle pas non plus d’objet intéressant. Je me redresse alors et voie sur le toit de la berline un chat. Il est assis et me regarde de ses grands yeux verts. Marrant il ressemble à celui rencontré hier dans la maison ou on a trouvé la jeep. Sa serait marrant si s’était lui. Je regarde autour de moi le quartier. Ce n’est pas le même. On est plus loin. Mais en même temps on n’est pas à cents bornes non plus. Je me tourne vers l’animal qui n’a pas bougé un instant et me fixe toujours avec ses iris grand ouvert. L’impression est trop étrange. J’avance prudemment ma main. L’animal se relève et fait un pas en arrière suivant ma main du regard. Je continue mon geste lentement pour arriver contre sa tête et venir lui caresser celle-ci puis le dos. Il arrondit son dos et se ré-avance vers moi. Je continue alors de le caresser. Je sens son cou doucement vibrer. Je parie qu’il ronronne. Chaque fois que ma main glisse sur sa tête il ferme les yeux et suis le mouvement. Mince c’est le même ? C’est peu probable. Pourtant il a la même couleur ce bleu chartreux, les yeux vert. La trace d’un collier, mais qui n’est plus là, autour du cou. Je me risque à le prendre dans mes bras. Il ne réagit pas plus que ça. Comme celui d’hier. Pas possible c’est le même. Il est peu farouche. Surement un chat d’une famille qui a disparu maintenant et son instinct lui a permis de survivre comme les chats sauvages. Mais il n’a pas peur de moi. Au contraire, il vient chercher les caresses. Je me retourne vers Leia et Takeshi avec mon nouveau copain à quatre pattes dans les bras. Je sais qu’elle ne va pas plus apprécié que ça. Mais je ne peux pas le laisser seul à l’abandon. Ce n’est pas comme si on avait un appart en location avec un propriétaire à qui on doit rendre des comptes Et puis c’est indépendant un chat si il veut partir il partira. Je leur montre ma trouvaille. Et à croire que mon instinct me disant que c’est le même qu’hier, il a la même réaction. Il scrute ma frangine de son regard émeraude et ne la quitte pas des yeux. Il grimpe même sur mes épaule pour se pose dessus et sur le dessus de mon sac. Je ne dis rien. Et préfère sourire en restant à l’écart. Je sais qu’elle n’aime pas les chats. Et ils lui rendent bien. Timidement je reste en retrait, un peu comme une gamine qui a forcé ses parents à accepter son nouveau copain à quatre pattes. J’ai vu Takeshi lui tendre un paquet de cigarette. Je ne sais pas ce qu’elle va en faire si elle le garde je verrai pour me débrouiller pour acheter ou trouver de la weed. On est pas adepte des drogues, mais un petit pétard de temps en temps …
avatar
Messages : 363
Date d'inscription : 30/05/2018
Crédit Avatar : image du net remise en format par moi

Feuille de personnage
Vie:
45/50  (45/50)
Santé mentale:
60/100  (60/100)
Inventaire:
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: [TERMINE][03 octobre] Mauvais arrêt Ft. Takeshi & Jessica Mar 26 Juin - 1:28
Leïa Anderson
Jess s'éloigne rapidement tandis que le jeune... c'est quoi son nom déjà? Takoushi? M'annonce que oui, il sait manier son arme ce qui me fait hausser un sourcil impressionnée même s'il ne s'est jamais battu pour de vrai. Il annonce ça avec un regard mortifié vers ma batte que je glisse dans mon dos avec un sourire innocent avant de lui expliquer.

- Les gens ne sont plus les mêmes une fois qu'ils sont morts. Ils ne reconnaissent plus leurs proches et attaquent n'importe qui, ne t'en fais pas, on va essayer de faire en sorte que tu n'aies pas à passer à la pratique.

Je le laisse récupérer ses affaires et faire les poches de ses agresseurs avant qu'il ne me tende un paquet de cigarette en m'annonçant qu'il va se montrer digne de son sauvetage.

- Y a vraiment aucun souci on ne t'aurait pas laissé là-dedans dans tous les cas. Contente de voir que c'est apprécié. Merci pour les clopes, on leur trouvera une utilité.

Je lui fait un signe avec la main dans laquelle je tiens le paquet ainsi qu'un clin d'oeil en rangeant le paquet dans ma poche. Jessica revient alors avec un foutu chat sur les épaules, faisant s'affaisser les miens de désespoir en regardant la bête poilue perchée sur elle dans ses yeux jaunes remplis de méchanceté et plisse les miens en retour pendant un instant.
Je me ressaisis et hausse les épaules avec l'air de lui laisser le choix, de toute façon, cet animal est attaché à elle, clairement pas à moi et indique à Takeshi par où on vient d'un signe du pouce.

On commence à marcher tandis qu'il tente de téléphoner à ses parents et signe un peu avec Jessica :

« Il n'y arrivera jamais, c'est mondiale et les téléphones sont probablement coupés si ce n'est ici, peut-être là-bas. Je vais lui en parler... »

Avec un sourire à ma meilleure amie, j'attends que le répondeur ait délivré son message ou tout simplement que l'appel soit interrompu à cause de l'absence de ligne pour m'approcher de lui.

- Je dois t'avertir, tout ça là, c'est mondial. On peut juste espérer que nos familles sont en sécurité mais il n'y a pas de moyen de les contacter pour le moment, ni dans ton cas, ni dans le notre donc je te comprends. Ce qu'on peut faire, c'est essayer de mettre la main sur une radio satellite avec un émetteur haute fréquence et diffuser un message à grande envergure qui atteindra les endroits d'où on vient mais ça va prendre du temps.

Un peu désolée de lui annoncer que sa famille est probablement morte et qu'il a loupé son dernier appel enfermé dans un coffre de voiture mais la vie est ainsi faite et le maximum de réconfort que je puisse lui apporter vient de ma capacité d'action et mon envie de contacter ma propre famille. Je lui demande si ça lui convient avant de tendre mon poing pour "checker" et remettre ça à un peu plus tard.

- Sounds like a plan?

Tandis qu'on tourne à une intersection, j'entends des râles provenir de la rue et m'arrête nette en attrapant le gamin par l'épaule si jamais il n'a pas les mêmes réflexes de Jessica qui est toujours attentive à ce que je fais. Sans lâcher Takoushi, j'attrape Jessica avec mon bras armé et les entraîne dans une ruelle avant de proposer un plan que j'explique tant à l'oral pour notre nouvel ami qu'en langue des signes pour Jessica.

- « Il y a beaucoup trop de zombies dans cette rue. Vous vous sentez comment d'escalader pour passer par les toits? »

C'est probablement la meilleure solution mais même si le jeune homme semble plutôt sportif, je ne peux pas préjuger de sa condition, je sais simplement qu'aux vues de la ruelle dans laquelle nous nous trouvons, c'est faisable pour chacune de nous et maintenant que je me suis détendue et que j'ai lâchée le garçon, je me rapproche un peu plus de Jessica histoire de ne pas laisser le chat prendre trop ses aises avant que je ne me retrouve à dormir avec un chat dans la chambre... déjà que je n'ai plus ma chambre personnelle, pas que partager l'espace avec Jess' me dérange, bien au contraire mais j'aime bien avoir mon espace privé où je peux me ressourcer et c'est vrai qu'il ne faut pas avoir trop de problèmes avec la promiscuité pour habiter dans le marché où on pète vite un plomb. Alors ce chat... Je sais pas on verra comment ça se passe, avec de la chance, il s'en ira régulièrement.
avatar
Messages : 163
Date d'inscription : 05/06/2018
Crédit Avatar : Image google

Feuille de personnage
Vie:
50/50  (50/50)
Santé mentale:
75/100  (75/100)
Inventaire:
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: [TERMINE][03 octobre] Mauvais arrêt Ft. Takeshi & Jessica Mar 26 Juin - 23:45
takeshi kuribayashi
Takeshi écouta attentivement les explications de Leïa et bien que sur le coup de la panique, il ne comprenne vraiment que genre 2 mots sur 3, il avait enregistré l’information et l’idée générale. Il répondit à cette déclaration en acquiesçant.
- Hai, je comprends. Il va falloir se montrer courageux, et ne pas laisser mes sentiments prendre le dessus… C’est juste que…
Takeshi ne fini pas sa phrase. Perdu dans ses pensées, il réalisa soudain que toutes ces années d’entraînement que son père lui avait offertes allaient enfin avoir un sens autre que la beauté du sport et de l’art martial. Mais pour autant que cette idée puisse l’intriguer d’une certaine manière, il ne s’en sentait pas moins totalement déboussolé. A commencer par la question la plus évidente même s’il en venait à penser à ça : est-ce que tout ce qu’il avait appris était seulement pratique dans une situation de combat réelle ? Et plus important encore si ces choses étaient bien des zombies comme Leïa avait l’air de le dire, serait-ce efficace face à un adversaire ne connaissant ni peur, ni doutes, ni douleur ?
L’objectif immédiat était leur survie directe, et malgré tous les efforts de son père, Takeshi devait se rendre à l’évidence : il n’était pas un guerrier… Il était un artiste martial certes de haut niveau, mais certainement pas un vrai soldat car déjà ses techniques de combat étaient obsolètes depuis l’invention de la poudre, mais surtout car elles étaient inutiles face à un zombie qui ne ressentait pas de douleur.

Plus que le monde, s’était son monde entier qui s’effondrait sous ses yeux alors que les questions traversaient son esprit à toute allure et seules les paroles de Leïa vinrent interrompre l’angoisse qui montait petit à petit dans le cœur de Takeshi. Quand elle parla de téléphone satellite et d’antenne, le garçon sourit et hocha la tête.

- C’est une bonne idée, il faut rester en contact avec les gens alentours. Pas seulement pour mon père mais aussi pour toutes les familles, je vous aiderait avec toute mon ardeur dans cette entreprise !
Déclara-t-il enjoué en s’inclinant une nouvelle fois tandis que Leïa lui tendit son poing. En se redressant, Takeshi fixa alors le poing de ses yeux de merlan frit pendant de longues secondes, ne sachant vraiment comment il était sensé réagir… Néanmoins il finit par percevoir la gêne installée par son absence de réaction et se prit lui aussi à rougir. Immédiatement, il s’inclina par gêne.
- Sumimasen ! Je ne connais pas ce geste. Je vois que mon ignorance vous a embarrassée, je vous présente toutes mes excuses !
Conscient que les américains devaient commencer à le trouver folklorique (pour ne pas dire complètement weirdo même), Takeshi se redressa et emboîta le pas de Leïa, évitant de croiser son regard ainsi que celui de Jessica qui revenait seulement maintenant d’une entrevue avec un félin et devait donc logiquement encore moins comprendre ses agissements.

Les quelques mètres suivants se firent dans le silence le plus complet, jusqu’à ce que Leï brise le silence pour proposer de passer par le dessus, Takeshi mis un petit instant à répondre, obnubilé qu’il était à regarder un cadavre se traîner dans la rue à 50 mètres d’eux.

- (Japonais) C’est irréel… Oui pardon, concentres-toi. (anglais) Le toit oui ? Ca me va, c’est un bon plan, mais je ne suis pas vraiment un adepte des acrobaties par contre.
Préviens alors Takeshi qui, malgré tout, se sentait prêt à partir devant.
avatar
Messages : 65
Date d'inscription : 29/05/2018
Crédit Avatar : Moi

Feuille de personnage
Vie:
50/50  (50/50)
Santé mentale:
85/100  (85/100)
Inventaire:
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: [TERMINE][03 octobre] Mauvais arrêt Ft. Takeshi & Jessica Mer 27 Juin - 17:51
Jessica Adams
Sur le chemin de retour, je constate que l’éternel checking de ma frangine semble être resté sur le carreau. Je souris un peu compatissante, mais aussi amusée. Takeshi ne doit pas savoir de quoi il s‘agit. Surtout qu’il s’incline à la place. Je ne peux m’empêcher de me montrer désolée pour elle. En même temps je suis embêtée pour ce pauvre Takeshi. La situation n’est absolument pas la meilleure pour lui indiquer les us et coutume de notre tandem.

Le chat ne semble pas vraiment aimer Leia. Ou alors, il est très méfiant. Il ne quitte pas mes épaules. Son regard ne la quitte pas des yeux ni elle, ni Takeshi. Pour la peine et pour éviter tous soucis avec mes compagnons, je marche un peu en avant. Je suis peut être sourde, mais j’ai une excellente vue. Le chemin est sûr pour le moment et j’observe attentivement les alentours. Il y a quelque voiture qui attire mon attention mais rien dedans pour le moment. Alors que je suis penchée sur l’une des berlines Leia m’attrape et me ramène avec Takeshi dans une ruelle pour nous indiquer la forte présence de monstre cannibale. Je lui signe que je les avais remarqué mais la remercie pour m’avoir indiqué qu’ils étaient plus nombreux que je ne le pensais. En même temps penchée sur la voiture je les avais un peu moins à la vue. Elle propose de passer par les toits. Je lève mon pouce en guise d’approbation, et lie sur les lèvres de Takeshi. L’avantage avec lui c’est qu’étant étranger, il parle un anglais plus académique et il articule bien. Donc je le comprends facilement. Je sors mon carnet et lui écrit un mot histoire de le rassurer

- « Ne t’inquiète pas on est pas plus pratiquante que toi à mon avis. Mais ma frangine à raison les toits c’est plus sûr. Je passe devant si vous voulez pour vous aider ensuite. De toute façon Leia a plus de punch que moi avec sa batte si des putréfié arrive trop vite. »

Je lui souris et me relève. Ouvrant mon sac à dos, je tente d’y placer le chat pour plus de facilité de grimpe. Mais mon nouvel ami ne l’entends pas de cet ordre et se débat, me gratifiant de superbes griffures sur les avant-bras. Mais il termine quand même dans le sac. Je lui laisse la tirette ouverte au cas où mais le remet sur mon dos. Je suis prête a pariée qu’il feule de colère. Au vu du regard et se son expression je pense que j’ai raison. Je m’approche de la gouttière et m’assure de sa solidité et de son état. Puis je commence mon ascension. Une fois au sommet je fais signe aux deux autres qu’ils peuvent me rejoindre. Pendant ce temps-là, le chat en profite pour s’échapper et rentrer dans une mansarde. Je lui cours après comme une gamine courant après son chat qui s’enfuit dans le jardin. Je me retrouve alors dans un grenier. Mon arrivée un peu brutale à soulever de la poussière et traversé des toiles d’araignée. Je tousse prise par l’envolée de poussière. Quand je parviens à me calmé je me ramasse sur moi-même et m’apprête à me cacher rapidement. Mais rien. Il fait sombre, poussiéreux, et crasseux. J’explore un peux mais il n’y a rien ici. Et pas de trace de mon chat. Quand je fais demi-tour il est la a m’attendre sur l’appui de fenêtre il a le même regard de défit que Leia lorsqu’elle a gagné une partie contre moi. Il me laisse passer niant complètement ma présence et sors le premier pour rejoindre les deux autre qui sont arrivé sur le toit et me cherchait du regard. Je leur souris un peu mal à l’aise et m’époussette rapidement les joues rougies par ma bêtise de les avoir laissé se débrouiller pour monter. Etrangement le chat va s’assoir entre eux pour me regarder avec un air satisfait.

- « Euh … il n’y a rien par là. … Simple vérification… Bon on y va . »
C’est ce que je leur ai signé avant de reprendre mon sac et de prendre le chemin du refuge par les toits. Le chat me suivant.

avatar
Messages : 363
Date d'inscription : 30/05/2018
Crédit Avatar : image du net remise en format par moi

Feuille de personnage
Vie:
45/50  (45/50)
Santé mentale:
60/100  (60/100)
Inventaire:
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: [TERMINE][03 octobre] Mauvais arrêt Ft. Takeshi & Jessica
Contenu sponsorisé
[TERMINE][03 octobre] Mauvais arrêt Ft. Takeshi & Jessica
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 3Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
Sujets similaires
-
» Pourquoi la PNH arrête-t-elle des bouzins quand des bandits occupent la rue ?
» Sénateur Anacacis; entre l'échec et les mauvais choix du peuple haitien
» Entre éthique politique et mauvais tour de la communauté internationale
» Arréter une diarrhée
» [Mairie] Béziers: arrêtés municipaux en application

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Agonie :: Zone de conflit (RP) :: Burlington :: Quartier nord :: Zone commerciale-
Sauter vers: