Agonie
Bienvenue sur Agonie !

Voici les liens utiles pour te connecter et t'enregistrer.
Il est également recommandé de lire le Guide du survivant.

Bonne visite et à bientôt!


ChatboxAccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez|
Aller à la page : 1, 2  Suivant
MessageSujet: [TERMINE][21 Octobre 2017]A la recherche de la sainte imprimante [entrainement Vigilance Jessica ft Charlie] Jeu 26 Juil - 11:43
Jessica Adams
Cela fait plusieurs nuit que je dors peu voir pas du tout, ou alors ailleurs. Il est vrai que j’ai trouvé du réconfort dans des bras autre que ceux de ma sœur. Mais même si tout cela est positif et amène sur de nouvelle vision d’avenir. La mienne reste sombre et noir. Un avenir mondiale ou je n’ai vraiment pas ma place.

Ce matin après un petit déjeuner ou je n’ai pratiquement rien mangé, je sors en douce de la communauté et me dirige machinalement vers l’un des bâtiments que je connais le mieux l’université. Je ne sais pas pourquoi je vais là-bas. C’est machinal, simplement. Mes pas m’amènent droit vers le campus.

Une fois sur place, je me rends aux toilettes, une envie pressante. En sortant je vais me lavée les mains et fait face au miroir. L’image qu’il me renvoie est loin d’être ravissante. Je bloque. Mon esprit revient des mois en arrière. Dans cette même pièce où il y avait plusieurs nanas qui discutaient, se remaquillaient, se planquait pour brosser les cours, devant le miroir. Leia à côté de moi qui signait des commentaires moqueur sur certaine filles. Mais la réalité est différente aujourd’hui. Ces toilettes sont abandonnée c’est rai mais surtout elles sont vide, le miroir est cassé, des choses ont été taguées, des porte sont cassées. Enfin cela ne ressemble plus à des toilettes de campus. De même l’image que les reste de miroir me renvois ce n’est plus la belle et clinquante Jessica celle qui malgré sa timidité faisait en sorte que les garçons et les filles se retourne vers elle. Celle qui servait de modèle photo à Leia. Non ce n’est vraiment pas cette fille-là.
A vrai dire je me fais peur à moi-même quand je me regarde dans le miroir. Alors qu’il y a deux jour à peine je faisais en sorte d’embellir ma sœur de lui prodiguer des soins et de lui faire ressortir un cote sexy et amazonnesque. Ce que je voie maintenant c’est moi mais pâle, avec des cernes sous les yeux qui commençait à ce voir de plus en plus. J’ai l’impression d’avoir maigrit aussi. Je ravale ma salive. Mais je profite que les toilette fille du campus son vide de mort et de personne pour me laisser glisser au sol dans un coin. Appuyer dos contre le mur je me mets à pleurer.
avatar
Messages : 317
Date d'inscription : 30/05/2018
Crédit Avatar : image du net remise en format par moi

Feuille de personnage
Vie:
45/50  (45/50)
Santé mentale:
60/100  (60/100)
Inventaire:
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: [TERMINE][21 Octobre 2017]A la recherche de la sainte imprimante [entrainement Vigilance Jessica ft Charlie] Lun 30 Juil - 19:45
Charlie Murphy
A la recherche de la sainte imprimante
Aujourd’hui je me dirige de mon pas furtif et silencieux comme la mort elle-même vers l’université. Papy semble bien aller à Essex et il a compris que je ne pourrais rester toujours enfermer entre les murs. De un chez les Murphy la loyauté est importante et j’ai maintenant deux amies qui vient dans un état précaire. Donc je serais toujours présent pour Leïa et Jessica que je considère comme ma meute. De deux je ne peux supporter le regard dégoûter et hautain des gens que je croise. Être muet m’a placer à part de la société autrefois. Maintenant avec mes cicatrices et mes brulures je ressemble à un charognard. J’ai déjà essuyé des tirs dans ma direction alors que les survivants croyaient avoir affaire à un monstre. Créature que je suis pour la grande majorité des gens. Donc je me sens à l’aise à l’extérieur, évoluant dans la pénombre et regardant les zombies qui déambulent. Des fois je les envies car ils n’ont plus de pressions sociales, plus de sentiments et surtout plus aucun besoin d’être près des gens. Si mes deux amies et Papy ne seront pas là, je partirais dans les bois loin de toute cette merde apocalyptique. J’essaie donc de m’enlever ces idées noires pour essayer de rassembler de l’équipement photographique pour Leïa. Je sais que je n’aurai jamais de chance avec elle, ni avec Jessica ou bien une femme tout court, mais j’essaie de lui redonner son sourire.

Je pense tel un spectre près des toilettes à l’étage et j’entends des pleurs. Je m’immobilise et je suis heureux d’avoir zigouillé le charognard qui semblait se diriger par ici. Poussant le battant juste assez pour me permettre de me faufiler, j’entre dans ce lieu secret et qui me fait habituellement éprouver une forte gêne. Un pied après l’autre, déposant avec attention la semelle de mes bottes de chasses par la plante pour éviter un crissement de verre ou autres objets fragile, je me rends près des lavabos. C’est alors que je vois la forme prosterné de mon amie. Étoile semble être au désespoir et doucement je fais comme Papy l’a fait si souvent avec moi. Je sors un mouchoir et doucement je m’installe à son niveau en attendant qu’elle se rende compte de ma présence. Je me tiens assez loin pour éviter la lame de son arme en cas de coup réflexe. Comme à mon habitude j’essaie de me soustraire ma laideur à son regard et quand elle me voit je lui donne le mouchoir en tremblant de gêne. Ensuite je lui fais un sourire remplis de douceur et surtout de sollicitude alors que mon œil d’azur troublant est d’une compréhension totale. Rapidement par sine je communique avec elle.

Charlie- Il se passe quoi Étoile? Tu ne vas pas bien et je le vois depuis un bout. Tu aimerais m’en parler?



Fouilles:
 


Codage par Libella sur Graphiorum
avatar
Messages : 370
Date d'inscription : 30/05/2018
Crédit Avatar : Desdemoniak

Feuille de personnage
Vie:
50/50  (50/50)
Santé mentale:
90/100  (90/100)
Inventaire:
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: [TERMINE][21 Octobre 2017]A la recherche de la sainte imprimante [entrainement Vigilance Jessica ft Charlie] Mar 31 Juil - 10:15
Jessica Adams
Je n’ai rien remarqué. Je suis complètement dans mon « trip » cette sensation d’abandon, de vide, d’oppression, d’être attirée vers le fond. Je ne sens sur mes bras que la chaleur humide de mes larmes qui coule à flots. Je renifle dans mes sanglots en faisant un bruit qui pourrait être franchement dégueulasse, si je savais l’entendre. Mais ce n’est pas le cas et de toute façon ce n’est pas mon problème. Car je suis seule. Mon nez se charge et j’ai besoin de me moucher. Je pense revient peu à peu a une certaine réalité ou la seule lumière est celle qui dans une pénombre relative m’indique les WC ou il y a encore du papier toilette. Je relève péniblement la tête, pour me mouvoir vers la zone de mon désir du moment, lorsque mes yeux s’écarquillent de surprise. Charlie. Il se tient devant moi accroupi me tendant un mouchoir. Je me crispe. Ce qu’il me signe ne me plait pas. Mais alors là pas du tout. Je fais quoi ? Lui dire que mon amour pour ma sœur est impossible à lui avouer ? Que je me sens encore plus inutile qu’une merde séchée au fond d’un bocal ? Lui dire que mon handicap m’empêche de pouvoir être aussi à l’aise qu’eux ? Que le fait d’être surprotégée à cause de ce dit handicap me donne l’impression d’être un boulet en plomb massif doublé de renfort en fonte ? Que j’ai peur a tout moment de faire une chose qui pourrait blesser ou tuer Leia dans ce monde actuelle ? Que j’ai peur pour elle a chaque instant ? Que je suis incapable de pouvoir faire quelque chose pour elle ? Que je l’envie lui de cette assurance et de cette capacité à percevoir els chose, a être si discret si vigilant ? Que j’ai peur pour lui aussi. Parce que depuis qu’il est le seul avec qui je peux communiquer vraiment et qu’il est l’un des premiers avec qui j’ai eu des affinités je le considère comme un super ami et donc que j’ai peur pour lui ? Que j’en peux plus de ce monde et de ses atrocités ? Que je suis incapable de tuer un homme mort vivant alors un vivant si le besoin se faisait sentir, n’en parlons pas. Que je me sens oppressée d’être ce que je suis un fardeau pour les autres… Je suis incapable de lui dire tout ça. Incapable. Je n’ai qu’une envie qu’il y ait un mort qui se présente qu’il encoche une flèche et mettre ma tête juste devant celle-ci au moment où elle part.

Sur le moment ma surprise se transforme en une colère noire. D’abord contre lui pour avoir osé venir ici m’observé et intervenir dans ce moment. Mais rapidement contre moi. Contre moi car j’ai été incapable de le sentir venir et parce que j’ai osé lui en vouloir ne fusse qu’une seule seconde. Rapidement la colère fait place à une nouvelle tristesse une mélancolie bien trop présente depuis des semaines. Je me laisse lourdement tomber dans ses bras pour repartir de nouveau en sanglot. Je me blottis dans ses bras. Je reste bien 10 bonne minute ainsi avant de parvenir à me calmer. Lorsqu’enfin je parviens à repousser un peu la noirceur de mes idées et à remettre un masque de faut semblant de bien-être. Il faut que je réponde à son interrogation. Mais j’ai pas envie alors j’esquive. Parce que je suis incapable de lui dire.

- «Ca va allez rassure toi. C’est juste… C’est juste que je ne me sens pas a ma place dans le vieux marché. Que j’en ai marre du regards des autre a cause de ma surdité. C’est tout. »

L’avantage de ce « mensonge » c’est qu’il est vrai. Je ne lui ai donné que le petit glaçon qui est la surface avant de l’énorme iceberg que je me traine. Par contre je ne pensais pas qu’il était si timide et intimidé par les femmes. Mais il est si prévenant et attentionne. Avant de me relever Je pose ma main sur sa joue brulée et pose un baiser sur l’autre.

- «Merci Charlie t’es vraiment un ange.»

Si il s’avait ce que j’envisage pour moi je rajouterais bien … (…)Et prends soin de Leia. Elle mérite mieux que moi, toi par exemple(…) Mais je ne l’ajoute pas. Je n’ai pas l’intention de partir aujourd’hui je voudrais d’abord lui offrir quelque chose à ma sœur mais je ne sais pas encore trop quoi. Je pense que récupérer une des imprimantes portable serai pas mal.

Je me relève donc, m’essuie les yeux avec le mouchoir qu’il m’a donné mais me mouche avec du papier toilette je n’ai pas envie de salir plus que ça son mouchoir. Je prends une profonde inspiration et lui demande.

- «Et toi Charlie tu fais quoi par ici ? Moi je voulais allez chercher une imprimante portative pour Leia. Histoire qu’elle puisse imprimer ses photos. Tu veux venir avec moi ?»

J’attends sa réponse avant de me diriger vers la sortie des toilettes prete a ouvrir la porte comme si de rien était (/Et oui vigilance zero Very Happy)
avatar
Messages : 317
Date d'inscription : 30/05/2018
Crédit Avatar : image du net remise en format par moi

Feuille de personnage
Vie:
45/50  (45/50)
Santé mentale:
60/100  (60/100)
Inventaire:
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: [TERMINE][21 Octobre 2017]A la recherche de la sainte imprimante [entrainement Vigilance Jessica ft Charlie] Mer 1 Aoû - 8:58
Charlie Murphy
A la recherche de la sainte imprimante
Je me pétrie d’effroi et de honte alors que je vois un éclair noir se propager dans le regard envoutant de Jessica. Je m’inquiétais pour elle et grâce à mon manque d’expérience dans les interactions sociales et ma stupidité naturelle. Je me prépare à quitter, la laisser un peu seule alors qu’un changement abrupte se passe. Elle me prend dans ses bras et celle qui aurait pu être mannequin pour toutes sortes de revues se mets à pleurer. Dans un premier temps je fige comme un cerf sur l’autoroute pris dans les phares d’une voiture. Je panique et je ne veux que me transformer en courant d’air, me fondre dans le plancher. Mais l’homme qui sommeil au fond de moi prend le relais, laissant le chasseur porter mes sens tout autour pour me prévenir d’un danger. Je la prend en tremblant, mais délicatement et avec un douceur certaine, le corps qui fait fantasmer bien des gens au Vieux Marché. Avec affection je lui tapote gentiment le dos et la laisse inonder ma chemise de chasse de ses larmes. Je berce Jessica pour la calmer et lui laisser le temps de se ressaisir. Je sens ses formes et je sais que si je ne serais pas si timide et honteux de mon apparence ignoble, je pourrais faire comme bien des hommes et essayer de profiter de sa faiblesse. Mais papy m’a enseigné une chose sur les femmes. C’est de les respecter et de le laisser le choix. Même si je sais que ce choix sera toujours de m’écarter pour laisser la place à des pourris de beaux gosses qui vont essayer de faire du mal à mes amies. Nous nous séparons alors et la belle jeune femme me signe une de ses préoccupations. Je ne la crois pas du tout, mon empathie me trifouille les tripes et me fait comprendre que Jessica est bien plus loin sur la pente descendante. Je le sais car moi aussi je me suis toujours senti comme elle en ce moment. D’être un moins que rien, de ne servir à rien. Alors je suis hébété quand elle me caresse la joue ravagé par les flammes et elle dépose ses lèvres sur l’autre. Je souris et rougie à l’instant, un étrange patchwork de rouge et de blanc où sont mes cicatrices. Je secoue la tête quand mon amie voluptueuse me nomme un ange. Je suis loin de ça.

J’attends qu’elle se mouche et elle me demande alors ce que je vais à l’université. Je soulève mes larges épaules en baissant les yeux. Tout doucement je signe à mon tour.

Charlie- Je venais essayer de trouver des trucs pour les gens et aussi des crayons pour que tu puisses faire tes dessins Étoile. C’est une bonne idée pour l’imprimante Étoile, moi je suis trop con pour penser à ce genre de truc.

J’espère à cet instant que Leïa ne lui a pas parler des trucs que je lui ai donnés sans savoir le contenu des boites. En plus je lui avais dit que le carton avec la queue de cheval sera pour Jessica. Je ne sais pas encore à quoi ça sert ce truc. Si c’est un déguisement il manque plein de morceau. Alors que je rougis en pensant au bidule qui vibrait et que mon amie si cher à mon cœur m’avait assuré qu’elle allait s’en servir, un bon leurre à charognard selon moi à mettre dans une casserole, je vois du coin de l’œil Jessica se diriger vers la porte. Aussitôt je me place devant et je signe alors quelques mots.

Charlie- Moi aussi je ne suis pas bien là-bas Étoile. Mais je sens qu’il y a autre chose. Comme disait Papy il faut en parler. Mais je ne te force pas. J’aimerais juste savoir deux choses.

J’attends alors qu’elle me fait signe de continuer et je signe avec une timidité frappante.

Charlie- Tu n’as pas été dégouter de me toucher? Aussi je ne suis pas un ange, loin de la.


Ensuite je hoche la tête et avec douceur je me penche un peu. Je lui laisse le temps de me répondre et je signe de nouveau.

Charlie- J’ai toujours cru que je servais à rien quand j’étais jeune car je ne pouvais pas parler. Papy m’a montré le contraire. J’aimerais de montrer des trucs car je tiens à toi. Je n’ai jamais eu d’amis de ma vie et toi et Sourire vous êtes ce qui est le meilleur de ce qui m’est arrivé depuis l’accident.


Je lui désigne la porte et je signe alors avec patience et mon regard d’Azur n’est qu’une source d’une affection sans borne.

Charlie- Pour chasser et étudier ton environnement tu n’as pas besoin de ton ouïe. C’est un outil et on a plusieurs autres outils. Comme moi je ne peux dire que je suis humain alors que les gens pensent que je suis un charognard si je ne me cache pas la figure.

Je prends sa main et la dépose sur le battant de la porte. Ensuite je pointe ses yeux et lui montre l’espace sous la porte.

Charlie- Si un charognard tape à la porte pour entrer tu vas sentir les vibrations. Aussi tu peux voir l’ombre au sol et même regarder par le trou de serrure.

Je sors mon couteau de chasse et je lui tends la garde vers l’avant. J’attends qu’elle le prenne et je lui fais un sourire encourageant.

Charlie- Moi je n’ai que ça comme surface réfléchissante. Tu peux utiliser aussi un miroir pour espionner les environs de la porte. Tu passes la lame en-dessous de la porte et tu peux la pivoter pour voir. Essaie.

Je n’entends rien et à ma connaissance le couloir est vide. Mais mon amie a besoin de se sentir en confiance et si je peux l’aider à aller mieux je ne serais pas si nul que ça.



Fouilles:
 


Codage par Libella sur Graphiorum
avatar
Messages : 370
Date d'inscription : 30/05/2018
Crédit Avatar : Desdemoniak

Feuille de personnage
Vie:
50/50  (50/50)
Santé mentale:
90/100  (90/100)
Inventaire:
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: [TERMINE][21 Octobre 2017]A la recherche de la sainte imprimante [entrainement Vigilance Jessica ft Charlie] Mer 1 Aoû - 11:08
Jessica Adams
Sa réponse me fait sourire. Il cherchait des choses pour les autres mais aussi pour moi du matériel de dessin. Il trouve mon idée d’imprimante pour Leia bonne. Je suis contente. Il dit être trop con pour penser à ce genre de chose. Je ne comprends pas pourquoi. Une fois à la porte il se place devant m’empêchant de l’ouvrir. Par réflexe je fais un bond en arrière. Le dernier à avoir fait s’était Alex et Leia lui a refait le portrait. Ça lui avait valu de passer la nuit au poste et des heures de travaux d’intérêt généraux. Se souvenir me colle une boule au ventre. Mais Charlie naturellement coupe court à ma crainte. M’expliquant que lui aussi ne se sentait pas à l’aise au Vieux Marché. Ca je l’avais bien compris. Pas besoin d’être Einstein pour comprendre le malaise qu’il pouvait ressentir là-bas. Par contre il semble avoir décelé autre chose. Ma respiration se fige. Et mon regard plonge par terre. J’ai honte, mais je sais qu’il a raison. Mais je suis incapable d’en parler, de mettre des mots, enfin des signes dessus. Et je ne veux pas l’inquiéter.

- « Oh, ce n’est rien. Des bêtises de nana amoureuse. Ne t’en fait pas ça va passer je suis toujours comme ça quand je me fais larguée ou quand la personne que je veux est inaccessible. Puis je passe à autre chose. T’en fait pas c’est passager. La preuve je flirte avec Teo. Alors ça va allez mieux dans les prochains jours. »

Je lui souris rassurante. Tu parles un qui va tomber de haut c’est Teo justement. Encore un que je vais décevoir. Charlie me demande alors autre chose. Quelque chose qui m’étonne. A y réfléchir c’est vrai que Charlie n’est pas ce qu’on pourrait appeler un beau mec. Loin de là même. Mais de la a être dégoutée. Je n’ai même jamais prêté attention à ça. Pourtant ce n’est pas ce qu’on appelle discret comme marque. Mais C’est sûr que si je devais me filler a son apparence ; ah ben, je pense que je changerai de trottoir. Mais je crois que se serai plus par sa tenue vestimentaire de chasseur qui lui donne une touche de prédateur que par ses brulures. Par contre, je pense que j’aurais un comportement de pitié pour lui. Un peu comme certains au Vieux Marché avec moi. Plus par reflexe que par véritable pitié. Mais Je le connais donc aujourd’hui je répondrais par ce que je sais maintenant. Et la réponse est non ça ne me dégoute pas.

- « Non ça ne me dégoute pas. C’est étrange et au touché c’est particulier c’est vrai. Mais je dois t’avouer que c’est parce qu’on se connait. Et que je n’ai pas vraiment eut l’occasion de te connaitre dans un autre moment que celui de cet apocalypse. Sinon Je pense en toute sincérité que j’aurais peut-être réagit avec une fausse pitié pour toi par reflexe et non pas par pitié véritable. Mais là aujourd’hui non ça ne me dégoute pas. »

Je lui souris une idée me venant a l’esprit en repensant au relooking de leia.

- « [color=orange]Si tu veux je peux te montrer comment atténuer ça. Bon par contre c’est une méthode et des moyen de fille.[color] »

La suite me fait l’effet d’une bombe qui éclate et illumine la noirceur qui m’envahi depuis si longtemps. Je suis, avec Leia, ce qui lui est arrivé de mieux dans sa vie depuis, ben depuis qu’il a ces brulures. C’est énorme comme sentiment. J’ai du coup une boule au ventre mais pour d’autre raison. Mais je ne montre rien lui par contre me monter et m’explique plein de chose. Tel que comment savoir si un mordeur est près de la porte ou frappe à la porte. Il me tend alors son couteau pour que je regarde sous la porte avec la lame s’il y a quelque chose. Comme si j’utilisais un miroir en fait. C’est génial. Je ne savais pas ça moi. J’essaie. Il n’y a rien qui frappe a la porte et dans le reflet du couteau pas de mordeur arpentant le couloir. Par contre je constate un corps frai qui visiblement laisse échapper encore un peu de sang noir.
Je retire lentement la lame et la lui rend. Je viens de réaliser que ce corps de mordeur terminant de se vider de son liquide crânien et sanguin a probablement été mis hors d’état de nuire par mon ami. Si il ne l’avait pas exterminé je serai probablement dévorée ou l’une des leur maintenant. Je ravale ma salive. Je reste un instant sur ce fait. Une belle preuve de mon inconscience et de mon inaptitude à ce monde. Mais je ne veux pas qu’il s’inquiète plus alors je ne dis rien et ne fait rien de plus.

- « Il n’y a rien le couloir est vide on peut y allez je pense. »

Loot:
 


avatar
Messages : 317
Date d'inscription : 30/05/2018
Crédit Avatar : image du net remise en format par moi

Feuille de personnage
Vie:
45/50  (45/50)
Santé mentale:
60/100  (60/100)
Inventaire:
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: [TERMINE][21 Octobre 2017]A la recherche de la sainte imprimante [entrainement Vigilance Jessica ft Charlie] Jeu 2 Aoû - 9:49
Charlie Murphy
A la recherche de la sainte imprimante
Je baisse un peu la tête devant sa réponse. Jessica est honnête et elle aussi m’aurait mis dans une autre catégorie si les charognards n’avaient pas arrivé. Celle des laissé pour compte, des parias et des monstre de foires. Encore rejeté une nouvelle fois. Maintenant je suis utile donc précieux, mais ça m’attriste beaucoup de savoir que j’aurai surement passé sous le radar d’une de mes amies. J’essaie de cacher ma tristesse à ces mots, mais je suis totalement incapable d’agir en société et je suis un livre ouvert pour les gens. Je secoue la tête en signe de négation, ne voulant plus plaire à personne de mon apparence. Et comme le dit si bien papy, pour le temps qu’on à trainer sur cette terre autant se soucier de ce qui compte vraiment. Et j’ai devant moi une de ces raisons de ne pas m’enfuir au loin dans les bois pour être en paix. Je la regarde alors faire les actions que je lui apprends et je signe mon accord à sa déclaration avec un petit sourire fier.

Charlie- Tu as raison. On va.

Elle ouvre la porte et je me place près d’elle en regardant à gauche et à droite. De nouveau je signe pour lui demander une chose.

Charlie- C’est où qu’on va? Je n’ai pas été à l’école depuis 13 ans. Pour ça que je suis perdu souvent quand vous parler toi et Sourire. Je n’ai jamais été très brillant. Je n’ai jamais éprouvé de trucs d’amour pour personne. Je suis repoussant donc je sais que ça ne va jamais arriver.Mais je te souhaite ce que tu désire.

Nous commençons à marcher et comme d’habitude mes pas sont feutrés et je pourrais être un esprit frappeur. Je la regarde quelques instants évoluer dans l’environnement et en tremblant un peu je dépose ma main ganté sur avant-bras en m’assurant qu’elle m’a vue. Je rougis de timidité et je signe malgré ma timidité.

Charlie- Tu as un animal prédateur favori? Moi c’est le loup. Étoile j’aimerais que tu penses être ton animal totem quand tu te déplace. Toujours en alerte de ton environnement.


Je fais signe à mon ami de laisser ses yeux toujours en mouvement. Comme je le fais toujours Je ne focalise qu’un instant sur un point avant de passer à un autre.  Je pivote ma tête aussi pour ne pas tomber dans la lune. Je la regarde faire et je lève mon pouce. Les lieux sont déserts et je lui demande alors  je lui propose de faire un jeu observation.

Charlie- Regarde les lieux devant toi. Retourne –toi et je vais changer un peu les choses. Tu vas me pointer après ce que tu vas remarquer Étoile.

Je la laisse étudier le coin, pas de corps ni rien de dégoutant, et je la voie se retourner. Je m’avance et je me retourne d’instinct. La petite tricheuse essaie de m’espionner en regardant par-dessus son épaule. Je prends une pause faussement furieuse en levant un index désapprobateur et je lui fais un petit clin d’œil. Maintenant qu’elle me regarde pas j’ouvre un peu un casier, renverse une poubelle, enlève un poster voyant du mur, cache un sac à dos tomber sur le sol et le plus difficile je cache près d’un casier vert une canette de boisson gazeuse de la même couleur. Je me rends près d’elle et l’averti que c’est près.

Fouilles:
 


Codage par Libella sur Graphiorum
avatar
Messages : 370
Date d'inscription : 30/05/2018
Crédit Avatar : Desdemoniak

Feuille de personnage
Vie:
50/50  (50/50)
Santé mentale:
90/100  (90/100)
Inventaire:
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: [TERMINE][21 Octobre 2017]A la recherche de la sainte imprimante [entrainement Vigilance Jessica ft Charlie] Jeu 2 Aoû - 17:18
Jessica Adams
Je remarque que Charlie semble ennuyer quand j’ai le malheur d’être honnête envers lui. Je soupire encore une bêtise de ma part. Je me mets mon ami à dos en étant honnête avec lui. J’aurais cru qu’il aurait vu ça comme une preuve de respect de ma part. Je suis une fille qui vie par l’apparence, enfin qui vivait vu que j’étais modèle. Mais il a raison avant j’étais pas comme ça jusqu’à ce que Leia me pousse dehors de mon confort. Au moment où il indique qu’on peut y aller je le retiens. Lorsqu’il se retourne je passe mes bras autour de son cou et me blottit contre lui. Un big hug d’excuse. Lorsque je me détache de lui je lui signe

- « Je suis désolée si je t’ai offensée avec ma franchise Charlie. Je suis une pauvre conne qui vivait par les apparences avant alors j’ai crus honnête de te dire qu’à l’époque ma bêtise m’aurait faite agir comme ça. Mais t’es un garçon super et attentionné ne change rien parce que pour moi t’es un ange, un vrai. Et je suis ravie de te connaitre je ne voudrais pas d’un autre ami. Parce que maintenant je peux te dire que si je ne m’arrête qu’à l’apparence alors je suis vraiment une garce et une mauvaise fille. Tu es juste un mec adorable Charlie. »

Je prends ensuite la sortie et avance dans le couloir. Il me demande ou on va. Je lui souris c’est le bâtiment que je connais le plus. Le bâtiment artistique avec les parties photographie, dessin sculpture. Je le lui indique. Et je reprends ma route. Je marche dans le couloir vraiment comme à l’époque ou one était étudiante Leia et moi. Je connais les bâtiments. Alors je ne suis pas plus inquiète que ça. Mais Charlie m’arrête. Il me demande si j’ai un prédateur qui me plait parmi la panoplie d’animaux. Je suis intriguée par sa question. Mais je lui réponds.

- « Euh j’aime bien le requin comme prédateur il fascinant. Sinon les serpents et crocodile, alligator, me plaise beaucoup. »

Il m’explique pourquoi. Le regard aux aguets, la surveillance du lieu, l’attention sur l’environnement, … C’est une sensation étrange qui commence à me donner le tournis. Je tourne la tête pour voir quelque chose plus attentivement et je remarque que le dit tournis s’atténue. C’est pour ça qu’il a toujours le regard en mouvement mais aussi la tête quand on est dehors. Wouaww. C’est une drôle de sensation nouvelle.
Je m’arrête un instant pour reprendre mon équilibre. Il en profite pour me proposer un jeu. Je souris amusée et je lui signe que je suis d’accord. Je fais ce qu’il me dit et observe le lieu puis je me retourne. Discrètement enfin je le pensais je tourne la tête. Mais il me fait signe que je triche et prends une position faussement choqué. Je souris et finit par obtempéré. Lorsqu’il vient m’indiquer que c’est bon je me retourne. Je dot voir quoi ? Ah oui ce qui est diffèrent. Un jeu des sept différences en somme. Je regarde la pièce. Et remarque le poster manquant. S’était pas difficile en même temps une affiche de cette taille et aussi colorée. Je voies aussi une cannette de soda qui a été déplacé. Elle est près du casier alors qu’elle était sur la table. Je le sais j’adore cette boisson. Je lui dis ce que j’ai trouvé.

- « Alors t’as retirée l’affiche de soirée organisée par le club de basquet pour leur dernière victoire. Et t’as déplacer la cannette là.

loot:
 
avatar
Messages : 317
Date d'inscription : 30/05/2018
Crédit Avatar : image du net remise en format par moi

Feuille de personnage
Vie:
45/50  (45/50)
Santé mentale:
60/100  (60/100)
Inventaire:
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: [TERMINE][21 Octobre 2017]A la recherche de la sainte imprimante [entrainement Vigilance Jessica ft Charlie] Sam 4 Aoû - 12:05
Charlie Murphy
A la recherche de la sainte imprimante
JJe regarde Jessica et elle me pointe deux éléments. Un des plus faciles et l’autre très difficile. Je l’applaudis à la manière des sourds et muets, en levant mes mains et les pivotant d’un côté à l’autre. Ensuite je lui fais signe de cinq et j’abaisse deux doigts. Je viens de lui signifier qu’elle en a trouver deux. Mais je la vois paniquer un peu, Aussitôt, en tremblant doucement de gêne car je fais une action que je ne vais jamais avec la gente féminine, je lui prends les mains et je respire doucement. Je lui donne en fait un tempo et avec mon regard d’azur troublant je lui demande de me suivre. C’est un exercice de relaxation que Papy m’a enseigné alors que j’avais mes crises de paniques après mon accident. Ensuite je vais derrière elle pour ne laisser mes mains visibles. Je signe avec lenteur, hypnotique sont devenus mes gestes grâces à ma grande agilité.

Charlie- Voilà c’est bien Étoile. Maintenant ferme les yeux et revoit l’image des lieux avant. Tu as eu le plus difficile avec la canette et le plus facile avec l’affiche. Oui n’oublie pas que tu n’as pas besoin d’entendre comme tes prédateurs favoris. Ce sont les vibrations et la vue qu’ils utilisent. Tu as besoin d’aide pour te détendre?

Elle semble me faire signe que oui de la tête et timidement, en tremblant de gêne au début, j’enlevé mes gants de cuirs pour déposer mes mains à la base de sa nuque. C’est un massage que ma mère me faisait quand j’étais stressé avant les compétitions de violon, un moment de relaxation sans borne. Je le fais avec Papy quand il a des douleurs pour son âge. Donc mes doigts appuient doucement sur les nœuds de stress de Jessica et tut doucement je pétrie pour lui permettre de se sentir bien. Ensuite la chaleur de mes paumes lui permet de se sentir en confiance et aussi d’attendre une quiétude douceâtre. Je la regarde pour savoir quand elle va ouvrir ses yeux et arrêter le massage. Je dois être pas mal car elle me laisse faire cinq minutes, penchant la tête vers l’arrière de contentement. Ensuite elle ouvre les yeux et aussitôt je m’excuse en signant et en baissant les yeux.

Charlie- Je te sentais stresser et ma mère me faisait ce massage pour me détendre avant des compétitions. Maintenant je suis sûr que tu vas trouver. Sinon tu as le droit à un indice. Si tu as les cinq tu as le droit de me poser une question que tu n’oseras pas… Aussi merci d'être là...

J’espère que la petite récompense saura lui faire ouvrir les sens.



Fouilles:
 


Codage par Libella sur Graphiorum
avatar
Messages : 370
Date d'inscription : 30/05/2018
Crédit Avatar : Desdemoniak

Feuille de personnage
Vie:
50/50  (50/50)
Santé mentale:
90/100  (90/100)
Inventaire:
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: [TERMINE][21 Octobre 2017]A la recherche de la sainte imprimante [entrainement Vigilance Jessica ft Charlie] Lun 6 Aoû - 19:34
Jessica Adams
Ca y est j’ai trouvé deux objet mais visiblement il y en a plus. Alors mon regard parcoure la pièce en tous sens et je commence à stressée. Comme si j’étais à un examen. Voyant la panique s’installer en moi Charlie prends les devant et agrippe mes main ; je sursaute je ne m’attendais pas à ça de lui. Lui qui est si timide. Plus que moi-même. En plus après ce que j’ai dit. Mais il fait quelque chose. J’ai dut mal à comprendre. Mais peu à peu je me détends. Il me calme. Incroyable et c’est sans vraiment faire grand-chose. Je lui signe avec un petit sourire et une légère rougeur sur le visage.

- « C’est magique. Tu voies que t’es un ange. Tu arrives à me calmée avec rien. »

Il passe ensuite dans mon dos. Je me crispe à nouveau. Je n’aime pas que les gens soit dans mon dos car je ne les voies pas et comme je ne les entends pas je ne supporte pas ça. Mais rapidement ses mains repassent devant moi. Il signe de nouvelle consigne. M’indiquant avec justesse que mes prédateur préféré sont pratiquement sourd tous les deux et utilise leur vue, odorat, et le toucher. Il a raison. Alors j’obtempère. Je ferme les yeux. L’image de la pièce se reforme dans mon esprit. Mais l’actuelle. Je me concentre mais je n’arrive pas à me décontracter pour parvenir à voir et sentir la pièce comme avant. C’est le moment qu’il choisit pour poser les mains sur mes épaules. Il commence un lent et doux massage. Qui doucement dénoue mes muscles et mes tensions nerveuses. Pour peu je ronronnerais comme un chat. Mais avec mes vêtements et ses gants il ne le sentirait pas. Mais dans mon esprit l’image se fait lentement plus précise. C’est celle de la pièce tel qu’elle est maintenant. Je me concentre et comme une photo floue qu’on poserait en superposition deux nouveau élément se font jour dans mon esprit. Tel un serpent sortant sa langue bifide pour senteur les odeurs de sa proie ou un requin changeant constamment de direction pour voir l’ensemble de son environnement, ma tête entre lentement en mouvement. Les yeux pourtant clos. Comme si je cherchais à vérifier que la superposition des deux images était bonne, Ou à rendre plus net la partie floue et donc m’assurer de l’élément qui me semble être différent.

Après une profonde respiration je rouvre les yeux. Charlie est devant moi à nouveau et s’excuse de ce qu’il vient de faire. Il est fou ? Ça m’a fait un bien fout. Je lui souris et lui répond.

- « Ne t’excuse pas au contraire ça m’a fait un grand bien merci beaucoup. »

Je regarde a nouveau al pièce. Cette fois plus activement je ne me contente plus de la regarder mais je l’observe. Je repère de suite le poster retirer, la canette déplacée. Je remarque aussi un sac qui a disparu et une poubelle renversée. Je les lui indique. Puis je ne parviens pas à trouver le dernier. Je suis sûr qu’il y a quelque chose. Je le sens j’en suis certaine mais je n’arrive pas à voir ce que c’est.

- « Alors le poster, la canette comme je l’avais repéré avant, mais il y a aussi la poubelle là-bas renversée. Et il y a un sac quoi se trouvait là qui a disparu. Par contre j’ai l’impression qu’il ya autre chose mais je parviens pas à déterminer quoi. »

C’est con mais son histoire de prédateur m’inspire. J’avance lentement et me déplace un peux dans la pièce pas trop pour ne pas trichée. Un casier m’intrigue je penche la tête doucement comme un serpent suivant sa proie.

- « Ce ne serait pas le casier par hasard. Tu l’as entre-ouvert c’est ça ? »


Loot:
 
avatar
Messages : 317
Date d'inscription : 30/05/2018
Crédit Avatar : image du net remise en format par moi

Feuille de personnage
Vie:
45/50  (45/50)
Santé mentale:
60/100  (60/100)
Inventaire:
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: [TERMINE][21 Octobre 2017]A la recherche de la sainte imprimante [entrainement Vigilance Jessica ft Charlie] Jeu 9 Aoû - 16:11
Charlie Murphy
A la recherche de la sainte imprimante
J’assiste alors à la transformation de mon amie sourde en une prédatrice urbaine. Un crotale, un serpent, n’importe quoi sauf la petite fillette peut sûr d’elle que j’ai sorti de l’armurerie en feu que la militaire conne comme la lune à allumer pour flatter un besoin de pouvoir illusoire. De ses gestes rapides que je comprends parfaitement, Jessica m’indique l’absence du sac rouge et de la poubelle renversée. Je hoche de la tête satisfait et j’arrive pour lui donner un indice qu’elle me surprend alors. Bougeant la tête comme pour s’imprégner de son atmosphère, la jeune femme à la couleur de cheveux platine découvre le casier entrouvert avec un grand sourire de victoire. De nouveau je fais mine d’applaudir à la façon des gens sourds et muets et en plus j’ai un immense sourire de joie. Mon regard d’azur troublant n’est empreint que de fierté pour mon apprentie. Quand elle arrive près de moi je lui tends le poing comme Leïa à l’habitude de le faire. Ensuite je lui signe mes félicitations qui sont honnêtes et sincères.

Charlie- Super Étoile. Tu les as tous eu sans mon aide. Continue à analyser ton environnement et ça va te sauver la vie. Ainsi que les gens qui sont avec toi qui ne sauront pas observer les alentour.

Je me place près d’elle pour marcher un peu. Je fais mine de ne pas remarquer un obstacle au sol, un balai qui pourrait me faire trébucher. Jessica me retiens le bras et je la remise de la tête quand elle indique mon futur faux pas.

Charlie- Tu as le droit à ton prix. Une question que tu peux poser et que je vais te répondre même si c’est personnelle. Tu peux y songer pendant que je t’explique la profondeur des ombres.

Je fais un effet dramatique comme un sorcier qui fait un sort. J’ai passé le stade de la gêne avec mon amie, je ressens juste encore la honte d’être si laid et elle si belle. Mes mains ont ralenti pour lui permettre d’assimiler la totalité de mon enseignement.

Charlie- En plus de l’environnement qui peut te donner des indices, j’aimerais que tu surveille à intervalles plus ou moins régulier ton ombre. C’est con à dire mais c’est ton allié le plus fidèle Étoile.

Je lui fais signe que je me déplace derrière elle et sournoisement je m’avance dans son dos. Soit son ombre grossit jumeler à la mienne ou bien elle peut voir ma silhouette au sol. Quand elle me fait signe qu’elle m’a vu, je fais semblant d’être déçu et je me place en avant d’elle.

Charlie- Aussi tu peux voir d’autres ombres bouger. Tu n’as pas besoin d’entendre pour voir et plus qu’une fois une ombre en mouvement qui m’a averti d’un danger ou bien qu’un gibier se préparait à s’enfuir.


Je m’assis alors sur un coin de table tout près et je lui fais un sourire apaisant. Malgré la laideur de mon rictus que je ne peux que faire à demi à cause des flammes.

Charlie- Tu veux qu’on passe à la pratique ou bien tu aimerais me poser une question. Je me sens bien avec toi et ça me gêne plus de te parler de ce que tu veux Étoile.

Fouilles:
 


Codage par Libella sur Graphiorum
avatar
Messages : 370
Date d'inscription : 30/05/2018
Crédit Avatar : Desdemoniak

Feuille de personnage
Vie:
50/50  (50/50)
Santé mentale:
90/100  (90/100)
Inventaire:
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: [TERMINE][21 Octobre 2017]A la recherche de la sainte imprimante [entrainement Vigilance Jessica ft Charlie] Ven 10 Aoû - 10:15
Jessica Adams
Charlie me félicita pour avoir tout trouvé. J’étais super fière de moi d’avoir réussi. Je rougis un peu quand il me dit que j’ai gagné mon prix. Je ne sais vraiment pas quoi lui demander. En avançant il va marcher sur un manche de balais. Mais je le devance le retenant par le bras. Puis je ramasse l’objet pour le poser centre le mur. Je m’étonne qu’il ne l’ai pas vu. Est-ce encore un test ? Possible lui qui est si attentif. En tout cas sa marche il me donne l’impression d’être utile. Même si ce n’est qu’une illusion. Et c’est quoi cette histoire d’ombre et de profondeur d’ombre ? Il joue les magiciens et ralentit pour se retrouver dans mon dos. Dieu que je n’aime pas qu’on soit derrière moi. Enfin la dernière fois il ‘ma fait un massage qui m’a détendue alors ça va mais par reflexe je me crispe et perd mes moyen. Je cherche à comprendre ce qu’il veut et fait alors. Passé les dix premières secondes de panique je tente d’appliquer ce qu’il m’a alors enseigné a l’instant. Tel un requin mon regard pivote de gauche à droite et ma tête suit les mouvements de mon ombre. Avant de se figée et de suivre celle-ci du regard tel un prédateur suivant els mouvement de sa proie. Je voie alors la sienne se rapproche de moi. Mais je lui fais signe que je l’ai vu mais a la dernière minute quand il est trop près je me retourne brusquement. J’aurai eu une arme et il aurait été mon ennemi je le séchais sur place. Mais la c’est Charlie alors je reprends mon naturel et lui sourit contente d’avoir compris son truc. Je lui signe

- « C’est génial ton truc de l’animal. Et des ombres. Je … Wouaw je n’aurais jamais crus ça. »

Il s’assied sur une table près de moi. Et me propose la question ou la pratique. La pratique ? J’ai soudain peur de ce qu’il va me proposer. Je sais que je suis une excellente élève que j’apprends très vite grâce au mimétisme tout ça. Mais il me faut quand même plus que 10 minutes pour assimiler parfaitement quelque chose. Mais comme dirait papa c’est en pratiquant qu’on apprend le mieux et le plus vite. Je soupire mais il disait vrai alors timidement je signe à Charlie.

- « Va pour la pratique. Tu me montres là une facette que je ne connaissais pas. »

Je le suis pour passer à la pratique. Mais une question me brule les lèvres. Alors qu’on est dans un couloir, je trouve une pièce et il y a un distributeur de barre snack. Machinalement je me dirige vers et glisse la pièce dedans. Deux barres de céréale chocolaté tombent. Je les ramasse et retourne vers Charlie je lui en tends une et mange a seconde.

- « Comment tu fais Charlie. Comment tu tiens face à ce monde, face à ses humains changés. Pour parvenir à vivre avec, à les tuer le cas échéants. Mais faire pareil avec les vivants. Moi je … Je ne peux pas je n’y parviens pas. »

J’ai dit ça en baisant la tête en avec une certaine mélancolie et tristesse dans le regard.
avatar
Messages : 317
Date d'inscription : 30/05/2018
Crédit Avatar : image du net remise en format par moi

Feuille de personnage
Vie:
45/50  (45/50)
Santé mentale:
60/100  (60/100)
Inventaire:
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: [TERMINE][21 Octobre 2017]A la recherche de la sainte imprimante [entrainement Vigilance Jessica ft Charlie] Ven 10 Aoû - 15:59
Charlie Murphy
A la recherche de la sainte imprimante
Je ne comprends pas pourquoi elle me parle de facette. Je dois être surpris et mon visage n’est guère habituer à bluffé comme Papy. On se dirige vers une zone d’ombre et de lumière. Aucun charognard n’était là pour nous embêter. Jessica va acheter deux barres chocolatés aux céréales, ce qui me fait figer vu le nombre de machines distributrices défoncé que j’ai pu voir depuis le tout début de l’épidémie. Mais je la remercie de ce geste et j’ouvre l’emballage. Je déguste la barre et je déchiffre les signes que ses mains menues signent. Je prends un air songeur et je m’assois près d’elle.

Charlie- Tu dois me prendre pour un monstre car je tue les charognards? Comment dire, je sais qu’ils ne sont plus vivants et que ce sont des prédateurs. Ils vont tout faire pour dévorer des gens.

Je baisse les yeux de honte. Après je passe ma main sur ma nuque pour me réconforter et surtout.

Charlie- Je n’ai jamais été à l’aise avec les gens et selon Papy je suis devenu un Chasseur. Donc prédateur. Des fois je me sens plus près d’eux que des humains. Car on m’a mis si souvent de côté. Donc pour me défendre je peux faire ce qu’il faut. Même si des humains devenu fou… Je dois faire pour qu’ils ne fassent pas de mal aux autres.

J’enlève alors ma veste militaire pour la déposer sur les épaules de mon amie. Geste réconfortant et surtout dénuer d’un but caché autre d’alléger sa peine. Je soulève mes épaules alors et je fais un demi-sourire jumeler à un rictus causé par la laideur de mes cicatrices.

Charlie- Je ne suis pas un ange comme tu le crois. J’essaie d’aider des gens qui ont peur et sont dégouter de moi. Je dois être con ou stupide, mais Papy m’a montrer qu’on doit toujours se serrer les coudes. Je sais que tu es une perle dans ce monde, comme Sourire. J’aimerais vous montrer ce que je sais si un jour je ne suis plus là. Vous êtes importantes pour moi.

Je sors alors de ma poche un calepin de note avec un crayon. Tout doucement je lui tends en cadeau.

Charlie- Si tu es en danger laisse parler le requin, le serpent en toi. C’est l’instinct de survie qu’on a tous. Moi il est réveillé à cause de mon isolement et de la chasse. Je peux te montrer si tu veux pour tuer les autres prédateurs, surtout les charognards.



Fouilles:
 


Codage par Libella sur Graphiorum
avatar
Messages : 370
Date d'inscription : 30/05/2018
Crédit Avatar : Desdemoniak

Feuille de personnage
Vie:
50/50  (50/50)
Santé mentale:
90/100  (90/100)
Inventaire:
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: [TERMINE][21 Octobre 2017]A la recherche de la sainte imprimante [entrainement Vigilance Jessica ft Charlie] Sam 11 Aoû - 20:17
Jessica Adams
Un monstre parce qu’il tue les mordeurs ? Je n’y ai pas pensé. Mais non je comprends son point de vue et il a raison. Il les voit comme des prédateurs. Un peu comme si s’était des lions affamés et enragés qui s’en prenaient à nous. Donc son image de chasseur je la comprends. Papa dirait probablement pareil. Mais pour moi, c’est peut-être l’apparence alors le côté humain. Même si ils ne le sont plus véritablement, surtout pour les infecté depuis longtemps. N’empêche ce sont physiquement des humains, abimé, mais des humains. Ce qu’il dit sur le fait d’avoir été isoler, les moqueries, etc… Je connais, et je le comprends. Mais de là à tuer des humains, qu’ils soient mort ou vivant. C’est des humains quand même, nos semblables. C’est les assassins, les meurtriers, les psychopathes, les tueurs en série qui font ça. Pas les gens normaux. Je baisse les yeux tristes. Parce que je me rends compte que finalement les gens normaux sont capables d’abandonner leurs acquis de moralité pour survivre. Mais pas moi. Donc je ne suis probablement pas normal. C’est surement moi qui ne suis pas normal. Et ça renforce mon idée d’inutilité et d’incompétence dans ce monde. Si je suis incapable de tuer un mordeur alors tuer un vivant pour protéger ceux que j’aime me sera totalement impossible donc je serai totalement un boulet et inutile aux autres dans l’avenir.

Il pose sa veste sur mes épaules. Je relève doucement la tête et sourit timidement, en signant un simple merci. Il m’indique que son grand-père lui a enseigné qu’il fallait soutenir les autres, se serrer les coudes ensembles, et que du coup c’est ce qu’il fait. Peut-être est-il con comme il dit car on ne le lui rend pas. Mais pour moi il le fait  et m’aide beaucoup, me protège, et pour moi c’est sa un ange gardien. Un ange gardien n’est pas toujours gentils a tendre la joue non il peut se montrer soldat et protecteur au point de sortir les arme. Donc si contrairement a ce qu’il dit pour moi il est un ange, un ange protecteur. J’ai envie de le serrer dans mes bras pour le remercier de le faire avec moi et Leia. Je n’aime pas quand il dit vouloir nous montrer ce qu’il sait pour le jour où il ne sera plus là j’ai une boule au ventre qui se forme. De toute façon je pense que je serai la première à partir. Vu mon inutilité et mes faiblesses je n’ai rien à faire là. Et sa sera mieux pour lui et Leia. Ils n’auront pas à se prendre la tête à me protéger et s’inquiéter pour moi. Il continue en disant que si je me sens en danger je dois laisser parler le prédateur en moi, le requin, le serpent. Je le regarde effarée par cette idée. Non je ne le ferai pas je ne suis pas une meurtrière. Pourquoi personne ne parvient à comprendre ça ? Même Leia en est incapable. Teo m’a même fait le remarque que s’était de la légitime défense et avait dit que du coup ce n’était pas punissable. Oui ok il avait tenté d’atténuer ça mais sa reste une … MEURTRE. On parle de retirer la vie a un être humain la pas d’un vulgaire animal comme à la chasse ou à l’abattoir. Un être humain mort vivant ou vivant, ça reste un humain. Je suis encore humaine, j’ai mon intégrité et ça non je ne peux pas. Je soupire et lui signe ma réponse.

- « Non, c’est gentils mon ange. Mais je ne préfère pas. De toute façon j’en suis incapable j’ai eu l’opportunité en un mois j’y suis jamais parvenue alors non laisse tombe. Ma question était stupide oublions ça s’il te plait. »

Je le remercie pour le carnet et le crayon. Puis lui rends sa veste. Je ne veux plus parler de ça. Sa me crispe et me tend. Je n’aime pas cette idée. Alors plutôt que de continuer je reprends là chemin vers la section photo de l’unif et leur imprimante photo portative. J’ai envie de changer de sujet. J’espere qu’il comprendra. Et qu'il voudra quand même bien continuer a me montrer comment il fait pour etre si vigilant.
avatar
Messages : 317
Date d'inscription : 30/05/2018
Crédit Avatar : image du net remise en format par moi

Feuille de personnage
Vie:
45/50  (45/50)
Santé mentale:
60/100  (60/100)
Inventaire:
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: [TERMINE][21 Octobre 2017]A la recherche de la sainte imprimante [entrainement Vigilance Jessica ft Charlie] Lun 13 Aoû - 9:15
Charlie Murphy
A la recherche de la sainte imprimante
Je hoche la tête et je la comprends. Ce qui rend mon amie encore plus précieuse à mes yeux. Bien des gens, comme moi, nous sommes laissées engouffrer dans la barbarie la plus totale au nom de la survie. Je la sens encore plus triste et surtout désespérer. Mais quand je suis troublé comme je le suis, je songe à mon héros. Papy fera quoi en cette situation. À part râler comme un vieux bouc et lancer des œillades intimidantes à tous. Non il lui parlerait de faits d’armes, de choses inspirantes. En la suivant, couvrant les arrières de Jessica et jouant des fois avec les ombres pour l’inciter à rester vigilante, je vois ce qui m’intéresse.  Je me rends à son niveau et je lui fais signe qu’on va faire un petit détour de quelques instant par la bibliothèque. Je lui demande donc de vérifier la porte. Je la regarde mettre sa main sur le battant, me demander ma lame pour vérifier le bas de la porte et aussi jeter un œil discret par la petite fenêtre. Je lève mon pouce en signe de réussite et on entre. Les lieux sont baignés par la lumière du soleil et à cet instant je laisse le chasseur prendre place. Il examine chaque coin et recoin, et Jessica peut voir que je suis presque un loup en chasse. Des mouvements sans bruit, presque de la lévitation. Je suis toujours en mouvement et bientôt je lui fais signe de me rejoindre.  Je hoche la tête quand elle évite un tas de livres au sol, au lieu d’essayer de grimper dedans et de tomber en faisant un boucan.  Elle me voit alors farfouiller dans un rayon sur les guerres et je tombe sur le bouquin que je voulais. Timidement je lui donne.

Charlie- Tiens Étoile. Voici le héros de mon Papy. Je t’ai parlé de grand-père? C’est un héros de guerre qui a passé sa vie dans l’armée. Il aurait voulu suivre ses pas, mais Papy n’a pas été sélectionner dans les infirmiers.

C’est un livre sur un objecteur de conscience, un héros américain du nom de Desmond Thomas Doss.  Je rajoute en rouissant totalement.

Charlie- Tu as juste à trouver un domaine que tu peux aider, voir même enseigner aux autres.  J'ai foi en toi. Il n’y a pas que le combat tu sais, on doit reconstruire et j’aimerais beaucoup que mes seules amies soient là pour bâtir l’avenir. Car chaque personne est importante, pour moi tu l’es d’une grande importance Étoile.

Alors je vois au bout de la rangée un véritable trésor pour les survivants. Une vieille mitraillette de la seconde guerre mondiale. Je la pointe à Jessica et lui demande si elle voit ce que je voie. Un mince fil de pêche relie l’arme et les munitions scotché ensemble à une étagère. On peut voir le livre grossièrement installer pour cacher un truc. Je m’avance avec elle et je la vois fouiller du regard. Quand elle me désigne le fil je l’applaudis de la façon des ASL. Je m’avance alors avec elle et je la laisse découvrir le piège. Une sorte de tuyaux avec une amorce. Un peu plus loin on voit le cadavre d’un type qui s’est flingué la tronche. Hors il n’y a plus d’équipement sur lui. Je sors mon couteau  affuté et je lui tends pour savoir si elle veut sectionner le fil tendu. Je l’aide en tenant la pression pour empêcher la bombe tuyau de se déclencher. Je mets l’arme dans mon sac à dos.

Charlie- Merci Étoile, Papy adore les vieilles armes et si tu veux quand on va le voir on va lui donner.  Tu vois un peu de temps peut faire une grande différence dans la vie. Maintenant on va aller au studio. Et aussi pour la dernière leçon vu qu’on est dans une ville. Tu vas pouvoir toujours avoir un œil derrière toi.


Fouilles:
 


Codage par Libella sur Graphiorum
avatar
Messages : 370
Date d'inscription : 30/05/2018
Crédit Avatar : Desdemoniak

Feuille de personnage
Vie:
50/50  (50/50)
Santé mentale:
90/100  (90/100)
Inventaire:
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: [TERMINE][21 Octobre 2017]A la recherche de la sainte imprimante [entrainement Vigilance Jessica ft Charlie] Lun 13 Aoû - 18:37
Jessica Adams
J’ai repris la route avec lui. Mais il reste dans mon dos. Je me demande pourquoi je n’aime vraiment pas ça. Alors je tente de comprendre. Mais quand je tourne la tête pour le voir, il se glisse dans l’angle mort… C’est assez chiant. Du coup je suis prise à devoir utilise la technique qu’il m’a appris il y a quelque minute. Ça m’évite de penser à mes idées noires, car je dois me concentrer. Finalement il me dit vouloir se rendre à la bibliothèque. Ce n’est pas vraiment le même coin. Mais au moins c’est dans ce bâtiment ci. Je lui indique le chemin vers la grande bibliothèque. Une fois dans la pièce Charlie devient un chasseur. Un loup dont le flaire, l’ouïe et la vision sont aux aguets. Un vrai prédateur comme il m’a indiqué. Je le retiens et lui signe pour avoir son couteau afin de vérifier la porte. J’applique la méthode qu’il m’a encore une fois enseignée. Avec la lame j’observe le couloir et je donne de temps en temps un coup d’œil sur la fenêtre en face de moi. Mais bon au 3eme étage, il y a peu de chance qu’il y ait un mordeur qui passe par là. Par contre un rodeur, pillard, mais y a rien. Charlie me demande de le rejoindre. Je passe à côté d’une pile de livre a la place de marcher par-dessus. Je prends le bouquin. Un livre écrit par un militaire, un infirmier. Je dois reconnaitre que ce livre ne m’inspire absolument pas, mais alors la pas du tout. Par contre ses propos je peux les comprendre. Mais un objectif, une personne d’inspiration non je n’ai pas. J’ai beau réfléchir je n’en trouve pas.

Je rougis quand il me dit que je suis importante pour lui. Je m’approche et pose un baiser sur sa joue pour lui dire merci. Puis il me montre une mitraillette, et des munitions. Elle n’était pas là avant celle-là. Je ne m’en rappelle pas. On va tout près. Et je fais un pas en arrière portant ma main sur ma bouche devenant blanche. Une envie de vomir complète. Je le regarde. Il ne semble pas gêné par le spectacle. C’est là que je l’admire et que je ne le comprends pas non plus. Il m’indique qu’il y a quelque chose à voir. Oui mais non je ne veux pas voir, je en veux pas regarder ni resté là. Mais il insiste se plaçant dans l’axe pour ne plus que je voie le cadavre. Je soupire ne voulant pas rester la trop longtemps je me concentre au maximum et finit par trouver un fin fil de pêche. Mince je ne l’avais absolument pas vu lui. Il a fallu que j’observe sous toute els couture pour voir un reflet lumineux le mette en évidence. Il me félicite et me tend son couteau pour que je désamorce. Je ne sais pas comment faire. Mais avec ses indications, je m’applique et je romps le fils. Il me remercie et range le tout dans son sac moi je décampe et vais me réfugier dans les rayons de la bibliothèque pour vomir. L’odeur du cadavre, sa vision, … Si je commence à me faire a l’idée d’en voir, être aussi proche et aussi longtemps trop près a été de trop.

Quand j’ai repris un peu un état moins maladif je ressors des rayons pour le rejoindre et repartir vers les studios de développement photo, et leur matériel installés et mobile. Il ne faut pas trop longtemps pour l’atteindre et entré dans la pièce avec les différents poste de développement. La chambre noire est au fond. Mais elle ne m’intéresse pas. Ça c’est pour les photos analogiques. Moi c’est les numérique. Alors je vais vers la section informatique. Il y a tout le matériel. J’espere juste y trouver ce que je cherche
avatar
Messages : 317
Date d'inscription : 30/05/2018
Crédit Avatar : image du net remise en format par moi

Feuille de personnage
Vie:
45/50  (45/50)
Santé mentale:
60/100  (60/100)
Inventaire:
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: [TERMINE][21 Octobre 2017]A la recherche de la sainte imprimante [entrainement Vigilance Jessica ft Charlie]
Contenu sponsorisé
[TERMINE][21 Octobre 2017]A la recherche de la sainte imprimante [entrainement Vigilance Jessica ft Charlie]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
Sujets similaires
-
» Kan An Noz samedi 21 Octobre 2017
» PAM GENTIL CANICHE ABRICOT 9 ANS recherche fa dans le 13
» recherche amie
» recherche chien/chienne de petit poids (environ 2-3 kg)REGLE
» recherche un ami

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Agonie :: Zone de conflit (RP) :: Burlington :: Quartier est :: Université d'état-
Sauter vers: