Agonie
Bienvenue sur Agonie !

Voici les liens utiles pour te connecter et t'enregistrer.
Il est également recommandé de lire le Guide du survivant.

Bonne visite et à bientôt!


ChatboxAccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez|
MessageSujet: I just want to be another bullet hole In the exit sign on your road Sam 16 Juin - 19:25
Lucrece Nikova

Nikova Lucrece

25

Americano-russe

Infirmière

Camp de Jericho

Kate Beckinsale



Difficile pour toi d'avoir encore envie de quelque chose... Le monde avait sombré comme toi, tu avais sombré, une dure et longue route jusqu'au enfers de l’entité humaine.
Mais même maintenant, alors que plus rien ne pouvait encore te rattacher, ce n'est ce qu'un petit peu à cette terre, le destin continuait de te garder, comme ci dieu en personne s'amusait de te voir sans cesse dégringoler plus bas... Jusqu'à quel point ta vie va telle devoir se dissoudre dans les larmes et la colère pour qu'enfin, on te laisse en paix... Pour que l'on vous laisse en paix.


Tu étais face à une énorme parcelle de maison résidentielle avec comme seuls habitants... Des morts, des morts par centaines errant sans but... Comme toi. Enfaîte, en les voyant là, en train de se fondre en une masse informe de corps amortis par le poids de la fin du monde, condamnés à ne jamais connaître la paix, si ce n'est de la mains de quelqu'un de suffisamment bon pour arracher leur ultime souffle de vie... Tu te voyais un peu toi. Une pov' conne née au mauvais endroit, la mauvaise année et surtout le putain de mauvais jour... Le jour où le saint-père s'est dit que ce serait à toi d'endurer la vie la plus merdique possible... Une vie cruelle, mais... Longue.

Et, même là, face à ce tas de morts... Toi, tu te sentais juste... Vide. Atrocement vide. Ton mascara dégueulait comme pas permis sur tes joues sous l'effet de la pluie et des quelques larmes que tu avais laissée couler sur ton beau visage. Tu avais sur toi une belle bouteille de Bourbon bien entamée, ainsi qu'une petite sacoche médicale. L'espace de quelques instants, tu vins à te mettre à genoux pour ensuite te mettre à sortir un flacon de vicodine duquel tu t’enfilas pratiquement le reste des cachés encore dedans. Une fois, cela fait, tu vins à quitter tes bottines en cuir avant de lentement te relever, t'avançant alors pour atteindre le début de l’allée de murets qui était ta seule échappatoire pour fuir cet enfer de monstres informes. Une fois au bord, tu bus plusieurs gorgées d'alcool pour finalement... t'avancer, le regard droit, la bouteille de bourbon dans la main gauche, tes bottines dans la main droite, tout ceci sous une pluie battante et bien évidemment encerclés par des morts, ton corps frêle et chancelant, tel un pantin désarticulé marchand à aux moins trois bons maîtres au-dessus d'eux.

Mais Bizarrement, tu ne ressentais rien... Hors mis cette enivrante douceur solaire qui commençât à t'emplir esprit distordu et brisé. Bientôt, les morts se transformèrent en une mer noirâtre, à peine éclairée par moment par des éclair déchirant le ciel en de puissants flash stroboscopiques éclairant ton visage à la manière d'un flash qui s'éteint, retenant de toi l'espace de quelques micro-secondes le visage d'une jeune femme au bout de sa misérable vie, mais... étonnement sereine. Calmement, tu vins à lever tes deux bras afin de les mettre perpendiculaire à ton corps.

Tu étais à présent une frêle funambule, parcourant cette interminable distance nauséeuse et morte comme tu avais parcouru ta vie jusqu'à là... Comme on marche sur le fil d'un rasoir. Mais bientôt vinrent les images de tes victimes, et le bruit de l’électrocardiogramme qui se brise dans un hurlement strident faisant écho dans ta tête comme une promesse... La promesse que le paradis, ça sera jamais pour toi pov' conne.
Mais malgré ça, tu réussis quand même à afficher un léger sourire avant que les larmes ne viennent ce remettre à couler alors que tu continuais à avancer.

À quel putain de moment, t'as pu te dire que ça marcherais cette fois-ci ?

Et là, alors que les larmes venaient de nouveau baver sur ta gueule cadavérique, tu te mis à gémir, tu avais envie de hurler, de te balancer dans ce gouffre de pourriture, mais quelque-chose te retenais... Comme ci tu pouvais encore vivre... Vivre pour le ressentir une dernière fois, cette monstrueuse sensation de puissance, cet orgasme des sens qui semble t'offrir enfin l'impression de vivre, de respirer… Comme ci arracher la vie d'une pauvre fille innocente t'avais permis toutes ses fois d'apporter un peu de chaleur dans ce gouffre sans fin qu'est en réalité ton cœur.

Et puis au fond... Pourquoi pas, hein ? Pourquoi  pas t'accrocher ? Pourquoi pas essayer de montrer à ce fils de pute de monde que tu aller vivre... Oui ! Mais... Des gens payeront, pour vivre, tu finirais tôt ou tard par remettre le putain de couvert avec peu être plus de brutalité, faisant alors ressortir cette Ange de la mort que tu es réellement.

Toujours est-il tu étais bientôt arrivée aux trois-quarts de cet enfer, et comme pour te donner un putain de boots rock'n'roll tu amenas la bouteille de bourbon à tes lèvres avant d'en descendre plusieurs lourdes gorgées.


C'était ça l'histoire de ta vie... La vie d'une sombre conne, nymphomane, shootée aux médoc, à moitié alcoolique, complètement tarée et juste bonne à avaler des kilomètres de queues. Avec le recul, des fois, ce constat te faisait rire... Parce que bordel, ça à beau être le dernier des fils de pute, dieux... Il doit quand même avoir un putain de sens de l'humour.

Finalement, quand ton pied toucha enfin le rebord humide du petit toit menant à la sortie, tu commenças à sentir le contrôle te quitter et alors que tu tentais de reprendre un souffle normal, tu senti petit à petit l'espace autour de toit ce fondre en un amas noir, des ténèbres insondables... Ça y est ? Enfin ? C'était enfin ton tour ?... Difficile à dire... Tu ne te souviens de rien, hors mi des ténèbres et du froid glacial de la pluie éclaboussant ton corps haletant.

Puis... Des bruits lointains... Des coups de feu... Une voix... Puis... Blackout.


Plus tard, tu te réveillas dans une sorte de lit d’hôpital... Et à ce moment précis, tu t'es dit cette sempiternelle phrase dénuée de sens.

« Sérieusement pov'conne... À quel putain de moment t'as pu croire que ça marcherais cette fois-ci. »

- à était recueillie par Jericho, lorsqu'une patrouille l'aperçut en rentrant de repérage.
- Assiste le Docteur Andrew.
- Est très asociale... Avec les femmes. Pour les hommes, elle aime beaucoup plus les approcher... Enfin, dans une certaine mesure.
- Elle est néanmoins très instruite et suffisamment calme pour pouvoir travailler sans encombre.
- Elle à commis 5 meurtres avant l'apocalypse, meurtre par injections létale, sur de jeunes femmes en soins palliatif et en soins cardiovasculaire avançé.
- Elle est Cynophobe, Nymphomane, très méthodique et un brin manipulatrice.

- Tenue moulante noire en latex
- Corset en cuir
- Hachette
- T-shirt à manche longues usées
- Un vieux pantalon
- 3 flacons de vicodine
- Trousse 1er secours

Lulu

24

avatar
Messages : 31
Date d'inscription : 16/06/2018
Crédit Avatar : Kate Beckinsale

Feuille de personnage
Vie:
50/50  (50/50)
Santé mentale:
45/100  (45/100)
Inventaire:
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: I just want to be another bullet hole In the exit sign on your road Lun 18 Juin - 23:01
le Passeur
Te voilà donc validée! La prochaine étape est de faire ton journal de bord dans la section qui t'es attribuée et dont tu es responsable Ici

Ce journal de bord doit contenir trois éléments impératifs (les formulaire sont ici):
- Un historique de tes RP dont un formulaire est à disposition pour faire quelque chose d'agréable facilement
- Un répertoire des liens qu'entretient ton personnage. Un formulaire est également disponible.
- Un sujet impérativement séparé du reste où tu vas pouvoir lancer les dés. Le fonctionnement des dés est indiqué dans la section du système de jeu.

Bon courage pour la dernière forme de paperasse avant de pouvoir enfin te lancer en jeu!
Bon jeu! Smile
avatar
Messages : 212
Date d'inscription : 12/11/2017
Crédit Avatar : G.U.E.R.L.A.I.N

Feuille de personnage
Vie:
0/50  (0/50)
Santé mentale:
0/90  (0/90)
Inventaire:
Admin
Voir le profil de l'utilisateur
I just want to be another bullet hole In the exit sign on your road
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» Black Hole RPG
» Black Hole, mais d'où vient-il? [Shikaku]
» You'd better run, better run, faster than my bullet. (29/05 à 03h10)
» band aids don't fix bullet holes - LOLA&OXANNA
» || -18 || (flashback) Seconds from my heart, a bullet from the dark. [Leo]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Agonie :: Safepoint (HRP) :: Le registre :: Validés-
Sauter vers: