Agonie
Bienvenue sur Agonie !

Voici les liens utiles pour te connecter et t'enregistrer.
Il est également recommandé de lire le Guide du survivant.

Bonne visite et à bientôt!


ChatboxAccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez|
Aller à la page : Précédent  1, 2
MessageSujet: Re: [TERMINE] Signal perdu (P.V. Alicia) Mar 14 Aoû - 11:10
Agonie
Le membre 'Kali Dourga' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


'Dé 10' : 6
avatar
Messages : 314
Date d'inscription : 16/08/2017

Feuille de personnage
Vie:
50/50  (50/50)
Santé mentale:
90/90  (90/90)
Inventaire:
Admin
Voir le profil de l'utilisateur http://agonierpg.forumactif.com
MessageSujet: Re: [TERMINE] Signal perdu (P.V. Alicia) Lun 20 Aoû - 21:53
John Murphy
Signal perdu
“Putain de con qui croit à E.T.”
Tu me cherche?
L’explosion surprise derrière le vétéran fit qu’il d’instinct, même si son esprit combattif se doutait que son action sera trop tard, bondit vers l’avant. Mais le briscard d’un autre âge avait mal calculé sa projection et il ne put que fermer les yeux en grognant de rage alors que sa paume de la main droite se crispa sur le métal conducteur d’électricité. Serrant ses dents à s’en faire sauter l’émail, la seule pensée de l’irlandais qui recevait une forte décharge d’énergie dans le corps c’est qu’il remerciait le Saint et toutes ses lopettes en pyjamas de satin qu’il avait pissé avant le début de ce tour des pièges. Sinon la vessie du vieil homme aurait déversé son contenue dans les pantalons de l’ancêtre. Le choc violent propulsa le corps cancéreux de l’homme vers une fosse hérissée de pieux aussi pointu que les pensées perverses de bien des gens. Fermant son regard d’acier bleuté pour absorbé l’impact sans doute fatale, John retient l’air dans ses poumons ravagés par le cancer sournois. Tombant durement au sol, l’irlandais regarda autour de lui et fit avec soulagement que les pointes acérer de la défense du périmètre avait passé à un cheveu de le rendre eunuque. Remerciant tous les farfadets, les lutins et les autres porte-bonheur de son héritage ancestral pouvaient compter, l’homme âgé  se releva avec force précautions et moult craquement d’os. En se dépoussiérant le vétéran ne put s’empêcher de rigoler un peu en voyant la gigantesque édification  qui s’était former dans son pantalon. Non qu’il avait de la difficulté à redresser sa fierté masculine, mais voyant que le courant électrique avait presque agis comme un rajeunissant pour l’ancêtre. Ce dirigeant vers l’hispanique, le vieux sergent qui avait participé à tant de conflit l’aida à se caler sur un tronc d’arbre.

Bon Bella ta cuisse est touchée par cette saloperie de grenade. Putain Jim doit avoir dégoté ça sur un des cadavres de soldats. On fait un pansement de fortune et ensuite on va se faire vérifier le cul par la gamine en arrivant à la maison.  Déchirant un pan de chemise en grimaçant d’une fureur à peine contenu, l’homme tendit la flasque argenté avec le liquide ambré si vigoureux. Un coup pour désinfecter la bouche et l’autre sur le bobo. Médecine de combat 101. Un bandage de fortune fut alors fait par le vieil homme. Quand elle vit la troisième jambe du vieux soldat, John fit un clin d’œil complice et parla de sa voix faussement outrée. Ben quoi à force de voir ton six heure ça me fait de l’effet. Je suis vieux, mais je suis encore vert. Tu peux te lever? Aidant la lieutenante à se remettre sur pied le vétéran rigola un peu et avoua la vérité. Le choc électrique semble m’avoir rajeuni. Je vais remercier Jim après que tu vas lui avoir enfoncé sa tête dans son cul. Maintenant on va cogner à sa putain de porte à ce parano de mes deux. Offrant son épaule à la jeune femme borgne, l’irlandais têtu la suivit dans le passage dégagé de barbeler. Au travers des barreaux le regard d’acier bleuté de l’ancien soldat vit les reliefs d’un repas dont l’arôme semblait appétissant. Rendu à la porte le briscard d’un autre âge toqua une fois au battant avant de parler de sa voix autoritaire et intimidante à souhait. Jim espèce de radiomen de mon cul! C’est moi John. Viens nous ouvrir et tu es mieux d’avoir du café de prêt et des bandages car là tes putains de pièges nous a fait voir de toute les couleurs! Et si tu as encore un peu de ta bouteille de gin irlandais que je t’ai donné pour ta fête ce sera encore mieux!




Codage par Libella sur Graphiorum


Jets de dés:
 
avatar
Messages : 286
Date d'inscription : 14/06/2018
Crédit Avatar : Elana

Feuille de personnage
Vie:
25/50  (25/50)
Santé mentale:
100/100  (100/100)
Inventaire:
Sergent
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: [TERMINE] Signal perdu (P.V. Alicia) Sam 25 Aoû - 13:44
Alicia Dosantos
La grenade m’envoie valsé un peu plus loin. Mais je sens la morsure de l’explosion sur moi. Ma cuisse gauche est en sang. La déflagration m’a complètement mis la cuisse en sang. Impossible de savoir si c’est surfacique ou si c’est plus grave. En tout cas pour le moment je suis au sol et la douleur me submerge. J’ai le muscle complètement tendu et crispé par la douleur. Je ne peux m’empêcher de crier ma douleur. Rien à faire des hijos de la muerte ou des autres connards dans les environs ça fait mal. Par contre je dois dire que j’ai une veine de pendue de n’avoir que ça. Don John s’approche de moi et me bande comme il peut la cuisse. Sa flasque de whisky me permet de boire un coup pour me calmer un peu mais je dois serrer les dents pour ne pas cirer lorsque le liquide ambré se déverse sur ma blessure. Lorsque le vétéran se relève il est très difficile de ne pas apercevoir la bosser formée dans son pantalon. Sa boutade quant à l’observation de mon cul m’aurait fait sourire et m’aurait probablement fait lâcher une remarque salace. Mais là, à part le fusillé avec mon œil et serré les dents. Je ne fais rien de plus.

- « Si ton amigo es toujours en vie je vais le tuer, compadre. Le tuer. »

Son état de bonheur n’est vraiment pas intérêt premier. Une fois remise debout. J’ai lâché la tête de zombie. Trophée à la con que je comptais lancer à la tronche de son compadre Jim. Mais cette fois c’est lui fait exploser les genoux que j’ai l’intention de faire. Voir de lui faire un glasgow smile. Ou je ne sais pas trop avant de lui loger une balle dans le crâne. Je sors mes deux flingues, un dans chaque main et avance droit sur ce putain de cabanon bétonner par un paranoïaque. J’en ai complétement perdu mon envie de communiquer avec Bogota. Les barbelés et les fosses de pals. Ce mec est complètement fou et dangereux. Et si on écoute ce crétino de Keith a la base de Jericho, C’est moi la paranoïaque avec syndrome post traumatique. Hijo de puta. En tout cas celui-ci va juste perdre la vie. Peut-être que si je suis clémente il ne perdra que ses genoux. Je verrais bien, en tout cas il va souffrir.

Je ne sais si c’est la détermination ou l’inconscience mais je suis passée au travers des derniers remparts, là où le vétéran à chuter. Je ne le remarque qu’à la dernière minute. En me penchant vers lui pour voir s’il va bien, je le voie souffler et soupirer de plaisir. Je constate en effet que son érection a éviter qu’il ne s’empale la pine sur un pique de bois. L’idée saugrenue d’une pine sur pal me fait esquisser un rictus amusée.  


- « Don tu amigo va souffrir. Je vais lui pourrir le reste de sa courte vie. C’est-à-dire les 2prochaines heures.   »

Je le laisse sortir de son trou et revenir sur la maisonnette de bois et renforcée de béton et piques hérissé. J’en fait le tour alors qu’il appelle son ex-compadre de régiment. Sans le moindre réponse je pousse Don john de devant la porte et colle une balle dans la porte pour la faire sauter.

- « On ne va pas y passer la journée. »

jet de vigilance pour la porte piégée:
 
avatar
Messages : 326
Date d'inscription : 11/06/2018
Crédit Avatar : Qui a fait ton avatar?

Feuille de personnage
Vie:
50/50  (50/50)
Santé mentale:
80/100  (80/100)
Inventaire:
Lieutenant
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: [TERMINE] Signal perdu (P.V. Alicia) Mar 28 Aoû - 5:34
Kali Dourga
Aucun de vous deux n'ayant tenter d'ouvrir la porte (et ayant rater votre jet de vigilance) vous ne constater pas le piège.

L'appel de John reste sans réponse son ami ne semble pas disposé a lui répondre. Pourtant vous pouvez entendre du bruit. Celui caractéristique d'une arme qu'on charge suivit d'une trappe qui se referme.

Le tir d’Alicia explose littéralement la poignée et la serrure. Cela vous évite de vous prendre une nouvelle décharge. Car le piège était cette fois relié a la poignée un fil de cuivre enrouler autour et reliée a une batterie de voiture. Simple mais efficace. Le fait d'avoir fait sauter la poignée et la serrure a coup de revolver aura au moins eu l'avantage de vous sauver de ce piège.

----------

Le chalet est assez rustique et rudimentaire. Outre les renfort extérieur en béton pierre et pique en tout genre, les fenêtre sont grillagée. Dans le chalet la pièce est simple avec un coin cuisine qui regroupe un évier, deux armoires, un réchaud fixe, une bonbonne de gaz. Se trouve dans le même coin la table ou se trouve les reste de repas que John a aperçu par la fenêtre. a l'opposé une grosse table transformée en établis de chasse se trouve dessus plusieurs outil mais aussi un cadavre de lapin et de faisan, de la corde, des clou, des fils électrique dénudée, un bidon d'essence, des allumettes.
Il y a aussi un râtelier d'arme mais vide pourtant une ceinture et une sangle sont accrochée la de même un gros manteau couleur camouflage.
Se trouve aussi une porte qui donne accès a la chambre ou se trouve un lit superposé, une petite commode, et une douche.

Par contre il n'y a aucun appareil radio ou électronique dans l'habitation


Un jet de perception, de vigilance, et d'intelligence vous est demandé pour trouver des indices
avatar
Messages : 176
Date d'inscription : 17/06/2018
Crédit Avatar : Qui a fait ton avatar?
Admin
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: [TERMINE] Signal perdu (P.V. Alicia) Mer 29 Aoû - 11:06
John Murphy
Signal perdu
“Putain de con qui croit à E.T.”
Tu me cherche?
Le vieil homme était fatiguer, passablement énerver et surtout son niveau de rage venait de grimper d’un cran supplémentaire. Habituellement son ancien compagnon d’arme ouvrait la porte avec l’empressement d’un chien se ruant sur son bol de croquette.  Malgré la vieillesse et  l’épaisseur des murs le vieux vétéran put entendre des bruits qui avaient le ton de le rendre encore plus irritable que son air revanchard habituel. Des bruits de courses, de tumulte ainsi que le déclic métallique d’une arme qui vient d’être alimenter par une cartouche. Aussitôt le vieux colt 1911, arme démoder pour certains mais encore prisé dans les unités d’élite américaine pour sa robustesse et sa fiabilité, apparu dans la main du vétéran de si nombreuses campagnes militaires de par le monde. Un couvercle de trappe se referma alors et le regard d’acier bleuté lourd de résolution et de fureur se fit meurtrier.  L’irlandais se bouger de la porte par l’hispanique et une détonation défonça la poignée de laiton de la porte. Le flingue encore fumant à la main, la bombe latine dont la mèche était devenue inexistante déversa de ses lèvres pulpeuses un sombre avertissement. Les instincts de soldat, l’esprit combatif et surtout analytique de l’ancien sergent s’éveilla complètement. Tu l’a pour une heure et moi l’autre… Faut savoir partager un peu Bella. La voix de John n’était que rage, danger et surtout direct. À cet instant on pouvait apercevoir la tête brûlé, le militaire si brave et tenace qui avait combattu tout au long de sa vie pour devenir une sorte de légende dans son bataillon et même au-delà.  

Hochant la tête pour donner son accord tactique à sa compagne d’emmerde, l’irlandais têtu à la chevelure sel et poivre suivit le mouvement pour inspecter les deux pièces du chalet de l’illuminé. Le coin repas, la table où les deux amis de longues dates partageaient à l’occasion une bouteille de gin, l’établi des pièges et le râtelier de bourré d’arme désormais vide. Mais le regard de l’ancien béret vert ne discerna aucun éléments de communication ni de trace de Jim. La chambrette ne donna aucun indice et John s’approcha de son équipière pour lui parler dans le creux de l’oreille. Jim n'est plus ici. Son équipement de communication a pris le large. Cet enculé de radioman aurait préférer se faire couper les roubignoles  que se séparer de son matos de merde. En plus le manteau est trop petit. Souriant méchamment il rajouta alors quelques mots de plus d’une voix rauque et furieuse à souhait On trouve ou ce connard se planque. Si c’est dans un trou on va faire comme aux Vietnam pour faire sortir les rats de tunnel. Sinon on fait un putain de feu à ton choix Bella. Le vétéran savait que son vieil ami n’était plus de ce monde et que c’était un pillard de son cul qui voulait les faire chier. Du canon de son arme doté d’un silencieux le briscard d’un autre âge pointait la bouteille de propane et le bidon d’essence. Il savait d’expérience que Jim planquait aussi des fusées de détresse sou l’évier.



Note pour Kali:
 


Codage par Libella sur Graphiorum


Jets de dés:
 
avatar
Messages : 286
Date d'inscription : 14/06/2018
Crédit Avatar : Elana

Feuille de personnage
Vie:
25/50  (25/50)
Santé mentale:
100/100  (100/100)
Inventaire:
Sergent
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: [TERMINE] Signal perdu (P.V. Alicia) Mer 29 Aoû - 14:04
Alicia Dosantos
La porte s’ouvre sous mon tir. Je pénètre dans l’habitation. Je peux constater après le passage du vétéran que la porte était piégée. Il y avait une batterie de voiture reliée à la poignée de porte. L’intérieur n’est pas plus piégé que ça. Il y a par contre de tout et surtout un repas chaud qui a été en grande partie dévoré.

Je ne range pas pour autant mon flingue serrant la crosse dans ma poigne. Don John a fait de même avec son colt. Je ne me suis pas faite chier à répondre à ses propos de passe une fois qu’on sera tombé sur son camarade. Si on tombe sur lui parce que je ne sais pas par quel miracle le gringo c’est volatilité. Par contre il n’y a pas d’installation électrique ou autre la dedans sa ressemble au relais de chasse classique. Pourtant il y a toujours l’antenne sur le toit et il est ultra piégé. Pendant que je regarde sur l’établi de chasse. Don a fait un tour rapide. L’établis possède plein de chose pour des piège supplémentaire ou refaire les autres.


- « Si il n’est plus là tu ne trouves pas étrange que cela soit habité. Mais surtout que l’antenne soit toujours sur le toit ? de plus moi je ne voie aucune pise électrique ici. A part les éléments électriques classiques je ne voie rien d’autre. Et il est où l’habitant du lieu. Non pour moi ce n’est pas logique. Si ton camarade est si fortiche que ça et si parano les piège sa lui ressemble. Mais s’il était mort il serait ici à l’intérieur. Et comme tu le dit son matos aussi. Hors il n‘y a ni matos, ni corps de ton amigo. Ni trace de tombe dehors ou de camion. Parce que de ce que tu m’en dis ton compadre a du matos et a mon avis pas du petit matos. Donc pour le déplacer il aurait fallu un camion. Et un camion traverser des fosses de pieux nous aurait laissé de sérieuses traces.

Je réfléchis à ce qu’il m’a dit le manteau trop petit. Le matériel pas là mais le mec trop attacher a celui-ci pour rester en vie en le regardant partir. La paranoïa du gringo. Non il y a un truc qui ne colle pas. Un pillard comme il semble le penser j’en doute il aurait filler. Mais les fenêtres sont barricadée de grillage et on est entre par la seule porte ouverte. A moins qu’il y en ait une autre en sous-sol. Un éclair me traverse la cabessa. On a entendu une trappe se fermer.

- « Il faut qu’on trouve la trappe d’accès au sous-sol. »

Je me met à chercher dans la chambre renversant les lit et fouillant la douche. Connaissant les narco de mon pays si ils doivent planquer un accès sous-sol c’est souvent là où on l’attend le moins. Donc a mon avis cela se trouve dans la chambre ou la petite pièce de douche.

jet de dés:
 
avatar
Messages : 326
Date d'inscription : 11/06/2018
Crédit Avatar : Qui a fait ton avatar?

Feuille de personnage
Vie:
50/50  (50/50)
Santé mentale:
80/100  (80/100)
Inventaire:
Lieutenant
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: [TERMINE] Signal perdu (P.V. Alicia) Jeu 30 Aoû - 19:34
Kali Dourga
John
John ton agacement, ton énervement, et ta colère montante contre ton ancien ami ta complètement fait oublier que Jim avait depuis quelques années pris sous son aile une jeune fille, d'environ l'age de Charlie. Une jeune fille d'origine amérindienne. (Échec critique Intelligence)
De même cet état personnel, lors de ton tour rapide, ne te permet pas de trouver la trappe ou d'autre indice de présence.(Perception échec)

Par contre, la remarque d'Alicia vis a vis de ton camarade et de sa paranoïa ainsi la façon de faire disparaître le matériel de radio et d'électronique, ainsi que le fait d'être toujours sous le coup de la présence des différents pièges de l'extérieur. Cette mise en avant de tes sens exacerbés fait que tu constates que vous êtes épié. En effet tu remarque les petite lumière rouge de Webcams camouflées dans les coins des pièces.(Vigilance réussite)


Alicia
Alicia ta remarque sur le matériel de l'ami de John est vrai et même relativement intelligente. D'ailleurs la présence de l'antenne trafiquée sur le toi qui semblait encore réceptionner au vu de sa connexion t'amène a penser que le matériel est toujours présent. et en effet tu trouvera bien camouflé dans un angle d'une des pièces une cache qui regroupe tout une série de câbles qui descende sous le gite de chasse. (Intelligence Réussite)

De même ta maîtrise des cache de narco colombine ton mené droit sur la bonne zone ou trouver la trappe. Le bac de douche est mouvant et découvre une poignée métallique qui permet d'ouvrir la trappe d'accès en bas. (Perception Réussite)

En descendant tu n'entends pas de mise en alerte ou autre mais un coup de feu retentit. Heureusement tu avais pris la présence d'esprit au vu des piège précédent de lancer un objet dans l'escalier étroit et raide qui menait en bas. Tu n'as donc pas prit la rafale. (Vigilance Réussite)

-------------

Vous avez des bases de en arme a feu de part votre passé (John avec ton passé de militaire - Alicia avec ton passé de antigang narcotique de Colombie) Le tir en rafale et le dé-clique de l'arme vous a tout de suite rappeler une arme tchèque courte et efficace pour les rafale destructrice et peu précise. Mais qui en milieu clos comme là est meurtrière. Il s'agit d'un pistolet mitrailleur CZ Skorpion 9X19 crachant des cartouches de 9mm parabellum. Par contre au vu du tir le chargeur n'est pas vide et au vu de la paranoïa du camarade de John il est probable que le tireur ait des munition et probablement d'autre arme et chargeur.

Mais le son qui vient du sous sol vous indique qu'effectivement il y a des appareil électronique en bas qui fonctionne. D'ailleurs d'en haut en vous penchant voir vous couchant au sol vous pouvez apercevoir des dizaines de câble fixé au plafond.


-- Un dernier jet de vigilance à difficulté +10 vous est demander --
avatar
Messages : 176
Date d'inscription : 17/06/2018
Crédit Avatar : Qui a fait ton avatar?
Admin
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: [TERMINE] Signal perdu (P.V. Alicia) Mer 5 Sep - 8:43
John Murphy
Signal perdu
“Putain de con qui croit à E.T.”
Tu me cherche?
Le vieil homme respira douloureusement, le crabe noir s’amusait ferme à lui pincer les poumons et à rappeler son bon à John, en essayant de calmer sa rage qui le consumait de l’intérieur. De son unité d’origine il ne restait que trois membres : Jim le putain de parano poseur de piège qui allait se faire éclater la gueule par les efforts conjoint de l’Irlandais et de l’hispanique, un tireur d’élite du Wisconsin du nom de Tommy dont le vétéran serait prêt à parier qu’il devait faire des records de tir à la tête dans les montagnes et le vieux sergent Murphy. Hors si c’était bien des enfoirés de pillards qui avaient tué son ancien Radioman, le décoré du Congrès se fera un plaisir de leur montrer un peu de la médecine Viet Gong qu’il avait subi. Des idées de couilles couper et mis dans la bouche du supplié et d’électrochocs avec un peu de noyade simulé vint à l’esprit du briscard d’un autre âge. Mais la voix de la raison se propagea par l’entremise d’Alicia qui résonna peu à peu son compagnon qui devait grogner comme un pitbull qui avait la corpulence d’un chiwawa. Hochant doucement la tête, ouvrant sa main de libre qui était devenu blanche à cause de la crispation des muscles et de l’arrêt momentané du sang dans les jointures, le regard d’acier bleuté du vétéran se refit analytique et surtout posé. Pendant que l’ancienne flic découvrait la trappe menant au bunker, l’ancien militaire vit des lueurs rouges camouflés ici et là. Malgré sa méfiance de ce qui était technologique, le vieux loup à la crinière argenté savait reconnaître des caméras. Putains bordel de merde on est dans une connerie de téléréalité de mon cul ou quoi?

La jeune femme opta pour la prudence et laissa tomber un truc que John ne put bien voir dans la trappe. Aussitôt une rafale d’armes automatique, le genre vicieux comme un cobra dans une bouteille, fit entendre son bruit strident. Bon je crois qu’il ne veuille pas nous refiler une tasse de sucre. Le dur à cuir qui avait connu un maximum de merde pas possible dans sa vie de trouffion se pencha vers le trou et hurla de toutes la force de ses poumons ravagés. JIM ESPÈCE DE PARANO DE MON CUL CHÉTIF! TU ME FAIS CHIER UN MAX. C’EST JOHN MURPHY CELUI QUI A SAUVER TON GROS CUL FLASQUE DE L’EMBUSCADE DE LA COLLINE 283! Regardant la jeune borgne à ses côtés, le sergent décoré par Nixon songea un instant au manteau de camouflage trop petit. De nouveau il gueula un coup dans le bunker souterrain. POCAHONTAS C’EST MOI PAPY. C’EST TOI DANS LE TROU? PUTAIN ON A PARLER DE TES ORIGINES IL Y A UN MOIS! John s’était souvenu de la fille adoptive du vieux cinglé, une amérindienne. L’irlandais l’avait surnommé de cette façon qui avait plu à la jeune femme. Elle devait s’être réfugiée ici avec celui qui clamait à tous qu’il s’était fait sonder la vallée venteuse par E.T. Il se leva pour placer sa tronche guère accommandante, taciturne et tremblante de colère devant la Webcam à proximité. Tu vois c’est moi espèce de demeuré. On vient prendre de vos nouvelles et aussi savoir si tu peux rejoindre un pays du Sud Jim. La voix de l’ancêtre se brisa sous l’arriver subite d’une toux profonde.


Codage par Libella sur Graphiorum


Jets de dés:
 
avatar
Messages : 286
Date d'inscription : 14/06/2018
Crédit Avatar : Elana

Feuille de personnage
Vie:
25/50  (25/50)
Santé mentale:
100/100  (100/100)
Inventaire:
Sergent
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: [TERMINE] Signal perdu (P.V. Alicia) Mer 5 Sep - 18:29
Alicia Dosantos
Il faut que je trouve un truc pour prouver à John que j’ai raison que les affaires de son compadré sont ici. Je délaisse la salle de bain. Il y a quelque chose qui m’ennuie dans la petite chambre. Dans un coin de celle-ci camouflé en partie par le lit superposé, il y a des planches qui forment un renfoncement dans la pièce. Je frappe dessus et sa sonne creux. Je prends ma machette et je tente de les faire sauter mais au lieu de les faire sauter elle s’ouvre comme une porte. Des câbles. Plein de câble. Je m’en doutais.

- « Don. Regarde les câbles de l’antenne passe ici et descendent. En bas donc il y a une planque et à mon avis tous son électronique est en bas. »

Fière de ma trouvaille, je reprends ma recherche de cette trappe. A force de chercher des caches ou des planques de fuite dans des coins impossible, j’ai fini par avoir le truc. Je choppe un déclic au niveau du bassin de la douche Je tire dessus et il se d’éclipse et se soulève. Il dévoile une sacrée planque je ne voie rien en dessous mais surtout il n’y a pas de protection en bordure des marche si on descend l’un de nous deux et qu’on nous attend la dessous on va se faire tirer comme des lapins. Je vais chercher Don John. Apres avoir attrapé mon flingue et lui indique la présence de la trappe. Il était occupé à regarder je ne sais pas quoi dans la cabane.

- « Don, esta aqui. »

Je prends une buche avec moi et retourne à la trappe. J’ai la cuisse qui me brule et je traine presque la jambe derrière moi avec cette grenade. Si j’avais des grenades fumigènes, je les balancerai pour descendre là-dedans. Je lance la buche et le retour ne se fait pas attendre une rafale, que je placerai a un pistolet mitrailleurs de l’ex union soviétique ou de fabrication est européenne, accueil la descente. Je ne voie plus qu’une solution. Le vétéran la donnée tout a l’heure les enfumer pour descendre la dedans. Ou les forcé à sortir. Mais le sergent change de tactique et se met à gueuler après son compadré. Je fais un bond en arrière surprise par son acte. Esta loco ? En même temps moi je les aurais enfumé pour les abattre comme des merdes à leur sortie Alors si lui est loco au moins il leur permet peut-être de sauver leur miches. Puis il reprit en parlant à une certain Pocahontas. Là je le regarde avec des yeux ronds comme des billes de golf. Qu’est-ce que s’était encore que ce truc. Il avait péter un plomb le vétéran ? Il se croyait en présence d’une princesse Disney ou quoi ? Mais le reste du discours m’indiqua qu’il connaissait la personne. Je le laisse continuer moi je les connais pas j’ai la jambe en sang j’ai mal et ses gringos doivent sortir. Vu qu’on nous attends je compte pas leur laisser une chance. Je vais chercher la bonbonne de propane.

Je détache la bobonne des tuyaux d’alimentation du réchaud après l’avoir fermée et la fait rouler jusqu’en haut des escaliers. Qui mène en bas. Je pose mon pied dessus et commence à jouer avec mon pistolet en regardant le vétéran. Ou ils remontent et laisse les arme en bas mais ils seront attaché une fois en haut ou je balance la bonbonne en bas. Pas besoin de tirer dedans le choc ouvrira la vanne et il me restera juste a allumer le feu a l’entrée du cabanon en partant pour faire le reste.


Last jet de vigilance difficulté +10:
 
avatar
Messages : 326
Date d'inscription : 11/06/2018
Crédit Avatar : Qui a fait ton avatar?

Feuille de personnage
Vie:
50/50  (50/50)
Santé mentale:
80/100  (80/100)
Inventaire:
Lieutenant
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: [TERMINE] Signal perdu (P.V. Alicia) Jeu 6 Sep - 9:35
Kali Dourga
Vos jets de vigilance difficulté +10 ayant échoué pour tous les deux voici ce qu’il vous reste à faire : Prier… Non je déconne XD

---------------

Ceci sera cependant mon dernier post. Je vous laisse terminer le RP à votre guise. Attention toutefois car vous avez des éléments à prendre en compte. Les voici :

---------------

En bas se trouve celle que John surnomme Pocahontas. Elle ne vous répondra pas elle n’en est plus capable. Si vous l’approcher vous découvrirez qu’elle a subit pas mal de sévices durant ce dernier mois. Elle pourra toutefois vous apprendre certaine chose car comme John connait la langue des signes, elle aussi, un petit peu. Mais surtout elle écrit.

Elle vous révèlera que les piège c’est elle. Et que Jim est mort. Il est même mort de sa main à elle. Car les sévices qu’elle a subit, c’est de lui. Si vous insitez elle vous répondra les larmes aux yeux.
En réalité Jim depuis un an devait suivre un traitement médicamenteux sous forme d’anxiolytique et de traitement contre la schizophrénie. Celle-ci étant une résultante tardive des stress post traumatique du Vietnam et de sa paranoïa de complot martien. Mais depuis maintenant 4 mois il ne prenait plus ces médicaments. Elle l’avait accepté mais avait des réserves sur ses façons d’agir.
Depuis les évènements de septembre, sa paranoïa avait pris le dessus, et il en est même venu à la prendre pour une pillarde d’abord. Ce qui lui a valu à elle de se faire torturer pour dire ou était ses sois disant partenaire. Il avait fait ça façon Vietnam qu’elle dira et elle n’en dira pas plus sur cette façon de faire. Mais elle tirera la langue si on lui demande pourquoi elle ne parle plus et vous pourrez constater qu’elle est amputée d’une bonne partie.
Elle vous révèlera que Jim ne lui a jamais appris à utiliser les électroniques et autre appareil de communication. Il disait avoir trop peur qu’elle fasse une bêtise et qu’elle prévienne les ‘’autres’. Que ce soit par inadvertance ou par volonté. Elle ne dira rien de plus car elle ne sait rien de plus.

---------

=> Résultat de votre jet de vigilance raté : Lorsque vous remonterez de la cave bunkerisé, vous aurez enclenché pour la seconde fois un faisceau lumineux. Elle remarquera celui-ci mais surtout elle vous criera comme elle peut de courir pour vos vies En effet dans le cabanon une minuterie se fera entendre. Un décompte réalisé avec la voie de Jim et diffusé par des baffles dissimulé. Elle vous poussera vers la sortie Mais n’aura pas le temps de sortir lorsque le cabanon explosera (plusieurs bouteilles de propanes dissimulées et des explosifs volés sur un chantier.) Le souffle vous propulsera à l’orée de la clairière

Je vous laisse faire un jet de carrure ou un jet de chance réussit vous parvenez à amortir votre chute et vous ne récolter que des égratignures et des contusions. S’il est raté je vous laisse vous faire mal correctement Wink


-------------------------------

Ce RP fut un plaisir à masteriser pour vous et ce faisant je vous offre 5 point de compétence Vigilance que Passeur vous fournira après validation de la fin du RP
avatar
Messages : 176
Date d'inscription : 17/06/2018
Crédit Avatar : Qui a fait ton avatar?
Admin
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: [TERMINE] Signal perdu (P.V. Alicia) Mar 11 Sep - 8:10
John Murphy
Signal perdu
“Putain de con qui croit à E.T.”
Tu me cherche?

Le vétéran était simplement bouillant alors qu’il descendait l’échelle pour se rendre dans le bunker souterrain. Déjà il se voyait mal comment le ventru Jim pouvait se glisser dans l’ouverture, alors voir tout ce que le parano de service avait entreposé fit rendre rouge de colère le teint halé de l’Irlandais. Le duo improbable put se rendre à une petite salle et c’est là que le regard d’acier bleuté de l’ancien sergent de l’armée de terre discerna la silhouette grelotante de peur de la gamine de son ex pote du Vietnam. Bordel de Dieu et toutes ses lopettes en jupettes de satin ailés! Pocahontas, il est où cet enfoiré de gros bufffle d’eau de Jim que je lui façonne sa tête à claque au carré! L’amérindienne leva les mains en signes de redditions et c’est alors que l’ancien béret vert vit sur ses avant-bras des zébrures. Certaines étaient causées par des lames et d’autres brulés par l’électricité. L’irlandais se revit alors à ses tout débuts dans les forces de l’Oncle Sam, alors qu’une escouade de pyjamas noirs l’avait capturé. Des images de tortures et d’humiliations agressèrent l’esprit du vétéran qui resta un instant à la dérive. Avalant de travers sa salive, la gorge de John ressemblait à ce moment à du papier sablé le plus rugueux possible, l’ancien soldat dû s’assoir. C’est qui l’enculé qui t’a fait ça gamine? Cette dernière ne put répondre, son teint blanc d’une douleur tenace, qu’avec le langage des signes. Papa. Alors la fureur et la rage pour son ami fit grogner tel un pitbull et les traits durs du visage de l’ancêtre tressauta au même moment. Il demanda d’un ton lent, meurtrier et surtout d’une colère tel que l’être le plus puissant de la planète sera pétrifié par le vieil homme une simple question. Il est où Jim que je lui fasse bouffer les pissenlits par la racine et lui plante le peu de couilles qu’il a dans le fond de sa gorge pour ensuite l’appeler deepthroat ? De nouveau un signe hésitant, l’amérindienne ne pouvait que communiquer avec difficulté dans le langage des signes. Je l’ai tué il y a une semaine.

Tournant à demi la tête vers l’hispanique furibonde près de lui, le vétéran haussa ses maigres épaules de dépit. Jim est mort et à connu une fin trop belle à mon goût. Il a torturé sa fille adoptive dans un putain de délire de conspiration. Le vétéran de tant de conflits avait littéralement craché ces informations comme si les mots étaient de l’acide qui lui torturait la langue. Reportant son attention vers la jeune femme torturer, le ton autoritaire mais néanmoins doux de l’homme âgé franchit ses lèvres exsangues. Bon tu ne parles pas trop. On t’a coupé la langue? C’était une blague à l’origine, mais Pocahontas ouvrit légèrement la bouche et John vit que l’appendis buccale avait été sectionné avec un sadisme évident. Dégouter par les troubles mentaux de celui qu’il considérait comme son ami, l’ancien soldat d’élite donna un bloc note et un crayon qui trainait non long de lui pour faciliter la communication. Tiens gamine si tu veux causer. L’homme se transforma en sollicitude et une sincérité certaine. Je te présente Alicia, une bonne amie à moi et en qui j’ai confiance. Tu sais elle pourrait me demander d’aller castrer Belzébuth et je le ferais. Tu peux venir avec nous à la maison. Personne ne te fera plus de mal gamine je te le promets. Il céda sa place pour permettre au six heure de la lieutenante de se reposer pendant qu’il essayer de se souvenir des courts de communications apprises lors de ses nombreuses années au front. De nombreuses rides apparurent sur le front pensif de l’homme au passé jonché de corps et de violence. Grognant de rage d’être incapable d’aider sa coéquipière, il baissant les épaules de dépit et fouilla les trésors du parano. Rien n’excita le regard d’acier bleuté du vétéran et le trio, après qu’Alicia eut discuté avec la pauvre femme traumatisée, décidèrent de sortir du bunker.

Vous les aliens et les magouilleurs du complot, vous croyez m’avoir eu? Vous allez exploser avec ma dépouille! La voix de Jim sorti des haut-parleurs camoufler et commença un décompte de dix. BORDEL ON SORT!!!! GO! GO! GO! La voix autoritaire de l’ancien soldat claqua sèchement et l’amérindienne poussa l’irlandais vers l’extérieur avec l’hispanique. John entendit alors le 0 et la voix moqueuse de son ancien radioman dire qu’il allait les voir en enfers. Le dernier geste du vieux soldat fut de se placer derrière Alicia pour faire un bouclier de son corps malade et faible. Le souffle de l’explosion fit littéralement souffler le chalet, les barbelées et Pocahontas. La pauvre était morte sous le coup. John se sentit soulever de terre, laissant un immense juron accompagner sa chute qui essaya de freiner en battant des bras comme un volatile. Des douleurs sourdes éclata dans le dos de l’ancêtre, des petits débris du chalet se logeait littéralement dans ses chairs. Il tomba lourdement, l’air s’expulsa de ses poumons ravagé par le cancer sournois qui s’était logé à l’intérieur. Au moins une de ses mains se déposa sur quelques de doux et moelleux. Une pensée fugace fut qu’il avait atterri tout près de la bombe latine et que sans le vouloir il venait d’accrocher une partie de sa féminité Voilà au bout de quinze ans sans contact féminin le veuf toucha enfin à une femme grâce à l’entremise d’une explosion. Ça… va…Bel..la? Les seuls mots que les lèvres exsangues du vieux briscard purent aligner avant de sombrer quelques instants dans une inconscience heureuse.


Codage par Libella sur Graphiorum



Remerciement:
 
avatar
Messages : 286
Date d'inscription : 14/06/2018
Crédit Avatar : Elana

Feuille de personnage
Vie:
25/50  (25/50)
Santé mentale:
100/100  (100/100)
Inventaire:
Sergent
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: [TERMINE] Signal perdu (P.V. Alicia) Mar 11 Sep - 12:28
Alicia Dosantos
[i]Alors que je me prépare à balancer la bonbonne de gaz, Don John prends les devant et descend. Visiblement celui, celle, ou ceux d’en bas connaissent le vétéran et lui font suffisamment confiance pour le laisser descendre sans lui tirer dessus. Je le suis donc gardant mon P226 à la main. La seule personne qu’on trouve dans cette cave grossièrement épaissie pour la protégée plus que de raison, est une amérindienne apeuré. Les marques visibles sur ses bras laissent présager qu’elle a passé un sale moment. Je renifle et crache par terre en me remémorant mon passage dans les mains d’Angel. Elle semble le connaitre et être plus rassurer que je ne sois pas là. Mais si elle ne lui donne pas les infos, moi je m’autoriserais quelques questions et réactions si je n’ai pas les réponses ou si elles ne me convainquent pas. Mi amigo m’annonce que c’est son père qui lui a fait ça

Je laisse donc Don en compagnie de la nana et rejoindre une autre partie de ce bunker improviséobserve tout ce que ce malade a pu emmagasinée. Il y a plusieurs séries d’articles conspirationnistes, des journaux à sensation à propos d’extra-terrestre, des relevés d’écoutes, des cartes avec plein d’annotation étrange sur les interventions de vipériens, de martiens, d’illuminati, et autres intervenant étrange et varier. Il y a même des articles sur bigfoot et sur le chupacabras. Je ne peux retenir un rire moqueur. Tapotant ma cuisse avec mon arme. D’ailleurs cela ravive la brulure. Je me lance à la recherche d’autre chose, des médicaments, des bandages, des antidouleurs, des anti-inflammatoires je ne sais pas en fait mais quelque chose contre ce que j’ai à la cuisse. Et là miracle, ce sucio tragona à emmagasiner une pelletée de truc. Je range mon arme dans son étui et cherche quelque chose. Des bandages. Je m’en enroule rapidement la cuisse mais plus pour dire d’arrêter de saigner qu’autre chose. Ils seront foutu et inutilisable une fois que j’aurais vu el cretino medico à la base. Cette fois pas le choix faut qu’il fasse quelque chose. Parmi les éléments de ce genre il y a aussi du paracétamol. Je m’en gobe un vu mon état à la jambe ce n’est pas un luxe. J’embarque la boite avec moi. Je continue ma fouille. Des réserves de nourriture son présentent dans un coin. J’en embarque dans mon sac. Rien à fiche que ce gringo étaient l’ami de Don John. Il me doit au moins ça.

Je retourne rejoindre mi amigo et la jeune torturée. Je la plein. Je sais ce que c’est et vu ce que je voie elle a subit autant si pas pire que moi. Le vétéran me présente et je la salue d’un signe de tête. Mais je reste méfiante elle a quand même essayé de nous tuer à plusieurs reprise. Mais le vieux lui propose de venir avec nous. Et ce sans me demander mon avis. Pas question. Je vais protester mais la voie d’un mec résonne dans les baffles camouflés dans le cabanon. J’ai dégainée par réflexe. Mais ce qui est annoncé ne signe rien de bon et c’est confirmer par Don. La précipitation me fait grimper l’échelle 4 à 4. Le vétéran se plaçant dans mon dos comme pour me protéger. J’entends avec stupeur la fin d’un décompte puis une vive pression dans mon dos. Le vétéran a été poussé à l’extérieur avant que tout n’explose.

Le souffle de l’explosion me propulse à plusieurs dizaine de mètres. Je suis KO. Pas inconsciente mais complètement Ko incapable de bouger. J’entends a peine la voie de Don John qui me demande si je suis Ok je lui lève à peine mon pouce pour lui indiquer que oui. Mais j’ai mal partout. Je dois avoir des dizaines de contusion de griffe et autre. J’ai un sale gout en bouche. Mais un gout de poussière mêlée à de la terre pas un gout de sang. Il me faut quelque minutes pour me redressée en grimaçant. Je me relève et constate les dégâts. Le souffle a rasé le cabanon et tout le reste : barbelés et autre. La jeune fille est probablement morte. Je m’avance vers les débris fumant et en feu. Je trouve alors sous des gravats et morceaux de bois le corps inerte de l’amérindienne. Le corps complétement soufflé et écrasé sa tête n’est plus vraiment en état. Je lui colle une balle quand même afin de m’assurer qu’elle ne revienne pas. Puis je prends un certain temps pour recouvrir le corps avec des grava et des pierres. Je n’ai pas la force de la sortir de là hélas. Mais au moins elle ne se fera pas dévorer par les chiens et autre animaux qui pullulent dans le bois. Je reviendrais peut-être poser une croix ou une plaque. Mais pas maintenant. Je retourne voir le vétéran. Il est toujours inconscient. Mais en relatif bon état. Je sais qu’il ne faut pas faire ça mais j’ai pas le choix. Je l’attrape et le supporte sur mon épaule reprenant le chemin vers son pick up puis Essex et pour moi la base de Jericho.

END

Jet de dé:
 

avatar
Messages : 326
Date d'inscription : 11/06/2018
Crédit Avatar : Qui a fait ton avatar?

Feuille de personnage
Vie:
50/50  (50/50)
Santé mentale:
80/100  (80/100)
Inventaire:
Lieutenant
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: [TERMINE] Signal perdu (P.V. Alicia) Dim 23 Sep - 16:45
le Passeur
Hiya Papi & Alicia!

Je suis content d'inaugurer avec vous le système de points de destin.
Suite aux nombreux jets de dés réalisés pour vous tirer de votre situation et la qualité des idées mises en place, nous vous en accordons un chacun.
avatar
Messages : 255
Date d'inscription : 12/11/2017
Crédit Avatar : G.U.E.R.L.A.I.N

Feuille de personnage
Vie:
0/50  (0/50)
Santé mentale:
0/90  (0/90)
Inventaire:
Admin
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: [TERMINE] Signal perdu (P.V. Alicia)
Contenu sponsorisé
[TERMINE] Signal perdu (P.V. Alicia)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
Sujets similaires
-
» Quand on est perdu, on demande son chemin. [TERMINE]
» Chaton Perdu ? [ PV : Petit Hérisson ]
» perdu avec sa veste [PUBLIC]
» PERDU DOSTY CANICHE ABRICOT 1 AN (33)
» Seul et perdu...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Agonie :: Zone de conflit (RP) :: Vermont :: Park national Elmore-
Sauter vers: