Agonie
Bienvenue sur Agonie !

Voici les liens utiles pour te connecter et t'enregistrer.
Il est également recommandé de lire le Guide du survivant.

Bonne visite et à bientôt!


ChatboxAccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez|
Aller à la page : Précédent  1, 2
MessageSujet: Re: Speed Master (P.V. Téo) Jeu 13 Sep - 19:02
Teofil Piotrowski
Le polonais avait entendu, enfin lu, ce que Charlie lui disait. C’est vrai que vu comment était placé les deux personnes dans la cour, ils ne semblaient pas du tout hostile. Mais au contraire, ils semblaient bien plus inquiète sur ce qu’il y a l’intérieur ou sur les toits. Autre point, l’husky avait les crocs visibles et laissait échapper un grondement sourd. Et cette fois ci pas à l’intention de son camarade archer. Le plan de Charlie était audacieux et risquer. Le catamounts réfléchit un moment. Il n’avait pas envie de mettre la vie du muet en danger. Mais en même temps il y a la deux blessés qui avaient besoin d’aide. Et lui, il avait besoin de matériel.

Téofil : - « Ok Charlie vas-y de toute façon je te serais inutile, je n’ai pas ton agilité ni tas capacité de mouvance en silence. J’attends ton signal. Mais sois prudent s’il te plais ne va pas risqué ta vie.

Laissant Charlie rejoindre les hauteurs, l’ex-hockeyeur rejoignit le fameux véhicule. Charlie avait vu juste il y avait els clé de contact dessus. Par contre s’était le genre de véhicule qu’il n’aimait pas conduire : une boite de vitesse automatique. Il soupira. Qu’il détestait les voitures américaines pour ça. Il tenta d’ouvrir la portière. Celle-ci s’ouvrit. Il se glissa dans l’habitacle afin d’y prendre les clés. Il chercha un instant et les trouva planquée sous le tapis de pied du conducteur. Il ressortit du véhicule et ferma automatiquement els porte. Si quelqu’un essayait de les laisser dans la misère d’une invasion de goule il serait bien embêter. Il glissa les clés dans sa poche et repartis se placer. Il ne savait pas ce que Charlie faisait. Mais il finit par apercevoir la planche se retirer et le muet lui faire un signe. Tenant la laisse du chien relativement courte afin de s’assurer que l’animal lui prêtait son instinct mais aussi ses aptitudes. Arrivé à l’endroit repéré pour entrer dans la cour, il poussa les caisses et entra restant sous le couvert des dites caisses. Le chien grondait vers le bâtiment.

Lorsque Teofil tenta de s’avancer des tirs résonnèrent dans sa direction. Puis quelque minute plus tard les tirs reprirent mais dans l’autre sens. Le muet faisait barrage. Il en profita pour courir droit sur le bâtiment. Une fois à l’intérieur, il y trouva deux hommes qui lui faisaient face, des armes contondante et tranchante à la main. L’husky se mit a grogné, montrer les dents, puis à aboyer de façon agressive. Téo eut un petit sourire. Il était content d’avoir trouvé l’animal. Ses étude de biologie animal lui avait appris une chose, que son père avant lui avait confirmé, un chien reste un animal imprévisible lorsqu’il attaque. Aussi sa main attrapa t’elle le mousqueton qui reliait la laisse au collier de cuir. Quelques secondes plus tard, l’animal était en pleine course croc dehors et se ruait sur les deux agresseurs. Ceux-ci tentèrent de se défendre. Mais entre les assauts chaotique des morsures du husky, et la charge du catamounts,  les deux hommes furent un peu pris au dépourvut. Ne s’attendant pas à se faire charger. Le combat entre le polonais fut plus rude qu’il ne le pensait son épaule prit un choc lourd qui stoppa Teofil dans son élan. Son adversaire prit le dessus et commença à tenter de l’étrangler. Coucher sur le dos au sol l’ex-hockeyeur tenta d’attraper l’arme que Charlie lui avait donnée et armée un peu plus tôt. Le coup parti un peu par dépits Teo ayant voulu frapper son adversaire avec. Mais son doigt glisser au niveau de la gâchette avait en serrant sa prise écraser la détente. Son adversaire eut une expression de surprise, du sang commença à s’écouler de sa bouche et son emprise sur le polonais se défit. Roulant sur le cote, le polonais se propulsa en arrière surprit et dégouter par sa propre action : mettre a mort un homme. Les goules c’est une chose un vivant c’est autre chose. Il respirait a grande bouffée. La douleur l’avait quitté l’adrénaline le maintenant en état. Le husky quant a lui avait égorgé son adversaire et revint vers le catamounts en boitant. Un sale coup à la patte avant le faisait boiter. Il vient se couche a coté de son nouveau maitre


Jet de dés:
 
avatar
Messages : 126
Date d'inscription : 24/07/2018
Crédit Avatar : Qui a fait ton avatar?

Feuille de personnage
Vie:
50/50  (50/50)
Santé mentale:
100/100  (100/100)
Inventaire:
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Speed Master (P.V. Téo) Sam 15 Sep - 8:49
Charlie Murphy
Speed master
Je laisse mon ami réfléchir et il hoche la tête. Il n’a même pas fini le mouvement que déjà je commence à monter sur le camion de livraison et m’agrippe au toit plat tout près.  Pourquoi autant d’empressement? Pour les prisonniers? C’est sûr. Pour revoir mes anges? Beaucoup. Ramener Téofil au Vieux March car il est cent fois plus important que moi? C’est une certitude. Pour me débarrasser de ce clébard qui semble juste vouloir me mordre là où je ne suis pas carbonisé, ce qui veut me dire ma fourche? C’est sûr et certain.  Enfin bref les mains à plat sur le rebord je me hisse un peu pour voir ce qui se trame. J’ai raison un tireur embusquer avec une ligne de visée parfaite sur les deux otages surveille le guet-apens. Merde de hell! Il a un fusil d’assaut et il porte les reliefs d’un uniforme de la garde nationale. Un déserteur. Mais dans un autre sens être sous les ordres de la folle qui se croit dans un film d’action et tout faire sauter pour absolument rien, moi aussi j’aurais tiré ma révérence. De toute évidence il ne m’a pas vu et je sors ma lame de chasse pour commence à me transformer en fantôme. Aussitôt le Chasseur fait son apparition et ricane sous sa cape de mettre à mort une proie aussi inconsciente du danger. Le tireur ne sait ma présence que dans sa mort alors que la griffe d’acier du Prédateur lui ouvre la gorge et lui lacère ensuite le foie. J’entraine ma victime au sol pour cacher sa soudaine disparition à ses acolytes de l’immeuble d’en face. Je fais les poches de ma victime et en plus de trouver la clef du bâtiment et sûrement du cadenas qui restreint la femme violentée, je découvre des chargeurs pour l’arme de poing de papy. Surement que le garde a perdu le pistolet durant une fuite. J’essaie de comprendre un peu la m4 et je vois que le sélecteur de tir est au moins à feu et non sur sécurité. Aussi une grenade ronde que mon grand-père m’a dit que c’était un fumigène. Je place le fusil d’assaut et la grenade près du muret qui va faire face aux prochains tireurs. Ensuite je vais verrouiller l’accès du toit car je vais descendre par l’escalier pour rejoindre les deux prisonniers et mon ami. Je vois mal le costaud cassé une chaine avec un bâton de hockey. Tout en silence et surtout tel un esprit frappeur je reviens vers la planche qui relie les deux bâtiments et je la fais basculer.  C’est le signal pour le sportif et son chien de l’enfer de se lancer dans l’action.

Aussitôt je me place en position et je les vois courir vers l’entrée la plus proche en utilisant les caisses comme couvert. Les tirs commencèrent à fuser, mais le Chasseur et sadique à ses heures. Je traine le corps du déserteur et ensuite le fait basculer vers la ruelle pour déclencher une diversion. Ça fonctionne j’entends le feu ennemi réduire alors que quelques jurons traversent les fenêtres. Je reste debout un instant pour les provoquer, le Prédateur veux attirer la rage des assaillants sur lui pour alléger la pression sur sa meute. Ça fonctionne très bien et aussitôt je me laisse tomber alors que les premiers tirs fusent vers moi. J’agrippe l’arme que je ne connais pas le maniement, le canon sert à cracher le plomb et la gâchette à tirer voilà ma connaissance, et je commence à tirer au gré du petit bonheur vers l’immeuble. C’est surtout pour donner du temps à Téofil de se planquer. Au milieu des détonations aigues j’entends deux choses que je n’apprécie aucunement.

Dans un premier temps la mélopée des charognards qui vont arriver dans quelques minutes voir c’est quoi ce boucan. Je jette un coup d’œil vers l’arrière et voit la horde commencer à progresser dans la rue. J’estime leurs arrivés dans dix minutes et les coureurs dans quatre si il y en a. Je vois la porte près des prisonniers est ouverte aussi, donc mon ami est en train de sécuriser l’intérieur. Mais aussi une puissante détonation sèche se fait entendre. Merde de Hell un coup de calibre 12. Soit c’est le fusil de tout à l’heure ou bien mon ami en a pris plein la gueule.  Je sens la rage me gagner, celle du Chasseur qui veut mettre à mort et égorger avec ses dents chaque enfoirées de l’autre côté. Je vais m’en occuper plus tard. Je le promets. Mais avant mettre en sécurité les deux survivants et nous enfermer dans le solide bâtiment pour se protéger des charognards en approche. Je balance la grenade au sol près de la femme paniqué et de l’homme inconscient et quand le nuage est assez haut je cours emprunter l’escalier pour rejoindre la jeune femme. Elle se recule face à mon visage et de sa frayeur d’être une prisonnière. L’humain aurait eu honte, mais le Chasseur voit mes cicatrices comme des médailles morbides. Je la libère en utilisant les clefs et lui désigne le magasin de mot d’un geste autoritaire. Les cons continuent de tirer partout. La vue cacher par le brouillard. La femme remet son pantalon et s’engouffre en sécurité. Je traîne de mon mieux le type dans les vapes, il est balèze, à couvert. Je retrouve la femme, mon ami couvert de sang et son clébard près de l’entrepôt. Je laisse l’homme et va verrouiller la porte en acier.

J’arrive pour vérifier si Téofil va bien et son chien grogne. Aussitôt le regard d’azur troublant et chargé de menace du Prédateur se pose sur l’animal et l’husky semble fier. Je palpe en vitesse et je suis heureuse de ne sentir aucune blessure importante. Je lui fais un signe du pouce pour savoir son état et il semble léthargique et perdu. Si c’est son premier homme qu’il à tuer je le comprends. Moi aussi j’étais pareil, mais j’étais seul pour me rattraper. Je dépose la M4 près de lui et je sors ma demi-bouteille de whiskey  et ma trousse de premiers soins. Je laisse une note et je pars en courant.

Charlie- Je vais verrouiller les portes. Plus un bruit. Je te laisse quelques instants avec eux. Prend un coup pour te ressaisir.


La jeune femme s’approcha alors de Téofil et toujours en larmes parle de sa voix cassée.

Femme- Merci… Mon mari est moi on cherchait des médicaments contre l’épilepsie de notre enfant… Ils sont tombés sur nous… Mon mari vit mais il est amoché, ils l'ont battu comme du platre… Ils m’ont…


Elle ne put finir sa phrase sous l’Horreur de son drame. La jeune femme prit quelques instants pour se ressaisir et hocha la tête en s’essuyant les yeux.

Femme- Je m’appelle Amanda… Je suis, enfin j’étais infirmière en service d’urgence… Je vais vous soigner et mon mari s’appelle Mike… Il est solide et c’est un ouvrier du bâtiment donc il en a vu d’autres… Encore merci de nous avoir sauvés…



Trouvailles:
 

INVENTAIRE:
 


Codage par Libella sur Graphiorum
avatar
Messages : 247
Date d'inscription : 30/05/2018
Crédit Avatar : Desdemoniak

Feuille de personnage
Vie:
50/50  (50/50)
Santé mentale:
90/100  (90/100)
Inventaire:
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Speed Master (P.V. Téo) Sam 15 Sep - 19:04
Teofil Piotrowski
Charlie m’avait ausculté rapidement. Il s’était assuré que je n’avais pas de blessure apparente. Mais la femme qu’il avait sauvée était infirmière et lui proposait de le soigner s’il avait des blessures plus importantes. Masi il était juste sonner. Il sourit a la dame et retira son pull pour le lui offrir afin qu’elle ait quelque chose sur le dos il évitait du regard son buste dénudé. Celle-ci le remercia et enfila le vêtement ce qui lui permit de constater la douleur à l’épaule de Teofil. Mais l’ex hockeyeur la rassura en lui expliquant qu’elle avait été déboitée la veille mais remise en état et soignée. Il aurait dut être en convalescence mais il ne voulait pas rester inactif pour ses amis. Il lui parla du Vieux Marché et de l’idée de venir avec eux a la communauté. Mais il y avait l’enfant. Il proposa d’aller le chercher en retournant à la communauté. Mais la pour la peine il devait retrouver Charlie pour voir ou en était la rue et faire son marché dans le magasin de vêtement de moto. La femme alla s’occuper de son époux et lui se releva. Après avoir flatté la tête de son nouveau camarade à quatre pattes.

Le catamounts se releva. Il eut un instant la nausée en voyant le corps de celui qu’il avait abattu. Puis la vision de l’autre dont la gorge était grande ouverte sous les assauts de croc du chien finirent par lui donner mal au cœur pour de bon. Il du tourner les talons et se tenir a un mur. Il respirait rapidement une main devant sa bouche pour se retenir de vomir.

Apres plusieurs minute à se reprendre Teofil repris sa marche à travers le magasin de moto. Les rayons étaient en partie piller. Mais il restait encore des vêtements. Il en essaya plusieurs et finit par trouver son bonheur. Il ramassa ainsi deux jeans renforcé une paire de bottine et une veste de cuir. Derrière le comptoir, il y avait des masques de protection contre les poussières et la morsure du froid. Il ramena ses trouvailles près de la femme et son mari. Puis se dit qu’il prendrait bien aussi de quoi équipé Jamie. La jeune femme la veille avait eu plusieurs soucis de protection et d’arme. Les vêtements de moto étant renforcé ça pouvait surement lui être utile. Le catamouts ramena aussi ces affaires-là avec les siennes. Il enfila l’une des protections de cou mais ne la mit pas sur son visage, juste autour du cou. Vu qu’il avait prêté son pull à l’infirmière Amanda il enfila la veste de cuir pour lui et rejoignit Charlie.


Téofil : - « C’est bon je suis pres a repartir  par contre va falloir force les rang des goule avec la voiture. Sinon on ne passera plus. J’ai pris ce que je voulais. Mais vu les deux autre en bas et la moto j’oublie je saurais rein faire en moto. Par contre t’as vu les protections de moto ? Y a rien qui t’intéresse ? Certaine pourrait t’être utile. »

Le polonais observait l’extérieur. Ça devenait une vraie misère la dehors. Les goules coureuses étaient déjà arrivées. Et les autres ne tarderaient pas. Mais il restait al pharmacie a allez visité. Teofil se retourna vers le muet

Téofil : - « C’est la merde dehors. Désolé pour l’expression. Mais je ne sais pas comment on pourra allez dans la pharmacie. Pour aider Jamie. Mais si tu veux tenter je te suis. Après on peut en cherche rune autre et ramener ces deux-là à la communauté pour les mettre en sécurité. »

Jet de dés:
 

achat boutique:
 
[/i][/i]
avatar
Messages : 126
Date d'inscription : 24/07/2018
Crédit Avatar : Qui a fait ton avatar?

Feuille de personnage
Vie:
50/50  (50/50)
Santé mentale:
100/100  (100/100)
Inventaire:
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Speed Master (P.V. Téo) Lun 17 Sep - 10:24
Charlie Murphy
Speed master
Je vais verrouiller chaque accès, chaque portes pour qu’on soit tranquille un peu. Le Chasseur avait décidé d’abdiquer un peu, laissant l’humain timide reprendre sa place au dominion. Heureusement qu’il y avait un grillage  complet pour protéger la devanture du magasin.  Un sac de sport attire mon regard et je fouille dedans. Des boites de munitions et des flèches. Sûrement de l’équipement des deux pillards que Téofil à refroidit.  Je regarde le calibre et c’est celui de l’arme de Papy. Allez je profite de l’occasion et j’empoche le tout car ça va faire plaisir à mon grand-père. Le colosse des pays de l’est arrive et me parle avec une certaine douceur. Quand il parla des protections de motos, je regarde rapidement une veste et je sors mon couteau. J’essaie de le couper et le vêtement oppose une résistance honorable. Donc des dents ne pourront pas passer au travers. Mais je grimace devant le manque de flexibilité des jeans. Ce  n’est pas pour moi, à part les gants et peut-être le cache-cou que mon ami porte. Je pourrais cacher mon visage affreux et peut-être avoir une chance qu’on ne me tire pas à vue à chaque fois que je vais aider. Je vois deux paniers d’épicerie, sûrement que les deux pillards avaient emmené ça pour dérober beaucoup de chose,  et je sors mon calepin pour écrire en vitesse. Malgré ma rapidité, ma calligraphie est soigné et surtout lisible.

Charlie- On remplit les deux paniers au maximum. On a un camion de livraison, bien on va en profiter. On va emmener des protections pour ceux qui sortent du Vieux Marché pour aller chercher des trucs. Aussi il y a une section motoneige et des vêtements d’hiver. On revient si on a le temps, sinon dans quelques jours car l’hiver arrive. La pharmacie tout près a été pillée par les hommes de l’immeuble. On sort tous d’ici, je sais comment gagner quelques minutes pour empêcher que les coureurs arrivent à nous. Sinon tu veux une moto, je sais où aller. Fais-moi confiance.


Pendant qu’il lit je remplis le panier d’épicerie avec tout ce qui traine proche qui sera utile. Manteaux, jeans, bottes, gants et protège-cou tombent dans le panier. Je ne vais qu’attention que pour regarder trois grandeurs de manteaux, de jeans et de bottes pour mes anges. Jessica, Leïa et Alicia sont plus souvent au contact avec les charognards et je dormirais mieux de savoir qu’ils ont ce type de vêtements. En plus pour les bottes je sais leurs pointures car je déjà vérifier leurs traces comme tout bon pisteur devrait le faire.  J’enfile mon nouveau demi-masque pour cacher partiellement mes cicatrices du bas de mon visage. Bientôt je retourne dans l’entrepôt ou le couple semble s’être remis un peu de leurs aventures. Je les saluts rapidement et je retourne vers l’avant du magasin. Déjà les coureurs frappent sur le grillage et la horde s’approche de notre refuge. Dans quelques minutes à tout casser. Je prends un kit de secours et je l’ouvre. Des bâtons éclairants. Les charognards sont captivés par les stimuli visuels et sonores. Donc je vais leur en donner pour leur argent. J’écris une note rapide et la tends à mon ami.

Charlie- Je vais éloigner les coureurs de la rue et les envoyer dans le carambolage à notre gauche. Tout près de l’immeuble ou sont les tireurs. Laisse-moi une minute et ouvre la porte de la boite du camion pour le remplir avec ce qu’on a. Embarque la dame et le blessé en avant avec toi. Moi je vais sauter sur le toit du camion et m’aplatir. Roule pour semer les zombies et ensuite on va les porter en sécurité au Vieux Marché. Ça te va?

J’attends le go du sportif et je m’élance pour retourner sur le toit. La porte peut être ouverte de l’intérieur et aussitôt je commence à lancer les feux de routes de détresses vers les carcasses de voitures accidentés. Des détonations se font alors entendre et je replonge à l’abri. Merde de hell! Les pillards je les avais oubliés. Il me reste qu’un bâton, les deux autres sont tombés n’importe où (Jet de 95).  Donc je laisse ma chance agir, selon Papy on est Irlandais donc on a un trèfle à quatre feuilles dans nos gêne, et je balance mon dernier bâton de détresse à l’aveuglette (Jet de 3). Je me relève vite fait et je rigole en courant vers le camion de livraison. Mon lancer chanceux à tomber directement près de l’entrée de l’immeuble et les coureurs s’y engouffre attirer par le bruit des armes et la lumière rouge. Ça va tenir occuper tout le monde. Je cours vers le camion qui semble avoir pris vie et je m’élance dans le vide. Je tombe en petit bonhomme dessus et je fais une roulade pour amortir ma chute (jet de 1). Ensuite je m’aplatis pour ne pas bouger et je tape deux fois pour signaler à mon équiper que je suis prêt.


Trouvailles:
 

INVENTAIRE:
 


Codage par Libella sur Graphiorum
avatar
Messages : 247
Date d'inscription : 30/05/2018
Crédit Avatar : Desdemoniak

Feuille de personnage
Vie:
50/50  (50/50)
Santé mentale:
90/100  (90/100)
Inventaire:
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Speed Master (P.V. Téo) Hier à 17:28
Teofil Piotrowski
Charlie proposa un nouveau plan. Apres l’avoir écrit et avoir donné le papier au polonais, le voici qui s’empara de deux caddies de super-marcher et les remplit. Teofil sourit et lu le texte du muet. Il ne pouvait qu’être d’accord avec celui-ci sur la marche à suivre. Malgré tout il avait une appréhension pour le grand brulé. Car il ne savait pas si celui-ci allait se mettre en danger ou pas. Son plan parlait d’éloigner les goules, mais pas de comment faire. Hors si lui devait aider les deux survivants blessés à grimper dans la camionnette, et y placer aussi leur prise, ça allait être compliqué pour lui d’aider son camarade. Mais déjà Charlie revenait vers lui. Il avait choisi une protection de cou lui aussi. Ça lui allait pas mal. A Jessica de le décoré à moins que le muet ne le préfère comme ça. Sans mentir, Le catamounts lui aurait bien vu un cache cou et visage bariolé d’un dessin de crane avec des crocs ou de quelque chose comme ça, tant son homologue lui faisait penser à un prédateur chassant sa proie. L’étudiant en terminal de biologie l’aurait comparé facilement à une panthère noire, un tigre, ou un puma. Teofil pencha un peu la tête de côté en regardant son camarade se mouvoir en silence. Non il confirmait ce point un félin, le muet avec son envie et sa préférence pour la solitude et la liberté, accompagné de ses déplacements silencieux et de sa façon de fondre sur sa cible. S’était comparable à un félin. De plus il n’était pas totalement associable fréquentant assez bien Jessica et Leia. Bageerha. C’est ça Charlie lui faisait penser au chat de Jessica. Totalement indépendant en tout point silencieux mais qui de temps en temps venait retrouver sa maitresse. Il sourit a cette comparaison. Puis secouant un peu la tête il prit son poste et entrouvrit la porte qui donnait sur le van. Il fit alors signe à Charlie qu’il était prêt.

Lorsque le muet eut disparut il attendit un peu puis constata des mouvements dans la rue. Mais rien de bien intéressant pour l’aider. Puis lorsque cela commença à bouger un peu plus des tirs résonnèrent dans l’immeuble d’à côté. Le catamounts ouvrit la porte puis déverrouilla la camionnette et en ouvrit els porte pour permettre au deux blesser de se réfugier à l’intérieur. De son côté il y empilait les vêtements choisit quelques minutes au part avant. Puis ce fut au tour du Chien de grimper et a lui. Laissant la porte grande ouverte il ne prit hélas pas le temps de la refermée pour une prochaine visite. Il démarra la voiture mais ne put s’empêché de pester contre les américaine et leur fichue boite automatique il savait que le voyage aurait des répercussions chaotiques sur sa conduite.

Le hockeyeur attendit de voir débouler Charlie mais en guise de présence c’est un choc sur le toit du véhicule qui résonna faisant aboyer le chien. Mais deux autres coups intimèrent l’ordre à Teofil de démarrer. Ce qu’il fit et il appuya sur le champignon pour laisser la horde le plus loin d’eux le plus vite possible en direction du Vieux Marché. Il scrutait toute fois les retro constamment afin de s’assurer qu’il ne faisait pas le même impaire que fin septembre avec Jessica. Sinon il savait qu’il signait son arrêt de mort. Apres Jessica, Charlie ? Non à ce moment-là, autant ne pas revenir dans la communauté la sœur de Jessica allait le tuer et il ne pourrait rien faire contre. Aussi même si il roulait vite il tachait d’être prudent afin de ne pas perdre Charlie. Il fit d’ailleurs un arrêt lorsque il estima les goules suffisamment loin pour permettre au muet de le rejoindre dans l’habitacle du véhicule puis il redémarra plus serein.


Jet de dés:
 

Achat:
 
avatar
Messages : 126
Date d'inscription : 24/07/2018
Crédit Avatar : Qui a fait ton avatar?

Feuille de personnage
Vie:
50/50  (50/50)
Santé mentale:
100/100  (100/100)
Inventaire:
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Speed Master (P.V. Téo)
Contenu sponsorisé
Speed Master (P.V. Téo)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
Sujets similaires
-
» Guitare Snaker THE Guitare Master !
» Quel sont les moyens de gagner des Master Stones ?
» CONFESSION DE BEAUVOIR JEAN EX-CHEF GANG DE MASTER B A MONTRÉAL-NORD
» Speed-Dating Lou ♣
» Need for speed world

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Agonie :: Zone de conflit (RP) :: Burlington :: Quartier nord :: Zone commerciale-
Sauter vers: