Agonie
Bienvenue sur Agonie !

Voici les liens utiles pour te connecter et t'enregistrer.
Il est également recommandé de lire le Guide du survivant.

Bonne visite et à bientôt!


ChatboxAccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez|
Aller à la page : 1, 2  Suivant
MessageSujet: [TERMINE][05 octobre] Stairways to heaven Ft. Jessica Jeu 28 Juin - 5:16
Leïa Anderson
Pour une fois, je me suis levée en première et c'est moi qui ai préparé le petit dej' pour Jessica. Je pose le plateau sur la table de chevet à côté de son lit sans vraiment m'inquiéter de faire du bruit, c'est probablement grâce à sa surdité qu'elle m'a supporté aussi bruyante que je sois depuis qu'on s'est rencontrées. J'essaie de ne pas la brutaliser en m'asseyant sur le rebord de son lit cependant et la secoue légèrement avant de sourire lorsqu'elle ouvre les yeux. Je la laisse se redresser dans son lit avant de poser le plateau repas sur ses jambes et de lui piquer un bout d'orange pour le manger avant de commencer à me signer sous son regard encore endormi.

« Bien dormi Princesse? On sort aujourd'hui? »

Pour une fois que j'ai l'occasion de la charier en me levant en première, je ne compte pas m'en priver. C'est devenu un fait dans le marché que je suis incapable de me lever avant dix heures et que celui qui viendra me déranger avec l'heure se fera botter le cul à moins qu'il s'agisse de ma meilleure amie, pis comme je dors en sous-vêtements de toute façon, il vaut mieux éviter de me réveiller si on ne veut pas que je me sente agresser. Alex a bien essayé de venir me chercher le troisième jour où on habitait là pour sortir en récupération mais quand il s'est retrouvé devant moi à moitié à poils, la claque qu'il a reçu et la belle marque rouge arborée pendant toute la journée a découragé quiconque de m'emmerder ou d'essayer de se rincer l'oeil.

« Je me suis dis qu'on pourrait faire une sortie un peu spéciale aujourd'hui... »

J'ai un peu peur de sa réaction il faut l'avouer, il me semble que l'idée lui plaira mais avec les circonstances actuelles, c'est compliqué d'anticiper vraiment ses réactions mais je suis quand même assez sûre qu'elle devrait aimer.

« Qu'est-ce que tu dirais de passer par notre appart' ? Maintenant qu'on a une voiture, c'est le bon moment non? »

En tous cas, il me semble. Et j'ai vraiment besoin de récupérer des fringues propres, de profiter de l'eau qu'il doit rester et de la chaudière pas encore vidé du fuel de notre immeuble dans le quartier universitaire. Sans oublier le nombre incalculable de photos, souvenirs et même mon matos de camping qui pourrait devenir utile à un moment, et c'est mon stuff, pas un truc piqué dans un magasin de bricolage sur le tas mais du bon matériel sélectionné par mon papa.

Je la regarde manger en souriant, contente de voir que je n'ai pas perdu la main en cuisine et que je suis toujours capable de la surprendre en me réveillant tôt, même sans régler un réveil. Je pense quand même que la petite cheffe des travaux à l'intérieur du marché n'aurait jamais imaginé me voir débarquer à la cantine aussi tôt mais bon... C'était marrant de voir la surprise sur leurs visages quand ce n'est pas la belle blonde aux cheveux courts mais la brunette bouclée qui est arrivée.
avatar
Messages : 129
Date d'inscription : 05/06/2018
Crédit Avatar : Image google

Feuille de personnage
Vie:
40/50  (40/50)
Santé mentale:
85/100  (85/100)
Inventaire:
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: [TERMINE][05 octobre] Stairways to heaven Ft. Jessica Jeu 28 Juin - 16:24
Jessica Adams
Quelle semaine de merde. J’en ai craqué cette nuit. Au point que je me suis réveillée à deux reprises pour pleurer. Pleurer car j’en avais gros sur le cœur de tout ce que j’avais vécu cette dernière semaine, mais aussi de peur. Peur pour nous peur de ne pas savoir pour mes parents ou même les sien. Takeshi qui a tenté de joindre ses parents, il y a deux jour m’a filer le blues de ne pas avoir de nouvelle d’eux. Vu le caractère et le coté survivaliste de mes parents mais aussi de ceux de Leia je ne devrais pas trop m’en faire. Mais ça a été plus fort que moi. Finalement Leia a fini par me forcer à dormir avec elle pour que je me calme et a vrai dire me blottir dans ses bras m’a fait du bien et m’a permis de me calmer et de m’endormir. J’espère que je ne l’ai pas trop dérangée pour la peine. Mais voilà je me suis finalement endormie comme une souche. Impossible de me réveiller ou de bouger j’étais bien et j’ai fini comme un gros bébé bien caller dans le réconfort de ses bras. Ça me gêne pour elle. J’ai l’impression que depuis que le monde a sombre je suis toujours fourrée dans ses bras ou à ses basques. Même si s’était déjà souvent le cas avant j’avais mes repère mes habitudes et mes activités et elle les sienne. On est complice c’est vrai mais là… Enfin soit cette réflexion fait suite à mon semi réveille de ne pas la sentir dans mon dos comme quand je me suis endormie. J’entre ouvre les yeux lorsque je sens le matelas doucement s’affaissé à côté de moi. Puis on me secoue délicatement comme pour me sortir de mon complet sommeil. Je me tourne et ouvre les yeux. Leia elle est là, réveillée, et me gratifie d’un : « (…)bien dormis princesse(…) » Je rougis et me recouvre des draps comme une sotte pour ne pas lui montré les rougeurs qui me couvrent les joues. Princesse, moi qui dormait encore et pas elle, j’ai sentis l’odeur du plateau repas pour le déjeuner. Et ne pas oublier que je suis dans son lit…. Là je pique un fard monumental. Ça se bouscule dans ma tête. Je suis certaine qu’elle s’amuse de ma réaction. Je sors timidement de sous les draps et me redresse évitant de croiser son regard. Je lui signe.

- « Je suis désolée pour hier soir

Elle embraille sur une proposition de sortie, elle l’annonce spéciale. Je grimace légèrement. Je n’ai pas envie de sortir. J’ai plus envie de rien en fait. Je veux juste me terrer dans un trou et attendre que sa passe. Mais elle continue annonçant qu’elle veut allez chez nous. La mes yeux s’allume comme mût par une énergie nouvelle. Je dois reconnaitre que je suis entièrement pour. J’ai envie de retrouver notre bazar, nos affaires, ma grosse peluche panda, … oui, je sais. Ma peluche panda est le cadet de nos besoin mais je l’aime ma peluche. C’est mon père qui l’avait gagné à la foire et me l’avait offert pour mes huit ans. J’y tiens à ma peluche. Et puis y a mes fringue aussi… oh oui je suis pour cette sortie.

- « Ah que oui je veux. … Retrouver ma peluche

J’ai signé la fin de ma phrase en fermant les yeux et en tirant la langue comme une gamine. Mais rapidement la faim se fait sentir surtout que j’ai sentis l’odeur des pancakes, du chocolat et des bananes … Je la regarde avec un grand sourire. Suis contente qu’elle se soit fait plaisir là. Parce qu’elle cuisine super bien. Et surtout … j’adore ses pancakes. Je mange avec un réel plaisir ce petit déjeuner digne d’une … princesse. C’est vrai qu’elle m’a appelé comme ça alors oui c’est un petit déjeuner de princesse. Je termine le repas et me lève. Je m’étire et sens un petit courant d’air sur mes fesses. Je rabats rapidement et honteusement mon tshirt vers le bas. J’avais complétement oublié que j’avais mis laver mes sous-vêtements hier soir. Là je deviens rouge encore plus me rendant compte que j’ai dormi les fesses nues contre ma meilleure amie. Et que la si quelqu’un était passé j’étais bonne pour me pendre de-suite vu la honte que je me tapais. J’enfile rapidement mon jeans. Et vais voir si le dit linge est sec. Mais non. Gourdasse que je suis-je vais me balader miche et fesse libre. Ça ne va vraiment pas le faire. Cela confirme l’idée de Leia faut qu’on aille chez nous d’URGENCE. Je termine donc de m’habillée comme je peux passant un pull en plus pour dire de camoufler mon état de liberté de ma poitrine. Et je suis prête.

- « Ok je suis prête. Mais si tu dit une seule remarque sur ma connerie pour mes sous-vêtement je te mords. Capish ?


avatar
Messages : 232
Date d'inscription : 30/05/2018
Crédit Avatar : image du net remise en format par moi

Feuille de personnage
Vie:
45/50  (45/50)
Santé mentale:
95/100  (95/100)
Inventaire:
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: [TERMINE][05 octobre] Stairways to heaven Ft. Jessica Sam 30 Juin - 5:03
Leïa Anderson
Ravie de la voir manger avec appétit, je suis bien heureuse d'avoir fait l'effort de lui préparer ce qu'elle aime et profite de ce moment de complicité qui rehausse le moral un bon coup avant de devoir affronter les claqueurs comme je commence à les appeler depuis que certains morts qui commencent à avoir du mal à trouver de la chair fraîche claquent des dents vraiment vite quand ils approchent d'une source de nourriture dans un "clac clac clac" qui serait vraiment comique si la situation était différente.

Sans dire un mot, je repense à son énorme peluche en forme de koala, paresseux ou je ne sais plus trop quoi, tout ce que je sais, c'est que c'est vraiment mignon de dormir avec une énorme peluche même si pour le coup, c'est moi qui ai dormi avec une peluche pour une fois. Elle a l'air vraiment gênée d'avoir dormi avec moi même si je le prends plus à la rigolade personnellement en l'appelant princesse. C'est quand elle se lève et que je remarque qu'elle ne porte pas de sous-vêtements que je comprends vraiment l'origine de sa gène, c'est vrai que je n'ai pas trop cherché à aller entre ses jambes et n'ai donc rien remarqué jusqu'à ce qu'elle se lève et qu'un immense sourire à moitié moqueur et à moitié enjôleur il faut le reconnaître ne se plante sur mon visage comme s'il n'allait jamais partir.

Elle l'a bien vu je crois car elle se dépêche d'enfiler ce qui lui passe par la main et c'est quand elle insinue qu'elle a fait un connerie que je sors de ma contemplation en secouant la tête mine de rien pour recentrer mon regard dans le sien avec cette fois un sourire à 100% moqueur quand elle me parle de mordre.

« Tu veux dire... comme sur ton épaule? »

En effet, pendant qu'elle dormait, je me suis un peu ennuyée et ai mordillé son épaule gauche au point d'y laisser une marque légère mais présente quand même d'une couleur bleue un peu violacée qui n'était pas sensée se trouver encore là ce matin mais dont la présence me fait bien rire sachant qu'il faut avouer que j'ai tété son épaule comme on tête un doudou en dormant... avant de baver dessus allègrement mais ça elle ne le sait pas parce que j'ai essayé la salive qui coulait de ma bouche grande ouverte en me levant.

J'ai l'impression qu'elle va essayer de se venger mais ça serait vraiment surprenant qu'elle cherche maintenant. C'est plus du genre à me laisser oublier ce que j'ai fais avant de me le remettre dans les dents un peu plus tard. Je vais probablement me réveiller demain avec une grosse marque quelque part dans le cou, sur la joue ou pire, au milieu du front, dieu sait qu'elle en serait capable! Je préfère éviter de lui donner l'idée cependant et l'observe passer un sweet-shirt et un jean cachant ses formes.

« J'irai chercher la jeep quand tu seras prête, termine ton petit dej', c'est pas tous les jours que je fais tout ça... »

Comme si le gaspillage avait déjà fait partie de mes considérations... mais on va éviter de se rappeler le bon vieux temps où on pouvait balancer des trucs sans s'en soucier et là, je suis prête à lui faire bouffer ses pancakes jusqu'au dernier même si je dois la gaver avec et pousse sur le plateau les autres morceaux d'orange que je me suis décarcassée à éplucher, m'en aspergeant plein les yeux au passage, et la pomme que j'accepterais à la limite qu'elle fourre dans une de ses poches histoire d'avoir un en-cas.
avatar
Messages : 129
Date d'inscription : 05/06/2018
Crédit Avatar : Image google

Feuille de personnage
Vie:
40/50  (40/50)
Santé mentale:
85/100  (85/100)
Inventaire:
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: [TERMINE][05 octobre] Stairways to heaven Ft. Jessica Sam 30 Juin - 19:36
Jessica Adams
Elle fait référence à une marque que j’ai sur l’épaule. Je ne comprends pas. Je tente de regarder mais je n’arrive pas à voir. Je laisse alors le petit déjeuner et vais vers le morceau de miroir qu’on a choppé et qui nous sert de miroir. Enfin il sert plus souvent à moi qu’à elle. Je retire sweet-shirt et écarte le col du tshirt pour remarquer la trace de morsure / suçon imposant que j’ai. Mon regard s’écarquille et je rougis comme une pivoine. Non mais mince déjà que je dors cul nu avec elle. Elle me colle ça sur l’épaule. Si quelqu’un le voit, c’est finit on va passer pour des amantes … Je n’arrête pas de rougir et d’éviter son regard. Elle me propose de terminer mon repas pendant qu’elle va chercher la Jeep. Je lève mon pouce en signe d’accord. Et la laisse partir. Je me vengerai pour la marque dans le cou. Pourtant son attitude maternel à mon égard cette nuit m’a réconforter et fait du bien. Je lui en veux. Mais sans lui en vouloir. Drôle de sensation. Je la regarde partir et me rassois sur le lit pour manger la fin de mon repas. La sensation du jeans sur ma peau nue est particulière. Sa me dérange pas, en général. Car je porte toujours un truc, minimum un string, Mais là, la couture glisse quand même sur une zone sensible. Surtout que le jeans est du genre moulant à la base pas large. Je sens que ça va être chiant. Surtout si on doit courir ou faire des acrobaties. Pourquoi je n’ai pas prévu d’avoir des fringue de rechange. Quelle conne. Dès qu’on arrive à l’appartement je me change et j’embarque des fringues. Comme ça je suis tranquille. Je termine mon repas avec appétit. Elle a vraiment bien fait ça et c’est délicieux au point que j’imite mon chat avec l’assiette ou je lui avais mis une sardine. Je lèche mon assiette pour être sûr de ne pas en perdre une miette.

Je me lève et vais terminer de m’apprêtée. L’idée de l’appart est excellent je vais pouvoir me recouper un peu les cheveux. Le coté rasé a trop repoussé à mon gout. Je ramasse mon sac et glisse mon couteau à la ceinture de mon jeans grâce à l’attache qui correspond à ça. Puis je me dirige vers la sortie. Je salue Théo et les autres qui sont là. Je suis de super bonne humeur, on va retourner chez nous … Mais je ne peux m’empêcher de baisser les yeux rapidement et de presser le pas. J’ai l’impression qu’ils risquent de voir la marque sur mon épaule.

Lorsque j’aperçois la Jeep je me rue vers elle et rentre dans l’habitacle. J’ai juste une chose à dire … Fichu piercing. Je ne regarde pas ma frangine parce que là je suis gênée mais par une autre sensation. Je lui indique juste qu’elle peut y allez. Plus vite on y sera plus vite je me porterais. J’ai hâte de retrouver notre chez nous. Quand je me reprends je lui signe :

- « Dit t’as pas envie qu’on s’installe dans notre appartement plutôt que là-bas ? On serait mieux non ? On connait le lieu. on y a nos habitude tout ça … Et puis je t’avoue que je me sentirais plus à l’aise. »


avatar
Messages : 232
Date d'inscription : 30/05/2018
Crédit Avatar : image du net remise en format par moi

Feuille de personnage
Vie:
45/50  (45/50)
Santé mentale:
95/100  (95/100)
Inventaire:
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: [TERMINE][05 octobre] Stairways to heaven Ft. Jessica Lun 2 Juil - 19:27
Leïa Anderson
Tout en conduisant, je jette des regards à ce que Jessica me signe avant de hausser les épaules l'air de dire que ça m'est égale. En vérité, ça ne l'est pas tant que ça mais je ne peux pas lâcher mon volant pour faire une dissertation et je trouve que le marché malgré ses défauts apparents reste un endroit plutôt sûr et stable. Le vieux qui le dirige a l'air de savoir ce qu'il fait et la plupart sont jeunes mais quand même sympas. L'appartement... je sais pas, c'est vrai qu'on connait mais c'est pas bien fou niveau survie, le réservoir d'eau ne durera pas infiniment, je préférerais un coin tranquille dans la nature où on peut survivre tranquillement en attendant l'armée.

Finalement, nous arrivons devant le bâtiment qui abritait notre appartement et je coupe les gaz dans la ruelle juste derrière. L'appart est au premier étage donc ça devrait être bien plus pratique comme ça. Je me signe un peu avant de sortir de l'habitacle.

« On commence par récupérer tout ce dont on a besoin, on avisera de l'endroit le plus approprié à un bon mode de vie plus tard? Ok? »

J'ai beau garder mon sourire, elle sait très bien que je ne dis pas les choses pour lui faire plaisir et que je ne suis pas exactement satisfaite de la manière dont vont les choses. Les portières claquent et je l'aide à grimper sur le toit de la Jeep pour atteindre sans aucun souci le premier palier des escalier de secours toujours inaccessible depuis la rue pour éviter les cambriolages. Une fois là, je contourne un peu et plutôt que de démonter la fenêtre de la cuisine, je passe par la fenêtre de ma chambre qui est restée entre-ouverte comme je l'ai laissée quitte à ce qu'une petite flaque se soit formée au pied, flaque dans laquelle je marche en entrant mais pas de là à glisser et me rétamer par-terre.

Assez contente, je me retourne vers mon amie et attends qu'elle soit entrée pour signer ma joie d'être revenue ici.

« Welcome Home! »

Bien trop heureuse de retrouver ma chambre pour me soucier de récupération et autres, j'attrape les cinq fléchettes posées sur mon bureau et les lance une à une sur la cible, touchant à chaque fois, plus ou moins près du centre.
Je contourne le lit pas fait et le bordel ambiant pour aller dans le salon et je pointe du doigt le doudou de Jessica qu'elle voulait tant récupérer avec un sourire. On dirait qu'il nous attendait là.
avatar
Messages : 129
Date d'inscription : 05/06/2018
Crédit Avatar : Image google

Feuille de personnage
Vie:
40/50  (40/50)
Santé mentale:
85/100  (85/100)
Inventaire:
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: [TERMINE][05 octobre] Stairways to heaven Ft. Jessica Mer 4 Juil - 17:51
Jessica Adams
Ses propos pour le lieu où l’on pourrait s’installer. Sont vague sans indication d’acceptation de mon idée. D’ailleurs elle a bien signé « on récupère d’abord nos affaires » Ce qui veut dire qu’elle n’est pas convaincue par la récupération de l’appartement pour nous. C’est vrai qu’il n’est pas grand, que défendable il ne l’est pas beaucoup plus non plus. Et pour ce qui est de la chaudière je n’y connais rien l’eau chaude manquera a un moment ou l’autre. Je soupire. Je dois me rendre à l’évidence elle a raison. Je me serais quand même sentie plus rassurée et plus à l’aise, voir plus en confiance dans un lieu que je connais et maitrise. C’est un peu déçue que je sors de la jeep et grimpe sur le toit de celle-ci pour atteindre avec l’aide de Leia l’escalier de secours. Je me hisse la haut et lui tend la main pour l’aider à son tour. Elle passe par la fenêtre de sa chambre restée entre ouverte. Je la suis. Et elle se retourne pour me signer un « welcome home ». Auquel je réponds avec un large sourire de soulagement mais un peu crispé de savoir qu’on va devoir abandonner une grande partie de tout ça.

Un rapide coup d’œil à la pièce et je constate que rien à changer. C’est un sacré bordel dans sa chambre. Les livres de cours, l’ordinateur, son matos de photo, des photos en tout genre. Je me penche sur certains clichés sur son bureau. Je souris très amusée. C’est moi en train de passer dans les mains de Hank. Mais même si la photo est prise pour mettre en avant le travail du tatoueur on pourrait presque croire qu’elle a fait un gros plus sur cette partie de mon anatomie. Quoique les suivantes mettent plus Hank à l’honneur. Et dans les clichés pris à la volée y en a plein de lui. Mais y en a plein de moi aussi. Amusant… Aurait-elle un faible pour mon tatoueur ? Je ne dis rien mais garde ça dans le coin de ma tête pour lui sortir le moment voulut. Je passe ma main autour de ses hanches et dépose un baiser sur sa joue pour lui spécifié que je suis ravie qu’elle nous ait ramené ici. C’est un geste très spécifique mais j’ai toujours agit comme ça avec elle quand je me sens bien. Je ne sais pas pourquoi. Je la quitte dans sa chambre avec un petit sourire et rejoins les pièces de vie.

La pièce principale est tel que le jour où on l’a quittée seul la tv affiche de la neige sur l’écran. En même temps on ne l’avait pas éteinte pensant qu’on reviendrait. Et la console c’est mise en veille. Il y a encore sur la table basse les restes du dernier repas qu’on y avait pris et les cadavres de bière Le canapé n’a pas bougé. Je vais dans la cuisine. Il reste de quoi se faire un bon repas si on veut se faire plaisir. Super. Mais là je vais surtout me changée parce que avoir grimpé sans culotte avec juste un jeans moulant et mon piercing je ne suis plus très a l’aise. Leia qui m’a rejoint me pointe du doigt ma grosse peluche panda. Je me rue dessus et le serre contre moi. Il est quand même volumineux mon doudou, pratiquement aussi haut que moi et bien plus large. Mais je l’aime. Je l’attrape et le colle dans les bras de Leia. Je sais qu’elle l’adore aussi pour s’être déjà blottie dans ses bras de mousse lors de nos grosses soirées gaming quand c’est moi qui joue. Je l’ai déjà vue lui parler aussi lors de ses chagrins d’amour et quand je lui demandais elle me souriait en me disant qu’elle lui parlait pour ne pas m’ennuyer avec ça. Je rejoins ma chambre et mon propre bordel. Je retire mon pull et mon t-shirt libérant ma poitrine sans soutien. Je fais de même avec mon jeans. Je me retrouve complètement nue dans ma chambre. Ça fait du bien. Mais je vais devoir terminer quelque chose qui a été entamé à cause de la couture de ce jean. C’est drôle mais les habitudes reviennent vite. Je me jette sur mon lit. En poussant un petit soupire de plaisir. Le moelleux du matelas et son confort m’avais manqué. Ce n’est pas que les lits de camp me dérangent, pas du tout même. Mais c’est un autre confort ici. Je regarde ma chambre et les différents éléments qui la composent. Mon bordel à moi aussi. Tous mes dessins, y a de tout, des paysage des portrait des croquis de tout et de rien des graffs, des dessins graphique pour tattoo, et même du osé. Je Fouille un peu ma table de nuit et trouve ce dont j’avais besoin pour terminer le travail du jeans. Si Leia me voit tant pis elle a déjà vu bien pire l’inverse est vrai aussi.

Spoiler:
 
avatar
Messages : 232
Date d'inscription : 30/05/2018
Crédit Avatar : image du net remise en format par moi

Feuille de personnage
Vie:
45/50  (45/50)
Santé mentale:
95/100  (95/100)
Inventaire:
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: [TERMINE][05 octobre] Stairways to heaven Ft. Jessica Ven 6 Juil - 6:03
Leïa Anderson
Je ne peux pas m'empêcher de rire toute seule en voyant Jessica s'en aller dans sa chambre en arquant légèrement les jambes, c'est clair que ça doit brûler, pour l'une ou l'autre raison. Autant lui laisser le temps de dealer avec et quand j'entends un petit bruit de vibreur dans l'appartement aussi silencieux que la mort à partir du moment où j’arrête de bouger contrairement à avant quand il y avait toujours de l'animation dans la rue. Écroulée, je m'effondre en riant sur la table devant le manque de subtilité absolument imprévu de ma colocataire et devine qu'il va lui falloir un peu plus de temps.

Je vais donc à la cuisine décapsuler une bière maintenant tiède entreposée dans le frigo à l'arrêt qui commence à sentir la mort après 2 semaines à laisser des trucs pourrir à l'intérieur sans électricité pour alimenter le refroidissement. Je le referme donc vite pour ne pas être confrontée au carnage et boit une gorgée en cherchant de quoi faire un minimum de bruit pour ne pas attirer d'éventuels émeutiers ou claqueurs dans l'appartement tout en cachant le bruit de ma coloc' qui n'a pas les moyens de comparer le bruit qu'elle fait par rapport à avant. Finalement, j'ouvre mon ordinateur portable et lance Stairway to Heaven grâce au media player, riant encore une fois devant l'ironie de la situation en levant les yeux vers la porte fermée de la chambre de Jessica.

Chacune son occupation et je sirote ma bière pendant quelques minutes en tournant dans l'appart pour repérer ce qui pourrait bien m'être utile dans cette situation. Avec un air satisfaite, j'ouvre mon placard et y attrape quelques fringues que je balance sur le lit avant de tirer mon "armure" comme dit Jessica de baseball pour en récupérer les protections d'articulations et les épaulières. Je récupère aussi mon super blouson d'hiver en cuir ultra épais et au col en fourrure de mouton : tout ce qu'il faut pour être bien. Je récupère aussi ma paire de chaussures de running avant de les enfiler, elles sont bien plus confortables que mes chaussures de ville!

En chantant l'air de Hotal California qui suivait Led Zep' dans ma playliste, je retourne dans le salon et vais directement dans le plackard "camping" où on rangeait tout notre stock. J'en sors avec une immense fierté mon sac de randonnée ainsi que la tente 4 places, le réchaud, les bâches et tout ce qu'il faut pour faire un camp pas trop pourri ainsi qu'un bon 100 mètres de corde qui sera probablement utile à un moment ou un autre. Je prends même les allumes-feu desfois que... Je récupère un carton aplati dans la même armoire et le plie pour lui donner forme avant d'aller à la cuisine pour récupérer toutes les boites de conserves et autres nourritures qui se gardent bien histoire de faire des réserves. Ça va de mon stock de champignons au vinaigre au bon vieux sac de café et aux haricots au lard.

Finalement, je vais dans la salle de bain et tire vers moi la porte-miroir du petit placard mural pour regarder l'état de notre pharmacie qui... ben on a du paracétamol quoi... Faut reconnaître que je n'ai jamais vraiment été portée premiers secours, peut-être que Jess' a une réserve de medocs dans sa chambre mais ce n'est pas forcément le meilleur moment pour aller lui demander. À la place, je vais fourrer tous mes vêtements sélectionnés comme suffisamment pratiques et dans mon sac avant de m'allonger pour ruminer sur la situation et le fait que l'armée n'ait toujours pas repris le contrôle, nous laissant dans une merde franchement catastrophique.
avatar
Messages : 129
Date d'inscription : 05/06/2018
Crédit Avatar : Image google

Feuille de personnage
Vie:
40/50  (40/50)
Santé mentale:
85/100  (85/100)
Inventaire:
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: [TERMINE][05 octobre] Stairways to heaven Ft. Jessica Dim 8 Juil - 2:21
Jessica Adams
Je suis déconnectée de la réalité. Et ne me rends pas compte que l’appartement est silencieux et que donc Leia est absolument au courant de ce qui se passe. Vu ce que je suis en train de faire je suis a mille lieu d’en avoir quelque chose à foutre a vrai dire. Pour un fois que je décharge mon stress, ma peur, ma tension, mes angoisses, et surtout cette oppression grandissante que je ressent en étant le boulet de service que els autre traine derrière eux. C’est con mais là, étendue nue dans mon lit, avec le plaisir grimpant de mon rabbit, j’oublie tout. Y compris que ma chère sœur est parfaitement au courant de par les bruits qui vienne de ma chambre. En même temps ce n’est pas comme si je n’avais pas déjà vu les murs de la mienne trembler quand elle se déversait en sauvagerie avec son ex. Mais le plaisir est une chose qui une fois offert retombe et me laisse sur un petit nuage qui redescend peu à peu.
Je me rends alors compte de l’état ou je suis et de l’endroit surtout. Et un petit sourire se dessine sur mon visage. Heureusement que nous sommes ici et pas dans le vieux marché. J’éclate de rire en imaginant ce que cela aurait donné. Etouffant dans mon coussin se rire étrange et particulier que j’ai puisque sourde muette. Puis rougissant quand même à cette idée je reprends mes esprit et me dirige dans. Je voie qu’elle a déjà commencé à faire ses bagages. L’armoire à matériel de camping est ouverte. Mais je m’occuperais de ça plus tard. D’abord une chose me rafraîchir. Je cherche après ma sœur dans l’appart elle est la étendue sur son lit. Je m’approche d’elle et m’assied à côté un peu rouge de honte vu qu’elle a surement du tout entendre. Puis je la regarde et lui signe.

- « Désolée ma chérie, j’en avais besoin. Là je vais allez prendre une douche et profite de l’eau chaude restante. Tu veux en profiter aussi… Ce n’est pas comme si s’était la première fois qu’on prenait notre douche ensemble. Si tu veux je m’occuperais de te recouper les cheveux si tu le souhaite. A moins que tu ne veuille garder ta longueur. Mais tu devrais au moins recouper les pointes parce qu’elles sont complètement naze. »

J’ai dit cela en passant ma main doucement dans ses cheveux. Je ne peux rien lui offrir d’autre que mes capacités de coquetterie. Et c’est le minimum. J’ai toujours adoré m’occuper d’elle pour ça quand on allait en boite, ou juste pour les soirées de vernissage de ses expos photos. Je remarque son large sourire amusé et vicieux. Elle, elle se moque de moi pour ce que je viens de faire. Je rougis par réflexe mais je m’en fou. Je me relève et passe dans la salle de bain pour me doucher.

L’eau coule sur ma peau d’abord froide me faisant frissonner. Puis peu à peu elle se réchauffe pour être plus qu’agréable. Cela fait un bien fout. Et je profite de chaque seconde sous cette douche. Il faut dire que celle du camp sont rudimentaire et commune. Et plusieurs fois les femmes du camp m’ont regardée bizarrement au vu de mes tatouages. Encore que ça, ça passe plus mais c’est plutôt l’ensemble de mes piercing qui semblait les intriguer. Il faut dire que une fois que j’ai vraiment eu un bon feeling avec Hank je lui ai laissé pas mal d’opportunité. Et outre celui qui m’a fait chavirer avec mon jeans, j’ai les seins et le nombril percés.
avatar
Messages : 232
Date d'inscription : 30/05/2018
Crédit Avatar : image du net remise en format par moi

Feuille de personnage
Vie:
45/50  (45/50)
Santé mentale:
95/100  (95/100)
Inventaire:
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: [TERMINE][05 octobre] Stairways to heaven Ft. Jessica Dim 8 Juil - 6:04
Leïa Anderson
Je ne suis franchement pas loin faire me lancer dans une petite sieste en attendant que ma coloc' ait terminé son affaire quand elle apparaît dans l'encadrement de porte avant de s'asseoir au bout du lit. Je la regarde avec un grand sourire montrant que je sais ce qu'elle faisait même si je m'en fout, profitant moi-même du temps pour me reposer et je saisi ma bière posée sur la table de chevet pour en boire une gorgée avant de lui tendre.
Je redresse un coup la tête pour voir ce qu'elle me signe, faisant travailler mes abdos contre mon gré pour la regarder avec mon air moqueur.
À ses paroles, ou plutôt ses signes, j'écarquille les yeux avec l'air d'avoir peur de me faire violer même si c'est pour rire et que je me doute qu'elle ne va rien me faire sans mon consentement. Le sexe est toujours resté un tabou entre nous cependant et ça m'allait car je ne voulais pas l'embêter avec mes envies et j'avais peur d'installer de la jalousie, je ne suis pas du genre super discrète non plus, surtout quand je ramenais du monde, mec ou fille.

Elle commence cependant à me convaincre en parlant d'économiser l'eau chaude, là ça me parle et je cède du terrain, n'ayant absolument pas envie de me laver à l'eau froide. Elle marque un point supplémentaire en me rappelant que mes cheveux commencent à être en sale état. La salooooope, son commentaire est probablement une vengeance très basse pour ma morsure et je fronce les sourcils quand elle parle de mes pointes... avant de fermer les yeux quand elle commence à passer ses mains dans mes cheveux, m’apaisant en une fraction de seconde et me faisant soupirer discrètement. Ok, why not.

« Vas-y, je te suis. »

Je prends deux minutes pour me réveiller et j'entends l'arrivée d'eau s'activer avant de me redresser et d'attraper une tenue propre avant de la rejoindre dans la salle de bain qui fut de toute manière toujours commune, en témoigne le bordel ambiant qui rivalise avec celui du salon. Je balance mes fringues dans un coin près d'une serviette, propre selon mes souvenirs et commence à me déshabiller. L'eau a l'air de chauffer et de la vapeur commence à monter de la douche tandis que je jette un regard à mon amie. Constatant qu'elle est nue, je fais pareil histoire de ne pas paraître trop bizarre même si ça m'a toujours surprise qu'elle soit si peu pudique.

Avant d'entrer dans la douche, je vais récupérer dans un tiroir une paire de gros ciseaux puis ouvre la porte pour grimper la marche menant à la douche avant de poser l'arme sur le rebord pour que Jess' puisse se charger de mes cheveux, les peignes et tout le reste sont déjà là de toute façon, j'ai toujours eu des cheveux longs.
En évitant de trop faire traîner mon regard sur Jessica et son corps de rêves, certains des miens aussi. Je remarque d'ailleurs qu'elle a fait poser un nouveau piercing depuis la dernière fois que je l'ai vue nue et je ne peux pas m'empêcher de me demander ce que ça fait comme sensation.

« C'était pas trop douloureux? J'étais pas là pour celui-là? »

Le nombril ne m'avait pas choqué, les tétons, j'étais présente et j'ai probablement plus serré les dents qu'elle mais là, je me dis que c'est vraiment intense et la douleur devait être insoutenable. Moi qui pensait qu'elle boitait surtout à cause de la brulure que devait lui causer le jeans, je comprends un peu plus ce qu'il se passait et son besoin urgent. La situation est vraiment surprenante et me donne envie de rire quand je pense qu'à une époque, j'étais la plus à l'aise avec mon corps et ma sexualité de notre binôme et que je me sens un peu nue avec quasiment l'envie de me cacher parce qu'elle a le corps couvert de tatouages et de piercings et moi, je n'ai pour seule couverture que le (pourtant gros) tatouage de rose s'étendant de ma nuque pour les pétales les plus hauts au bas de mon dos pour la tige qui longe ma colonne.

Je commence par me rincer complètement avant de nettoyer mes cheveux afin qu'ils soient propres pour ma coupe, les étendant dans mon dos lorsque j'ai terminé pour les présenter à Jessica à qui j'ai tourné le dos pour me rincer. Je suis vraiment choquée en me rendant compte de la longueur que j'ai, ce n'est pas nouveau, elle me les as coupé il y a moins de deux mois mais tout de même, comme ils bouclent, ils paraissent vraiment moins longs secs que mouillés.
avatar
Messages : 129
Date d'inscription : 05/06/2018
Crédit Avatar : Image google

Feuille de personnage
Vie:
40/50  (40/50)
Santé mentale:
85/100  (85/100)
Inventaire:
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: [TERMINE][05 octobre] Stairways to heaven Ft. Jessica Lun 9 Juil - 0:50
Jessica Adams
Elle me rejoint sous la douche et lui souris, contente qu’elle soit là. J’ai toujours aimé ces moments plus intime entre nous ou on s’occupe l’une de l’autre. Rien de sexuel. A vrai dire je n’y ai même jamais pensé, ou imaginé. Non c’est plus comme deux sœurs qui sont proche et intime l’un envers l’autre et s’entre aide pour de petite affaire comme celle-ci : se couper les cheveux, se soigner, se masser quand on avait des crampes. Et quand il faisait chaud on est déjà restée nue dans l’appartement. Mais c’est vrai qu’entre nous j’ai toujours eu moins de pudeur qu’elle là ou en publique, même si j’affichais plus facilement mon corps j’étais un peu moins démonstrative qu’elle quand on était avec nos copains ou copines. En même temps à l’extérieur ma timidité reprenait le dessus. Chez nous c’est chez nous. Je me sens bien avec elle. J’ai confiance en elle. Donc je me laisse aller. Elle m’interroge pour le piercing que j’ai entre les cuisses. Je rougis et deviens rouge pivoine baissant le regard. J’hésite à lui répondre mais je le fais.

- « Non, il m’a fait moins de douleur que ceux aux tétons. Par contre il fait plus d’effet que mon ex…. »

Je rie de mon rire étrange car faut bien reconnaitre que le pauvre faisait le malin mais il était un bien piètre amant. Et elle l’avait bien deviné d’ailleurs on en riait ensemble. Je continue.

- « Hank a bien fait ça et il m’a bien tout expliquer comme il a toujours fait. En fait, c’est juste de la peau qui est percé ici pas de chair et la barre passe juste par-dessus pour ça que tout à l’heure sans ma culotte la couture du pantalon la faisait frotter sur mon … Enfin voilà quoi. »

Elle se lave els cheveux et se présente dos à moi les cheveux pendant étendu. Ils ont une belle taille maintenant. Je prends la brosse et les lui brosse pour en défaire les derniers nœuds. Puis je m’empare des ciseaux. Je pose ma main à la hauteur de la coupe minimal soit juste les pointes. Puis je remonte pour lui indiquer que je peux faire plus mais lui laisser de la longueur ou alors je coupe plus court encore pour lui faire une coupe courte. Ou je lui propose dans le même genre que la mienne.
Quand elle a décidé, je m’applique à lui faire ça bien. Puis je prends le pommeau de la douche et rince à nouveau ses cheveux en passant un peigne avec des pointes larges. Pour faire tomber les cheveux couper qui collerait dans sa chevelure. Je lui rends le pommeau et lui peigne les cheveux pour m’assurer du travail finit. Puis je repose mes instruments devant elle, et me colle dans son dos passant mes bras autour de ses épaules pour lui montrer mes mains et lui annoncer que j’ai fini. Je quitte la douche et m’enroule dans une grande serviette de bain. Je passe à ma propre coupe qui elle nécessite le rasoir électrique pour rasé bien court. Une fois fait. Je me retourne et lui tends sa serviette de bain. Puis je rejoins ma chambre pour y prendre vêtement et commencer à réfléchir à ce qu’il me faut

avatar
Messages : 232
Date d'inscription : 30/05/2018
Crédit Avatar : image du net remise en format par moi

Feuille de personnage
Vie:
45/50  (45/50)
Santé mentale:
95/100  (95/100)
Inventaire:
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: [TERMINE][05 octobre] Stairways to heaven Ft. Jessica Mar 10 Juil - 5:20
Leïa Anderson
Je souris toute seule en voyant ses mains signer ce que j'avais supposé à propose de sa réaction au piercing et j'essaie de faire partir la chair de poule qui m'a saisi en parlant de se faire percer la peau et tourne la tête, mine de rien.
Finalement, je sens mes cheveux commencer à s'alléger tandis que des mèches tombent à mes pieds. D'abord courtes, la longueur devient plus importante lorsque je signe en levant les bras au-dessus de ma tête qu'elle peut me débarrasser d'un peu plus histoire que je ne sois pas trop embêtée. S'ils s'arrêtent au-dessus de mes épaules, c'est parfait et ça me garde déjà une vraie longueur. J'aime bien me faire chouchouter et c'est vraiment nice de sentir quelqu'un s'appliquer à m'aider, il ne me manque plus qu'un massage mais ce serait vraiment pousser le vice et elle me demanderait probablement la même chose bien que je sois nulle et risque plus de lui casser le dos.

Finalement, je sens le peigne repasser tranquillement dans mes cheveux et il en tombe en quelques secondes quasiment autour qu'au cours des dix dernières minutes avant que je sente Jessica se coller contre moi pour signer qu'elle a terminé avant de sortir de la douche pour aller s'occuper de la sienne. Profitant de ce qu'il nous reste d'eau chaude, je ne sors pas tout de suite et préfère me prélasser un moment histoire d'être sûre que tous les cheveux sont tombés. Je repasse un shampoing et prends même une douche complète. Le temps que j'ai terminé, je sors pour la voir achever sa propre coupe de cheveux.

« Ah oui! C'est vrai que ça te va mieux! » Je lui signe avec un sourire.

Je me sèche rapidement et me rhabille avant d'enfiler mes basketts flambant neuves pour la rejoindre dans l'appartement. Elle est en train de vider tout ce qui l'intéresse à son tour et je remarque les trucs médicaux qu'elle a mis de côté ainsi que les tenues plus ou moins chaudes empilées sur son lit. Je m'arrête nette en voyant son pistolet posé sur sa table de chevet et change de direction pour aller terminer de tout bourrer au fond de mon sac de randonnée sans dire un mot, pas que ça soit bien utile. Je grogne un peu cependant, c'est la seule raison qui m'a poussé à attendre aussi longtemps pour revenir : je trouve qu'on se débrouillait très bien sans arme à feu.

Passer devant mon grand miroir et voir mes cheveux fraichement coupés m'adoucit un peu mais j'ai toujours les sourcils légèrement froncés quand je reviens vers elle, mon sac sur l'épaule pour voir où elle en est.
avatar
Messages : 129
Date d'inscription : 05/06/2018
Crédit Avatar : Image google

Feuille de personnage
Vie:
40/50  (40/50)
Santé mentale:
85/100  (85/100)
Inventaire:
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: [TERMINE][05 octobre] Stairways to heaven Ft. Jessica Mer 11 Juil - 1:45
Jessica Adams
Elle passe dans mon dos et me signe qu’elle aime mieux ma coupe une fois rafraichie. Je n’ai pas tourné la tête mais le miroir est pratique pour ça.

- « C’est vrai tu aimes ? »

Une fois finit je passe la brosse puis le peigne dans mes cheveux. Je me regarde dans le miroir puis tire la tête comme si j’allais à un concert. Oui j’allais au concert pas besoin d’entendre pour sentir els vibration et se sentir bien avec des copains, fumer un pétard boire une bière, … Après m’être rhabillée, je commence alors la récupération de ce qu’il nous faut.

J’arpente l’appartement en long et en large ramenant à ma chambre l’ensemble de ce que je juge nécessaire. Je remarque qu’elle a pris notre nécessaire de camping a toute les deux j’ai donc pas besoin de m’en charger. Je ramasse un max de fringue mais je me rends compte que je ne vais pas pouvoir emporter ce que je veux. Et ça me fait raller. Alors je pense autrement. Pas en mode prendre tout ce que je peux mais plus comme si on partait en trekking sauvage dans les montagnes. J’embarque alors juste ce qui me parait être l’essentiel. Pas besoin de mes strings ou sous-vêtement en dentelle ou un peu sexy. Je ne pars pas pour voir mon copain ou me copine. Non je pars en rando sauvage. Donc faut du confortable. J’emporte quand même ma veste de cuir doublée en mouton C’est le père de Leia qui me l’avais offerte pour mes 16ans. Mon père m’ayant offert mon pistolet. Au grand damne des Anderson justement, et surtout de ma frangine en particulier. A propos de celui-là je le glisse dans mon sac. Je sais qu’elle ne va pas aimer. Mais je me sens plus rassurée avec dans ce monde. Peut-être que je craquerai moins ou moins vite. Même si elle est une ancre pour moi dans cet océan tumultueux actuel, un phare dans la nuit auquel je m’accroche. Je ne veux pas être trop dépendante d’elle. J’espère justement que cela m’aidera à me sentir plus à l’aise. Sinon … ben il servira de solution au problème. Je me mets une claque rapidement pour me sortir cet idée de la tête et recouvre la boite le contenant de ma veste justement. Je vais chercher les quelques élément de premier soin qu’on a. C’est rien. En même temps question soin on est des billes toute les deux mais bon j’ai un bandage comme ça si on se fait une entorse ou une foulure. Des pansements si on se coupe et un peu de désinfectant.

Contente de mon petit paquetage je me demande ce que je pourrais prendre en plus. J’ouvre ma table de chevet et en ressort un paquet de clope. Je le glisse dans la poche de ma veste kaki. Je sais je file à la cuisine récupère la lampe de poche et els pile qu’on gardait là au cas où le disjoncteur sautait. Sa peut toujours nous être utile. Et je ramasse aussi mes jumelles et une hachette, ainsi que mes protections de roller. Si je dois encore passer à travers un toit ou autre je préfère avoir un minimum de protection. Le thé et une ou deux conserves et je ferme mon sac. Au moment où elle apparait je viens de glisser les lanières à mes épaules et lui souris prête.

- « C’est bon ma belle je pense que je suis prête. Faut juste que je prenne ma peluche aussi et on sera OK. J’aime bien comme ça. T’es superbe avec les cheveux plus courts. »

avatar
Messages : 232
Date d'inscription : 30/05/2018
Crédit Avatar : image du net remise en format par moi

Feuille de personnage
Vie:
45/50  (45/50)
Santé mentale:
95/100  (95/100)
Inventaire:
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: [TERMINE][05 octobre] Stairways to heaven Ft. Jessica Mer 11 Juil - 6:17
Leïa Anderson
Sur le moment, ce serait impossible de ne pas rougir au compliment : superbe? Mes yeux pétillent un instant, ça fait longtemps qu'on ne m'a pas fait ce genre de compliments, en tout cas pas aussi sincèrement. Du coup, comment lui en vouloir de prendre une arme ? Je suis peut-être trop cheesy mais ce n'est pas difficile de me tranquilliser et je signe un léger :

« Tu trouves ? »

Avant de baisser la tête et de me frotter les joues pour retirer cette couleur rouge pivoine. Je remarque une bosse dans sa poche de veste et me rapproche pour regarder à l'intérieur avant de tirer une cigarette pour commencer à chanter en dansant. S'il y a bien un avantage de cet appart, c'est que si on entend absolument tout ce qu'il se passe à l'intérieur, l'insonorisation extérieure est parfaite et il n'y aucune chance de tomber sur un claqueur ici donc je peux me permettre de chanter en fumant une clope et en dansant sous le regard médusé de mon amie.
Je finis par m'arrêter pour me tourner vers elle pour signer.

« Est-ce qu'on va visiter le voisin de palier? Y a peut-être des trucs intéressants chez ce vieux fou. »

Pas que j'apprécie particulièrement notre ancien voisin, mais c'était un espèce de timbré qui ne parlait jamais à personne donc il y a peut-être encore des trucs intéressants chez lui. En espérant ne pas tomber SUR lui parce que ça me ferait bien chier même s'il est encore vivant. J'ai pas envie de lui parler. Je fais signe à Jessica qu'on pourra y aller dans deux minutes et après avoir jeté ma cigarette par la fenêtre ouverte, je file me brosser les dents pour la première fois en trois jours ce qui est un réel soulagement avant de revenir, prête à l'exploration.

Spoiler:
 
avatar
Messages : 129
Date d'inscription : 05/06/2018
Crédit Avatar : Image google

Feuille de personnage
Vie:
40/50  (40/50)
Santé mentale:
85/100  (85/100)
Inventaire:
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: [TERMINE][05 octobre] Stairways to heaven Ft. Jessica Jeu 12 Juil - 1:18
Jessica Adams
- « Bien sûr que t’es magnifique »

J’embarque ma grosse peluche avec moi pendant qu’elle fume en chantant toute joyeuse. Je suis heureuse de la voir comme ça. Je suis assise sur notre canapé à la regarder avec un sourire amusé, ma grosse peluche dans les bras. Quand elle s’arrête je relâche mon panda géant pour l’applaudir. Elle finit par me demander si je veux allez visiter notre ancien voisin.

- « Le vieux fou ? Euh t’es sur la ? Ok pourquoi pas ça ne sera que partie remise pour toute les fois où il nous a cassé les pieds dans le hall de l’immeuble. »

Je laisse donc ma peluche sur place car elle risque plus de m’encombrée qu’autre chose pendant qu’on va faire un tour chez le vieux fou. Je sors de chez nous et je lui indique que je frappe a la porte à elle de me dire si y a du bruit ou non. J’ai laissé mon pistolet dans sa boite, dans mon sac. Alors je prends la hachette et frappe à la porte pour voir. Après un moment d’attente et plusieurs répétitions de coup sur la porte et sans réponse de sa part je tente d’ouvrir. C’est fermer. Avec la hachette j’attaque le bois au niveau de la serrure pour essayer de la faire sauter. La porte finit par céder lorsque j’ai bien éclaté tout autour de la partie métallique contenant la serrure et la clinche. Quel bordel la dedans. C’est pire que chez nous. Et ça pue. Ca sent le renfermer et les déjections c’est vraiment dégueulasse. Je lui signe rapidement.

- « T’es sur que tu veux qu’on regarde parce que sa pue et c’est le bordel ici »

Hachette a la main j’avance dans l’appartement qui est une réplique miroir du notre. Je ne ‘entend pas la porte de la chambre sur laquelle on cogne. Mais par contre je sens les odeurs venir de là. C’est horrible l’odeur comme sa prends au nez. Je remonte par reflexe le col de mon t-shirt sur mon nez. Et délaisse la chambre exprès. Si sa tombe il est mort d’un arrêt et ses sphincter se sont relâcher et en ce moment il git dans une marre de chiasse ou il est debout en mode golem de merde derrière la porte. En tout cas ça pue. J’entre dans ce qui aurait été ma chambre dans notre appartement on dirait une sorte de bureau. Il y a plein de caisse de livre de magasine de document en tout genre. Un trophée de chasse trône sur le mur. En regardant il est moins bien empailler que ceux que papa avait. Par contre il y a en dessous un fusil. Je suis incapable de m’en servir. Cela fait trop longtemps que j’ai plus utilisé ça. La dernière fois s’était avec mon père et j’avais 16ans. Mais d’habitude c’est lui qui tirait. Et je n’ai jamais vraiment utilisé ça. Mais je le prends sa pourra toujours servir à être échanger avec quelqu’un d’autre contre de la nourriture ou un autre élément plus intéressant.



avatar
Messages : 232
Date d'inscription : 30/05/2018
Crédit Avatar : image du net remise en format par moi

Feuille de personnage
Vie:
45/50  (45/50)
Santé mentale:
95/100  (95/100)
Inventaire:
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: [TERMINE][05 octobre] Stairways to heaven Ft. Jessica Jeu 12 Juil - 21:52
Leïa Anderson
Il m'arrive d'envier Jessica de vivre dans un monde sans bruit, parce que quand elle commence à attaquer la porte d'entrée du voisin, c'est vraiment bruyant et dérangeant à mon goût mais je ne dis rien, de toute manière, on ne craint rien ici. Je la suis finalement à l'intérieur et tente de restreindre mon odorat pour éviter d'avoir le nez trop pris par l'odeur immonde qui vient des tréfonds de l'endroit. Après... le mec sentait déjà pas bon de son vivant alors c'est possible que ça soit juste des odeurs résiduelles d'avant et qu'il ne soit même pas présent dans l'appartement, qui sait?

« Ouais non, on va éviter la chambre qui pue... »

Avec un sourire, je la suis dans le salon au milieu des cartons remplis de documents bizarres. J'en attrape un qui parle d'extra-terrestres et un autre avec des conneries conspirationnistes comme j'ai toujours appelé ce genre de théories. C'est guère étonnant de trouver ce genre de paperasse ici, le type a toujours été bizarre. C'est quand même triste s'il est mort là dans la chambre à côté mais bon, pour le coup c'était quand même un connard.

Jessica qui a remarqué la tête d'orignal accrochée au mur s'en est approchée et a maintenant dans les mains un fusil de chasse du style qu'appréciait son père. J'hausse un sourcil dans son dos avant de venir tapoter discrètement la rose dans son cou.

« Tu veux que je le prenne pour le charger dans l'auto? Ça va commencer à te faire lourd? »

À moins qu'elle n'ait pas tout pris là mais ça me dérange pas de l'embarquer dans la jeep le temps qu'elle décide ce qu'elle va en faire.
Je vais rapidement checker les placards de la cuisine mais étrangement, tout semble avoir été vidé, peut-être il y a longtemps, c'est bizarre, y a des grosses peluches de poussière dans chaque réserve comme si ça avait toujours été vide... En tous cas, il n'y a rien d'utile ni derrière les portes, ni dans les tiroirs.

« On retourne à l'appartement? Y a plus rien ici... »
avatar
Messages : 129
Date d'inscription : 05/06/2018
Crédit Avatar : Image google

Feuille de personnage
Vie:
40/50  (40/50)
Santé mentale:
85/100  (85/100)
Inventaire:
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: [TERMINE][05 octobre] Stairways to heaven Ft. Jessica
Contenu sponsorisé
[TERMINE][05 octobre] Stairways to heaven Ft. Jessica
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
Sujets similaires
-
» Bernard Clavel, l'insoumis, est mort, hier, 5 octobre, il avait 87 ans
» HIGHWAY TO HEAVEN ♥ welcome in New Heaven
» La « démocratie haïtienne » : Quels sont les enjeux ? - 29 octobre 2010
» Stairway to Heaven
» [Rapport de Bataille] 31 Octobre 2008

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Agonie :: Zone de conflit (RP) :: Burlington :: Quartier est :: Université d'état-
Sauter vers: