Agonie
Bienvenue sur Agonie !

Voici les liens utiles pour te connecter et t'enregistrer.
Il est également recommandé de lire le Guide du survivant.

Bonne visite et à bientôt!


ChatboxAccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez|
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant
MessageSujet: Re: [29 octobre]Visite guidée [Alicia] 18+ risque d"érotisme Ven 9 Nov - 9:28
Alicia Dosantos
Le mécanicien me plaisait de plus en plus. Ne pas avoir peur de se faire mordre, et y allez franco avec les muertes était quelque chose qui me faisait plaisir a entendre. En même temps j’adore sentir les choses et prendre les choses en main. Encore plus depuis que j’ai planté ma lame dans le corps d’Angel et que j’ai vu son âme sortir de son corps pour être emporter par el diablo. Mais je m’égare. Il me temps la bouteille de cervesa et je la prends avant de trinquer avec lui. au vu de sa réaction je ne peux m’empêcher d’éclater de rire.

- « Ne soit pas trop impatient amigo. Car tel que je voies les choses si tu me dit que c’est réalisable, va falloir qu’on sorte plus souvent ensemble. »

Euh je viens de réaliser ma phrase. Oui mais non. Je termine la gorgée que je viens de prendre en faisant un grand non du doigt pour pas qu’il se méprenne.

- « Hey va pas penser n’importe quoi je voulais dire sortir dehors de la communauté. Toi et moi car toi tu connais les bagnoles. »

Je reprends une bonne rasade de cerveza pour me remettre de ma connerie et reprends mes propos cette fois plus sereinement.

- « Quand j’étais encore dans mon pays on a dut faire face a des voiture tank des narco. Et quand on voie les possibilités de ses voiture je me dit que dans notre situation sa pourrait être d’une redoutable efficacité. Je sais que c’est au détriment de la vitesse par contre plus on alourdit une voiture moins elle va vite et plus elle risque de consommer. Pour ça que j’ai deux idée de véhicule en tête. Un rapide, et un autre en version lourde. »

Je n’ai pas vraiment de dessin ou de plans à lui montrer. Si j’avais accès à un ordinateur ayant encore une connexion je pourrais allez fouiller dans les fichiers de mon bureau. J’ai encore mes accès ou au pire trouver l’article de journal qui en faisait mention dans la presse de chez moi. Je réfléchit a ou je pourrais trouver une idée de plans ou du moins une représentation de véhicule qui pourrait ressembler à ce qui nous intéresserait.

- « En gros il s’agirait de prendre une voiture relativement puissante et de la blindé artisanalement avec de la taule du grillage des barre de renfort et je ne sais pas encore trop quoi d’autre. Et de l’armé. J’avais en tête un ‘tank des narco mexicains’ Masi je n’ai aps les plan ni l’image ici. Si tuas un acces internet encore valide je pourrait te montrer. Ou peut-être une bibliothèque qui aurait les vieux journaux avec les nouvelles du monde. Je sais que la prise a été rendue publique et mondiale car s’était une grosse prise. Et pour la voiture rapide j’avais pensé à une voiture du genre de celle des pilote de rallye mais de nouveau avec quelque renfort de protection. »

Je termine ma cervesa et l’observe attentivement. J’espère que mon idée lui plait. Sa apporterai à Essex une certaine puissance lors des sortie et un atout non négligeable.
Alicia Dosantos
Messages : 500
Date d'inscription : 11/06/2018
Crédit Avatar : Qui a fait ton avatar?

Feuille de personnage
Vie:
50/50  (50/50)
Santé mentale:
80/100  (80/100)
Inventaire:
Lieutenant
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: [29 octobre]Visite guidée [Alicia] 18+ risque d"érotisme Sam 17 Nov - 6:22
Aaron Miller
Aaron, pour qui le double sens de la phrase était passé des mètres au-dessus de sa tête, regarda Alicia avec des yeux plein d'incompréhension pendant quelques secondes... Avant de se rendre compte de ce qu'il avait raté. Il rosit – un peu en décalage – mais se reprit très vite et lâcha un léger rire – un de ceux qu'il lançait quand il était mal à l'aise, qui a force d'entraînement et d'habitude ne sonnaient plus aussi faux.

    - En tout bien tout honneur, évidemment. Mais on sortira ce qu'il faudra pour mener le projet à bien !

Sirotant sa bière, il écouta attentivement les explications de la jeune femme. Des véhicules dignes des meilleures (ou pires ?) séries télé défilaient dans sa tête. Celles de Mad Max : Fury Road lui faisaient particulièrement de l'oeil : des flammes, des pieux, d'énormes pare-buffles et surtout des flaaaammes ! Bon, les perchistes, c'était à oublier, même si c'était assez amusant. Et le guitariste aussi, malheureusement.
Ça n'était probablement pas tout à fait ce qu'Alicia avait en tête, aussi lui faudrait-il au moins des dessins ou des photos pour s'imaginer correctement la chose et faire des plans de montage. Ou bien qu'ils dessinent ensemble pas à pas les choses ; Aaron avait un bon coup de crayon pour ce qui concernait les véhicules, ça serait toujours mieux que de partir dans tous les sens n'importe comment. Déjà, l'imagination débridée du jeune homme se fixa sur ce qu'Alicia lui disait : tôle, grillages, barres, armes... C'était un bon début. Ceci dit, pour les exemples, ça serait compliqué.


    - Internet ? Avec les coupures de courant généralisées, tous les serveurs extérieurs sont morts. On pourrait à la limite bricoler un réseau local, enfin, je crois, je ne m'y connais pas tant que ça, mais c'est tout. On peut oublier notre beau réseau... Par contre, à la bibliothèque, effectivement, ça vaut le coup de chercher. Et encore, ça dépend... Il suffit qu'ils aient un peu fait le ménage avant que tout ce bordel ne commence et on aura qu'un mois de journaux. Je ne crois pas qu'ils conservaient les documents. Mais s'ils n'étaient pas très sérieux, ou qu'ils avaient une petite réserve... Ça se tente ! Et sinon, au pire, on pourrait essayer de dessiner ça nous même ?

Ça serait peut-être moins percutant – et beaucoup plus moche – mais c'était mieux que rien.

    - Vous auriez du temps pour faire ça les prochains temps ? Si on a des sorties à faire, c'est mieux de s'y atteler avant qu'on soit au plein cœur de l'hiver. A ce moment là, on pourra toujours bosser sur les voitures en elles-mêmes, il fait peut faire chaud dans le garage...

C'était un bon programme ça ! Jongler entre ses projets intéressants et les réparations du quotidien. De quoi chasser l'ennui saisonnier et s'occuper jusqu'au printemps. Avec la surprise, durant les beaux jours, de dévoiler les voitures blindés à tous. Ça serait quand même chouette, pensait le jeune homme avec un sourire rêveur aux lèvres.
Aaron Miller
Messages : 72
Date d'inscription : 16/08/2018
Crédit Avatar : Passeur

Feuille de personnage
Vie:
50/50  (50/50)
Santé mentale:
100/100  (100/100)
Inventaire:
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: [29 octobre]Visite guidée [Alicia] 18+ risque d"érotisme Dim 18 Nov - 15:19
Alicia Dosantos
Aaron n’a pas tort avec les incessantes coupures réseaux et les soucis électrique d’aujourd’hui une connexion internet à trouver est peine perdue. Un réseau interne pourrait être envisageable pour quelque maison avec les câbles etc. A l’ancienne quoi. Ce qui avec le froid à venir me serait bien utile pour rester en contact avec lui ou John, etc… Mais en restant bien au chaud dans mi casa. Enfin lorsque j’en aurais une. Je réfléchissais à une alternative quand il proposa de le dessiner. C’est aps con mais je suis nulle en dessin moi.

- « Ma fois pourquoi pas mais je suis tres nulle en dessin. »

Je prends une rasade de ma cervesa et je tente un truc c’est ultra schématique. Mais sa indique un peu ce à quoi ça ressemblait.
Dessin d’alicia (en plus aproximatif):
 
Après plusieurs minutes, je lui tends mes deux dessins, j’ai écrit des trucs autour en espagnol j’espère qu’il comprendra. Mais vu que s’était ce dont je me rappelais j’ai préféré l’écrire au plus vite. Apres je pourrais toujours lui expliquer. Je reprends une rasade de la cervesa et pose la bouteille vide sur la table.

- « De ce que je me rappelle des commentaires que j’avais entendu chez moi lorsque les mexicanos avait attrapé ses bandidos et leur tanks. Il me semble que c’est un pick up japonais qu’ils ont modifiés les renforts évaser sur le côté permettent que je sache d’évité d’être percuter et de perdre l’équilibre à cause de cela. Apres là c’est le schéma du tank des narcos mexicanos. Et il roulait à 50km/h il me semble et aurait dut servir à défoncer la prison pour libérer du monde ou pour forcer les barrages etc. Ce n’est pas exactement ça qu’il faudrait mais presque sa peut servir à la communauté. Pour l’autre je ne sais pas je n’ai pas vraiment d’idée un véhicule puissant rapide peut-être. »

Je me repose dans le fauteuil qui est le mien et attend son avis. Je l’observe. Il a l’air plus qu’intéresser par le projet. Par contre est ce qu’il saura le réaliser ? Est-ce que d’après mes dessins, plus que approximatif, il saura en refaire un plus juste et valide ? Je me demande aussi comment faire et de quoi il aura besoin.

- « Tu peux me tutoyer amigo. Je préfère. Tu n’es pas un ombre quelconque. Et puis on et amené à se côtoyer plus fréquemment je suis tout à fait pour qu’on fasse ça dès que tu veux si le projet te plait. »

… et puis sa compagnie me plais.

Alicia Dosantos
Messages : 500
Date d'inscription : 11/06/2018
Crédit Avatar : Qui a fait ton avatar?

Feuille de personnage
Vie:
50/50  (50/50)
Santé mentale:
80/100  (80/100)
Inventaire:
Lieutenant
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: [29 octobre]Visite guidée [Alicia] 18+ risque d"érotisme Mar 20 Nov - 12:43
Aaron Miller
Aaron jeta un coup d'œil aux dessins une fois ceux-ci terminés seulement. Enfin, pour être franc, comme à chaque fois qu'il y avait quelque chose qui le passionnait, il plongea dedans à pieds joints. Il avait toujours été comme ça, un document, un livre, un objet qui l'intéressait finissait toujours par le couper du monde. Il faisait complétement abstraction de ce qui l'entourait, au point où les gens qui ne le connaissaient pas s'inquiétaient parfois. Il finit par relever les yeux au bout de quelques minutes, sans se rendre compte de son comportement étrange. Les pupilles pétillantes d'excitation, il hocha la tête vivement :

    - C'est pas grave si tu es nulle, au moins l'idée est là. J'ai pas mal bosser avec des plans de véhicule, je pourrais faire quelque chose de plus correct.

Fin, délicat et diplomate, le jeune homme. Il faisait ça de façon ingénue, sans penser à mal ; il était parfois un peu maladroit avec les mots – souvent, en fait. Il avait déjà d'ailleurs dans la tête des croquis plus clairs et des plans pour préciser tout cela, mais heureusement Alicia l'interrompit avant qu'il ne s'y mette, en lâchant quelques précisions sur les véhicules, qu'Aaron écouta religieusement, en prenant quelques notes rapides dans une écriture indéchiffrable si ce n'était par lui. De vraies pattes de mouche – il n'avait jamais réussi, jamais fait l'effort, d'apprendre à écrire correctement. Qu'importe, tant que lui se comprenait !

    - Je suis sûr qu'on peut trouver de quoi faire ça ! Des pick ups japonais c'est pas non plus ce qui court les rues ici – les américains achètent et vivent américain après tout – mais on doit pouvoir trouver quelque chose d'équivalent. Les hommes ayant souvent besoin de compenser avec leur voiture, les gros modèles sont nombreux dans le coin.

Aaron rougit en entendant sa dernière phrase. Ça faisait partie des choses qu'il avait du mal à gérer. Quand passer au tutoiement... Parfois il alternait – comme probablement avec Alicia, il avait du mal à se souvenir – parfois il utilisait des tournures de phrases détournées, qui sonnaient un peu pompeux et factices, et qui avaient le don de créer l'étonnement chez ses interlocuteurs.

    - Ahah, désolé. Je vais tâcher de m'en souvenir. En tout cas je suis content que tu me parles de ce projet, c'est vraiment une bonne idée ! Je pourrais bosser sur les plans ce soir, je te montre ce que ça donne, et on fait une sortie dans les prochains jours ? Ça serait bien de faire ça avant qu'il ne fasse vraiment trop froid. Et si en prime on récupère de quoi tenir cet hiver, c'est tout bénèf !

Médicaments, vivres, tout ce qui pouvait servir serait mieux en sécurité à l'intérieur des murs d'Essex, pour servir à la communauté. Même s'il y avait un soupçon de culpabilité à garder ça pour lui et ses proches, plutôt que de laisser disponibles pour tous. Il devait bien y avoir d'autres communautés, ou des gens qui préféraient survivre seuls, dehors...
Aaron Miller
Messages : 72
Date d'inscription : 16/08/2018
Crédit Avatar : Passeur

Feuille de personnage
Vie:
50/50  (50/50)
Santé mentale:
100/100  (100/100)
Inventaire:
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: [29 octobre]Visite guidée [Alicia] 18+ risque d"érotisme Mar 20 Nov - 19:08
Alicia Dosantos
Tsss au moins ça c’est fait. Il ne me rassure pas sur mes talents de dessinatrice. Apres je préfère. De toute façon je n’ai jamais aimé ça. Même pour les plans d’avant assaut je m’énervais s’était toujours Paolo qui s’en chargeait. Donc sa me dérange pas et ça me fait même plus marrer qu’autre chose. Il a l’air plus qu’emballer par l’idée. Et j’aime ça l’idée même d’avoir un tank de fortune capable de renverser les humvees me ferait presque bander si j’étais pourvue pour. Mais pour en revenir a l’idée même de pratique sa permettrais d’avoir une force pour faire des sortie même au milieu de horde et de les traverser sans encombre. Je me suis posée coude sur les genoux en avant pour voir les dessins schématique qu’il fait et els rectification sur le dessin que je lui ai fourni. Reflexe de policière. Mais sa phrase sur les pick up gringo me faire marrer. J’ai envie de lui répondre que vu leur prix au Mexique et en Colombie les japonais ont plus de chance d’être trouvé. Mais je retiens mon souffle un instant. ‘’(…)Les hommes ayant souvent besoin de compenser avec leur voiture, les gros modèles sont nombreux dans le coin(…)’’… J’ai bien entendu. Relevant le regard je distingue nettement la rougeur au coin de ses joues qui disparait rapidement.

Puta madre, il n’est pas gay quand même… sa serai du gâchis pour la gente féminin. Mais après pourquoi pas. Ce n’est pas à moi qui me permettrai de juger. Il y a encore quelque semaine à Jéricho j’avais la soldate Ryley dans mon lit. Mais si c’est le cas, et qu’il est homo, j’espère ne pas avoir gaffé tout à l’heure. J’ai tendance à parler comme un mec parfois sachant le métier que je faisais et les personnes que je côtoyais s’était mon lot. Mais là, je n’ai pas souvenir d’avoir été misogyne ou graveleuse. Mais on ne sait jamais que j’ai lâché une connerie ou l’autre. je garde la neutralité comme si je n’avais pas relever la phrase mais plutôt été surprise à tenter de déchiffrer ce qu’il avait noté.


- « Amigo c’est quand tu veux. Si tu veux qu’on se fasse ça demain. Se serai devant ta porte demain a six heure tapante, fois de Teniente Dosantos. Et se sera avec plaisir que je veillerais sur ton cul lors d’une sortie. »

Cretina, le naturel revient au gallot. Par contre moi j’ai pas rougit Na. C’est bien une victoire débile par contre non, par contre l’idée de sortie était une bonne idée et remplir une nouvelle demeure ici d’objet personnel, d’arme, de munition, de vêtement, médicament etc, était une idée qui lui plaisait. D’ailleurs le mécanicien venait de soulever un point qui me fit frissonner rien qu’au nom : l’hiver. C’est vrai que je me les caille déjà. En même temps els temps els plus froid chez moi c’est du 10°aller au pire 8°/6° mais pas moins et là j’ai l’impression d’avoir les doigts glacés en permanence quand je sors. Je me redresse et le regarde un peu incrédule de mon œil unique.

- « ouais euh à ce propos l’hivers c’est quoi par ici. J’ai déjà l’impression de gelée sur place avec la température actuelle. Chez moi l’hiver le plus rude que j’ai connu j’étais enfant et avec ma mama et c’est tomber a 6°. Je crevais de froid pour aller a l’école. »

Comme sa il saura que j’ai froid sous la barre des 10°. Et que j'ai besoin de chaleur.

Alicia Dosantos
Messages : 500
Date d'inscription : 11/06/2018
Crédit Avatar : Qui a fait ton avatar?

Feuille de personnage
Vie:
50/50  (50/50)
Santé mentale:
80/100  (80/100)
Inventaire:
Lieutenant
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: [29 octobre]Visite guidée [Alicia] 18+ risque d"érotisme Jeu 22 Nov - 11:14
Aaron Miller
Aaron hocha la tête vivement, visiblement très motivé à l'idée d'une sortie le lendemain. Six heures tapantes ? Pas de souci, ces derniers temps il avait retrouvé une hygiène de vie impeccable, et se couchait à des heures qui quelques semaines auparavant lui auraient parues être celles de gamins de primaire. Il y avait là une part de volonté, mais aussi l'aspect pratico-pratique de la sauvegarde de l'énergie – si tout le monde allumait sa lampe tard, le générateur allait finir par lâcher – mais surtout, il fallait bien avouer, la disparation de la télévision et d'internet. Le sevrage avait été dur, il avait tourné comme un lion en cage les premiers jours, s'était ensuite noyé dans le travail, et avait fini par trouver un rythme de vie régulier qui lui convenait tout à fait. Il n'aurait jamais cru ça possible, venant de sa part : envisager sans renâcler une sortie à 6h du matin !

    - Et moi de même !

Lâcha-t-il en inclinant légèrement la tête. Le double-sens, comme souvent, passa au-dessus de sa tête.
Aaron se mordilla la lèvre inférieure en entendant les questions et explications d'Alicia sur l'hiver. Il n'aimait pas particulièrement être porteur de mauvaises nouvelles, mais là, l'automne allait bientôt finir officiellement, et le temps n'allait pas aller en s'améliorant. Il plaignait la jeune femme d'avance, et lâcha un léger soupir.


    - Je compatis... Je venais d'une région plus chaude aussi... Mon premier hiver ici a été rude, mais il y avait quand même moins de différence... La température moyenne est de -5°C à peu près je crois ? Mais ça dépend des hivers, et là... Ça me semble mal parti. Je... J'ai déjà eu droit à du -30°C. Tant qu'il fait sec, ça va, mais s'il y a du vent et de la neige...

Il frissonna à cette idée, mais fit un petit sourire d'encouragement à la jeune femme.

    - On ne sortira pas trop à cette période là. Et puis, on pourra te trouver de l'équipement adapté, des sous-vêtements thermiques... Et pour la maison, des plaids. Beaucoup, beaucoup de plaids.

Il adorait les plaids. C'était bête, mais ces couvertures toutes douces, bien chaudes, dans lesquelles se rouler avec un chocolat chaud... C'était la perfection. Et il en avait même deux trois immenses qui pouvaient accueillir deux personnes blotties ensemble (ce qu'il n'avait que rarement pu expérimenter, à son grand désarroi.

    - Et puis, vu la taille des habitations, on pourra rationaliser tout ça et faire des collocs ! C'est plus facile de maintenir une température décente à plusieurs.
Aaron Miller
Messages : 72
Date d'inscription : 16/08/2018
Crédit Avatar : Passeur

Feuille de personnage
Vie:
50/50  (50/50)
Santé mentale:
100/100  (100/100)
Inventaire:
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: [29 octobre]Visite guidée [Alicia] 18+ risque d"érotisme Jeu 22 Nov - 19:25
Alicia Dosantos
Je manque de défaillir lorsqu’il m’annonce avoir déjà eu du -30° ici. Ah non. Non ce n’est pas possible s’était déjà un pays de mierda dès le début, hypocrite au possible. Le premier à combattre les narcos, mais le premier à être consommateur de cocaïne et d’héroïne. Si ça ce n’est pas être un pays de mierda. Je ne sais pas ce qu’il faut. Mais la -30°, non je vais geler sur place. J’ai des frissons qui me parcourent le corps et la chair de poule rien qu’à l’énoncer de possible température sous les 10°. Il essaye de me rassurer avec un petit sourire. Et renchérit en parlant de sous-vêtement thermique. Va falloir plus que ça mon canard. Déjà, ne pas sortir c’est une EXCELLENTE idée. Et du feu. Beau coup de feu pour réchauffer c’est bien le feu… Il parle de plaid. Ouais pas con. Mais les plaids je les préfère sur le canap ou le lit, pour baiser ou après baiser. Mais bon on n’y est pas. Là c’est pour pallier au FROID. Mais pourquoi on a inventé les pays au nord ou au sud des tropiques. Sa devrait s’arrêter entre les deux, là il fait bon.

Sa y est, je grelotte rien qu’à penser à de tel température j’ai froid. Je vais finir par claquer des dents par réflexe. Sa dernière tirade me tire de ma concentration sur le froid. Collocation plus chaud a plusieurs. Il mes faits des avances là. Ou alors le fait d’imaginer le froid et que ce soit lui qui me parle de chaleur humaine je fais des amalgame. J’ai relévé la tête et le regarde interrogative. Puis un sourire amuser s’affiche sur mon visage.


-  « Héhé Amigo fait gaffe à ce que tu dis. Je risque de te prendre au mot. Déjà que tu veux ‘’sortir’’ avec moi, la tu parles de coloc, de chaleur humaine. Méfie-toi que je vienne prendre mes quartiers chez toi. je suis latine et le sang chaud. Et solo. donc fait attention »

Je lui souris. Avant de perdre mon œil je lui aurais fait un clin d’œil complice. Mais là ... Sa serait ridicule. puis je reprends

- « Pas que don John ne soit pas amical. Mais bon entendre le vieux jouer les coqs pour sa jeune chica très peu pour moi. surtout si en meme temps j'ai droit au braillement du bouc en rut non merci. Je préfère leur laisse leur casa et allez dormir dans un trou. »

Il y a dans mon regard quelque chose du jaguar qui joue avec une proie. Mais je lâche l’idée et me laisse retomber dans mon siège et soupire lâchant un terrible

-  « -30° Mierda je vais crevée… »

Je suis dépitée devant ce qui m’attend. Mais il a raison je vais devoir me préparer à un hiver plus fort que ce que j’ai connu et ce n’est pas avec ce t-shirt simple que je vais pouvoir y faire face. Madre de Dios faut que je reparte en expédition pour du linge moi va me falloir un camion de fringue chaude sinon je vais mourir de froid. La sortie de demain va être plus qu’utile.
Alicia Dosantos
Messages : 500
Date d'inscription : 11/06/2018
Crédit Avatar : Qui a fait ton avatar?

Feuille de personnage
Vie:
50/50  (50/50)
Santé mentale:
80/100  (80/100)
Inventaire:
Lieutenant
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: [29 octobre]Visite guidée [Alicia] 18+ risque d"érotisme Lun 14 Jan - 5:56
Aaron Miller
Les yeux d'Aaron plongèrent d'embarras, alors que ses joues prenaient une nouvelle fois une tête rouge pivoine. Il plaça ses mains légèrement devant lui et les secoua en bégayant quelques phrase de dénégation, pas vraiment intelligibles. Les doubles sens étaient si compliqués ! Ceci dit, Alicia n'avait pas l'air de s'en offusquer, et son ton indiquait même de l'humour : c'était déjà ça de pris. Il tenta de rentrer dans le moule et de suivre la vague :

    - Je ferais attention, promis !

Il lui fit un clin d'œil - C'est bien, les clins d'œil, non, pour ce genre de situation ? – et sourit en entendant les commentaires de la jeune femme à propos de John. Aaron adorait le vieil homme, et le travail qu'il lui fournissait avec ses deux jouets. Quant à sa relation avec la jeune blonde, Jamie... Aaron préférait ne pas trop se mêler de ça, bien qu'il n'en pense pas moins.

    - Je ne sais pas, je ne le connais pas tant que ça. J'ai beaucoup d'admiration pour lui, mais je n'ai jamais tenté de vivre dans son entourage. Mais c'est vrai que sa maison a l'air toujours bien remplie... Entre son chien, son amie, son petit-fils, l'amie de celui-ci... C'est plein de vie. Plus que ce que j'aurais pensé voir chez une maison de... Euh... grand-père ?

Vieux. C'était vieux, le mot qu'il avait voulu dire. Mais on lui avait déjà fait remarqué que ça n'était pas très poli. Il reprit une rasade de bière, et gloussa en voyant la tête de la pauvre Alicia. Avec un rictus contrit, il répondit :

    - Mais non tu vas pas crever, ne t'inquiète pas. Je suis sûr que t'en as vu d'autre. Enfin, probablement pas niveau température, j'imagine... Mais...

La petite voix dans sa tête lui intima de se taire, ce qu'il fit en baissant les yeux, avant de dire encore plus de conneries.
Il bailla et s'étira légèrement, reposa la bouteille vide sur la table de bric et de broc. Avec un doux sourire, il regarda Alicia :


    - Loin de moi l'idée de te chasser, ta présence est très agréable, mais il se fait tard, et demain on a du pain sur la planche, je crois. Je vais aller me coucher, sinon je serais bon à rien demain. Merci beaucoup d'être venue, ça m'a fait plaisir. N'hésite pas à me demander si tu as besoin de quoi que ce soit.

Il se leva, prêt à lui faire une accolade. Il hésita un moment à lui proposer l'hébergement, mais au vu de ses maladresses passées, ça serait peut-être mal vécu. Il lui proposa donc un entre-deux :

    - Tu veux que je te raccompagne jusqu'à chez John ? On est arrivés ici par des chemins détournés...

Renfiler des chaussures et une veste, ça serait fait en deux temps trois mouvements, et prendre l'air n'était jamais une mauvaise chose.
Aaron Miller
Messages : 72
Date d'inscription : 16/08/2018
Crédit Avatar : Passeur

Feuille de personnage
Vie:
50/50  (50/50)
Santé mentale:
100/100  (100/100)
Inventaire:
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: [29 octobre]Visite guidée [Alicia] 18+ risque d"érotisme Lun 14 Jan - 18:51
Alicia Dosantos
Argh… Madre de dios ce mec va finir par m’achever. Mais je ne peux m’empêcher de sourire amusée par ses réactions. Sa petite remarque sur papy Murphy me fait marrer. C’est vrai qu’entre lui, Sarah, Jamie, Charlie, et moi maintenant le temps que l’on me fournisse un logement. Sa casa est plus vivante qu’un favela un jour de carnaval. Mais à l’évocation de la maison de grand-père je ne peux qu’éclater de rire.

- « Oh puta madre Aaron tu viens de me tuer. Una casa de grand-père pour le vétéran. Santa Maria. Autant le mettre dans un cercueil de suite. »

Bon pour être honnête quand il a dit cela j’ai soudainement imaginé Don John assis dans un fauteuil roulant une couverture sur les genoux dans un home pour vieux grabataire. Tout sauf lui en somme.
Je balance ma tête en arrière et passe une main dans mes cheveux et les ébouriffe un grand coup depuis le temps que je les attache les libérer leur fait du bien. Mais lorsqu’il parle de ce que j’ai vu… Pire que le froid et qu’il s’arrête. Je redresse la tête et le scrute de mon œil unique un rictus carnassier sur le visage. Cependant, je ne peux cacher l’amusement due à la gêne de sa gaffe.

Il s’étire et me remercie indiquant sa fatigue et son empressement pour le lendemain. Sérieusement ? Il va me fiche à la porte comme ça ? Mais il a raison. Si on sort vraiment demain, il faut se pieuter.


- « Tu as raison compadre. Si on veut être frai demain faut aller nous coucher. Gracias pour la visite et pour la cervesa. »

Je me lève et me dirige vers la sortie il m’accompagne.

- « No gracias. Je vais rentrer seule. Ca me permettra de me familiarisé avec l’environnement. Et puis … j’ai une carte maintenant. »

Je lui montre la carte qu’on a prise dans la mairie. Sur le pas de la porte je reste comme une conne a le regarder. Un bête sourire sur le visage. Je vais prendre congé de lui et descend les marche de sa maison pour arriver dans la rue. Je fais deux pas avant de me retourner et de remonter rapidement les marches. Je l’attrape par le col et l’attire a moi pour poser mes lèvres au sien. Bon ça c’est fait. Clair, net, précis, cash, sans bavure. Enfin sans bavure … j’ai quand même la commissure gauche de la bouche cramé donc sa bave un peu, très léger, quand j’embrasse. Mais merde. Pour l’autre bavure c’est s’il ne voulait pas. Mais moi j’en crevais d’envie depuis qu’on est dans son salon. Ce mec…
Alicia Dosantos
Messages : 500
Date d'inscription : 11/06/2018
Crédit Avatar : Qui a fait ton avatar?

Feuille de personnage
Vie:
50/50  (50/50)
Santé mentale:
80/100  (80/100)
Inventaire:
Lieutenant
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: [29 octobre]Visite guidée [Alicia] 18+ risque d"érotisme Mer 16 Jan - 9:07
Aaron Miller
Aaron sourit, ravi que sa petite virée avec Alicia ait au moins un effet positif tangible. Il aimait se rendre utile, et voir des applications pratiques à ses conneries et ses blabla sans fins – enfin, c'est ainsi qu'il les voyait, lui.
Il fit un petit signe à la jeune femme, et la regarda s'éloigner avec un sourire. C'était quand même quelque chose, cette Alicia ! Elle aimait sourire, parler franc, et ses réactions faisaient rire le mécanicien : c'était une très bonne rencontre. Et probablement une alliée de taille.
Il allait rentrer chez lui quand la lieutenante fit volte-face, et remonta à lui avant même qu'il ait le temps de s'interroger sur son geste. Complètement à côté de la plaque de toute façon, il aurait probablement pensé qu'elle avait oublié quelque chose à l'intérieur. Quelle ne fut pas sa surprise en sentant la jeune femme l'attirer à lui d'une poigne ferme, et l'embrasser d'un même élan ! Sa pensée première fut un gros « Hein ? » de surprise. Il resta ainsi quelques secondes les bras ballants, secoué, avant de réagir. Répondant à l'étreinte de la jeune femme, il glissa sa main dans le dos de celle-ci, la rapprochant un peu de lui. Quand leur baiser s'arrêta, il la serra dans ses bras, lovant son nez dans son cou. Il se rendit compte à ce moment là que la proximité physique lui avait horriblement manqué, ces derniers mois. Il n'avait pas osé faire de rencontres qui aillent plus loin que des yeux doux et quelques dates plus ou moins réussis dans des restos du coin. Il s'était toujours enfui, détaché, flirtant sans y penser mais sans lendemains.
Et là, cette étreinte, l'odeur d'Alicia, les courts cheveux de sa nuque qui lui chatouillaient le visage... Il déglutit, et recula doucement. Il n'avait pas envie de tout foutre en l'air. Selon les personnes, il avait tenté différentes approches : soit parler de son identité directement, et courir le risque de n'être perçu que par ce prise ; soit plus tard, après qu'un lien un peu plus pérenne existe... Mais souvent on l'accusait de mensonge et de trahison. Il n'avait pas de bonne solution – à part rester seul dans son coin. Mais il n'en avait plus vraiment envie. Il avait envie de vivre, de se donner une chance. De
lui donner une chance, pensa-t-il en observant Alicia. Mais il ne se sentait pas prêt à tout déballer maintenant pour autant.
Alors il sourit, et embrassa à nouveau la jeune femme, caressant d'une main les cheveux de celle-ci, l'autre toujours dans son dos. Assez pitoyablement, sa pensée suivante fut « putain, heureusement que j'ai pas de bite. », ce qui manquait cruellement de poésie, mais pas de pragmatisme.
Aaron Miller
Messages : 72
Date d'inscription : 16/08/2018
Crédit Avatar : Passeur

Feuille de personnage
Vie:
50/50  (50/50)
Santé mentale:
100/100  (100/100)
Inventaire:
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: [29 octobre]Visite guidée [Alicia] 18+ risque d"érotisme Mer 16 Jan - 11:54
Alicia Dosantos
Caramba. Mon coup de poker a fonctionné. Sa réponse est des plus claires, il m’enlace et me rend mon baiser. Je suis quand même surprise car avec ma gueule mes coup de poker on tendance a plus souvent se casser la figure qu’autre chose. Mais au vu de son attitude il semble apprécié. Il s’écarte et ce n’est pas compliqué pour une flic comme moi de comprendre qu’il semble hésiter. Je laisse faire en restant là. Le peu de temps qui s’écoule semble être une éternité d’abord parce que ce mec me plait beaucoup, mais surtout parce que il ne semble pas assurer. Ce qui venant d’un mec est pas réellement classique. Surtout venant d’un homme venant du milieu de la mécanique qui reste malgré que des femmes y travaillent de plus en plus un milieu des plus machistes. Il sourit un peu timide avant de m’embrasser à nouveau. Etrangement j’agis plus comme le mec de service glissant mes bras autour de sa taille pour le serrer contre moi et lui rendre son baiser. Mais un malaise s’installe en moi. Je n’ai pas envie de le lâcher. Je n’ai pas envie de foirer cette relation. Etrangement depuis Angel et donc l’assassinat de Paolo mes relations se sont cantonnée a de simple partie de jambe en l’air avec rien de plus.

Alors que nous sommes enlacé je me rends compte d’une chose, j’ai envie de tenter de me redonner une chance à moi et a une situation avec quelqu’un. Le rentre dedans que je viens de faire pourrait bien me porté un tort monumental par la suite. Je termine le baiser et bien que je n’en ai vraiment pas envie je finis par me détacher de lui lentement.


- « Désoler amigo, je ne voulais pas te froisser ou forcer quoique ce soit. Si tu préfères qu’on stop là, ... Estat bien. Mais je ne veux pas te forcer a quoique ce soit. Mais tu l’as compris. Tu me plais. Beaucoup même. Mais je ne ferais rien qui pourrait aller contre toi. J’ai la fâcheuse tendance comme tu voies a être un peu loco, et à agir sur des coups de tête. J’ai pas réfléchit a si tu le souhaitais ou pas. Je comprendrais que tu préfères que sa aille moins vite. »

Je ne l’ai pas quitté une seconde de ma vue. Et rien de mon expression corporel ne trahis le moindre mensonge car pour une fois même envers moi-même je suis sincère. La seule chose qui me prends soudainement et me surprends c’est une sorte de frisson et de boule au ventre si il venait à me dire stop. Puta madre c’est quoi le délire j’ai pourtant fait que boire une cervesa. J’ai rien bu de plus, et encore moins prit de stupéfiant. J’attrape sa lentement sa main tout en continuant de le regarder. J’espère qu’il la prendra. Je n’ai pas envie de perdre cette occasion, et étrangement baiser n’est pas l’envie qui prime en ce moment. Ce n’est pas la raison de mon agissement et c’est ce qui me surprend le plus. Comme si il y avait autre chose …

J’attends alors la suite sans rien faire sinon garde ses doigts dans ma main a lui de répondre et de me dire ce qu’il veut. En tout cas maintenant il sait que ses sous-entendus et les miens durant la soirée m’ont fait de l’effet. Mais vu mes propos si il n’est pas trop con il aura compris que je voudrais un peu plus qu’une nuit torride.

Alicia Dosantos
Messages : 500
Date d'inscription : 11/06/2018
Crédit Avatar : Qui a fait ton avatar?

Feuille de personnage
Vie:
50/50  (50/50)
Santé mentale:
80/100  (80/100)
Inventaire:
Lieutenant
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: [29 octobre]Visite guidée [Alicia] 18+ risque d"érotisme Mer 16 Jan - 18:03
Aaron Miller
Aaron éclata de rire en entendant les premiers mots d’Alicia ; il en fut désolé mais ne put s’en empêcher. Il eut envie de lui couper la parole, mais se contenta d’attendre la fin de sa tirade :

    - Est-ce que j’ai l’air d’être froissé ou d’avoir été forcé à quoi que ce soit ? Reprenant son sérieux, et essuyant les larmes aux commissures de ses yeux, il continua : Idéalement, j’aurais tendance à te dire que je m’en fiche. Qu’on peut apprendre à se connaître en deux parties de jambes en l’air, que ça ne change rien.

Il rosit en sentant les doigts de la jeune femme se glisser dans les siens, et il serra sa poigne autour de ceux-ci. Ses doigts commençaient à être frais, et il se rendit compte catastrophé qu’ils étaient toujours là, comme deux idiots, devant une porte grande ouverte. Entraînant Alicia par la main, il la fit rerentrer, et claqua la porte derrière lui.

    - On sera mieux je pense. lâcha-t-il sourire aux lèvres.

Il retourna dans le salon pour s’affaler sur le canapé, la main d’Alicia toujours dans la sienne. Il eut presque envie d’ouvrir une autre bière, mais ça serait peut-être mal interprété, aussi s’abstint-il et se contenta-t-il de répondre – enfin !


    - En pratique, du coup… Je ne sais pas si je préfère qu’on aille moins vite ou pas. Il hésita un instant sur la tournure à avoir. De ce qu’il avait compris de cette petite journée avec Alicia, il y avait des choses assez lourdes dans son passé, et il ne voulait pas minimiser accidentellement ce qu’elle avait vécu avec des paroles mal formulées. Pour faire court, j’ai du mal à… Être intime, avec les gens. Un mélange de mauvaises expériences et d’angoisse personnelle.

Est-ce qu’il en avait trop dit ? Pas assez ? Il avait l’impression d’avoir fait un remake du fameux « c’est pas toi c’est moi », et ça, c’était bien nul. Il amorça un léger sourire, et se pencha pour poser un baiser sur lèvres d’Alicia :

    - Mais je ne suis pas sûr que ça soit le plus important pour l’instant, non ?

Attrapant un plaid, il le passa par-dessus leurs épaules, et gloussa :

    - Chaleur humaine, hein ?
Aaron Miller
Messages : 72
Date d'inscription : 16/08/2018
Crédit Avatar : Passeur

Feuille de personnage
Vie:
50/50  (50/50)
Santé mentale:
100/100  (100/100)
Inventaire:
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: [29 octobre]Visite guidée [Alicia] 18+ risque d"érotisme Jeu 17 Jan - 12:19
Alicia Dosantos
Il disait ne pas être froissé par mon acte. Je ne pus que lui sourire à la fois rassurée et envieuse de recommencer. Mon sourire se transforma en un rictus plus qu’amuse à l’évocation de partie de jambe en l’air pour apprendre à se connaitre. Finalement il se laissait aller. Il y eut un flottement entre nous avant qu’il ne m’entraine à nouveau à l’intérieur de sa maison. Faut avouer qu’il y faisait bien meilleur. Il m’entraina vers le canapé ou il s’y affala m’entrainant à sa suite. Ce qui n’était pas vraiment pour me déplaire. Durant ce court laps de temps il n’avait pas lâché ma main. Preuve qu’il approuvait l’idée même de cette relation. Mais une chose me laissait sur la défensive. Et ce qu’il ajouta finit par me mettre la puce à l’oreille, instinct de flic quand tu nous tiens. Je me doutais d’un trauma mais lequel. Je ne pousse pas aux confessions autant attendre. Je répondis à son baiser. Mais plein de question fusèrent dans ma cabessa de policière. Toute tournait autour de ce potentiel trauma, victime de viol ? Attouchement étant enfant ? Gay ? Non. Sinon, il ne m’aurait pas embrassée. Sujet à chantage sexuel ? J’en suis à mes interrogation qu’un plaid me couvre les épaules et que je me sens attirée à lui. Je plonge alors mon seul œil valide dans son regard. Un sourire à la fois amusé et satisfais sur les lèvres.

- « En effet, ce n’est pas le plus important. »

A l’évocation doucement humoristique de la chaleur humaine je me glisse au-dessus de lui et tel une femme féline j’avance sur lui pour au final venir m’installer confortablement dans ses bras posant un nouveau baiser sur ses lèvres avant de poser ma tête contre son épaule dans un soupir d’aise.

Une sensation étrange m’envahis alors même si je me sens terriblement bien ainsi. J’ai une sensation horrible de trahir Paolo. Sensation qui ne m’avait jamais prise avec mes amants ou amantes d’un soir depuis son assassinat. Je me redresse et regarde le mécanicien, le regard un peu étrange pourquoi cette réaction, cette sensation. Le pire c’est que je n’ai fait que l’embrassé. Il n’y a rien de plus … actuellement. Etrange sensation que celle-ci. Mais je n’ai pas envie d’y penser, pour le moment je suis au chaud et bien au chaud. Avec l’avantage de me sentir plus que bien.

Mais au vu de ce que je viens de constater et de ses réactions je ne vais plus agir aussi directement. Je n’ai pas envie de le brusquer. Je vais faire comme dans certain interrogatoire et laisser venir de lui-même. S’il veut dire faire ou agir il le fera quand il veut. Si il préfère me poser des questions ma fois je ne suis pas là pour les lui cacher surtout si sa peu l’aider. En tout cas j’adore le contact de ses lèvres contre les miennes et je vais chercher ce doux contact. Au bout d’un moment je brise le silence. Ma main est posée entre nous sur son ventre.


- « Dit-moi si on se rebuvait un petit quelque chose ? J’ai soif. Et meme si j’adore le contact de tes lèvres contre les miennes. Y fait soif. Si tu veux je dois avoir une bouteille de tequilla ou d’un autre truc du genre chez John. Je vais la chercher si tu veux… »


Alicia Dosantos
Messages : 500
Date d'inscription : 11/06/2018
Crédit Avatar : Qui a fait ton avatar?

Feuille de personnage
Vie:
50/50  (50/50)
Santé mentale:
80/100  (80/100)
Inventaire:
Lieutenant
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: [29 octobre]Visite guidée [Alicia] 18+ risque d"érotisme Jeu 17 Jan - 17:17
Aaron Miller
Aaron fut presque déçu, en un sens, qu’Alicia ne cherche pas à en savoir plus. Évidemment qu’il aurait pu évoquer sa transidentité de lui même, dès le début ; évidemment qu’il n’avait pas vraiment envie d’en parler pour autant. Ceci dit, qu’Alicia le confronte sur le sujet lui aurait ôté une sacrée épine du pied : c’était comme un pansement, c’était peut-être rassurant de l’enlever petit à petit – et c’est la solution que préférait le mécanicien – mais c’était plus efficace et au final moins douloureux. Ça n’était pas pour autant qu’il arriverait à le faire tout seul.
Bien évidemment, il appréciait sa discrétion… Et bien plus encore. Il ronronna d’aise en la sentant se coller à lui, ravi, et lui lança un regard doux. Il ne savait pas trop où ils allaient, mais ils y allaient et c’était déjà pas mal. Qu’est-ce qu’ils avaient à perdre ?
Fermant les yeux, se concentrant sur les sensations et les sentiments qu’il percevait en ce moment même – la main d’Alicia sur son ventre, ses lèvres contre les siennes, leur proximité en général – il finit par les rouvrir quand elle reprit la parole. Il fit une légère moue et lui demanda d’un air taquin :


    - Tu en as déjà marre ? Tu peux y aller si tu veux, tu n’as pas besoin de chercher d’excuse pour t’enfuir.

Mais il se releva doucement, effleurant la joue d’Alicia du doigt, avant de reprendre :

    - Je ne crois pas avoir de tequila ici, désolé. De la vodka ou des alcools de fruit à la limite, mais c’est tout. Pas très masculin ce genre de choix quand même… Mais si tu veux chercher quelque chose, pas de souci ! Je t’attends ici.

Il n’avait pas bu depuis bien longtemps, alors une petite attaque sur son foie de temps en temps, ça n’allait pas le tuer.
Et, une fois qu’elle serait partie, il comptait bien en profiter pour fouiller dans ses placards : il était presque sûr qu’il lui restait un sachet de préparation pour cookie toute prête. Juste un peu de lait (de riz), une dizaine de minutes au four, et tada ! Des cookies tous frais, dont il ne pourrait s’empêcher de mordre dans le premier alors qu’ils étaient encore brûlants. Comme un gosse.
Aaron Miller
Messages : 72
Date d'inscription : 16/08/2018
Crédit Avatar : Passeur

Feuille de personnage
Vie:
50/50  (50/50)
Santé mentale:
100/100  (100/100)
Inventaire:
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: [29 octobre]Visite guidée [Alicia] 18+ risque d"érotisme Jeu 17 Jan - 19:28
Alicia Dosantos
Puta de mierda, cretina, qu’est ce qui m’a pris de proposer d’aller chercher une bouteille ailleurs. Je m’en veux à mort mais je réalise soudain sa fausse moue et son petit sourire taquin. Oh mais qu’elle imbécile que je suis. Il finit par s’écarter mais et reprendre a la suite qu’il avait de la vodka ou des alcools de fruit. Je lève un sourcil de surprise. Des alcools de fruit ? La vodka ok le reste c’est plus pour les femmes. Encore que … J’en suis une et j’aime les alcools plus corser plus sec. Apres un bon cocktail a la papaye ou passion … Mais je réclame vengeance pour le fait qu’il se soit fichu de moi. En se montrant faussement déçut

- « J’ai pas vraiment envie de bouger vu le moment présent. Et puis ça ne serai que justice que je reste pour me venger de ta taquinerie. Je vais donc te … »

Je me jette sur lui mes mains parcourent ses flancs en guise de représailles chatouilleuse. Paolo était chatouilleux quand il ne s’y attendait pas. J’espère que lui aussi. Si se n’est pas le cas je laisserais mes mains glisser le long de son torse pour venir se coller dans son dos et me plaquer a lui. J’accompagne ma vengeance en plongeant ma tête dans le creux de son cou. Posant plusieurs baiser dans sa nuque avant de le mordiller et de finir par lui laisser une petite marque légère de morsure. Je m’arrête et pose un nouveau baiser sur ses lèvres prenant mon temps pour apprécier ce contact si doux et agréable. Puis je soupire et me sépare de sa chaleur avec difficulté.

- « Bon je vais chercher cette tequila je reviens. Attends-moi. »

Je me lève et sors rapidement, je prends la direction de chez Don John en courant. Mais en arrivant chez le vétéran, je ne traine pas. Je rentre et file dans la chambre d’ami qui m’est allouée. Je passe devant lui sans même faire attention à son regard inquisiteur. Et à son sourire en me voyant repasser avec la bouteille dans les mains.
Heureusement que j’ai la petite carte d’Essex cela m’évite de me perdre. En même temps le garage d’Aaron est repérable. Mais je ralentis le pas. Mon esprit de flic vient de faire sonner une alarme. Il avait eu l’air déçu que je ne pose pas de question sur sa façon de ne pas savoir comment réagir avec moi. Un peu comme si il ne savait par où commencer et attendait que je le questionne. Je me suis arrêtée devant sa maison mais je ne suis pas encore montée sur le perron de celle-ci pour frapper à la porte. Dois-je le questionner ou pas ? Je reste au moins 5 bonnes minute devant sa maison a me questionner. Puis je passe le cap et frappe lorsqu’il ouvre je lui souris il y a une odeur de de friandise sa sent bon. Je lui montre la bouteille de tequila, triomphante de ma l’avoir ramené et surtout de ne pas m’être perdue. En même temps, pour une lieutenante de police ne pas avoir un minimum de sens d’orientation ou de repérage c’est assez mal vu. Surtout quand on est colombienne et qu’on fait des raids dans la jungle, les favelas, ou la ville. Je pose la bouteille sur la table et l’attrape pour l’attiré a moi appuyant mes fesses sur sa table j’enroule mes bras autour de sa nuque et l’embrasse à nouveau. J’ai l’impression d’être partie des années et de le retrouver. C’est bizarre cette sensation que j’ai. Mais une chose est sûr j’adore le contact de ses lèvres avec les miennes. Lorsque je finis mon baiser je me lèches les lèvres gourmande.


- « Mmmmmh qu’est-ce que tu viens de faire et de manger. Me dit pas que tu t’es foutu du gloss gout cookie parce que je me ficherais de toi. »

La pour la peine c’est vrai.

- « … Par contre. Ca me donne envie d’y gouter encore plus… »

Gourmande, je repose mes lèvre au sienne. Si la luxure est vue comme le péché de chair, alors j’y ai succombé avec mes amants et amantes d’un soir depuis la mort de Paolo. Mais ici c’est autre chose. En ce moment je suis littéralement en train de succomber au pécher de gourmandise. La gourmandise de gouter a cet homme la gourmandise d’etre avec lui.


Alicia Dosantos
Messages : 500
Date d'inscription : 11/06/2018
Crédit Avatar : Qui a fait ton avatar?

Feuille de personnage
Vie:
50/50  (50/50)
Santé mentale:
80/100  (80/100)
Inventaire:
Lieutenant
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: [29 octobre]Visite guidée [Alicia] 18+ risque d"érotisme
Contenu sponsorisé
[29 octobre]Visite guidée [Alicia] 18+ risque d"érotisme
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 2 sur 4Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant
Sujets similaires
-
» Projet de visite guidée du quartier de l'Eure !
» 20 ans de la fermeture de la SMN : La société métallurgique de Normandie visite guidée
» visite virtuelle du palais de l'Elysée
» Visite de la brasserie PALM
» visite chez un pédiatre...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Agonie :: Zone de conflit (RP) :: Les villes alentours :: Essex-
Sauter vers: