Agonie
Bienvenue sur Agonie !

Voici les liens utiles pour te connecter et t'enregistrer.
Il est également recommandé de lire le Guide du survivant.

Bonne visite et à bientôt!


ChatboxAccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez|
Aller à la page : 1, 2  Suivant
MessageSujet: [TERMINE] [20 octobre] Everybody's kung fu fighting Ft. Takeshi Lun 16 Juil - 11:59
Leïa Anderson
Jessica est partie vachement tôt ce matin et je me suis réveillée toute seule ce qui m'a fait un peu bizarre je dois l'avouer. La porte de la chambre était entre-baillée et j'ai passé une bonne demi-heure à regarder les gens passés, un oeil ouvert et vaseux tandis que l'autre ne voulait pas s'ouvrir. Il m'a fallu un moment pour trouver la motivation de sortir du lit mais une fois chose faite, c'était beaucoup plus simple. Je me suis donc levée, habillée et équipée pour être prête à sortir car depuis quelques temps maintenant, j'ai été reconnue comme bien plus efficace en liberté à l'extérieur qu'à faire des trucs à l'intérieur et je ramène pas mal de nourritures et autres vivres donc ça ne dérange personne pour le moment que je ne prenne pas beaucoup de tours de garde.

Je franchi le seuil de la porte, la tête encore dans le cul et les sourcils froncés tout en ajustant mon t-shirt quand un des mecs du marché passe devant moi pour me dire que Jessica est sortie avec d'autres pour checker le quartier universitaire. Je ne sais pas trop comment ils vont s'y prendre mais peut-être que l'un d'eux sait conduire, dans tous les cas, ce n'est pas mon problème aujourd'hui car j,ai une autre idée.

Le soleil est déjà bien haut mais je passe voir la petite geek avec sa lumière accrochée au front qui semble avoir déjà bu cinq café aujourd'hui et elle m'en tend un avec un morceau de pain que je dévore avant de monter dans la tour de garde improvisée sur le toit pour retrouver Tak', mon nouvel ami que j'ai trouvé dans une boîte surprise, enfin... dans un coffre mais j'aime bien lui rappeler sa condition de pochette surprise même si je n'ai pas encore osé lui demander comment il en était arrivé là. Ce n'est pas le genre de questions qu'on pose à la première rencontre.

Je le trouve bien entendu là-haut, le regard porté vers l'horizon et je tapote son épaule avant de m'adresser à lui après le check d'usage qu'il maîtrise maintenant.

- Salut Tak! Tout va bien aujourd'hui? J'aurais un petit service à te demander.

Je lui fais signe de me suivre et le guide jusqu'à la porte menant à la sortie du vieux marché avant de commencer à marcher dans la rue en direction de l'immeuble d'en face. Une petite traversée d'une ou deux minutes donc avant de me retourner à nouveau vers lui avec un grand sourire.

- Ça te dit un petit entraînement? Tu as vraiment l'air de savoir te battre, perso, j'ai juste joué en ligue féminine semi pro de baseball donc si tu as des techniques, je suis preneuse, vraiment.

Histoire d’appuyer ma demande, je lui sers mes yeux de biche histoire de le faire craquer assez facilement, pas que je sois particulièrement séduisante ou quoi à mon sens mais en général, ça marche mieux comme ça d'après Jessica.
avatar
Messages : 170
Date d'inscription : 05/06/2018
Crédit Avatar : Image google

Feuille de personnage
Vie:
50/50  (50/50)
Santé mentale:
75/100  (75/100)
Inventaire:
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: [TERMINE] [20 octobre] Everybody's kung fu fighting Ft. Takeshi Mar 17 Juil - 17:40
takeshi kuribayashi
Cela faisait maintenant plus de deux semaines que Takeshi était sortit du coffre, plus de deux semaines qu’il se retrouvait isolé au sein d’une communauté dans un pays qu’il ne connaissait pas, plus de deux semaines qu’il avait appris que le monde avait pris fin.
Assis sur le rebord du toit, un fusil à vermine dans la main et un gilet tactique sur les épaules, il scrutait l’horizon et les zombis qui approchaient sans jamais vraiment poser la moindre menace.
La vie (ou plutôt la survie) était devenu un concept très étrange pour Takehsi : il ne savait plus vraiment où il en était et même si il avait accepté depuis un moment l’idée que ce qu’il vivait ne pouvait être un rêve, il n’en restait pas moins qu’il avait encore du mal à y croire.
Et toujours deux semaines sans aucune nouvelle de son père… Takeshi regarda une nouvelle fois son téléphone pour constater que la zone de réception des messages était désespérément vide, tout comme sa batterie qui allait nécessiter une recharge, la troisième depuis qu’il était arrivé au camp… Par contre l’horloge lui indiquait qu’il avait bientôt terminé son tour de garde ! Une aubaine puisque c’est justement ce moment que choisi Leïa pour le rejoindre, le faisant sursauter au passage. Il se leva pour la saluer.

- Bonjour Leïa ! Je suis heureux de vous voir ! Comment allez-vous ?
Dit-il avec tout le flegme et le respect révérencieux qui le caractérisait, surtout envers ses aînés. Comme à son habitude, il s’inclina légèrement en avant et répondit à sa requête avec tout l’enthousiasme dont sa jeunesse était capable.
- Bien sûr ! Dites-moi ce que vous souhaitez ?
En revanche, malgré toute sa retenue, quand elle annonça qu’il semblait savoir se battre, le garçon sourit tel un requin devant sa potentielle proie. Taquin, il décida de ne rien dévoiler.
- Oui, je sais me débrouiller… Sûremment pouvons-nous nous apporter des connaissances mutuelles.
Annonça-t-il sans vraiment apporter d’autres précisions. En fiat, les yeux de biche de Leïa n’eurent même pas besoin d’entrer en action même si cela le fit sourire : il n’avait généralement pas besoin d’incitation pour partager son savoir (d’aucun diraient frimer mais que voulez-vous, le talent ne va-t-il pas sans une dose d’orgueil ? Cependant, tandis qu’ils marchaient vers un endroit dégagé pour s’entraîner, le garçon ne manqua pas d’exprimer son intérêt et aussi un certain épatement à apprendre qu’elle avait atteint le niveau semi-pro.
- Dozo… Moi aussi, j’aurais voulu être un athlète, c’est très impressionnant, le baseball donc…
Le fait que ce sport soit aussi apprécié au Japon qu’aux USA n’avait pas échappé à Takeshi. Une fois son matériel de garde rendu, Takeshi reprit possession d’un bâton qu’il tînt telle une arme blanche tranchante. Après quelques moulinets pour s’échauffer les poignets (et aussi pour se la péter un peu…), il brandit son arme en direction de Leïa à qui il avait donné un bâton similaire.
- Et maintenant, en garde !
Déclara-t-il en brandissant son arme, laissant à Leïa l’occasion de faire la première attaque.
avatar
Messages : 67
Date d'inscription : 29/05/2018
Crédit Avatar : Moi

Feuille de personnage
Vie:
50/50  (50/50)
Santé mentale:
85/100  (85/100)
Inventaire:
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: [TERMINE] [20 octobre] Everybody's kung fu fighting Ft. Takeshi Mer 18 Juil - 0:32
Leïa Anderson
Finalement, je suis assez surprise de le voir aussi enjoué à l'idée de m'affronter, je le dépasse quand même de quelques centimètres car malgré ma taille et mon apparence frêle, j'ai terminé ma croissance, moi. Je m'attendais donc à ce que le jeune homme soit un peu plus hésitant mais c'est une très bonne surprise et finalement, j'attrape un bâton qu'il m'envoie avant de regarder l'arme comme si c'était un morceau d’astéroïde avant de jeter un regard un peu inquiète en voyant Tak' faire des moulinets avec son épée improvisée comme s'il s'agissait d'un exercice quotidien.

- Ok...

J'affermis ma poigne sur le manche, ça ne doit pas être bien compliqué et je suis quand même doué au baseball, enfin j'étais, il faudrait que je frappe quelques balles à l'occasion. Mais je ne me sentirais pas de faire des pivots juste pour rigoler avec un autre matériel comme il le fait avec son bâton.

Levant l'arme droite devant moi, je passe finalement à l'attaque, déchainant toute ma force de frappe sur le premier coup histoire de voir s'il tient son bâton comme il faut. C'est finalement le miens qui rebondit sur la surface de son arme malgré la force de frappe et je recommence, me faisant parer à chaque fois comme s'il s'agissait d'un jeu. Bon, ce n'est pas un vrai combat mais le petit va bien finir par se fatiguer, sa technique est impressionnante et je déchaîne des coups comme si ça tête était une balle de baseball sous son éternel sourire un peu crispé sous la concentration, j'ai bien envie de lui effacer pour le coup, c'est un peu énervant...

Je continue pendant quelques instants de frapper en coup direct comme je le ferais avec ma batte et je vois bien qu'il ne faiblis pas tandis que moi, je commence à avoir le souffle court. J'assène quelques coups supplémentaires, tentant même un revers (qui sait) qui sont tous parés ou esquivés comme si de rien n'était et j'ai l'impression d'être un Terminator qui chasse le vent jusqu'à ce que l'épuisement se fasse sentir.

Reculant rapidement, je pose les mains sur mes genoux et respire un coup avant de reprendre ma garde, prête à l'accueillir comme il se doit en écartant une mèche de cheveux de mon visage. L'école à la maison qu'il disait? C'était quoi comme école? Un truc de ninja?

HRP:
 
avatar
Messages : 170
Date d'inscription : 05/06/2018
Crédit Avatar : Image google

Feuille de personnage
Vie:
50/50  (50/50)
Santé mentale:
75/100  (75/100)
Inventaire:
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: [TERMINE] [20 octobre] Everybody's kung fu fighting Ft. Takeshi Mer 18 Juil - 4:16
takeshi kuribayashi
Il s’élargit le sourire tandis que Leïa lui assénait la première frappe. Elle le tapait avec cette arme tranchante improvisée comme si c’était une batte de Baseball, première erreur. Elle préparait son mouvement bien trop en amont pour plus de puissance, seconde erreur… Malgré la force qu’elle mit dans sa frappe, Takeshi put la parer sans difficultée même si le coup fit trembler son bâton. Afin d’éviter la casse de leur équipements, il allait désormais uniquement esquiver ou accompagner le mouvement de son adversaire lors des parades.

Quand elle envoya un second coup, Takeshi l’esquiva et se retrouva en un éclair sur son flanc. Il la tapa aux côtes (pas très fort, mais suffisamment pour qu'elle le sente) et déclara un peu fanfaron.

- T’es morte !
Puis ils continuèrent et malgré le rythme effréné des frappes de Leïa, Takeshi n’avait aucun soucis à éviter tous les coups d’une manière ou d’une autre. De temps en temps il lui assénait un petit coup pour lui rappeler qu’il gagnait, mais jamais il ne l’interrompit, pas avant qu’elle ne se soit vidée. Son dernier mouvement fut à ce moment là d’asséner une fulgurante frappe verticale en direction de sa tête, une frappe qu’il arrêta à quelques centimètres seulement. Après cela, il fit quelques pas et fit mine de ranger son bâton.
- Bien ! C’était intéressant. Alors la bonne nouvelle, c’est qu’avec une masse d’armes tu défonces tout. Ta technique, si on peut appeler ça comme ça, est puissante et dévastatrice, par contre tout le reste, ça va pas du tout.
Il plaça son bâton sur les épaules et se dandina, avec les bras enroulés autours.
- Déjà, tu frappes toujours en mettant toute ta force dans la frappe, très mauvais ça ! A moins de chercher à percer une armure ou détruire un bouclier, la force de ta frappe ne fait que rarement la différence. Si tu touche ton adversaire, ton arme va faire le travail. Que tu le coupe en deux ou que tu te sois contentée de lacérer les organes internes, le résultat sera le même, tu pourras juste continuer le combat plus longtemps.
Il posa ensuite le bâton de ses épaules et se replaça ensuite en position de combat, le bâton levé.
- Maintenant, la manière de frapper. Là on a du travail, mais c’est normal. Vas-y tapes moi.
Dit Takeshi en retrouvant immédiatement sa concentration.

Une fois de plus, il para le coup de Leïa sans difficultés et lui asséna un petit coup entre les omoplates.

- Tu relâches ta garde trop vite. Tu es si focalisée sur ton coup que tu en oublie que l’adversaire est une cible vivante. Tu m’offres un boulevard à chaque fois que tu utilise ton arme, ça ne doit pas arriver ! Le combat n’est fini que lorsqu’un adversaire est au sol, pas avant ! Je ne retiendrai pas mes coups maintenant, pas avant que tu aie compris cette première leçon. Réessaie.
Dit alors le jeune Japonais en levant son bâton. Leïa pouvait sentir une sorte de petite colère monter en lui, presque un énervement. Pour Takeshi, c’était plus que ça, c’était le juste retour de bâton (soit dit sans mauvais jeux de mots), c’était pour toutes ces années passées à souffrir : à force de prendre tous les jours des coups de bâton, des gifles ou coups, il avait appris à renforcer son corps et son esprit… Même après des année,s il ne s’était jamais habitué à prendre des coups ou endurer la douleur, il avait juste trouvé un moyen de l’accepter, mais si une chose était sûre, c’est que faire ce qu’il pouvait pour éviter de prendre les coups avait toujours été un excellent motivateur de progrès pour lui ! Il en serait de même pour Leïa.
avatar
Messages : 67
Date d'inscription : 29/05/2018
Crédit Avatar : Moi

Feuille de personnage
Vie:
50/50  (50/50)
Santé mentale:
85/100  (85/100)
Inventaire:
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: [TERMINE] [20 octobre] Everybody's kung fu fighting Ft. Takeshi Ven 20 Juil - 16:22
Leïa Anderson
Avec un sourire, je répond à son petit commentaire lâché à demi-mots sur ma technique avec une provocation toute aussi gratuite.

- Vas-y répète pour voir.

Avant de me faire tout bonnement botter le cul de manière quasi-littérale à coups de bâton. Ça me donne l'impression d'avoir attaqué une mamie russe de la banlieue nord de Lewiston mais le résultat n'est pas le même. Je me reçois plutôt un sévère coup sur les omoplates avant de me faire reprendre à l'ordre par le jeune prodige des arts martiaux.

Il m'ordonne de réessayer de le frapper et je m'exécute bien entendu, levant mon bâton devant moi en essayant de me calmer un peu mais son air ultra-concentré sur ce visage pourtant si jeune est quand même impressionnant et j'en oublie son enseignement, me faisant ainsi désarmée tout en recevant un coup de bâton dans le flanc qui me coupe le souffle un instant. Quel petit con! Pourtant, ça n'a pas l'air de l'amuser tant que ça et j'ai du mal à réaliser s'il prend du plaisir à me faire souffrir ou non. Le souffle court, je tente une troisième attaque en mettant beaucoup moins de force mais plus de précision dans ma frappe sauf que... beaucoup moins de force ne voulait pas dire pas de force du tout et au contact, mon arme improvisée m'échappe des mains et je recule d'un coup, imitant le seul vrai combattant que je connaisse : Jack Sparrow. Je me retire donc dans un petit saut à pieds joints, les bras écartés pour l'équilibre et le ventre rentré pour éviter les coups de bâton en reculant, pas si peu fière d'avoir évité au moins ma punition avant de voir arriver le bâton dans ma face, me frappant la tempe d'un petit coup sec et contrôlé.

Je ramasse rapidement mon bâton et me remet en garde, finalement, j'attaque sans objectif particulier de faire une touche mais surtout pour éviter de me reprendre un coup, Tak attendant bien entendu que j'attaque pour m'en asséner un nouveau je ne sais où alors que je sens déjà les hématomes sur mon flanc et dans mon dos se former. J'arrive enfin à parer malgré l'absence de touche mais étant donné que je ne l'ai pas encore frappé, c'est ce que j'appelle un progrès.

Le fait que je me sois défendue n'est pas très bien passé et je sens que je n'ai pas intérêt à foirer le prochain. Je remet quand même un peu plus de force dans ma frappe histoire de ne pas refaire le même coup et frappe de côté avant de vite replacer la branche devant moi de peur de me faire tabasser à coups de bâton.
N'osant plus vraiment parler pour ne pas saper sa concentration et profitant de la chance que j'ai d'avoir un entraînement pas ce petit ninja en culottes courtes, je me tais et le regarde avec un air interrogateur, répétant la manœuvre autant de fois que nécessaire. S'il y a une chose que mon père m'a enseigné, c'est la ténacité et je ne compte pas céder devant un gamin sous prétexte qu'il se bat aussi bien que Bruce Lee. Une vision de Tak' en train de souffler les poils de Chuck Norris comme dans la Fureur du dragon me fait quand même pouffer de rire, chose regrettable et regrettée lorsque je reçois un coup dans le sternum, il lit dans mes pensées ou bien ses coups deviennent de plus en plus durs?
avatar
Messages : 170
Date d'inscription : 05/06/2018
Crédit Avatar : Image google

Feuille de personnage
Vie:
50/50  (50/50)
Santé mentale:
75/100  (75/100)
Inventaire:
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: [TERMINE] [20 octobre] Everybody's kung fu fighting Ft. Takeshi Dim 22 Juil - 15:26
takeshi kuribayashi
Alors qu’il se remettait à peine ne position, Takeshi fut surpris de voir un nouveau coup arriver si rapidement de la part de Leïa. Ses réflexes furent suffisamment précis et rapides pour lui permettre d’éviter le coup, mais c’était bel et bien la première fois du combat qu’il se retrouvait en danger !
La contre-attaque tarda à venir et nul doute que face à un adversaire tel que son père, le jeune Asiatique aurait déjà été châtié, mais là c’était différent : c’était LUI le maître et tant qu’il ne l’annonçait pas, il n’avait pas commis d’erreur. Cependant sa contre-attaque finit par arriver puisqu’il leva son bâton au dessus de son épaule pour envoyer un coup de taille.

- Tu te dois d’être rapide...
Et là il asséna un coup avec le bout inverse du bâton, un coup d’estoc droit dans son estomac qui lui coupa la chique. Il reposa son bâton par terre et s’ppuya dessus en la regardant avec un sourire narquois.
- Et imprévisible…
Il l’aida à se relever si elle était tombée par terre, mais tout en se tenant prêt au cas où elle soit tenter de répliquer pendant qu’elle se relevait.
- Il y a toujours au moins deux façons de passer avec une armee blanche. Si tu as feinté ou que tu vois que ton attaque va être parée ou esquivée, tu dois savoir improviser au dernier moment pour changer d’attaque. Il est plus important de toucher que de vraiment faire mal à l’adversaire.
Cette fois-ci sans porter les coups, il fit à Leïa une démonstration de tous les coups qu’il était capable de porter en seulement quelques secondes. Après une bonne dizaine de seconde au cours desquelles il avait probablement asséné 30 faux coups, il s’arrêta et conclut son exposé.
- Même avec l’adrénaline, j’ai porté suffisamment de coups pour que la douleur te paralyse, et que tu meures de perte de sang. C’est pour ça que l’art du combat Japonais n’est pas tant dans la manière d'entrechoquer les épées, mais dans celle de dégainer. Parce que le premier coup est souvent celui qui est fatal… Allez prépares-toi de nouveau.
Dit Takeshi en levant son bâton, un regard de défi lancé à Leïa.
- Surprends-moi.
avatar
Messages : 67
Date d'inscription : 29/05/2018
Crédit Avatar : Moi

Feuille de personnage
Vie:
50/50  (50/50)
Santé mentale:
85/100  (85/100)
Inventaire:
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: [TERMINE] [20 octobre] Everybody's kung fu fighting Ft. Takeshi Lun 23 Juil - 15:11
Leïa Anderson
Paf! Je me prends un nouveau coup dans l'estomac qui me coupe la respiration et me met à genoux. Quel petit enfoiré! J'ai envie de l'insulter sur le coup, n'appréciant pas du tout de me prendre des coups gratuitement comme ça mais d'un autre côté, c'est moi qui suis venue lui demander de me montrer de quoi me défendre alors je ne vais pas trop rouspéter, ce serait dommage qu'il décide d'arrêter la séance.

J'attrape la main tendue généreusement (il faut croire) et me relève sur mes deux jambes en écoutant avec soin son conseil avant de me faire attaquer de tous les côtés. Mon dieu, ce gamin est beaucoup plus fort qu'il n'y paraît! Avec un grand sourire, j'applaudis lorsqu'il s'arrête et stoppe aussitôt pour écouter la leçon de mon jeune sensei tandis que je suis le petit scarabée.

Un peu vexée d'entendre parler d'entrechoc d'épée (ma technique est si pourrie?), je lève mon épée improvisée à son ordre et me place en position. Je suis prête et à un moment, je m'élance pour attaquer non pas aussi vite que possible mais pour placer de vrais coups là où il faut sans me mettre en danger. J'attaque donc à droite puis à gauche avant de frapper deux ou trois fois de haut en bas puis d'estoc. Tout est paré bien évidemment mais je profite aussi de mon endurance due à ma pratique assidue du baseball mais surtout de l'athlétisme et contrôle ma respiration pour ne pas me fatiguer inutilement tandis que je recommence mon combo.

Bien évidemment, tout est à nouveau paré mais, tandis que la sueur commence à couler à grosses gouttes au bout de mes mèches de cheveux, je recommence à attaquer à droite puis à gauche avant de changer la technique et d'attaquer à nouveau à droite, deux fois, tentant donc de le surprendre avec le peu de moyens à ma disposition.

Une fois l'attaque terminée, je m'arrête en reprend un instant mon souffle, attendant le verdict de celui qui va probablement devenir mon maitre d'arme si ça continue. Je commence déjà à prendre goût à me prendre des coups sans vergogne.
avatar
Messages : 170
Date d'inscription : 05/06/2018
Crédit Avatar : Image google

Feuille de personnage
Vie:
50/50  (50/50)
Santé mentale:
75/100  (75/100)
Inventaire:
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: [TERMINE] [20 octobre] Everybody's kung fu fighting Ft. Takeshi Jeu 26 Juil - 14:40
takeshi kuribayashi
Alors qu'il venait à peine de provoquer Leïa en lui lançant un petit défi (le fameux "surprends-moi"), Takeshi se retrouvait déja à devoir esquiver des séries de coups portés avec une rapidité somme toute... Inattendue.
Bien sur, ses mouvements furent suffisament rapides et précis pour pouvoir parer l'intégralité, mais malgré tout il se surpris à se retrouver un peu en manque de souffle quand Leïa s'arrêta.
Même si c'était méchant, l'occasion était trop belle. Il lui asséna un bon coup de bâton dans la hanche avec de reposer le sien. Il tourna alors autours de Leïa, la dévisageant d'un air sévère.

- Au combat, la colère est la pire des conseillères. La colère te fais tenter des choses stupides, des choses que tu ne ferais jamais si tu avais toute ta tête à l'instant T. La colère te fais perdre le contrôle. Tu dois être plus forte que ton adversaire à tout instant, en particulier si cet adversaire n'est pas vivant. Les morts-vivants ne perdent pas le contrôle.
Ici encore, il relèverait Leïa et lui remettrait un bâton dans la main avec toutefois un sourire.
- Mais, si je n'avais pas été aussi entraîné que je le suis, peut-être que j'aurais perdu le contrôle avant toi sur ce coup là !
Takeshi se remit ensuite en position et parla d'une voie plus douce et mesurée.
- On va faire un exercice d'endurance maintenant, sans punition. Tu vas me taper, comme on vient de le faire, aussi longtemps et rapidement que tu peux. Contrôles ta respiration, tes pensées et frappe clair, frappes juste. A ton tour.
Quelle que soit la longueur que Leïa tiendrait, Xiang ne baisseriat pas sa garde et parviendrait à parer tous les coups, même si sur la fin quelques gouttes de sueurs commençaient à parler sur son front. Il enleva alors son T-Shirt pour dévoiler un corps certes fin mais très athlétique, mais aussi de nombreuses fines cicatrices sur ce dernier et en particulier dans le dos, traces laissées par une enfance passée à s'entraîner au combat et... D'autres choses... La preuve aussi à Leïa qu'il ne faisait pas ce qu'il faisait par sadisme. Comme si de rien n'était, il se remis en position et proposa un autre exercice.
- Bien, maintenant, on va faire l'inverse ! Je vais envoyer des attaques et tu vas parer jusqu'à ce que je te touches. J'augenterai progressivement la vitesse de mes attaques.
Takeshi se mettrait alors en position, prêt à s'executer tel un terminator quand elle lui donneriat le signal de départ.
avatar
Messages : 67
Date d'inscription : 29/05/2018
Crédit Avatar : Moi

Feuille de personnage
Vie:
50/50  (50/50)
Santé mentale:
85/100  (85/100)
Inventaire:
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: [TERMINE] [20 octobre] Everybody's kung fu fighting Ft. Takeshi Sam 28 Juil - 17:21
Leïa Anderson
Je termine d'attaquer sans succès jusqu'à ce que je m'arrête pour recevoir un coup dans la hanche qui me fait vraiment mal pour le coup, me mettant les deux genoux à terre tandis que je retiens mes larmes en me tenant le point où il a fait contact. C'était franchement bas et je sens qu'il m'en veut, j'ai dû le mettre un instant en péril et j'ai du mal à saisir sa pédagogie, enfin... il me montre ce qu'il sait faire, ce n'est pas un professeur et il est terriblement jeune. Je le regarde dans les yeux un instant avant d'accepter son aide, de peur de m'en prendre un nouveau qui me tirerait cette fois de vraies larmes. Ce n'est pas une brute avec son bâton mais ses coups sont très précis et violents et j'ai une limite de résistance à la douleur qui n'est pas non plus énorme.

J'écoute donc l'enseignement en regardant le sol devant moi avant qu'il ne me relève en me redonnant mon arme. Je pousse un soupire soulagé lorsqu'il m'annonce que le prochain exercice se fera sans "punition", oui je me disais bien que ça y ressemblait et étant donné que je suis encore à deux doigts de pleurer et que j'ai mal à au moins trois endroits de mon corps, je suis bien contente de cette annonce même si j'ai un peu du mal à y croire.

- Ok...

Je me mets en garde selon ses ordres et reprends mon souffle et un rythme cardiaque normal avant de passer à l'attaque pas forcément très vite au début mais en me concentrant pour faire des petites frappes rapides en augmentant petit à petit le rythme mais en gardant la même précision de frappe. Si je n'ai jamais appris à me battre avec une épée ou quoi que ce soit d'autre qu'une batte de baseball prévue pour envoyer au loin une balle de la taille de mon poing, je suis quand même capable de concentration et avec mon entraînement intensif en course, j'ai un cardio d'enfer et j'attaque pendant une bonne dizaine de minutes avant de ne plus avoir de forces dans les bras et d'être forcée d'attaquer, laissant mon petit senseï transpirant. Au moins, il n'est pas indestructible ce petit con.

On arrête donc un coup l'entraînement et il prend le temps de retirer son t-shirt pour me révéler qu'il est loin d'être aussi frêle qu'il n'y paraît et ressemble plus à Bruce Lee qu'à Cylian Murphy. Je suis choquée de voir un gamin de cet âge taillé comme ça et encore plus lorsque je remarque toutes les petites cicatrices dans son dos, ou bien il a eu une maladie cutanée vraiment sévère qui a laissé des marques, ou bien ce gosse s'est fait torturer plus ou moins longtemps selon l'intensité. J'aurais bien envie de lui poser des questions sur la provenance de ces marques mais ce gamin a probablement plus besoin d'un câlin.

Finalement, il m'annonce qu'on passe à une nouvelle étape de l'entraînement et cette fois, je n'ai absolument pas envie de rire comme une idiote quand il dit qu'il va me toucher. Je crois qu'il m'a dégoûté de ce mot à vie et lui a fait perdre toute consonance sexuelle à force d'y ajouter de la douleur. Me sachant destinée à me prendre un nouveau coup je ne sais où, je recule d'un pas et lève mon arme.

- Top.

Ses premiers coups sont comme promis plutôt lents et je n'ai pas vraiment de mal à les parer, j'utilise même ce temps pour m'entraîner sur la technique avant qu'il n'augmente le rythme. Trempée de chaud, je m'évertue de parer ses coups et compense même mon flagrant manque de technique en esquivant plusieurs de ses attaques jusqu'au moment où je ne vois pas son revers arriver et me paralyse en voyant le bâton me foncer dessus avant de me frapper à l'aisselle juste sous mon bras levé. Coup qui m'envoie au sol où je me mets à pleurer doucement, gardant la tête baissée pour ne pas lui montrer à quel point je souffre. Je sens que je ne vais pas ressortir dans les deux prochains jours le temps de m'en remettre. Je ne suis pourtant pas du genre sensible habituellement mais il porte de vrais coups, je suis heureuse que ça ne soit pas un entraînement à arme réelle.
avatar
Messages : 170
Date d'inscription : 05/06/2018
Crédit Avatar : Image google

Feuille de personnage
Vie:
50/50  (50/50)
Santé mentale:
75/100  (75/100)
Inventaire:
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: [TERMINE] [20 octobre] Everybody's kung fu fighting Ft. Takeshi Dim 29 Juil - 7:18
takeshi kuribayashi
Maintenant échauffé et en position de combat, Takehsi se prépara à recevoir la série de coups et le moins qu’on puisse dire, c’était que cette préparation était nécessaire !
Bien qu’elle soit encore très loin de son niveau, les enchaînements effectués par la jeune demoiselle furent rapides et précis, s’enchaînant avec une rigueur toute martiale malgré une certaine maladresse dans la manière de les asséner. Takeshi sourit… Si elle avait réussi à assimiler la nécessitée de ce type de discipline, alors plus rien ne pougvait se mettre dans son chemin de grande guerrière, la seule chose qui allait lui manquer maintenant, c’était la pratique.
Au début, Takeshi voulait garder ces choses pour lui, il n’était pas dans la philosophie de son père de le féliciter lorsqu’il faisait les choses bien, mais lui n’était pas son père ! Et puis surtout lui s’adressait à une occidentale, pas une Japonaise… Même son père pour toute la sévérité et l’exigence qu’il avait envers son fils, savait faire preuve de plus de diplomatie et de conciliation face à un public occidental, comme Takeshi avait put le voir dans son dojo à sao Paulo…

Quand la passe fut donc terminée, Takeshi ne cacha pas son contententement.

- Bien bien ! Très bien ! Très bonne passe !
Il applaudit ensuite légèrement sa jeune élève et afficha un sourire satisfait.
- En combat, le combat doit être ton seul objectif, et tu commences à comprendre. C’est une très très bonne chose ! Peu de gens peuvent se vanter de commencer à assimiler cette leçon dès la première séance. Mais ne relâches pas tes efforts ! Allez on continue !
Dit-il en l’attaquant conformément à ce qu’il avait annoncé. Le coup de grâce qu’il asséna à Leïa fut douloureux, mais pourtant Takeshi ne l’avait pas calculé ainsi. Malgré sa pudeur et sa discrétion, il entraperçu les larmes de Leïa et s’en retrouva confus. Pendant une seconde, il pensa à passer cet épisode sous silence, mais secoua la tête et afficha un air faussement contrarié.
- Tu as été concentrée et appliquée jusqu’à maintenant, tu dois faire de même avec la douleur ! Si tu pleures, c’est que tu n’as pas reçu assez de coups ! Tu prendras beaucoup de coups à l’entrainement et encore plus dehors ! Tu dois t’habituer à supporter la douleur physique, d’accord ?!
Il termina sa phrase la voix presque un peu cassée lui aussi, alors qu’il venait de répéter les choses que son père lui avait martelé dans le crâne pendant toute son enfance. Plus il pleurait, plus il se prenait de coups, jusqu’à trouver la force de cesser de pleurer. Il leva son bâton vers Leïa et s’arrêta. D’une voix dérayée, il dit.
- C’est pour ton bien !
Il leva un peu plus le bâton au-dessus de lui, puis le laissa retomber à côté de lui.

Les idées se bouleversaient dans la tête de Takeshi, ce qu’il avait subit pendant des années, il se retrouva à cet instant incapable de le faire à une autre personne. Puis il se reprit : il venait d’enfreindre sa propre règle, il était sorti du combat, avait laissé l’émotion l’envahir et ses mains tremblaient à présent alors que ses propres yeux eux-mêmes devenaient humides.
Il tourna le dos à Leïa et se frotta les yeux. Il compta jusqu’à cinq dans sa tête, il reprit le contrôle, puis se retourna vers Leïa, pour immédiatement reperdre son calme en voyant le visage qu’elle affichait maintenant. Takeshi secoua la tête et détourna le regard, il s’inclina pratiquemennt plié en deux.

- Je te demande pardon… Je n’aurais pas dû faire ça, ni dire ça.
Et là Takeshi ne savait littéralement plus quoi dire ou quoi faire, il était vert de honte.
avatar
Messages : 67
Date d'inscription : 29/05/2018
Crédit Avatar : Moi

Feuille de personnage
Vie:
50/50  (50/50)
Santé mentale:
85/100  (85/100)
Inventaire:
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: [TERMINE] [20 octobre] Everybody's kung fu fighting Ft. Takeshi Sam 18 Aoû - 18:23
Leïa Anderson
Les larmes commencent à ruisseler sur mon visage lorsqu'il me dit que je dois m'endurcir et trouver la force de ne pas réagir à la douleur et je comprends qu'il va me frapper à nouveau quand il m'annonce qui le fait pour mon bien. Je sens que je vais m'effondrer au prochain coup surtout dans cette position et je m'affaisse un peu plus avant d'entendre le bâton en bois tomber au sol. Surprise, je lève légèrement les yeux pour avoir la confirmation visuelle de ce que je viens d'entendre avant de redresser craintivement la tête pour croiser son regard mais il me tourne le dos.

Jamais je n'oserais bouger dans cette situation, je n'imaginais pas qu'il pourrait me mettre des coups pareils et s'il se retourne pour me frapper encore plus fort, je vais juste tomber inconsciente et je ne peux pas me le permettre en plein centre-ville de Burlington. J'attends donc qu'il se retourne pour voir son visage jeune et pourtant inexpressif. Cet enfant est brisé, ce n'est pas possible d'agir comme ça et je ne peux chasser ce regard de peur de mon visage tandis que j'attends de savoir s'il va m'achever ou non.

Quand il se penche et me présente ses excuses, j'en suis franchement déconcertée et mon sourcil droit se dresse un peu tandis que je me demande si c'est véritable ou non. Je ne suis pas bonne en rhétorique, je suis une bille en psychologie, tout ce que je sais, c'est que je ne veux pas me faire mettre à terre, encore moins par un gamin de quinze ans.

"T'en fais pas, c'était mon idée de s'entraîner ensemble. Essaie juste de retenir tes coups, ok?"

C'est un peu bizarre de dire ça à un enfant mais bon, ça ne m'empêche pas de poser une main sur son épaule pour m'appuyer sur lui tandis que je me relève en m'essuyant les yeux dans ma manche avant de le regarder.

"Et évite de me mettre K.O."

Sourire malgré la douleur n'est pas facile mais bon, il s'agit de ma propre blague alors je suis bien obligée. Je me redresse ensuite pour lui faire face et ramasse mon arme, tentant de faire abstraction de la douleur pour ne pas gâcher ce moment en espérant qu'il retiendra ses prochains coups.
avatar
Messages : 170
Date d'inscription : 05/06/2018
Crédit Avatar : Image google

Feuille de personnage
Vie:
50/50  (50/50)
Santé mentale:
75/100  (75/100)
Inventaire:
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: [TERMINE] [20 octobre] Everybody's kung fu fighting Ft. Takeshi Lun 20 Aoû - 15:33
takeshi kuribayashi
Takeshi avait changé de couleur suite à l’épisode du bâton puisqu’il était maintenant rouge de honte. Il s’inclina à plusieurs reprises pour s’excuser avant de remettre son haut.
- Je suis profondément désolé. Je ne devrais pas faire ça, surtout pas dès le premier entraînement. Je me suis emporté, si tu veux arrêter je comprendrais.
Dit-il les yeux rivés sur ses pieds. A son grand soulagement (ou bien son effroi, c’est selon…), elle choisi de continuer, mais il sentit en lui tendant sa main qu’il l’avait choquée. Il s’inclina de nouveau et tenta de s’expliquer quand elle lui demanda de retenir ses coups.
- Je te demande pardon… C’est juste que… J’ai toujours été entraîné ainsi, depuis que j’ai 8 ans, alors je me disais que...
Essaya-t-il d’expliquer un peu maladroitement en se rendant compte que tout ce qu’il pourrait dire après ce mot serait invariablement maladroit et embarrassant. Il secoua la tête comme pour essayer de chasser la honte de son cerveau, juste avant que la nouvelle demande de Leïa ne le fasse de nouveau rougir.
- C’est promis. Je vais faire attention. Encore désolé Leïa, je suis très honteux de moi même.
Déclara le garçon, certain de ne jamais pouvoir la regarder de nouveau dans les yeux. Mais puisque elle avait toujours l’intention de s’entraîner, Takeshi changea de registre : plutôt que d’affronter Leïa, il lui montra quelques mouvements élémentaires et faciles à refaire, les lui faisant répéter encore et encore, jusqu’à ce qu’ils soient inscrits dans son cerveau, reproductibles à loisir à chaque fois qu’elle devrait parer ou éviter un coup donné d’une manière particulière. Après de nombreuses (voir des heures si Leïa était d’attaque), l’affrontement final viendrait. S’équipant de son faux sabre, Takeshi le brandit devant lui et se mis en position.
- Bien… Je vais retenir la violence de mes coups au maximum. Utilises ce que tu as appris pour répliquer, n’hésites pas à improviser. L’exercice s’arrête quand tu as réussi à me toucher. Go ! BANZAI !
Takeshi poussa un cri glaçant à la fin de cette réplique et sauta sur Leïa, sabre levé au dessus de sa tête. Normalement, Takeshi aurait utilisé cette technique pour paralyser de terreur son ennemi avant de le couper en tranches. Mais Leïa n’était pas un ennemi, c’était sn élève, et il attendait d’elle qu’elle ne se laisse pas intimider et exploite l’immense faille qu’il avait laissé dans sa défense en exposant son ventre. Qu’elle esquive ou pas, le combat continuerait, mais si elle réussissait sa contre-attaque, ce serait vraiment uniquement là que Takeshi serait particulièrement fier.
avatar
Messages : 67
Date d'inscription : 29/05/2018
Crédit Avatar : Moi

Feuille de personnage
Vie:
50/50  (50/50)
Santé mentale:
85/100  (85/100)
Inventaire:
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: [TERMINE] [20 octobre] Everybody's kung fu fighting Ft. Takeshi Lun 3 Sep - 22:47
Leïa Anderson
Je regarde Takeshi se fondre en excuses et témoigne de ses regrets tandis qu'il ne sait plus du tout quoi dire. Je comprends qu'il ait été entraîné comme ça, le pauvre gamin a probablement passé une enfance difficile si c'est comme ça qu'on l'éduquait. Mon père ne m'a jamais frappé, il n'aurait jamais pu à vrai dire, j'ai été élevée comme une véritable princesse.
Je fais un signe de la tête pour qu'il cesse de s'excuser en me remettant en position de combat et c'est à ce moment qu'il m'attaque.

Nous reprenons donc l'entraînement de manière plus saccadée certes, mais je me sens plus en sécurité au moins le temps d'avoir choppé quelques réflexes puisqu'il s'agit de toute évidence de mécanismes qu'il essaie de me faire développer. C'est intéressant cependant et j'apprends des mouvements dont il me parle auxquels je n'aurais jamais pensé. Le revers n'est pas vraiment ma tasse de thé, j'ai toujours préféré la batte de baseball aux raquettes j'ai beaucoup de mal à faire autre chose qu'esquiver les attaques de ce côté jusqu'à ce qu'enfin, je parvienne à arrêter le coup à distance respectable.

Son cri de guerre est tout simplement surprenant surtout pour un être si petit mais je réussi à ne pas figer. Je me prends quand même à l'entraînement, ayant encore peur de recevoir un coup et tandis qu'il m'agresse, je lève mon pseudo-sabre devant moi pour parer son attaque tandis que je remarque le trou dans sa défense. J'en profite pour mettre à bénéfice mes compétences sportives et notamment celle de pivoter sur de très bons appuis. J'envoie rapidement ma jambe dans un chassé et m'arrête en touchant son mollet avec un sourire.

Je n'ai aucune idée de si c'est la réaction qu'il attendait mais j'ai vu une opportunité. Il m'apprend à me battre mais si j'ai des instincts, c'est aussi bien de ne pas les refouler. Je suis cependant contente d'avoir réussi mon coup et de m'être arrêtée sans le blesser ou le mettre à terre. Ça montre la limite de frappe qu'on peut atteindre lors d'un entraînement, juste une touche et pas un coup.

Je remarque un sourire sur son visage cependant et redresse la tête, assez fière d'avoir réussi à ne pas me faire surprendre malgré tout. Bien sûr que je tremblerai toujours à l'idée de recevoir un coup mais ça c'est normal.

- Alors Sensei? On n'a pas l'habitude d'utiliser ses pieds?

C'est méchant, c'est nul et c'est gratuit parce que je sais pertinemment que toute ouverture que j'ai pu voir était laissée là pour moi et qu'elle n'aurait jamais été présente s'il ne s'agissait pas d'un entraînement. Toutefois, I wanna brag, c'est mon droit en revanche de ses coups, après ça, je pourrai le lâcher avec ça, ou pas, je commence à l'apprécier ce petit Takoushi.
avatar
Messages : 170
Date d'inscription : 05/06/2018
Crédit Avatar : Image google

Feuille de personnage
Vie:
50/50  (50/50)
Santé mentale:
75/100  (75/100)
Inventaire:
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: [TERMINE] [20 octobre] Everybody's kung fu fighting Ft. Takeshi Mar 4 Sep - 17:10
takeshi kuribayashi
Takeshi avait volontairement prit un risque pour cette attaque et même s’il ne s’attendait pas à ce que Leïla puisse contre-attaquer, il l’avait espéré en se persuadant qu’il était un peu naïf… Aussi qu'elle ne fut pas sa surprise quand il la vit réagir exactement comme elle était sensée le faire. Il eu donc juste le temps de contracter ses muscles pour recevoir le coup qu’elle lui asséna avant de retomber sur ses pieds sans porter le sien. Baissant son faux sabre, le jeune garçon avait un sourire jusqu'aux oreilles mais alors qu’il ouvrait la bouche pour articuler une félicitation, la réplique de Leïa le sécha. Perdant son sourire, il porta un coup de semonce fulgurant sur le bras de son insolente élève, à qui il aurait très certainement fait très mal si elle avait fait ça quelques instants plus tôt. Fier de son effet, il tendit le bout de bois pour lui mettre sous son nez.
- Don’t get cocky.
Retrouvant ensuite sa meilleure humeur, il ajouta avec cette fois un sourire lui aussi malicieux.
- C'était fait exprès… Je voulais voir comment tu allais gérer la surprise après ce ki. Mais je te donne cela, je ne pensais pas que tu allais exploiter cette brèche éhontée dans ma défense. Tu es une bonne élève, je suis fier de toi.
Dit le garçon en le pensant sincèrement. Il rangea ensuite le bâton dans un coin pour les entraînements futurs et retourna vers Leïa.
- Il te manque seulement la capacité d'endurer la souffrance, mais ça viendra en son temps. Je pense que cela conclut en beauté notre entraînement pour aujourd'hui, ne crois-tu pas ?
Déclara-t-il avec son éternel sourire au coin des lèvres.
avatar
Messages : 67
Date d'inscription : 29/05/2018
Crédit Avatar : Moi

Feuille de personnage
Vie:
50/50  (50/50)
Santé mentale:
85/100  (85/100)
Inventaire:
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: [TERMINE] [20 octobre] Everybody's kung fu fighting Ft. Takeshi Mar 11 Sep - 21:24
Leïa Anderson
Je suis surprise par son coup mais cela m'amuse aussi. Il n'a vraiment pas d'humour cependant et sa remarque me rappelle qu'il est encore jeune. Son dernier conseil est vrai en revanche, il faut que j'apprenne à subir, mais ce n'est pas dans les habitudes et le goût de gagner est génétiquement inscrit dans mon ADN, il suffit de voir mon père jouer en compétition, je suis sa copie crachée à ce niveau. Je n'ai seulement jamais eu à vaincre une quelconque douleur et là, c'est vrai que j'ai vraiment du mal à supporter les douleurs que je ne connais pas, une entorse ne m'a jamais vraiment arrêté.

- Je suis bien d'accord Tak'! Merci pour tout ça! Je me sens déjà plus à l'aise avec le bâton, et fatiguée, et blessée, mais c'est pas grave! Ahah

Je sais me montrer joyeuse et les larmes de tout à l'heure ont maintenant disparu, remplacées par un sourire de fin d'entraînement. J'aime cette sensation d'être physiquement vidée et calmée pour quelques heures.
Malgré tout cela, il y a plusieurs questions qui me tiraillent la tête et je ne peux m'empêcher de les poser à mon jeune mentor en art martial tandis que je ramasse les affaires que j'avais amené là.

- Est-ce que tu vas me raconter comment t'es devenu le Karate Kid ou je vais devoir t'arracher des morceaux d'histoire les uns après les autres le long de la route? I mean... Mon père était axé sur la victoire tu sais, il était incapable de perdre quelque chose, une compétition, un combat... Mais il n'a jamais osé me frapper.

Pour une fois que je m'intéresse à quelqu'un, j'en profite aussi pour en raconter un peu sur moi, je ne pense pas que Tak' soit du genre à aller crier mes secrets sous tous les toits. Je suis intriguée par ce gamin tout droit sorti d'un film de ninjas en plein milieu de notre apocalypse et je suis sûre qu'il serait capable de mettre à genoux n'importe quel gros bras du marché au final.

- Parle-moi et quand j'en aurai les moyens, je te ferai un vrai burger home-made recette Anderson. Deal?

Après tout, même s'il vient de toute évidence d'ailleurs et que je l'ai sorti d'un coffre, je suis persuadée qu'il doit regretter que sa première visite sur le sol américain se fasse en temps d'épidémie mais je n'ai pas besoin de grand chose pour lui préparer ça, seul le steak va être vraiment difficile à trouver. Sans compter que ça me ferait plaisir de lui préparer à manger comme ça, j'ai envie de l'aider, il a l'air d'avoir tellement de mal à s'adapter. J'espère en connaître plus sur son histoire avant d'arriver au marché.
avatar
Messages : 170
Date d'inscription : 05/06/2018
Crédit Avatar : Image google

Feuille de personnage
Vie:
50/50  (50/50)
Santé mentale:
75/100  (75/100)
Inventaire:
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: [TERMINE] [20 octobre] Everybody's kung fu fighting Ft. Takeshi
Contenu sponsorisé
[TERMINE] [20 octobre] Everybody's kung fu fighting Ft. Takeshi
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
Sujets similaires
-
» L'ouragan en Bretagne octobre 1987
» Hastings,14 octobre 1066- Pierre Bouet
» lundi 24 octobre
» Muret 6 et 7 Octobre
» salon nature et bien étre - 14 octobre 2012 - saint andré le gaz

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Agonie :: Zone de conflit (RP) :: Burlington :: Centre-ville-
Sauter vers: