Agonie
Bienvenue sur Agonie !

Voici les liens utiles pour te connecter et t'enregistrer.
Il est également recommandé de lire le Guide du survivant.

Bonne visite et à bientôt!


ChatboxAccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez|
Aller à la page : 1, 2  Suivant
MessageSujet: [TERMINE] [Event 2] Z's catch seamen - 26 octobre (Groupe 1) Ven 20 Juil - 8:51
le Passeur
Event 2 - Z's catch seamen
26 octobre 2017
Groupe 1

Que vous soyez déjà présent lors de l'attaque (dans le cas de Samson) ou que vous arriviez après la bataille, le spectacle qui s'offre à vous est d'une horreur sans nom. Le carnage qui a eu lieu a laissé des traces et nul doute que la route restera tâchée de rouge pendant plusieurs mois voir années si personne ne nettoie, ce dont je doute.

C'est donc entre les véhicules criblés de balles et les corps sanguinolents que vous avancerez pour constater le massacre de soldats par la horde de monstres.
Ce sera donc Samson qui le premier, errera au milieu de ses hommes, complètement sous le choc après avoir été traîné hors de portée sous un camion par deux soldats qui se sont faits happés eux-aussi par la foule zombie en délire.
Puis arrivent la Hyène et Solomon qui étaient les plus proches. Vous pouvez gérer l'affaire comme vous le souhaitez.

L'organisation du terrain est simple, une route à double-sens avec des champs d'un côté et un bois de l'autre. Le convoi arrêté sur la route avec des morts (zombies et militaires partout), certains rampant encore en espérant sauver leur vie malgré les multiples lacérations et surtout morsures qui couvrent leur corps. Aucun autre militaire que Samson n'est cependant en état de tenir un fusil, ce dernier devant sa vie aux hommes qui sont morts pour le bien de leur officier.

Vous pouvez remarquer au milieu du convoi un fourgon blindé dans le style de ceux du SWAT mais qui restera fermé. Samson sait ce qu'il y a dedans mais vous pouvez toujours essayer de l'ouvrir, il faut une clé (générique mais rare) que seul le camp de Jericho possède et en sa qualité de véhicule blindé, les portes ne bougeront pas même poussées par la pelle mécanique de Solomon.

Citation :
Enfin pour rappel, voici l'ordre de tour :
- Samson J. Clemens
- Deborha Madrigal
- Solomon Ward


De plus, notez que vous pouvez lancer dans votre journal de bord un dé par tour, voici les dés possibles, merci de nous indiquer dans une balise spoiler ou quote le résultat de votre dé afin d'obtenir le résultat lors de l'intervention MJ.
Voici la liste des dés disponibles :
- Perception
- Perception spécial avec +2 sur le dé (donc plus difficile, à préciser lors du lancer, tout poste édité sera jugé nul)
- Intelligence spécial à +2 également
- Science
- Premiers soins
- Armurerie
- Tactique
Ces jets de dés apporteront à votre personnage (si réussi) des informations spécifiques à l'intrigue de l'événement pour comprendre ce qu'il s'est passé en dépassant le stade de « y a plein de militaires morts par terre et du loot partout » que les personnages ne peuvent pas dépasser sans avoir fait leur test.
Les résolutions de ces dés sont à notre discrétion, nous avons une liste d'informations à donner qui vous seront transmises pas MP et dont vous ferez ce que vous voudrez, nous tenons cependant à ce que personne n'invente quoi que ce soit à propos de l'intrigue, tout manquement à cette règle se paiera en viande (celle de votre personnage).

récompenses disponibles:
 

Citation :
Nous demandons pour ce RP un minimum de 300 mots par réponse, vous pouvez faire 2 tours avant d'attendre mon intervention MJ. Ce sera Kali ou moi qui suivra ce groupe.

Bon jeu!
avatar
Messages : 267
Date d'inscription : 12/11/2017
Crédit Avatar : G.U.E.R.L.A.I.N

Feuille de personnage
Vie:
0/50  (0/50)
Santé mentale:
0/90  (0/90)
Inventaire:
Admin
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: [TERMINE] [Event 2] Z's catch seamen - 26 octobre (Groupe 1) Dim 22 Juil - 2:41
Samson J. Clemens
Incapable de mettre deux pensées cohérentes bout à bout, je lutte contre l’étrange somnolence qui m’engourdit. La notion qu’un événement horrible vient de se produire ne m’échappe certainement pas, mais je ne me souviens pas de ce qui s’est passé. Je sais qu’il y a des morts, mais je ne sais plus pourquoi. Je sais également que, sous peine de mort, je dois reprendre mes esprits, mais je ne peux m’emmener à le faire. En fait, étendu là dans un état de semi-conscience, j’ai l’impression d’émerger d’un long coma simplement pour réaliser que je suis prisonnier d’un mon corps et d’un esprit rouillé par des années d’inactivité.

Le brouillard qui voile mon esprit commence à s’éclaircir lorsque soudainement, *Smack*, de retour à la réalité. La douleur aiguë qui me traverse le crâne venait de me tirer de ma torpeur. Ma tête (…) Putain, ma tête! En plus de l’étau qui menace de la faire exploser et du monde qui me tourne autour à une vitesse impitoyable, le douloureux mélange d’hémoglobine et de sueur me coule dans les yeux m’empêche de voir quoi que ce soit. Putain, merde. Instinctivement, j’essaie de ramener ma main droite contre mon visage, mais celle-ci refuse de bouger.

Gémissant d’effort, je tente de me redresser, mais sans résultats. J’étais coincé parce que quelque chose me plaquait au sol. Et c'est à ce moment-là que j’ai compris de quoi il s’agissait. Un soldat s’était calé entre mon corps et le sous-bassement d’un Jeep. « Pousse-toi, merde. » Lançai-je en tendant de me dégager, mais le soldat ne répondait pas.

Je rassemble toute la force qui me reste et nous fait rouler sur la droite. Et c’est là que j’ai reconnu le Sergent Costa. D’un geste lent, mes mains épousent le profil délicat de son visage rendu gris par la mort et mon corps tout entier se met à trembler d’effroi. Ses jambes étaient en lambeaux et, partout autour de nous, des corps déchirés gémissaient; certains en proie à la douleur et les autres (…) à une faim insatiable. « Alma? » Soufflai-je futilement à l’attention de la jeune femme avec qui j’ai travaillé pendant dix ans. Des larmes impossibles à réprimer viennent nettoyer le sang de mon visage. « Alma, dans quelle merde est-ce que je nous ai mis. »

Ravalant un pâteux mélange de salive, de morve et de sang coagulé, je pose un genou par terre et prends une pause pour rassembler mes forces. Je ne me suis jamais senti aussi mal de toute ma vie, mais en serrant les dents à m’en faire péter l’émail, je parviens à me redresser et à regarder autour de moi. J’étais un marin seul au milieu d’un océan de mutilations allant d’atroces à simplement morbides. Et, cette pensée fut probablement la goutte qui fit déborder le vase parce que le monde se remit à tourner et me projeta au sol, contre la Jeep et mon amie. Ne sachant pas quoi faire, j’hissai doucement Alma contre moi, comme pour la réconforter et me résigna à attendre que l’inévitable arrive.

Quelques minutes ont passés lorsque son corps est soudainement parcouru par des tressautements. D’abord à peine perceptibles, ils prennent de l’ampleur. Son corps se réanime et un effrayant rictus de douleur tord son visage; le Sergent Alma Costa n’est pas morte. L’hémorragie massive causée par l’ablation de ses jambes l’avait vidée de toute couleur et m’avait trompé. Et c’est avec ce qui lui reste de vie que la militaire combat l’infection que nous connaissons tous trop bien. Je dégaine mon pistolet, mais incapable de mettre fin à ses souffrances, me résigne à le poser au sol et à attendre que le Sergent Costa ne soit plus le Sergent Costa.
avatar
Messages : 20
Date d'inscription : 08/07/2018
Crédit Avatar : MOI et le Google

Feuille de personnage
Vie:
50/50  (50/50)
Santé mentale:
100/100  (100/100)
Inventaire:
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: [TERMINE] [Event 2] Z's catch seamen - 26 octobre (Groupe 1) Dim 22 Juil - 5:06
Deborha Madrigal
Plus tôt dans la mâtiné notre sinistre pillarde avait réussie à capter sur son radar un signal en provenance de l'est, un gros signal, quelque-chose de très volumineux et qui, bien évidement ne pouvait qu’intéresser notre ancienne avocate qui, sans attendre, c'était mise en route avec comme seul bagage son winchester, quelque objet de soins et sa flasque d'alcool.
Il fallut cependant plusieurs heures de marche à la femme pour finalement attendre les lieux et... Quelle fut sa surprise lorsque sa sinistre silhouette vint à franchir la dernière barrière de pins la séparant de cette portions d'autoroute.

«Bordel de merde... »
lâcha t-elle en voyant l'immense convois militaire planté au beau milieux de nul part, figé dans un silence mortuaire par moment interrompue par un ou deux croassements funèbres.

Là, face à elle, un véritable charnier vint à s'offrir à ses sinistres yeux. l'air déjà lourd était emplie d'une odeur de  poudre et de sang et ce à telle point que ça en était limite gerbant. Toutefois il en fallait plus pour décourager notre pillarde qui, au delà d'un simple cimetière à ciel ouvert, voyait là une véritable manne providentielle alors qu'au dessus d'elle, les corbeaux commençaient déjà à virevolter, attendant le moment opportuns pour ce repaître des innombrables morts présent ici.

Calmement, arme à la main, la pillarde vint alors à s’avancer vers les innombrable véhicule à l'arrêt, toisa furtivement la plupart des corps éparpillé ici et là sans émettre la moindre once d’émissions.
L'armée... Des troufions, des amas de chair trop con pour savoir qu'il ne représenter plus rien ici bas, voilà ce qu'elle voyait alors que sa sombre silhouette traversait ce charnier en silence.

Mais... Intérieurement La Hyène ce demandait quand même ce qui avait pue ce passer ici car, pour une raison qu'elle ignorait, tout ceci lui semblait particulièrement curieux. Prudente, la femme circula parmi les corps et les véhicules, avant de s'arrêter prêt de l'un d'entre eux qui était entre ouvert, véhicule qu'elle s’apprêta alors à ouvrir mais... Très vite, une voix cassé et éreinté vint à l'interloquer.

« T-Touche pas à ça toi... Haaar... bordel.. »

Calmement, la pillarde vint à tourner sa tête vers ladite voix, avant de finalement ce retourner complètement vers elle, visualisant alors un vieux briscard à l'agonie qui, le dos posé contre une jeep semblait la regarder avec colère.

« P-putain d'merde... Vous avez aucune race... Vous autres, là... » dit il en ce mettant ensuite à tousser du sang. « Bor-del... Ont vous à protéger... On est le dernier espoir de la nation et voilà comment les gens comme toi nous remercie... En pillant sans la moindre once de pitié la propriété...  haaa... La propriété des Etat unis, de ta putain de nations a qui tu doit tout... Les gens comme toi on vraiment aucune putain de race... En quoi tu crois... hein ? »

Calmement, la Hyène observât les alentour avant de s'allumer un cigarette, pour ensuite lentement se diriger vers le vieille homme en gardant toujours un oeil sur son environnement. Une fois prêt du militaire, la pillarde vint à violemment écarter d'un coup de pied le pistolet qui trônait à coté de lui puis, toujours aussi calmement, elle vint à s'accroupir afin de mettre son visage à sa auteur.

« Pardon ? J'ai pas bien entendue... Tu pourrais répéter ton petit discours s'il te plaît, ça m’intéresse. » Dit elle dans le plus grand des calme, clope au bec et les yeux rivé dans ceux de son interlocuteur.
L'homme, exsangue et toujours aussi fier et colérique ne baissa pas le regard et vint alors à lui répondre. « Haaar... Haaa... vas te faire foutre ! » Et bam, l'homme vint alors à cracher un glaviot de sang au visage de la pillarde qui, en le recevant tournât légèrement sa tête sur le coté en fermant les yeux, restant ainsi quelque infime secondes, avant d'essuyer la crasse que l'homme venait de lui faire dans le plus grand des calme, regardant alors le glaviot dans sa main, comme pour être sur de ce que ce pauvre fils de pute venait de lui faire.
Une fois cela fait, la pillarde ce leva alors en gardant toujours son calme avant d’enfoiré le canon de son arme dans la bouche du type, toisant ce dernier dans les yeux une dernière fois, avant d'appuyer sur la détente, éclatant son crane en une myriade de morceaux de chair et d'os.


« Je crois surtout que t'aurais due fermer ta gueule... Fils de pute. »


Là, la hyène essuya brièvement son fusil sur la jacket du militaire, avant de reprendre calmement son investigation.

jet:
 
avatar
Messages : 225
Date d'inscription : 02/06/2018
Crédit Avatar : ruby rose

Feuille de personnage
Vie:
50/50  (50/50)
Santé mentale:
90/100  (90/100)
Inventaire:
La Hyène
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: [TERMINE] [Event 2] Z's catch seamen - 26 octobre (Groupe 1) Dim 22 Juil - 7:49
Solomon Ward
AND IIIIII WILL WALK FIVE HUNDRED MILES! AANNNND. Bip. Mon énorme doigt s'écrase sur le bouton de l'auto-radio et coupe cette musique de countryboy qui est arrivée sur mon CD de travail bien malgré moi, une blague de ma femme qui sait que j'aime secrètement cette musique même si je préfère être en road-trip pour l'apprécier et non dans mon véhicule de chantier. Pas grave, la suivant et tout aussi entraînante et un peu plus adaptée à la situation tandis que j'abaisse la pelle en avançant afin d'étendre sur la route un zombie qui me fait chier afin de le coucher pour lui rouler dessus avec les chenilles.

Ça fait une bonne demi-heure que je suis parti déjà mais la colonne de fumée noire qui s'élève est un peu plus loin que je l'imaginais et finalement, je quitte bientôt la route pour couper à travers champs, n'ayant pas peur d'affronter les éléments dans mon monstre mécanique. Le seul obstacle que j'affronte est un passage sur des caillasses quand de gros rochers m'obstruent le passage, ne voulant pas me laisser avancer malgré mes efforts.
Il me faut donc dix bonnes minutes supplémentaires pour dégager la voie avant de pouvoir continuer.

J'arrive finalement en vue du convoi et repasser sur la chaussée histoire d'avoir toute la mobilité possible si je dois me sauver en vitesse. De loin, je plisse les yeux pour observer ce qu'il se passe depuis mon siège en hauteur. Tirant les manettes devant moi pour aligner la pelle de l'engin afin de ne pas obstruer ma vue, j'avance petit à petit vers ce qui ressemble clairement à un convoi quand je vois un truc louche voler par dessus le toit d'un véhicule avant de venir s'étaler jusqu'à la route de l'autre côté dans une flaque rouge.

« Oh putain! »

Qu'est-ce que c'est qu'ce bordel? Je coupe le contact dès que j'arrive à proximité et après un regard aux alentours pour m'assurer qu'aucun zombac' ne va essayer de me croquer la fesse quand j'ouvrirai ma portière. Je sors donc pour mettre pied à terre avant de ramasse mon marteau de chantier qui était calé contre la poignée du réservoir d'essence et le contour de la roue d'une main tandis que l'autre glisse à mon épaisse ceinture en cuir pour y glisser la clé à molette de la taille d'un avant-bras.
On dirait bien que c'est un convoi militaire, y a d'ailleurs un zombie tout frais qui vient de se réveiller, probablement à cause du coup de feu qui a retentit y a pas deux minutes et en me voyant, forcément il me fonce dessus, qui dirait non à un repas de deux mètres de haut pour un bon mètre de large?

Je le swing avec mon marteau, le tapant au niveau de l'épaule pour un maximum d'efficacité, l'envoyer s'écraser contre une voiture. La colonne brisée par l'un des deux impacts, le monstre est maintenant incapable de bouger et tend juste un bras vers moi en grognant et claquant des dents avant que je ne profite de son immobilité pour régler le problème d'un grand coup de haut en bas qui lui aplatit le haut du crâne comme si j'avais tapé sur un "chasse la taupe".

J'arrive finalement en vue d'une nana qui a encore du visage sur le sang, ou du sang sur le visage enfin, c'est difficile à dire mais elle est bien rouge. Je doute cependant qu'elle soit capable de faire ça à au moins une vingtaine de militaires, il y a dû avoir au bas mot 30 peut-être 50 zombies qui ont attaqué pour faire autant de saloperies, enfin je suppose, je m'en fout un peu à vrai dire, mon véritable objectif est de sauver qui peut l'être et peut-être ramasser un peu de stock au passage.

« Eh! Ça va? »

Je regarde la fille au cheveux rasés avant de me tourner en attendant un bruit et remarque un type en uniforme qui serre dans ses bras une femme elle-aussi habillée en militaire. Si la soldate n'a pas l'air bien en point, les deux jambes bouffées ou explosées, le mec semble complètement en état de choc et après avoir levé mon doigt vers le ciel dans la direction de la fille pour lui faire signe que j'ai remarqué un truc, je me dirige vers les militaires qui respirent encore avant de m'agenouiller pour être plus ou moins à leur hauteur, m'appuyant sur le manche de mon marteau.

« Vous pouvez pas rester là. Y a certains de vos camarades qui se transforment déjà. Il était pas bien réveillé celui que j'ai croisé mais ça va commencer à venir. Est-ce qu'elle est...? »

Morte? Vivante? Transformée en freakin zombie et donc entre les deux? C'est difficile à dire et ses yeux devenus laiteux ne semble me remarquer qu'à peine tandis que je m'adresse principalement au type couvert de sang.

« Vous pensez être en état de marcher? »

Pas que ce soit particulièrement un problème mais ça peut être pratique si des morts arrivent bel et bien. Je tourne également la tête en direction de là où j'ai laisser la femme qui fouillait un type contre une voiture pour voir si elle est encore dans le coin. Quand à ce qu'on devrait faire de la fille-tronc, c'est un peu compliqué, elle ne survivra pas de toute évidence mais je ne veux pas traumatiser le pauvre type plus que nécessaire.

dé intelligence:
 
avatar
Messages : 19
Date d'inscription : 10/07/2018
Crédit Avatar : Moi-même

Feuille de personnage
Vie:
50/50  (50/50)
Santé mentale:
100/100  (100/100)
Inventaire:
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: [TERMINE] [Event 2] Z's catch seamen - 26 octobre (Groupe 1) Dim 22 Juil - 23:10
Samson J. Clemens
Pathétiquement échoué contre un Jeep avec une amie mourante dans les bras, j’attends qu’on nous vienne en aide. Après tout, il est pratiquement impossible que Jéricho n’ait pas eu vent de ce qui venait de se produire. N’est-ce pas? En attendant, j’ai peur d’être découvert par l’un des infectés qui rôdent encore dans les environs. Disons simplement que de faire usage de mon arme dans des circonstances pareilles provoquerait l’ire de ses copains. Bref, dans ma situation, la meilleure chose à faire était de rester là immobile et silencieux.

Enveloppé par la caresse glacée de la mort, le Sergent Costa se mit à frissonner. Elle allait mourir et, ne sachant pas quoi faire, je me suis contenté d’essayer de la réchauffer en resserrant mon étreinte et en appuyant ma joue sur le dessus de sa tête. Je savais que l’exercice était futile sans pareille, mais lorsque je l’ai senti se cramponner à ma veste, j’ai compris que je ne pouvais pas la lâcher.

La voix cassée d’un homme attire soudainement mon attention. Presque involontairement, je tourne la tête et étire mon cou pour voir de quoi il s’agit, mais je ne peux rien voir… mis à part, ce que je crois être l’ombre d’un individu accroupi à proximité d’un véhicule. Je n’arrive pas à séparer les mots les uns des autres, mais l’homme, en plus de souffrir le martyre, semble alarmé, voire en colère. Et son interlocuteur est (…) je crois qu’il s’agit de la voix d’une femme. Était-elle de Jéricho?

Je m’apprête à lever la main et à saisir cette chance de me tirer d’affaire lorsqu’un coup de feu déchire le silence. Entendre le pauvre homme se faire exécuter me glace le sang. Assis là, elle risquait de me tomber dessus. Et ensuite? Allait-elle me faire l’honneur d’une ogive en plein visage? Merde! Si la salope avait simplement envie de piller et de prendre ce qui était destiné à aider les familles de Jéricho, pourquoi abattre un soldat qui était probablement incapable de lui faire obstacle? Je voyais deux possibilités. La première était par compassion et la deuxième par (…) Un frisson d’effroi me traverse l’échine.

J’eus presque une crise cardiaque en voyant la montagne de muscles s’accroupir devant moi. Distrait par le meurtre qui venait de se produire, je ne l’avais pas vu arriver. Et, en proie à une certaine paranoïa, j’ai cru me retrouver nez à nez avec le complice de cette femme. Un complice qui, soit dit en passant, est une véritable force de la nature. À la fin, peut-être qu’une ogive en plein visage n’était pas si mal. C’est seulement lorsque celui-ci se mit à parler que je compris qu’il n’avait aucune intention hostile. Enfin, je pensais.

« Elle est (…) elle s’accroche, mais elle est à bout. Je (…) Ça fait dix ans qu’ont travail ensemble et je connais son fils. (…) Fuck (…) Je ne peux pas faire (…) J’attends qu’elle soit (…). » Toujours choqué par les événements, j’avais beaucoup de difficulté à m’exprimer.

Lorsque l’homme enchaîne et me demande si je suis en état de marcher, je serre les dents et plante mon regard dans le sien. Cette fois, je prend le temps de peser mes mots et tente de lui offrir une réponse absente d'hésitation.

« Oui, je peux faire quelques pas. Mais, s’il te plait, j’ai besoin de quelques minutes. Je ne peux pas l’abandonnée avant qu’elle (…) » Je fis une pause et songea à une façon de le convaincre l’homme de me donner du temps. « T’as une famille? Un frère? Une sœur? » Finis-je en espérant que les géants, comme les humains, avaient une famille.

Précisions:
 
avatar
Messages : 20
Date d'inscription : 08/07/2018
Crédit Avatar : MOI et le Google

Feuille de personnage
Vie:
50/50  (50/50)
Santé mentale:
100/100  (100/100)
Inventaire:
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: [TERMINE] [Event 2] Z's catch seamen - 26 octobre (Groupe 1) Jeu 26 Juil - 4:21
Deborha Madrigal
La pillarde resta quelque secondes devant son « oeuvre » sans émettre la moindre émotion. Une fois encore, elle ne ressentait strictement rien, ce mec aurais peut être pue survivre malgré sa blessure, mais... Nan, rien à foutre, il avait manqué de respect à la mauvaise personne et ça, c'était clairement pas pardonnable.
Lentement, notre pillarde revint à elle, entendant alors des pas lourds arriver vers elle, ce qui l'amena a lever les yeux vers l'origine du bruit, yeux qui semblait luires légèrement, à la manière de ceux des animaux lorsque l'excitation envahis leurs sens.

Cet ainsi que la sinistre pillarde vint à voir un homme de grande taille et à la peau d'ébène, un véritable colosse armé d'une masse de chantier, ce type pouvait sans aucun doute lui broyer le crane sans le moindre effort, toutefois, la Hyène ne baissa pas les yeux une seule secondes face à ce titans, le regardant avec insistance et ce dans un silence particulièrement lourd. Finalement, l'homme s'en alla vers un type ce trouvant un peu plus loin, avec dans ses bras une nana qui c'était faite arracher les deux jambes, une visions qui aurais pue en dégoutté voir apeurer plus d'un mais... Nan, la Hyène en voyant cela ne ressentit absolument rien une fois encore et, calmement, elle repartie dans son coins, sortant au passage sa flasque d'alcool de son trench, buvant alors deux à trois lourdes gorgées cul sec, ce qui la fit ce secouer la tête légèrement.

Une fois cela fait, la femme vint a revenir au niveau du cul du camions, ouvrant alors la porte de ce dernier en grand afin de voir ce que pouvait bien contenir ce foutu convois. Cependant, avant de rentrer dans l'habitacle du véhicule, le regard de la pillarde vint à être attiré par un détail des plus curieux. Il y avait au sol un zombie pas habillé comme les autres et surtout, après quelque seconde d'observation, la femme vint à se rendre compte que les morts qui avait possiblement attaqués le convois semblait plus frais que ceux qu'elle avait l'habitude de croiser depuis le début de la Chute.

Tous ceci semblât très étrange pour la pillarde qui toutefois, là, dans l'immédiat, préférât grimper à l'intérieur du fourgons à la recherche de quoi que ce soit d'utile.
Il Y Avait là beaucoup de rations et d'autres trucs militaires, cependant la Hyène ne pouvait pas non plus prendre tout ce qui était présent. Elle due donc faire une choix mais, alors qu'elle allât pour prendre une trousse médicale, le regard de la pillarde vint à remarquer un fusil laisser à l'abandon dans un coin du véhicules, fusil qu'elle prit alors en mains afin de mieux l'examiner. Bien qu'elle ne s'y connaisse pas trop en arme à feu, elle ce souvenais avoir déjà vus ce genre de bestio dans l'armurie où elle avait achetée son winchester il y a quelques années de cela.

« Hmmm... »

Rapidement, elle retira le chargeur de l'arme, voyant alors que ce dernier était vide, toutefois, le fusil crachant du calibre 12, la hyène, tout en gardant un œil vigilant sur les alentours vint à emplir ledit chargeur avec 5 de ses propres cartouches, avant d'enclencher le magasin de nouveau dans l'arme. Une fois cela fait, elle passa la sangle autour de son buste. La Pillarde vint aussi un vieux Remington 700 posé non loin mais... Lorsqu'elle le prit en main pour l'examiner, elle remarqua que le verrou était chancelant, ce qui rendait l'arme inutile sans une réparation.

Cet ainsi que notre pillarde sortie du premier fourgons, avant de continuer silencieusement son investigation sur les lieux à la recherche d'autres choses d'utiles avec sa nouvelle armes à la main.

note:
 
avatar
Messages : 225
Date d'inscription : 02/06/2018
Crédit Avatar : ruby rose

Feuille de personnage
Vie:
50/50  (50/50)
Santé mentale:
90/100  (90/100)
Inventaire:
La Hyène
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: [TERMINE] [Event 2] Z's catch seamen - 26 octobre (Groupe 1) Sam 28 Juil - 12:36
Solomon Ward
Nom de dieu! Comment c'était possible de supporter ça? Je comprends bien sa réaction quand il essaie de m’apitoyer mais là, je peux pas vraiment faire grand chose pour lui... Avec un regard compatissant, je vois bien ce qu'il veut dire, j'aurais pas la force de tuer ma femme même dans cet état. Mais là, c'est clairement pas safe comme coin, il suffit de regarder leur état pour s'en rendre compte.

- Ok mon gars prends ton temps.

Je me redresse et vérifie les alentours histoire de ne pas se faire surprendre par un bouffeur comme celui en uniforme qui s'avance vers nous, de l'autre côté du véhicule. Histoire de ne pas le traumatiser encore plus, je lui fais signe d'attendre (comme s'il allait partir quelque part) et contourne l'engin pour balancer un coup de masse dans la tête du mort-vivant qui tombe en arrière sur le sol.
C'est pas vraiment utile de me fatiguer avec mon marteau mais... vu les circonstances, je préfère éviter de trop me salir et revenir vers le type avec la jambe pleine de sang. J'achève donc le monstre avant de revenir, mon outil de chantier dégoulinant de sang mais je peux rien y faire, z'avaient qu'à pas tous se faire mordre aussi...

Au moment où je reviens, je remarque la fille en trench-coat qui me regardait comme si elle allait me bouffer, mais littéralement, et la hèle avec un signe de main.

- Eh! Un peu d'aide? Ça serait pas de refus.

J'ai des doutes sur ses capacités à remonter le moral de qui que ce soit mais s'il n'a pas le courage d'achever sa copine, ça sera probablement moins traumatisant avec un coup de fusil qu'avec mon marteau... Ouais, je sais être subtile des fois. J'aimerais bien bouger au plus vite cependant.

Spoiler:
 
avatar
Messages : 19
Date d'inscription : 10/07/2018
Crédit Avatar : Moi-même

Feuille de personnage
Vie:
50/50  (50/50)
Santé mentale:
100/100  (100/100)
Inventaire:
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: [TERMINE] [Event 2] Z's catch seamen - 26 octobre (Groupe 1) Sam 28 Juil - 13:43
le Passeur
Eh bien nous y voilà! Les deux premiers tours ont passé et Samson va devoir dire adieu à son amie qui a viré du mauvais côté du miroir et dont les connections nerveuses se sont éteintes avant de commencer à se reformer et relancer petit à petit.
Cependant ce n'est pas votre unique souci puisque deux monstres foncent maintenant dans votre direction, enfin... celle de Deborha puisqu'ils courent vers la dernière source de bruit connue c'est-à-dire son coup de fusil qui a résonné dans le bois, faisant tourner les têtes.

Samson peut donc sentir le pouls de celle qui est dans ses bras se relancer dans un faible râle qui devrait être rapidement étouffé par le bruit du fusil nouvellement acquis de la pillarde.

Ce n'est pas tout cependant et en vous tournant vers la route, vous pouvez remarquer deux types à l'air patibulaire qui sont en train de forcer la porte de la pelle mécanique de Solomon laissée sans surveillance. Peu équipés, ils semblent cependant avoir du mal à s'en sortir dans leur besogne.

Pour le moment donc : seulement deux Z's qui courent vers la hyène ainsi que deux pilleurs qui tentent de s'emparer du véhicule de chantier en plus du zombie en devenir dans les bras de Samson toujours en état de choc. À vous de voir qui s'occupe de quoi.

Vous pouvez aussi choisir votre récompense puisque vous avez deux tours à 300 mots mini pour vous occuper de ces obstacles.
avatar
Messages : 267
Date d'inscription : 12/11/2017
Crédit Avatar : G.U.E.R.L.A.I.N

Feuille de personnage
Vie:
0/50  (0/50)
Santé mentale:
0/90  (0/90)
Inventaire:
Admin
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: [TERMINE] [Event 2] Z's catch seamen - 26 octobre (Groupe 1) Dim 29 Juil - 16:02
Samson J. Clemens
C’est pratiquement par réflexe que j’ignore ce que l’armoire à glace a à dire. D’un côté, mes sens sont en désarroi depuis m’être fait défoncer le crâne, rendant le moindre stimulus externe confus et douloureux. Et de l’autre côté, je suis préoccupé par le Sergent Costa qui se mourait dans mes bras. Il ne lui restait plus que quelques secondes à vivre et le sachant, Alma finit par capituler. Sa poitrine s’affaisse et l’air enfile la route de ses poumons dans le sens inverse pour ressortir en une espèce de grognement creux. Puis, c’est au tour de cœur de s’arrêter. Sitôt la peau à la base de son cou cesse de s’élever au rythme de son cœur, je sens son corps s’affaisser contre le mien. Je l’ai senti mourir. De par la nature de mon métier, j’ai vu des gens mourir par le passé, mais ça, c’était une expérience différente. Mon sang était glacé, mais en même temps, je ne pouvais m’empêcher de ressentir un énorme soulagement. Son combat était terminé.

La réanimation ne tarde pas à débuter. D’abord, j’arrive à sentir son pouls puis j’entends un râle synonyme d’une fonction pulmonaire réacquise. Poussant un long soupir, je lève les yeux pour situer l’homme qui est venu m’aider et lui signifie par le fait même que c’est terminé.

D’un geste lent, je récupère le pistolet qui git à mes côtés et repousse doucement le Sergent Costa contre la portière du Jeep. Pourquoi doucement? Par respect pour les morts, probablement… quoique d’une minute à l’autre, j’allais être forcé de lui faire exploser la tête et de rependre son cerveau sur le pavé déjà taché de sang.

Sur mes pieds, mais la main posée sur la Jeep pour éviter de perdre l’équilibre, je regarde autour de moi. La salope meurtrière s’apprête, à accueillir une visite imprévue et à l’allure relativement fraiche. Et le colosse semble préoccupé par autre chose… je plisse les yeux et porte mon regard dans la même direction que le sien pour apercevoir ce qui semblait être deux pilleurs s’affairent à essayer d’enfoncer la porte d’une belle mécanique. Un *what the fuck* bien senti me traverse l’esprit en réalisant que la montagne de muscles utilise une excavatrice comme moyen de transport avant d’être interrompu par le corps de mon Sergent qui achevait sa réanimation.

J’allais me charger d’elle, mais prévoyant avoir envie de quitter les lieux rapidement après son exécution, je choisis de rassembler mes effets personnels avant de m’y adonner. Ainsi, je pris le temps de récupérer le sac à dos que j’avais laissé sur la banquette arrière de la Jeep (récompense : vêtements militaires (bottes, pantalon, chemise), outil militaire, holster, protection militaire x1, trousse de 1er soins) et de glisser mon holster de cuir sur ma ceinture.

Prêt à déserter les lieux comme un lâche, je braque tristement mon pistolet vers le visage d’Alma, mais n’arrive pas à enfoncer la détente. Non. Je ne peux pas supporter l’idée de défigurer ma sœur d’arme en lui enfonçant une balle à pointe creuse en pleine face. À la place, je fais un pas de côté et enfouis le canon de mon arme dans sa tignasse épaisse de sang coagulé. Je n’oublierai jamais le geste que j’allais poser, mais désireux d’éviter l’imagerie indélébile qui va avec, je ferme les yeux avant d’appuyer sur la détente.

Tremblant comme un vieillard atteint de Parkinson, j’ai du mal à ranger mon arme dans son étui. Et, comme prévu, je n’avais plus le cœur de me tenir là. J’allais me déplacer en direction de l’excavatrice, mais avant de ce faire, je cherche la tueuse des yeux, histoire de voir si les morts allaient devenir mon problème… ou non.

Récompense):
 
avatar
Messages : 20
Date d'inscription : 08/07/2018
Crédit Avatar : MOI et le Google

Feuille de personnage
Vie:
50/50  (50/50)
Santé mentale:
100/100  (100/100)
Inventaire:
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: [TERMINE] [Event 2] Z's catch seamen - 26 octobre (Groupe 1) Mer 1 Aoû - 13:03
Deborha Madrigal
Alors qu'elle venait de sortir de l'arrière du camions, la pillarde ce mit de nouveaux a regarder les alentours du convois et plus particulièrement les deux êtres encore en vie ici bas, c'est à dire le colosse afro-américain et l'autre espèce de loque militarisé entrain de serrer dans ses bras le tas de viande froide qu'était entrain de devenir sa camarade. Une vision pathétique et mielleuse pour la Hyène, ce type ferais bien mieux de lâcher prise et de ce barrer.

Cet alors que le grand type vint à demander à notre pillarde de l'aide... Mais à part le regarder une nouvelle fois dans le yeux pour ensuite dévisager le « couple » contre jeep, la femme ne fit rien, mais ce permis cependant une remarque.

« De l'aide... La seule aide que le tas d'viande que sert ce type à besoin, ça s'appelle une balle dans la tête et moi, j'ai autre chose à foutre qu'à user l'une de mes cartouche pour cette cul-de-jatte assoiffée de chaire en devenir. Mais vas y toi... » Dit elle en montrant l'homme et sa comparse d'un petit signe de la tête. « Bourre lui la gueule avec ta masse, toute manière le résultat sera le même. »

Une fois cela dit, la pillarde s'en alla pour farfouiller dans les décombres mais cet alors qu'un râle sec en provenance de la lisière des bois vint à attirer son attention ce qui, bien évidement, la fit aussitôt se retourner, offrant alors à sa vus deux fils de putes qui se rués sur elle. Aussitôt, la femme vint a brandir sa nouvelle arme, alignant ainsi la mire de cette dernière vers le crane d'un desdits fils de pute, lui explosant la cervelle d'un tire bien placé, toutefois, le second tas d'merde arriva bien trop vite sur la femme qui due alors s'écarter de sa trajectoire afin de ne pas se faire bouffer la couenne et ce en effectuant une habile roulade sur le coté, roulade suite à laquelle elle se relevât aussitôt afin de buter le fils de pute mais... elle vit alors le colosse s'occuper de ce dernier à l'aide de sa masse de chantier.

HRP:
 
avatar
Messages : 225
Date d'inscription : 02/06/2018
Crédit Avatar : ruby rose

Feuille de personnage
Vie:
50/50  (50/50)
Santé mentale:
90/100  (90/100)
Inventaire:
La Hyène
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: [TERMINE] [Event 2] Z's catch seamen - 26 octobre (Groupe 1) Mer 1 Aoû - 19:27
Kali Dourga
Solomon change d'objectif sa préoccupation première devient sa pelle mécanique. Le colosse après avoir invectiver les pillard doit en venir au main pour pouvoir récupéré son bien.Heureusement pour lui les eux pillard ne sont pas armé d'arme çà feu et une fois le premier coup de masse donner de la part du grand black ceux ci abandonne et se retire comme ils peuvent. En d'autre terme le premier tirant comme il peu son camarade a l'épaule pulvériser par la masse de chantier.
La fureur dans les yeux Solomon revient vers le charnier. Sa masse s'habaiti sur le crane du zombie qui s'en prenait a Deborah.

Ca va pas blessée madame ?

Il lui tend la main pour l'aider a se relever. Puis il cherche après le survivant et avance vers lui reprenant peu a peu son état naturel. un rapide coup d'oeil derrière Samson lui indique que la sergent Costas n'est plus un soucis.

Venez il ne faut pas rester ici vous amis vont revenir. Et ça ne vas pas etre joli

-------------------------

Tel que Solomon vient de le décrire a Samson plusieurs de ses anciens camarades émettent l'envie de se relever. Le charnier va doucement se transformer en un nouveau champ de bataille cette fois avec des zombies frai et surtout équiper de protection militaire

Je vous offre 6 militaires qui se relèvent affamé par cette nouvelle vie qui s'offre a vous.


300mots minimum
avatar
Messages : 206
Date d'inscription : 17/06/2018
Crédit Avatar : Qui a fait ton avatar?
Admin
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: [TERMINE] [Event 2] Z's catch seamen - 26 octobre (Groupe 1) Dim 5 Aoû - 22:43
Samson J. Clemens
En voyant la tueuse lutter pour survivre, j’ai eu une envie de me joindre aux morts en dégainant mon pistolet et en lui mettant une balle dans le dos. Mais n’étant pas un animal, j’ai su résister à la tentation… chose que les gens de son espèce ne comprennent sans doute pas. À la place, et probablement pour le mieux considérant mon état actuel, je me contente de rester là et de graver son visage dans ma mémoire. Je voulais être certain de pouvoir reconnaitre cette poufiasse dégénérée si nos routes devaient se recroiser… histoire de pouvoir faire un choix éclairé si les circonstances de potentielles retrouvailles l’exigeaient.

Le colosse intervient et, en l’espace d’un instant, oblitère le crâne du deuxième monstre. Et par monstre, je parle d’une connaissance. Et par connaissance, je parle d’un type que je connais depuis des années. Je soupire et détourne le regard vers une scène tout aussi dégoutante : celle du Sergent Costa appuyée contre la Jeep.

C’est en la regardant que je suis frappé par une réalisation. Je confondais présence et lucidité. J’étais certain de vivre et d’éprouver l’instant présent, mais je n’étais pas rationnel. Non, certainement pas! Je venais de passer les quinze dernières minutes à réconforter un tronc sans jambes au lieu de rassembler les blessés, de procéder à leur triage et d’entrer en contact avec Jéricho. La brume qui s’abattait sur mon esprit s’éclaircissait rapidement, mais il était trop tard. Comme a dit le géant, ceux qui sont morts allaient se relever et ceux qui vivent encore allaient leur tomber sous la dent.

Je finis par me pencher et arracher le dog-tag du Sergent Costa avant d’entamer un terrible périple vers l’avant du convoi. Je devais mettre la main sur un équipement radio ayant une portée suffisante pour rejoindre le camp de Jéricho et leur décrire la situation… les informer du nombre de morts qu’ils allaient réveiller en récupérant leur fourgon. Je faussais compagnie au géant, mais j’espérais qu’il allait s’en tirer. Quant à l’autre salope… si elle pouvait avoir une dose de karma…

Mes pas ont du mal à s’aligner sur la chaussée glissante d’hémoglobine. Pour éviter de chuter, je dois constamment m’appuyer sur les véhicules que je dépasse, y laissant inévitablement de longues et funestes traces couleur carmin. J’enjambe un corps déchiré, puis un autre avant d’arriver à la hauteur d’un véhicule à deux antennes. Il s’agit d’un véhicule de commandement, c’est-à-dire, un véhicule capable d’émettre et d’écouter plusieurs fréquences simultanément, et ce, sur de longues distances.

En ouvrant la portière, je tombe nez à nez avec l’arme d’un fantassin. Je lève les mains et émets une protestation, mais il est trop tard. L’homme appuie sur la détente et envoi une ogive se planter en plein centre de ma veste balistique. En tombant sur les fesses, mon regard est attiré par les cris sauvages d’une paire de morts qui se ruent vers moi, visiblement mis en colère par le coup de feu. Alors que je me relève, l’homme tente un deuxième tir, mais cette fois éclate la fenêtre du camion qui est de l’autre côté de la rue. Je me retourne et profite de la fenêtre fracassée pour me jeter dans le camion, m’entaillant profondément le biceps par la même occasion. À l’intérieur, je me débats pour enlever mon sac à dos et le plaquer contre la fenêtre brisée en le poussant à l’aide de mes pieds. Et là, je cesse pratiquement de respirer. Loin des yeux… loin de l’estomac. C’est ce qu’on dit, non?

J’entends les pas rapides, puis les corps mous se heurter au véhicule dans lequel je me cache… puis les cris de mort de l’homme qui se faisait dévorer à quelques mètres de moi. À voir mon allure, le pauvre a dû me prendre pour l’un de ces monstres, mais en tirant, il a signé son arrêt de mort. J’aurais pu essayer d’intervenir, mais je ne suis pas bon tireur… et la cible n’est pas… putain, c’est le cerveau ou rien! Vider un chargeur dans l’espoir d’interrompre la course chaotique d’un mort frais n’était certainement pas la meilleure chose à faire si je veux rester en vie.

HRP:
 
avatar
Messages : 20
Date d'inscription : 08/07/2018
Crédit Avatar : MOI et le Google

Feuille de personnage
Vie:
50/50  (50/50)
Santé mentale:
100/100  (100/100)
Inventaire:
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: [TERMINE] [Event 2] Z's catch seamen - 26 octobre (Groupe 1) Ven 17 Aoû - 5:46
Deborha Madrigal
Ca va pas blessée madame ?

Lorsque le colosse vint à poser cette question à notre pillarde, cette dernière ce contenta simplement de le regarder dans les yeux, avant de se relever d'elle même sans en dire. Cependant, ce type venait de se montrer relativement altruiste vis à vis de notre pillarde et ça, elle s'en souviendrait. Cet alors que l'un des deux pillard qui à la base était venus voler la « bagnole » du colosse vint à vouloir ce venger en fonçant arme à la main dans le dos de l'homme d'ébène, mais rapidement la hyène vint à lui mettre un violent coup de crosse dans le dents afin de le faire reculer pour enfin lui envoyer dans la gueule une ultime salve de plomb qui fit éclater l'intérieur de la boite crânienne dudit pillard dans une gerbe de matière grise et de sang.

Mais à peine eu t-elle eu le temps de voir un nouveau cadavre s'ajouter à son compteur de victime que la femme due repousser un mort venant de nouveau vers elle sur le coté, mort quelle repoussa d'un violent coup de pied pour ensuite lui éclater la tête d'un autre puissant coup de shotgun.
La zone devenait, comme l'avait mentionné le colosse, extrêmement dangereuse car les morts s'amoncelait de plus en plus autour du convois, sans compter tout les militaire « morts » qui eurent eu aussi la bonne idée de se relever.

« bordel de merde... »
grommelât la pillarde en toisant les environs de son regard acéré, avant de retirer brièvement le chargeur de son arme afin de voir le nombre de cartouche encore en place dedans.
Une fois cela fait, la pillarde recula en ce méfiant des morts présent au sol, elle devait fuir, s'échapper de cet enfer au plus vite si elle ne voulait pas devenir comme l'un de ses innombrable fils de pute en décomposition.

La Hyène éclata deux d'entre eux avec les deux dernière cartouche de son chargeur, avant de rapidement switcher sur son winchester qu'elle possédait depuis le début de l'apocalypse afin d'atomiser les dernier connards lui barrant la route
Une dernière fois, la Hyène toisa le convois, avant de finalement repartir sans un mots dans les bois avec son butin.
avatar
Messages : 225
Date d'inscription : 02/06/2018
Crédit Avatar : ruby rose

Feuille de personnage
Vie:
50/50  (50/50)
Santé mentale:
90/100  (90/100)
Inventaire:
La Hyène
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: [TERMINE] [Event 2] Z's catch seamen - 26 octobre (Groupe 1) Lun 3 Sep - 19:05
Solomon Ward
Je suis encore en train de regarder le mec inconscient à terre devant moi lorsque la jeune femme que j'ai aidé quelques instants plus tôt s'approche de moi et me contourne pour frapper le jeune homme qui semble encore bien décidé à me faire la peau, du moins, jusqu'à ce que l'inconnue le défigure d'un coup de fusil, faisant voler du sang partout et surtout sur moi. Je ne sais pas si j'approuve vraiment ses méthodes mais au moins, je suis toujours en vie et je peux la remercier pour cela. C'est au moment où je porte à nouveau mon attention sur le militaire survivant que je me rend compte de sa disparition. Ce con s'est fait la male! Je cours rapidement à sa dernière position connue avant de gueuler un coup.

- EH REVENEZ! JE PEUX VOUS AIDER!

Pas question de laisser ce pauvre mec dans la nature comme ça et je ne tiens pas à rencontrer les militaires qui vont probablement se demander pourquoi leur convoi n'arrive pas. Je commence à chercher un peu partout en retournant des cadavre quand une main m'attrape le bras. Je me retourne alors pour envoyer un grand coup de masse dans le torse du monstre qui commençait à être vraiment proche avant de me rendre compte des quelques zombies déjà en train de se relever. Rien de bien inquiétant mais je ne suis pas vraiment d'humeur à m'occuper d'une trentaine de zombies.

- Bon, as you want

La survivante est déjà repartie avec probablement un butin conséquent mais là pour le coup, maintenant que le jeune officier a disparu, je n'ai plus vraiment de raison de rester ici à part faire une cible idéale pour tous les mort-vivants des environs. J'écrase un de ces monstres moi-même avec ma pelleteuse en repartant, glissant un vieux CD des Rolling Stones dans l'auto-radio trafiqué.
avatar
Messages : 19
Date d'inscription : 10/07/2018
Crédit Avatar : Moi-même

Feuille de personnage
Vie:
50/50  (50/50)
Santé mentale:
100/100  (100/100)
Inventaire:
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: [TERMINE] [Event 2] Z's catch seamen - 26 octobre (Groupe 1) Mar 4 Sep - 4:34
Kali Dourga
Ceci clos l'Event 2 : Z's catch saemen pour vous Au retour de Passeur réclamé lui votre récompense

Merci a vous

Kali votre adoré et adorable MJ
avatar
Messages : 206
Date d'inscription : 17/06/2018
Crédit Avatar : Qui a fait ton avatar?
Admin
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: [TERMINE] [Event 2] Z's catch seamen - 26 octobre (Groupe 1)
Contenu sponsorisé
[TERMINE] [Event 2] Z's catch seamen - 26 octobre (Groupe 1)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
Sujets similaires
-
» soirée catch le 13 septembre à Is Sur Tille :compte rendu !!
» WWE : catch à l'americaine...
» Le Catch expliqué au nul
» Catch : Fin de carrière pour Edge!!!!
» CATCH: l'AWR au Zénith de Dijon le 22 mars 2009 !!!!!!!!!

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Agonie :: Zone de conflit (RP) :: Les villes alentours :: Les routes-
Sauter vers: