Agonie
Bienvenue sur Agonie !

Voici les liens utiles pour te connecter et t'enregistrer.
Il est également recommandé de lire le Guide du survivant.

Bonne visite et à bientôt!


ChatboxAccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez|
MessageSujet: [29 octobre]Visite guidée [Alicia] Ven 7 Sep - 9:06
Aaron Miller
Aaron était en train de pester sur un moteur récalcitrant, des jurons sortant d’entre ses dents serrées. Les gens mettaient leurs véhicules à rude épreuve, maintenant que le service était offert. Bon, pour être sincère, c’était surtout qu’ils agissaient souvent dans l’urgence, sous le coup du stress, dans des situations parfois très dangereuses, et que l’intégrité de leur bagnole était le cadet de leur souci. Aaron avait régulièrement pour mission de défroisser de la tôle, mais il arrivait parfois que les choses endommagent le moteur ; et avec des véhicules pas forcément très bien entretenus, des pièces détachés souvent indisponibles, il ne pouvait pas faire de miracle. Il avait évidemment demandé aux gars qui faisaient des sorties de lui ramener des pièces voire des moteurs complets dès que possible, mais si les voitures étaient nombreuses, c’était pas forcément évidemment de rapporter ce genre de chose ; beaucoup moins que d’apporter de la bouffe et des médicaments par exemple.
Et donc, là, il râlait contre un vieux moteur rouillé – dont il aurait décrété la mise à la casse en conditions normales – quand sa clef lui échappa des mains et alla s’enfuir quelques mètres plus long, en profitant par là même de l’ouvrir sur une bonne partie de l’avant bras droit. Ses insultes se firent plus vives, et il posa, par réflexe, sa main gauche sur la plaie – ce qui n’était pas un très bon réflexe, compte tenu du cambouis et des saloperies sur ses doigts. Laissant en plan son travail, il alla nettoyer toute ça à grande eau et avec un bon coup de white spirit (pas sur la plaie, évidemment, sur les mains), avant d’aller désinfecter sommairement. Ça n’était pas profond, et une croûte commençait même déjà à se former, mais c’était le signe qu’il devait passer à autre chose pour aujourd’hui.
Il se changea, troquant son uniforme de mécano pour des vêtements civils, à savoir un jean, un tshirt blanc et une chemise noire ouverte et sortit. Il avait déjà une petite idée de ce qu’il allait faire pour finir sa journée… En effet, ils avaient accueilli une petite nouvelle la veille, et elle créchait chez le pitbull, aussi connu sous le nom de John – eh oui, les nouvelles vont vite dans ce genre de communautés, que voulez vous. La pauvre devait supporter le vieux ronchon en continu, c’était pas de la tarte. Aussi voulait-il faire connaissance avec elle, et lui permettre de changer un peu d’air par la même occasion.

Se rendant chez John, il y chercha la nouvelle arrivante, et avec un sourire charmeur, lui tendit la main :


    - Bonjour ! Permettez moi de me présenter, je m’appelle Aaron Miller. Je suis le mécano ici. On m’a dit que vous veniez d’arriver ? Comment allez-vous, vous avez réussi à vous installer tranquillement ici ? Si vous voulez, je peux vous faire visiter les lieux…

Sourire toujours aux lèvres, il planta son regard dans celui d’Alicia, dans la mesure du possible du moins. Sachant exactement ce que ça faisait d’être un animal de foire, il évitait de laisser ses yeux glisser sur la brûlure de la jeune femme ; il aimait faire bonne figure devant des inconnus – surtout si ceux-ci étaient d’anciens membres des forces armées. On ne sait jamais.
avatar
Messages : 21
Date d'inscription : 16/08/2018
Crédit Avatar : Passeur

Feuille de personnage
Vie:
50/50  (50/50)
Santé mentale:
100/100  (100/100)
Inventaire:
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: [29 octobre]Visite guidée [Alicia] Ven 7 Sep - 14:17
Alicia Dosantos
Trois jours que j’étais arrivée a Essex pour m’y installer. Ca n’avait pas été sans mal de me faire accepter mais heureusement pour moi ce n’était pas le première fois que je venais rendre visite a Don John. Donc au moins, j’avais un passe-droit .Par contre pour m’installer s’était autre chose a moi de trouver et de me démerder. Et vivre chez le vétéran avait des avantages. Mais surtout pas mal d’inconvénient. Et puis je voulais ne pas être un fardeau chez lui déjà que quand son petit fils et Sarah était présente  on risquait plus de ce marché dessus qu’autre chose. Mais faut reconnaitre que Charlie jouait les filles de l’air. Il était peu là. En tout cas sur les trois jours où je suis ici je ne l’ai vu qu’à notre arrivée.

J’étais sortie John avait encore eut une sacrée quinte de toux et Sarah s’occupait de lui. Dans la rue, un mec arrive. Plutôt grand athlétique, mignon si mon œil ne me trompe pas. Par contre mes muscles sont sous tension. L’une des conditions pour que j’intègre cette communauté avait été de remettre mes armes à l’armurier de la ville pour une période probatoire. Car l’incident ayant eu lieu avec la sergento Savannah était encore dans les mémoires et je faisais partie de son groupe. Heureusement Don avait parlé pour moi de même que Sarah. Mais j’avais accepté la condition. Le shériff était un policier à l’ancienne donc commun par chez moi. J’avais accepté leur deal. Mais je savais que certain des amis du milicien qui avait été punche me regardait d’un sale regard. Alors je suis sur la défensive.

Quand il arrive je remarque qu’il est à peine plus grand que moi. Je n’ai pas mis le bandeau sur mon œil et pas de lunette de soleil. Mon œil invalide est donc bien visible. Je suis prête à rendre les coups si on m’attaque. Mais rien. Il se présente et me tend la main en guise de bienvenuda. Je le toise quelques secondes avant de serrer sa main dans la mienne. J’ai de la poigne, en même temps, mon expérience et mon entrainement font que c’est ainsi. Il a l’air réglo.


- « Hola compadre Aaron. Moi c’est Alicia. Gracias pour la bienvenue. Et no, je ne suis pas encore installée. Je suis en période de probation ici et mi guardia es Don John. Pour le moment je suis cantonnée a chez lui. Mais je ne dirais pas non à une balade dans la communauté. Je pense que là Il vaut mieux que Don se repose un peu. »

Je lui souris aà mon tour pour me montrer amicale. Je n’ai pas envie de me faire flinguée. Et je n’ai pas de raison non plus. En plus il a l’air sympatico. Non autant faire un peu de chemin et me baladée un peu plutôt que de restée enfermée chez le vétéran. Je lui indique de m’attendre quelque minute et rentre à l’intérieur prévenir Sarah et laisser un mot pour l’ex béret vert. J’en profite pour prendre le bandeau et ressors de la maison en le mettant.

- « Ok señor Miller je suis prête. Ou allons-nous ? Car a vrai dire je ne connais que la demeure du vieux Sergento. »


Info:
 
avatar
Messages : 243
Date d'inscription : 11/06/2018
Crédit Avatar : Qui a fait ton avatar?

Feuille de personnage
Vie:
50/50  (50/50)
Santé mentale:
80/100  (80/100)
Inventaire:
Lieutenant
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: [29 octobre]Visite guidée [Alicia] Mer 12 Sep - 6:00
Aaron Miller
Aaron arqua un sourcil en sentant la poigne de la nouvelle venue ; lui-même avec une poignée de main très « virile » - histoire que surtout pas, ô grand jamais, on ne le prenne pour une femmelette – mais il ne s'attendait pas vraiment à ce que les femmes lui rendent la pareil. C'était loin d'être rare pourtant, mais ça le surprenait toujours un peu. Comment ? Les hommes n'ont pas l'exclusivité de la force physique ? Ceci dit, il savait qu'il n'avait rien à prouver, son métier étant suffisamment physique pour le maintenir en bonne forme – sans parler de son hobby – aussi ne s'offusquait-il pas de cet état de fait.
D'un regard, Aaron nota qu'Alicia n'était pas armée ; surprenant pour quelqu'un qui semblait avoir fait ses classes et plus encore. Peut-être était-ce une décision de Kristie ? Sans doute une mesure de sécurité avant d'en savoir plus sur cette « inconnue ». Cela faisait probablement d'eux les deux seules personnes non armées du lieu : Aaron était incapable de viser juste, et pour sa sécurité et celle de ses camarades, on ne lui avait pas confié de joujou à munition. L'exception à la règle. En revanche, il maniait l'épée à une main comme personne ici, mais se permettait de sortir sans (trop impressionnant et gênant) quand il restait dans l'enceinte d'Essex : il n'était jamais loin de son garage, où elle était stockée.

    - Bah, ça viendra, il y a suffisamment de maisons vides dans le coin pour faire votre bonheur, j'en suis certain. Les gens ici sont un peu sur les nerfs, mais vu la situation c'est normal ; il n'y a pas de raison pour que ça se passe mal.

[i]Il la laissa entrer dans la maison de John, qui apparemment n'était pas en grande forme – il espérait que ça ne soit pas trop grave – et attendit devant le perron qu'elle soit prête. Il avait tout son temps, et aucune envie de retourner à sa mécanique pour l'instant. La voyant revenir et s'enquérir de leur trajet, il sourit :


    - Je pense qu'un petit tour des hauts lieux s'impose... La mairie, le cabinet du doc Martin, il gloussa tel un gamin à ce nom, le poste de police, deux trois baraques de gens importants, et évidemment le garage. Ca serait bête que vous ne sachiez pas ou me trouver.

Il fit un petit clin d’œil au lieutenant, et se mit en route.

    - Ne vous inquiétez pas, les lieux sont grands – la palissade a été une horreur à monter, vu la taille de la ville – mais c'est pas très peuplé. A peine 300 âmes. Vous vous retrouverez vite là-dedans. Et vu le charmant accueil à l'entrée, vous vous doutez bien que les gens filent droit.

Aah, Essex, ses champs, ses artisans, sa palissade, ses pendus virevoltant aux vents. Quel spectacle sympathique. Lui-même s'opposait à de telles méthodes, mais il n'avait guère de voix dans ces lieux. Trop jeune, trop étranger, trop renfermé.

    - Je vous propose d'aller voir la mairie d'abord, c'est un peu le cœur de notre communauté. Normalement on ne passe pas par eux directement – on va voir les gens concernés d'abord : la police, l'armurier, moi si c'est une histoire de véhicule – et on fait remonter par la suite si nécessaire.

Ca faisait quand même quelques minutes de marche. Essex n'était pas Burlington, et la densité d'habitations était moindre...
avatar
Messages : 21
Date d'inscription : 16/08/2018
Crédit Avatar : Passeur

Feuille de personnage
Vie:
50/50  (50/50)
Santé mentale:
100/100  (100/100)
Inventaire:
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: [29 octobre]Visite guidée [Alicia] Mer 12 Sep - 7:11
Alicia Dosantos
J’accepte d’un signe de tête son programme de visite. Je lui emboite le pas direction la mairie. Il est mignon, el señor Miller, il cherche à me rassurer sur les distance sur le fait que c’est grand mais pas tant que ça. C’est plus petit que les favelas de Bogota ou que ceux de Medellin. Même si je sens le trait d’humour dans sa phrase. Je trouve ça amusant. C’est vrai par contre que l’accueil à l’entrée à changer depuis mon premier passage ici avec la tentative échouée de mission diplomatique. Je ne peux m’empêcher de soupirer en repensant à ce jour-là. Qu’est-ce que la sergento Warren avait dans le crane ? C’est vrai qu’elle avait l’air fatigué nerveuse, mais de là à démonter la tête de ce pauvre guardia civil. En relevant la tête alors qu’on passe non loin de l’entrée dont il vient de saluer et m’indiquer leur ferveur de défense, je remarque les pendus à l’extérieur. On n’est pas passé loin que l’unité wolfpack la sergento et moi-même on s’y retrouve. Même si moi j’avais un passe-droit en al qualité de Don John. Je ne les aurais pas laissé exécuter ainsi les autres. Soit n’y pense plus. Dorénavant je fais la calavera solo. Et puis ici je suis quand même plus libre qu’à Jericho. J’ai juste à attendre l’approbation de Kristie, pour récupérer mes armes en dehors des sorties bien sur. Je sais que Don a des rendez-vous avec eux pour en savoir plus sur moi. Autant me faire bien voir en attendant. Et quoi de mieux que de lié connaissance. En plus señor Miller est plutôt sympathique alors autant en profiter.

A l’écouter il était mécanicien. Ca tombait bien le seul truc que j’avais en dehors de ce qui n’est pas armement, était la jeep que j’avais récupérée sur le convoi militaire. Mais je ne savais pas dans quel état elle était. Plutôt bon puisque militaire et probablement sortie de la base pour ce convoi, mais bon ne sachant personnellement pas ce qu’il en était. Ce serait une opportunité en plus l’idée de la modifié s’inscrit dans mon esprit quand il fit mention de son travail.


- « Mécanicien. Bueno. Vous devez être pas mal pris ces temps-ci avec els véhicule qui doivent revenir avec des morceaux de cadavers sous les roues, ou les bosses et autre bris de carrosserie. »

Je continue d’avancer pour remonter la rue ou se dessine la fameuse mairie. On peut sentir le coté important de la demeure puisqu’il y a des guardias à l’entrée. Même si ils n’ont rien de militaire ou de policier ils sont présents.

- « Si un jour vous avez le temps je vous amènerai peut-être mon véhicule. Es une jeep militaire. Je l’ai récupérée sur un convoi elle fonctionne plutôt bien mais je n’en connais pas vraiment l’état réel ni si il y a des modifications possible ou non. »

En réalité j’i une idée mais je ne sais pas si c’est faisable et si il connait. En attendant je m’arrete devant l’édifice souriant a Aaron pour lui indiquer que je suis prète a continuer la visite. Soit de la mairie soit de passer à une des autre demeure qu’il m’a indiquée tout à l’heure. Par contre n’étant pas d’Essex. Une question me taraude. Je n’ai pas vérifié si sur ma carte de Burlington Essex se trouvait dessus.

- « Dites-moi señor Miller, est-ce qu’il y a des prospectus publicitaire ou touristique d’Essex ? Une carte de la ville peut-être afin que lorsque vous m’aurez laissée je ne me trompe pas les premiers jours. »

Même si je me montrais blagueuse sur l’idée, avoir une carte d’Essex me serait bien utile pas que pour y indiquer mes centre d’intérêt. Mais étant colombienne et pas du tout du Vermont ça m’est bien utile.




avatar
Messages : 243
Date d'inscription : 11/06/2018
Crédit Avatar : Qui a fait ton avatar?

Feuille de personnage
Vie:
50/50  (50/50)
Santé mentale:
80/100  (80/100)
Inventaire:
Lieutenant
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: [29 octobre]Visite guidée [Alicia] Jeu 13 Sep - 5:41
Aaron Miller
Aaron acquiesce. Les gens n’étaient guère pointilleux avec leurs véhicules ; peut-être parce qu’il trop gentil et trop doué ? S’ils avaient plus de pertes au niveau des voitures, pour sûr que les gens arrêteraient de jouer aux Rambos des villes et de rouler n’importe comment et n’importe où. En plus, effectivement, devoir récurer des bouts de cadavres coincés dans les bas de caisse, c’était une vraie plaie ; il économisait l’eau, mais parfois ça le démangeait de juste prendre un kärcher et de tout pulvériser loin de lui. Sur la tête de l’inconscient qui lui avait ramené le véhicule dans cet état notamment.

    - Sans souci, je suis là pour ça ! Je fais des sorties de temps en temps – je suis spécialisé dans le dégommage de zombies dans la discrétion, du moins sans arme à feu – mais le plus souvent je suis au garage, en train de jurer comme un charretier le nez dans un moteur récalcitrant. Sauf quand le moteur gagne, alors je m’entraîne ou bien je fais un tour. Enfin, bref, je suis au garage, sauf quand je n’y suis pas. Il hocha la tête : Je ferais un check-up, de toute façon il vaut mieux si vous comptez faire des longues distances avec : vous voulez pas tomber en panne au milieu d’une horde. Quant aux modifications… Ca dépend de ce que vous voulez, et malheureusement ça dépend aussi beaucoup des pièces détachées que j’ai… Ca, ça va poser un vrai problème à un moment. Il secoua la tête, et reprit : Enfin, peu importe, on va finir par manquer de beaucoup de choses, je ne vais pas vous embêter avec mes histoires de pièces détachées.

Il avait notamment en tête l’exemple de sa bécane : il avait dû changer les pots d’échappement, mais sur un modèle japonais des années 90, il avait dû se rabattre vers de l’import directement du Japon. C’était tellement simple à l’époque, une commande sur internet, un coup de fil à des horaires impossibles, et un mois plus tard il avait les pièces dans son atelier. Putain, que c’était beau la modernité.

    - Je ne pense pas qu’on ai besoin de visiter l’intérieur de la mairie, à part des bureaux et des gratte-papiers il n’y a pas grand-chose.

Il était un peu médisant pour le coup. Le rôle de la mairesse et de ses conseillers avait bien changé ces derniers temps, et ils étaient des pivots de la communauté : le dernier rempart avant l’effondrement de la société.
Ceci dit, la remarque de la lieutenante était tout à fait pertinente, et il se ravisa. Il réfléchit un instant, grattant sa barbe naissante, et répondit :


    - Bonne question, je ne sais pas. S’il y a quelque chose, c’est probablement là-dedans, on peut jeter un coup d’oeil.

Il fit volte-face, et se dirigea vers la mairie. C’était un bâtiment somme toute assez récent, carré et moderne, dans des couleurs ocres et brunes. Pénétrant dans l’édifice, il se dirigea vers les présentoirs touristiques.

    - Bon, s’il y a quelque chose, ça sera sûrement ici… Je vous propose le centre médical après, c’est à ma connaissance le plus proche.

Oui, bon, la géographie, c’était pas son fort, hein. Et puis avec les raccourcis, les pelouses qu’on pouvait maintenant traverser – si les maisons étaient inhabitées, god forbid qu’on marche sur celles d’un vieux resté là – ça changeait un peu la donne.
Il sortit du bâtiment, et s’étira. Le temps commençait à changer, mais il faisait encore bon. L’hiver approchait, et avec lui la neige et les ennuis…
avatar
Messages : 21
Date d'inscription : 16/08/2018
Crédit Avatar : Passeur

Feuille de personnage
Vie:
50/50  (50/50)
Santé mentale:
100/100  (100/100)
Inventaire:
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: [29 octobre]Visite guidée [Alicia] Jeu 13 Sep - 9:45
Alicia Dosantos
Je remercie le mécano d’un signe de tête pour accepter de faire le check up de ma jeep. Par contre j’ai envie de me marrer quand il me parle des pièces qui vont venir à manquer. Parce qu’à mon sens c’est faux. Au contraire vu les cimetières de bagnole qu’il va y avoir il n’y aura qu’à se baisser pour désosser un véhicule et reprendre ce qu’il y a dedans. Mais je ne suis pas mécanicienne moi loin de là. Mais je lui indique quand même.

- « Mmmh t’as peut-être raison amigo. Je pensais que vu le nombre de voiture à l’abandon à l’extérieur, les pièces détachées on avait plus qu’à se servir en désossant un véhicule. Si c’est le cas et que vous avez besoin de moi pour faire la ‘’circulation’’. Je suis disponible. Dehors j’ai accès à mes armes. »

Par contre Je suis intriguée par son propos sur le dégommage de cadavers de façon discrète. A vrai dire je suis une militaire. Donc pour moi à part la neutralisation au couteau, un peu a la machette au vu des interventions dans les champs de coca. Je en suis pas trop spécialisées.

- « Destruction d’hijos de la muerté en discrétion ? Quoi a l’arc comme le petit fils de Don John ? »

Sa réflexion sur les administratifs des mairies m’arrache un rictus. Je suis une femme de terrain aussi donc je suis bien d’accord avec lui. On finit par entrer dans la mairie et il m’amène vers les présentoirs touristiques. Présentoirs qui aujourd’hui prennent la poussière. Je regarde les prospectus pour y en trouver un avec une carte. Ou du moins un plan de la zone Essex. Quand j’en trouve un qui me semble le plus complet possible je le glisse dans ma poche et sors rejoindre mi Compadre. L’idée de voir après le centre médical m’intéressait parce que le nombre de sortie que je fais avec Don John se terminaient souvent avec des blessures plus ou moins importantes. Et je n’ai pas vraiment l’intention de sortir en armure de démineur. De toute façon je n’ai pas l’équipement.

- « Oui ça peut être intéressant de savoir où il se trouve. Ne fusse que si je trouve des éléments médicaux à leur fournir lors d’une sortie. »

Le vent devenait frai. Et moi avec mon t-shirt noire et ma condition d’équatorienne, je commence a avoir franchement froid. J’espère que je ne vais pas m’attraper une saloperie. Sinon je vais devenir exécrable. Je déteste être malade. Je suis résistance mais c’est la première fois pour moi que je suis autant au nord de la planète dans cette période de l’année. Du coup le centre médicale a un autre intérêt. Même si j’espere que ça n’arrivera pas.

Achat boutique:
 
avatar
Messages : 243
Date d'inscription : 11/06/2018
Crédit Avatar : Qui a fait ton avatar?

Feuille de personnage
Vie:
50/50  (50/50)
Santé mentale:
80/100  (80/100)
Inventaire:
Lieutenant
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: [29 octobre]Visite guidée [Alicia]
Contenu sponsorisé
[29 octobre]Visite guidée [Alicia]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» visite guidée
» Une visite guidée à Bélair ,Ayiti, tache senti'w
» Visite Guidée du forum
» Visite guidée [PV Irving]
» Visite guidé. [PV Caitlin ]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Agonie :: Zone de conflit (RP) :: Les villes alentours :: Essex-
Sauter vers: