Agonie
Bienvenue sur Agonie !

Voici les liens utiles pour te connecter et t'enregistrer.
Il est également recommandé de lire le Guide du survivant.

Bonne visite et à bientôt!


ChatboxAccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez|
Aller à la page : 1, 2  Suivant
MessageSujet: [TERMINE] [Mission fermée 3/3] Hyena's lair - Déborah Madrigal 12/11 Dim 30 Sep - 12:46
Kali Dourga
Wilinston, le 12 novembre

Ta rencontre avec le chirurgien Andrews t’as permis de soigner ta jambe et ta plaie eu torse. Masi il a été assez explicite pour te prévenir que le moindre effort important sur ta jambe blessée pourrait entrainer des complications. En temps normal une telle plaie t’aurait valus six semaines de convalescence plus de la rééducation. Aujourd’hui s’était tout bonnement impossible. De plus le froid de ce début novembre commençait à se faire de plus en plus présent et mordant. C’est d’ailleurs ce froid qui t’as poussé à sortir de la torpeur de ta convalescence et pour reprendre ta recherche.  

Actuellement tu es dans un petit entrepôt. Celui-ci ressemble a une petite grange ou l’on rangeais du matériel agricole. Celui-ci n’est plus. Le tracteur qui reste est une antiquité preuve de la tentative américaine de pallier au développement agricole massif de l’ex union soviétique. C’est un véritable ancêtre en partie rouillé, et sans cabine fermée. Dans cette planque il y a un établie de travail. Mais les outils ne sont plus de bonne qualité (manches abimé ou partie métallique rouillé). Actuellement tu as un peu de temps devant toi mais le froid est bien présent. Dehors il gèle, et une fine couche de neige recouvre le sol.

-----------------------------

Voici ce que je te demande pour démarrer ton RP je te demande de tirer plusieurs dés
1 – Lance un dé de carrure avec difficulté 2 pour doser le degré de déplacement et de douleur du à tes blessure. Les soins prodigués ont permis de stabiliser et de sauver ta jambe et toi-même mais. Mais vu ce que tu as subi et la perte de sang tu es dans un état physique peu recommandable.
=> Une jet de reussite critique (1/10) te permettra de te mouvoir sans boiter trop fort (mais tu boiteras un minimum quand même) La douleur est présente mais très supportable et limite tu t’attendais a pire.
=> jet réussit te permettra de te mouvoir sans trop de difficulté avec une douleur présente mais supportable. Tu boiteras mais ta volonté sera telle que tu surmonteras l’épreuve. Par contre courir est impossible tu pourras marcher rapidement. Mais courir, piquer un sprint, sauter vaut mieux oublier ou trouver une autre solution. Ce n’est pas impossible mais tu risques de te faire plus de mal qu’autre chose.
=> Un échec n’est pas pénalisant. Par contre la douleur te fera vivre un certain enfer. Et te forcera a boiter plus que de raison et potentiellement a t’aider d’une canne. Ici courir sauter n’est pas envisageable.
=> Un échec critique (10/10) est pénalisant mais pas immobilisant. Cela dit même boiter est douloureux. Tu devras obligatoirement utiliser une canne et éviter de poser le pied par terre autant que possible. La douleur est lancinante et perpétuelle elle est génante et devras etre calmer autant que faire se peut par un antidouleur.
2 - Lance un dé d’intelligence pour te permettre de décrypter tous tes indices. Récupérée les derniers jours.
=> Une réussite critique (1/10) te fait comprendre que tu as touché le jackpot : un bunker perdu au milieu des bois et probablement équiper pour un minimum de survie question installation. De plus tu parviendras à trouver sa localisation sur une carte.
=> Une réussite te permet d’analyser les indice tu comprends que cela t’amène à devoir traverser les bois pour rejoindre une sorte de lieux protégé mais dont la localisation dans le bois est peu précise.  
=> Un échec t’apprend la présence d’un bâtiment dans foret. Mais de quoi s’agit-il ? Et où ? La seule chose qui pourrait être intéressante est que cela semble être secret ou du moins peu connu donc en théorie sa devrait être safe.
=> Un echec critique (10/10) Tu es incapable de comprendre ce qui est indiquer sinon que il y a quelque chose dans le bois.

-----------------------------

Je te laisse faire ton réveil tôt au matin à cause du froid. Ta réflexion et ta façon d’aborder ta survie actuellement et la lecture de tout tes indice ainsi que ton départ. Je te demande 600mots minimum
Un jet de survie est nécessaire pour voir si tu parviens à trouver de quoi te réchauffer le temps de ton réveil et de la réflexion. Parce que sa caille serieux pour le moment surtout pour quelq’un de convalescent
avatar
Messages : 176
Date d'inscription : 17/06/2018
Crédit Avatar : Qui a fait ton avatar?
Admin
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: [TERMINE] [Mission fermée 3/3] Hyena's lair - Déborah Madrigal 12/11 Mer 3 Oct - 10:50
Deborha Madrigal
Lentement le jour venait à poindre le bout de son nez, un pale soleil hivernal venant ainsi éclairer très faiblement les fenêtre d'un vieille entrepôt que notre pillarde avait choisie comme logis provisoire le temps de récupérer de sa blessure. Ledit entrepôt comptait en son sein un vieux tracteur complètement moisie ainsi qu'un tas de d'outils rouillée et hors-d'usage.
Le froid avait réveillé notre pillarde, créant une douleur lancinante dans son mollet pas encore tout à fait guérie, cependant, elle devait reprendre sa route solitaire vers son futur abri, l'hiver venait à peine de commencer et c'était déjà pratiquement du suicide de rester comme ça sans toit sur la tête, d'ici un mois ou deux, l’hypothermie risquait de devenir à elle seul plus meurtrière que les morts qui, quant à eux, bien qu'il soit résistant au froid ce voyaient être ralentie, sûrement à cause du froid qui « congelait » petit à petit leurs carcasse mortuaire, un avantage que les gens de la cote ouest ne devait pas connaître... Enfin, eux au moins, il on la chance d'avoir un climat plus chaud et donc, les macabé doivent chez eux pourrir plus vite... Ici, dans le Vermont, le froid vas peut être les ralentir, mais il vas aussi les conserver plus longtemps.

Lentement, en poussant de léger soupir et grommellement de douleurs, la pillarde sortait de sa torpeur, buvant un reste de café froid qu'elle avait laisser là depuis hier soir tout en s’allumant une cigarette.  Silencieusement, la femme regardât de nouveau les document qu'elle avait récupérée au sein de la mairie de willinston, ce remémorant quelque détails que la douleurs et ses précédentes mésaventure lui avait fait oublier. Une fois cela fait, la femme saissisa sa hache afin de s'en servir comme appuie pour ce relever et ce en poussant un énième soupir de douleur qui l'amena à rapidement avaler un cachet de méthadone. Une fois encore la femme poussa un léger grognement lorsqu'elle due faire ses premier pas afin de sortir de l’Entrepôt, visualisant alors un monde silencieux, recouvert par une fine pellicule de neige, le verglas commençant même à apparaître sur la route à certains endroit... D'ailleurs, à peine eu elle fait quelque pas en dehors de son abri de fortune que la Hyène put voir un zombie commencer à ce ruer vers elle, avant de glisser sur l'une desdites plaque de verglas, avant de ce fracasser le crane contre le bitume.

D'un œil méprisant, la femme toisa le cadavre l'air de dire « pauv'merde » a cette créature autrefois aussi humaine qu'elle.
Après quelque pénibles minutes de « marche » la pillarde vint à s'arrêter afin de légèrement reprendre son souffle contre la carcasse d'une berline à cinq porte relativement luxueuse.
Alors que la femme reprenait petit à petit du poil de la bête, elle vint à regarder à l'intérieur de l'habitacle du véhicule afin d'entrevoir si, à tout hasard, quelque chose d'intéressant pouvait s'y trouver. À première vus, ladite bagnole semblait vide mais lorsque la pillarde vint à ouvrir la berline et à farfouiller plus en profondeur dedans, elle trouvât par miracle sous l'un des siège un petit sachet de poudre blanche... D'abord suspicieuse la femme ouvrit brièvement ledit pochon, sentant à bonne distance afin de ne pas en inhaler) la poudre qui était belle et bien de la cocaine. La Hyène fut tentée de laisser là sa trouvaille avant de finalement se raviser, après tout, qui sais, cela pourrait peut être utile dans un avenir proche... Enfin, pour aujourd'hui c'était mort en tout cas, l'ancienne avocate n'était pas assez stupide pour mélanger méthadone et cocaïne.


Calmement, tout en toisant les environs, la femme rangea sa trouvaille à l'intérieur de son trench puis s'en alla de nouveau vers son objectif d'un pas maladroit due à sa blessure encore très douloureuse.

jet:
 
avatar
Messages : 163
Date d'inscription : 02/06/2018
Crédit Avatar : ruby rose

Feuille de personnage
Vie:
50/50  (50/50)
Santé mentale:
90/100  (90/100)
Inventaire:
La Hyène
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: [TERMINE] [Mission fermée 3/3] Hyena's lair - Déborah Madrigal 12/11 Jeu 4 Oct - 11:25
Kali Dourga
L’avantage de la neige c’est qu’elle te sert à ne pas glisser sur les plaques de verglas qui couvre ci et là la route qui descend de Wilinston vers les champs environnant. Le cacheton de méthadone commence a faire effet. Et la douleur dans ton mollet devient un peu plus supportable. (Elle ne disparaitra pas. Par contre il te permet de te mouvoir un peu plus a ton aise. Mais attention au regain de confiance instauré par une douleur moins présente)

Tu suis maintenant un chemin non goudronné mais bétonné ou les tracteurs passaient avant. Les champs a coté de toi n’on pas été récolté. Un peu plus loin à la gauche du chemin se trouve la foret, avec ton futur chez toi potentiel.

Le problème est qu’il faut entrer dans le bois mais que le chemin n’est pus visible avec la couche de neige et la végétation qui n’avait pas encore été entretenue avant le fameux Day-Z et qui depuis a continuer. Ce ne seront pas des arbres mais des ronces et autre broussaille vive qui masqueront le chemin. En regardant ta carte tu constate qu’il y a un petit sentier parallèle au chemin que tu emprunte actuellement qui lui semble passé par un éclairssicement forestier. Probablement une zone coupe feu. Plus bas et plus loin en longeant la foret se trouve une petite rivière. D’ailleurs le chemin que tu arpente maintenant est un cul de sac qui donne sur une terre agricole qui jouxte le fameux ruisseau.

Deux choix s’offre à toi =>
A) Tu choisis de franchir les barbeler et de longer le bois jusqu’au sentier qui entre dans le coupe feu.
B) Tu décides de continuer pour franchir les barbelés de la parcelle en face de toi et rejoindre a petite rivière.

Dans les deux cas tu va devoir me faire un jet de dextérité avec une difficulté de +1 sur ton jet pour franchir les barbelé qui borde les parcelles
- Réussite = tu passe sans problème c’est une formalité pour toi
- Echec = Tu parviens à passer mais l’équilibre sur ta jambe abimé même sous méthadone t’oblige a t’y reprendre pour trouver une meilleur position pour traverser ton pantalon s’accrochera dedans mais ce sera juste le tissus qui sera bien abimer. C’est vrai qua ne jamais changer de fringue les fibres s’élime un peu
- Echec critique = En traversant non seulement tu dois t’y reprendre a deux fois mais tu préfère passer la mauvaise jambe en premier lorsque tu la poseras au sol et t’appuyer dessus la motte de terre sous la neige s’effondrera de faisant verser par-dessus bords du barbeler déchirant au passage ton pantalon mais aussi ta peau en plusieurs belle griffure.

J’attends un minimum de 350 mots tu peux t’arrêter alors que tu pénètre dans le bois. Soit en suivant le ruisseau soit via le chemin coupe feu.
avatar
Messages : 176
Date d'inscription : 17/06/2018
Crédit Avatar : Qui a fait ton avatar?
Admin
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: [TERMINE] [Mission fermée 3/3] Hyena's lair - Déborah Madrigal 12/11 Sam 6 Oct - 5:29
Deborha Madrigal
Après plusieurs longue minutes de marche la pillarde fini par arriver sur une une petite route bétonnée servante autrefois de vois de passage pour les véhicules agricoles. Plus loin, au delé d'un champ la hyène put apercevoir le début de la forêt, elle aussi recouverte par son blanc manteau hivernale, cependant, à cause de ce dernier notre pillarde ne pouvait clairement pas identifier l'endroit par où y entrer. La femme prit alors quelque instant pour regarder sur sa carte afin de voir si, à tout hasard un autre passage était plausible et... effectivement, il y avait belle et bien une autre alternative, une petite rivière longeant ladite forêt.

Cependant, que ce soit pour aller à l'un ou l'autre des deux chemins la vagabonde devait avant tout passer une clôture de barbelé, clôture qu'elle examinât quelque secondes avant de ce saisir de l'un des fil pour le soulever, y passer prudemment sa jambe blessée qui, malgré la méthadone, lui faisait par moment encore relativement mal à cause du froid. Manque de bol, quand la Hyène vint à poser sa jambe sur une motte de terre recouverte de neige, cette dernière s'effondra sous elle, la faisant basculer sur le barbelé qui égratigna sa jambe valide, effilant aussi au passage son jean qui en avait déjà vus pas mal depuis la chute de l'humanité et qui demandait, comme le reste de ses vêtement, un bon lavage en machine, mais la hyène, loin, très loin d'être une femme sale elle ce lave régulièrement avec de l'eau et parfois, avec du savon quand elle tombe sur un endroit en possédant) avait clairement autre chose à foutre qu'a chercher de nouveau vêtements. Pour l'heure son objectif était simplement d'enfin trouver un endroit sur, un logis où elle pourrait entreposer sans risque ses trouvailles et ses vivre tout en ayant de quoi ce protéger du froid qui ce faisait chaque jour de plus en plus mordant. D'autant que, même ci elle avait vécue les trois/quatre dernières années à burlington, la Hyène venait à la base de la cote ouest, plus précisément de Primm dans le Nevada, donc autant dire qu'un froid pareil, elle en était pas particulièrement fan.

Finalement, lors de son seconde essaie, la pillarde réussit enfin à passer ce première obstacle en pestant légèrement, ce rendant enfin vers la petite rivière en partie gelée sur les bords.
avatar
Messages : 163
Date d'inscription : 02/06/2018
Crédit Avatar : ruby rose

Feuille de personnage
Vie:
50/50  (50/50)
Santé mentale:
90/100  (90/100)
Inventaire:
La Hyène
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: [TERMINE] [Mission fermée 3/3] Hyena's lair - Déborah Madrigal 12/11 Dim 7 Oct - 19:44
Kali Dourga
Te voici arrivé sur le bord de la rivière. Il ne te reste plus qu’à remonter le long de celle-ci tout en entrant dans le bois.
Concernant ta chute hormis un peu de sang en surface d’une ou l’autre griffure rien de bien grave ce qui est le plus désagréable c’est plus le coté humide de la neige que tu as eu sur le pantalon et sur toi lors de ta chute mais en marchant tu ne sentiras pas le froid. Enfin espérons-le. En parlant du froid le gros avantage de celui-ci est qu’il aide la méthadone à endormir la douleur de ton mollet. Mais cela ne le rends pas plus utilisable pour la peine. Il est juste engourdit par l’anesthésie de la drogue et le froid. La douleur est donc un peu plus supportable.

Alors que tu arpentes les bords de cette rivière tu constates que ce n’était pas du tout un chemin sur lequel tu te trouves mais à peine un petit sentier que seul quelque pêcheur ou randonneur devait emprunter de temps à autre. La difficulté va être de ne pas glisser dans la rivière.
Après plusieurs minutes de marche un peu chaotique (je veux sentir le chaos du chemin invisible car recouvert par la neige dans ton post). Quelques chose te gène dans ton avancée. Tu ne parviens pas à savoir quoi.
Tu vas devoir lancer un jet de Chance suivit d’un jet de Perception pour savoir de quoi il retourne.

- Perception : 1/10 Reussite critique tu comprendras que visiblement tu n’es pas seule et qu’un certain danger te guète. De 2 à 4/10 reussite tu n’es pas seule mais impossible de savoir si c’est dangereux ou simplement passager. De 5 à 9/10 Echec ce n’est qu’un simple ressenti une paranoïa pâssagère pas besoin de s’alarmer qui se risquerai maintenant. 10/10 echec critique Sa doit etre la rage d’etre tomber qui te fait divaguer continuons

500mots demander

- Chance – tu auras les résolutions dans un prochain poste
avatar
Messages : 176
Date d'inscription : 17/06/2018
Crédit Avatar : Qui a fait ton avatar?
Admin
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: [TERMINE] [Mission fermée 3/3] Hyena's lair - Déborah Madrigal 12/11 Lun 8 Oct - 4:30
Deborha Madrigal
Une Fois la barrière passé, la pillarde n’eus qu'a marcher quelques minute pour rejoindre le bord de la rivière, avançant alors péniblement sur un petit sentier relativement merdique et bosselé, une putain de plaie terrestre cachée sous un manteau neigeux qui fit à plusieurs moment grogner la Hyène qui en enfonçant son pied dans ladite neige faillit ce ramasser sur le sol à cause de l'état pitoyable du chemin. Cela faisait à présent plusieurs longue semaines que notre vagabonde c'était mise en quête d'un endroit où crécher et elle en avait tellement chiée qu'elle en regrettée presque sa villa partie en flamme le même jour que son passé... Mais bon, inutile de revenir en arrière et c'était d'ailleurs bien là la raison pour laquelle elle avait mis feu à ladite Villa... Ce monde était nouveaux, plus de gouvernement, plus de de président au teint orange et à la crinière postiche voulant l'annihilation d'une bande de niakwé communiste, fini les règles, les loi d'autrefois, seule ici bas règne la vrai justice, celle qui régit le monde depuis des millénaires.

Alors qu'elle avançait péniblement vers la forêts, la femme vint à brièvement regarder sur l'autre rive, y voyant alors une femme zombifiée prise dans la boue et la glace, cette dernière cherchant en vain à s'extirper de son piège afin de reprendre son errance macabre et sans but... Finalement, en y repensant, les mort et les vivants étaient pas si éloignés que ça... Et au fond, qui étaient les plus à plaindre dans ce nouveau monde ?  Ses corps en putréfaction, dénué de raison, mais ayant au moins la descence de pas s’entre-dévorer ou bien les humain qui, comme toujours et malgré les circonstance continuaient encore et toujours à s’entre-tuer pour des ressource ? Au fond, c'était peut être ça l'évolution... Quoi que... En y réfléchissant bien, c'était pas la meilleurs forme de vie possible... Là, ça va, on est en hiver mais plus le temps passeras, plus tout ses corps finiront par ce décomposer, finissant lamentablement par tomber en lambeaux. D'ici un ou deux ans grand max, toute cette population morte ne sera plus un danger... Nan, c'est pas une évolution, c'est juste une purge, une sorte de solution final divine, un grand Auschwitz mais version global... Dieu, c'est hitler enfaite.

Après ce petit moment de pensée philosophique, la pillarde fini par reprendre ça route solitaire mais cet alors qu'elle entendit un léger craquement de bois qui la fit s’arrêter quelque secondes afin de toiser les environs... Mais visiblement il n'y avait rien, sûrement était-ce un oiseaux ou un petit animal... Toutefois, pour une raison qu'elle ignorait, la femme ce sentait observé sans vraiment savoir par quoi... Ou par qui. Prudente, la pillarde fit en sorte de pouvoir dégainer rapidement (en cas de soucis) soucis, son fusil de calibre 12, avant de prudemment reprendre sa route, en éspérant ne pas avoir affaire à un ours ou à un Loup... Voir même une saloperie de puma. Les temps était dur, y compris pour ses bêtes là et, à bien y repenser... L'humain n'était clairement plus le mettre ici bas et toute les balle du 45 du monde de valent pas un coup de griffe d'un plantigrade affamé ou la morsure chirurgicale d'un puma.
jets:
 
avatar
Messages : 163
Date d'inscription : 02/06/2018
Crédit Avatar : ruby rose

Feuille de personnage
Vie:
50/50  (50/50)
Santé mentale:
90/100  (90/100)
Inventaire:
La Hyène
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: [TERMINE] [Mission fermée 3/3] Hyena's lair - Déborah Madrigal 12/11 Mar 9 Oct - 18:55
Kali Dourga
Te voilà sur une arrivée sur une petite pente douce ou la rivière prend cette fois un peu de vitesse. Rien de bien méchant mais prends garde à ne pas te casser la figure.

Apres quelque minute de descente le lit de la rivière s’élargit sur une zone un peu marécageuse (un jet de vigilance t’es demandé pour te dépatouiller sans trop de mal la neige recouvrant l’eau la glace et la terre spongieuse. => un échec n’est pas handicapant cela te fera prendre plus de temps, un critique par contre te fera te gameller dans l’eau froide et la vase.)

Ton petit périple au travers de ce marais va s’achever sur un hurlement guttural. Face à toi, de l’autre côté de la petite étendue d’eau, se trouve une ourse noir adulte et un petit (voici le résultat de ton jet de chance raté 9/10). Autant dire que tirer du calibre 12 a cette distance sur une ourse adulte qui est a proximité de son petit est un pur suicide. Pourtant il faut que tu passes de l’autre côté de cette étendue spongieuse d’eau si tu veux attendre ton objectif.

 Aucun autre jet ne t’es demander (sauf si tu tentes d’abattre l’ourse dans ce cas il te faudra faire 3 réussite coup sur coup avec respectivement +0 de difficulté pour le premier +20 de difficulté pour le second et +30 de difficulter pour le troisième Mais je repete que les 3 doive etre reussit) Si tu decide de jouer profile bas l’ourse grondera à plusieurs reprise se mettant toujours entre toi et son petit. Se levant sur ses pattes arrières mais elle ne chargera pas

600 mot minimum pour cette descente te dépatouiller avec le marais et la rencontre avec l’ourse
avatar
Messages : 176
Date d'inscription : 17/06/2018
Crédit Avatar : Qui a fait ton avatar?
Admin
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: [TERMINE] [Mission fermée 3/3] Hyena's lair - Déborah Madrigal 12/11 Mer 10 Oct - 5:29
Deborha Madrigal
Après plusieurs minutes de marche la pillards fini par  arriver dans une zone marécageuse recouverte par le gel et la neige. La femme pesta péniblement en sentant ses pieds s'enfoncer dans l'amas de boues et d'eau gelée, fort heureusement pour elle ses bottes épaisses la protégée plutôt bien de l'humidité et donc de possible engelure en cas d'enlisement dans ce tas de merde.
Toutefois, pour sa sécurité, la hyène utilisa de nouveau sa hache comme appuie, enfonçant la lame épaisse de cette dernière dans l'étendue marécageuse et légèrement nauséabonde (comme de la vase quoi), avançant lentement mais sûrement en prenant garde au moindre mouvement suspect et en gardant à l’esprit l'étrange craquement de bois  de tout à l'heure.

La Hyène faillit à plusieurs reprise se ramasser la gueule dans la gadou mais son avancé prudente lui évita cette désagréable expérience, les lourde semelle de la femme produisant de multiple bruit spongieux entremêlés de craquement due au gel.
Cet alors qu'un bruit sourd et puissant vint à figer la femme sur place, un puissant cri gutural reconnaissable parmis mille et qui, rapidement, fit ce redresser notre pillarde qui pus alors avoir la chance (ou pas) de voir ce dresser face à elle, de l'autre coté de l'étendue, un ours noire. Prudente, et parfaitement consciente du danger, la femme resta quelques instant sans bouger, toisant l'animal avec un calme olympien, sans dire un mots, et avec le souffle légèrement court.

Mais après quelque seconde, la Hyène aperçut alors derrière l'animal un petit ourson, ce qui lui fit immédiatement comprendre que l'ours était en réalité « une » ourse cherchant seulement à protéger sa progéniture, un acte plus que compréhensible et qui rassura légèrement la pillarde. L'animal n'était donc pas en chasse... Enfin, difficile à dire, mais si l'ourse l'avait vraiment voulue comme repas, elle lui aurait déjà, foncé dedans. Nan, vus sa manière de faire, le plantigrade ne voulait qu'une chose : protéger son petit. Toujours très calmement donc, notre vagabonde toisa l'animal dans les yeux, avant de légèrement fléchir les genoux tout en reculant petit à petit, cherchant du mieux qu'elle le pouvait à faire comprendre à la grosse « maman » de 110 kilos facile qu'elle n'était pas un danger pour elle et pour son petit. Au bout d'un moment et pour appuyer son idée, la Femme baissa légèrement les yeux, difficile de dire si cette action serait comprise de l'ourse tout en continuant de reculer, faisant très attention au passage à ne pas écraser une branche.

Petit à petit, alors que l'animal continuait à pousser de gros râle gutturaux en agitant un peu ses grosse patte griffues, la vagabonde elle, réussit a passer son chemin calmement, finissant par voir au final l'animal ce raviser, comprenant sûrement que la femme ne lui voulait aucun mal, ni à elle, ni à son petit. Au fond, avec le recul, la Hyène ce félicita de ne pas être tombée sur autre chose, le nord des état unis grouillait d'animaux dangereux, pas forcément plus dangereux que les alligator et les crotales du Sud, mais... disons que la faune était plus « volatile » dans le sens qu'une crotale ou un alligator si on faisait attention, il y avait vraiment peu de chance de ce faire attaquer. Ici, dans le vermont, les étendue sauvage regorge de mammifères comme des ours, des loups, des puma et autres bestiole qui chasses et bouge beaucoup et parfois avec une très grande discrétion, ce qui forcément pouvait, comme là, amener à des rencontre aussi fortuite que dangereuse.

Mais là... Encore une fois, dans son malheur la pillarde eu de la chance, les ours étant certes très fort (et omnivores) ils sont nullement intéressés par la viande humaine. Les loups, pareil, très peureux et discret, pour tomber sur un meute de loups il faut vraiment le vouloir... Nan, la seule bestiole ici bas qui faisait vraiment « peur » à la hyène, c'était les puma, beaucoup plus opportuniste et surtout beaucoup plus salauds que les canidé ou les plantigrade... au fond, c'était des chats et les chats, c'est vraiment des gros fils de pute... Mais là, ses des fils de pute avec des dent de la taille d'un poignards et avec des griffe capable d’anéantir le gilet pare-lame de notre vagabonde d'un coup de paluche bien placé.

vigilance:
 
avatar
Messages : 163
Date d'inscription : 02/06/2018
Crédit Avatar : ruby rose

Feuille de personnage
Vie:
50/50  (50/50)
Santé mentale:
90/100  (90/100)
Inventaire:
La Hyène
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: [TERMINE] [Mission fermée 3/3] Hyena's lair - Déborah Madrigal 12/11 Mer 10 Oct - 7:11
Kali Dourga
Ta visite, bien que galère, du marais et ta rencontre avec l’ourse gérée, tu finis par pénétré dans le bois afin de plus de sécurité de solidité du sol. Parce que, faut pas déconner, avec la neige qui recouvre les abords de la rivière et les différentes difficultés du chemin que tu as rencontre jusque la te pousse a plus de prudence sur la solidité du sol. Aussi même si tu marche maintenant dans le bois a environ cinq-six mettre du lit visible de la rivière au moins le sol sous tes pied est plus solide. Les quelques difficultés restent les racines et les branches voir quelques trous mais c’est gérable.

Tu marches maintenant depuis un bon quart d’heure dans cette étendue boisée et recouverte de neige. Tu as du cependant t’éloigner un peu plus du lit de la rivière pour passer quelque obstacle supplémentaires. Mais a force de faire plus attention ou t marche et a regarder le sol, même si ton ouïe te permet d’entendre l’eau qui coule le lit a disparut de ta vue. Et comble du comble la neige commence à retomber.

Si tu décide de t’arrêter pour faire le point et te repérer sur ta carte tu vas devoir faire un jet d’intelligence pour savoir ou tu es => en cas de réussite critique (1/10) tu remarques que tes dérives t’ont involontairement mise sur le bon chemin a travers bois magnifique / une réussite te permet t’indiquera que tu t’éloigne mais de pas grand-chose tu retrouve facilement la bonne route a travers bois puisque tu files en ligne droite / Un échec t’indiquera que tu n’es plus sur le bon chemin mais qu’il t’es possible de le retrouver en te frayant un chemin a travers une zone boisée plus dense. Se sera plus difficile de t’y mouvoir au vu des branches basses, et des arbres rapproché / Un échec critique t’indiquera que tu t’es complètement perdue. En fait en quittant le marais tu es partie a l’exacte opposé de la direction a prendre. Probablement parce que tu étais focalisée sur le fait de pas énerver maman ourse. Il va te falloir pour retrouver la bonne direction un nouveau jet d’intelligence ou de survie.

Quelque soit le résultat de ton jet le vent va redoubler et la neige pareil Tu va avoir du mal a continuer dans ses conditions surtout avec ton pantalon mouillé et déchirer. Heureusement pour toi, se trouve un petit cabanon non loin de l’endroit ou tu te situes. Il s’agit d’un relais pour les rangers du parc.

400mots demandé minimum, et je te demanderais un jet de perception (avec ton bonus +2 de café) ainsi qu’un jet de vigilance (+20 avec ton bonus de café) les résultats te seront donné dans mon prochain poste. Le tien s’arrête au moment ou tu t’approche du relais. Attention si tu souhaite t’en approché discrètement fait moi un jet de discrétion et je t’offre un bonus de 20 a cause du bruit du vent et de la neige qui tombe qui t’aide a te planquer.
avatar
Messages : 176
Date d'inscription : 17/06/2018
Crédit Avatar : Qui a fait ton avatar?
Admin
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: [TERMINE] [Mission fermée 3/3] Hyena's lair - Déborah Madrigal 12/11 Mer 10 Oct - 8:24
Deborha Madrigal
Forte heureusement pour elle, la hyène réussite avec brio a s'échapper de cette situation critique, l'ours ne voulant clairement pas d'elle comme menu mais c'était simplement mis en garde afin de protéger son petit. Sur ce donc, la pillard s'en allât vers les bois, en utilisant toujours sa hache comme appuie, essayant au mieux d'appréhender le terrain avec afin de ne pas bêtement trébucher dans un trou ou sur un racine dissimulé sous la neige. Après quelque minute de marche, voilà que la pillarde vint à finalement faire une petite pause afin de pouvoir voir où elle en était au niveau de son itinéraire et, après un bref moment de réflexions, la vagabonde compris qu'elle avait très légèrement déviée de sa route, mais c'était minime et par conséquent, elle n'aurait aucun mal à reprendre le bon chemin tant l’écart de trajectoire était anodin et sans réel influence.

Ce pendant, le vent lui vint à clairement ce faire plus présent, au même titre que la neige, créant des souffle d'air glaciale qui, dans un assemblage sinistre de murmure venteux venait à faire trembler les épine de pins tout en brisant ici et là par moment les plus faibles des branche d'arbre non-résineux. Voilà encore un autre obstacle a rajouter au compteur. La hyène commençait par ailleurs sérieusement à ce demander si elle l'aurez un jour son putain de bunker. Mais à bien y réfléchir, le jeu en valait clairement la chandelle, un bunker était une sacré assurance vie dans un tel monde, dissimulé au yeux de tous, il était l'assurance d'un endroit sur en cas de soucis.

Tout en s'allumant péniblement une cigarette, la femme vint alors a voir sur sa carte un relais qui servait autrefois au rangers du parc et ce dernier en plus était inscrit sur sa route, lui évitant un détour trop long et dangereux qui risquerait de lui faire inutilement perdre de l'énergie. Ce fut donc assez rapidement que la vagabonde ce mit en route vers ledit relais, qui, au bout de plusieurs minute de marche assez cahoteuse, vint enfin à pointer le bout de son toit. Prudente et parce-qu'elle n'avait pas spécialement envie de refaire la même erreur que l'autre fois, la femme opta pour une approche discrète, fléchissant alors les genoux tout en marchant à pas de loups vers ce logis potentielle, au moins le temps que la météo ce calme.

jet réussies:
 
avatar
Messages : 163
Date d'inscription : 02/06/2018
Crédit Avatar : ruby rose

Feuille de personnage
Vie:
50/50  (50/50)
Santé mentale:
90/100  (90/100)
Inventaire:
La Hyène
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: [TERMINE] [Mission fermée 3/3] Hyena's lair - Déborah Madrigal 12/11 Jeu 11 Oct - 9:57
Kali Dourga
Ton approche furtive t’as permis de rejoindre une des fenêtres du relais des forestiers. En te penchant pour observer tu peux remarquer à l’intérieur un petit poêle a bois, quelques buches à côte, une table, un lit de camp fixé au sol, et diverse caisse de bois mais personne. Mais de la ou tu es et avec les vitre devenue en partie obstruée par le gel de la condensation pas moyen de voir plus. En tout cas une chose est sûr il n’y a pas d’humain la dedans. La porte par contre et fermée a clé.

Un jet de perception (+2 grâce au café) OU d’intelligence réussit te permettra de déceler une petit cache élémentaire derrière un tas de bois. Si le jet est rater tu prendras sa pour un terrier d’une bestiole. Si c’est un échec critique au moment où tu plonges ta main dedans pour fouiller tu seras mordue/griffer (a ta libre décision cette fois) par une bestiole que tu as déranger probablement un raton laveur.
En cas d’échec il te faudra faire un jet de vigilance (+20 grâce au café) pour trouver une fenêtre dont le loquet est mal fermé un peu de dextérité (reussit) te permettra d’entré sinon faut entré en force mais par une fenêtre car la porte est en bois massif.

Une fois à l’intérieur tu vas pouvoir te reposer un peu et attendre que l’intempérie passe. L’intérieur est en partie comme tu l’avais vu par la fenêtre. A ceci près qu’il y a une chaise en plus un porte manteau et une radio relais qui date visiblement des années 30. Par contre il y a une batterie de charge pour deux talkies qui eux ne sont plus là. Il y a aussi un porte manteau et uen armoir métallique a tiroir.

Je t’offre 2 loot prenables parmi les suivants trouvables dans le cabanon.
- Une boite d’allumette avec allume feu => dans une boite en carton sur le tas de buche avec des morceaux de papier pour allumer le feu
- Une ration de survivaliste => Trouvable dans une petite caisse ouverte
- Une carte de la région => accrochée au mur
- Une couverture => sur le lit de camp fixe
- Une boite de munition de 30-06 (cartouche de chasse) => dans l’armoire à tiroir
- Une lampe de poche => dans l’armoire à tiroir
- Des piles => dans l’armoire à tiroir
- De l’alcool de désinfectant => Dans une armoire à pharmacie accrochée au mur avec des ciseaux médicaux rouiller, une bande de pansement abimée et sale, un tube vide de paracetamol
- Une paire de jumelle => accrochée a un porte manteau par leur lanière de cuir
- Une corde => Posée sur la table

Tu vas devoir passer la nuit ici la tempête va s’intensifié. Si tu as du cassé la fenêtre il va te falloir la bloquer comme tu peux pour empêcher le froid de trop entré et la neige de faire pareil. Durant la nuit tu entendre le hurlement de loup. les branche qui craque et claque contre le cabanon a cause du vent. Et probablement le passage d’une autre bestiole.

Si tu casse la fenêtre pour entrer je te demande de me faire un jet de chance ma reponse a celui-ci sera presente dans mon prochain poste.

Je te laisse me raconter ton entre et ta nuit. pas de limite de mot mais j'attends de toi une certaine qualite d'ecriture (comme d'hab) mais je et fait confiance pour en pas boucler ça en 300mots Wink
avatar
Messages : 176
Date d'inscription : 17/06/2018
Crédit Avatar : Qui a fait ton avatar?
Admin
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: [TERMINE] [Mission fermée 3/3] Hyena's lair - Déborah Madrigal 12/11 Sam 13 Oct - 13:05
Deborha Madrigal
Au final la hyène parvint enfin à rejoindre l'abri des rangers alors que le temps commençait à sérieusement ce gâter. La Hyène pue cependant entrevoir une fenêtre dans ce déluge de neige et de vent, fenêtre qu'elle tenta d'ouvrir mais en vint, elle due alors utiliser sa hache afin de biser ladite fenêtre en enlevant le gros des morceaux verres, histoire d'éviter de ce couper en passant au travers. Une fois à l’intérieur la pillarde fit un rapide tour du propriétaire, visualisant un porte manteaux, une carte, un lit de camps et plusieurs autres babioles disposé ici et là. En farfouillant un peu plus la femme tomba sur une ration de survivaliste ainsi qu'une boite de cartouche de fusil de chasse, certes, elle ne possédait pas de fusil compatible avec ces balles mais ça restait un must pour elle, au pire, elle pourrait toujours les vider de leur poudre plus tard afin de ce refaire des cartouche de calibre 12 en cas de coup dur.

Alors que la nuit approchait à grand pas, la femme ce mit à consciencieusement bloquer le trou qu'elle avait fait dans la fenêtre avec la couette et l'armoire à tiroir, avant d'aller allumer le poêle afin de ce réchauffer un peu, craquant l'une des allumette présente, embrasant  grâce à l'allume-feu le bois de chauffe contenue dans ledit poêle. Une fois cela fait, la pillarde s'attela a regarder d'un peu plus prêt la vieille radio, comprenant très vite que cette dernière était hors-d'usage.

Le temps passa relativement lentement, bercé par le bruit du vent, les craquement du bois dans le poêle, les hurlement de quelque loups au loin. Rien de particulièrement inquiétant... Pour la hyène du moins. La femme vint finalement par prendre un peu plus de temps avant d'aller ce coucher pour entretenir son fusil, mangeant au passage la viande séchée qu'elle avait trouvé plus tot avant d'enfin aller ce coucher, utilisant sa propre couette comme couverture. Durant la nuit, la femme entendit de nouveau bon nombre de bruits propre à la forêt, les loups principalement mais aussi le passage d'un animal qui semblait beaucoup plus gros qu'un loups... Mais qui s'en allat au bout de quelque minute d'errance. Laissant la femme tranquille, femme qui cependant garda prêt d'elle son fusil dans l'éventualité d'une autre faucheuse rencontre. Il faisait particulièrement froid mais fort heureusement la pillarde tait robuste et la couette couplée au feu de bois permit à la femme de rester dans une tranche de température relativement supportable.

Quand elle trouverait enfin son bunker, la Hyène sera à l'abri des affres du temps et la discrétion offerte par un tel endroit serait idéale en cas de repli stratégique. Finalement, la nuit ce passa sans trop d'encombres, bien qu'elle n'ai pas beaucoup dormie, la vagabonde avait pue suffisamment ce reposer pour attaquer la suite des événements et espérons le, la dernière partie de sa recherche d'abri.
avatar
Messages : 163
Date d'inscription : 02/06/2018
Crédit Avatar : ruby rose

Feuille de personnage
Vie:
50/50  (50/50)
Santé mentale:
90/100  (90/100)
Inventaire:
La Hyène
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: [TERMINE] [Mission fermée 3/3] Hyena's lair - Déborah Madrigal 12/11 Lun 15 Oct - 8:16
Kali Dourga
Tu as pu dormir un peu. Et malgré l’air glacial qui parvenait à s’engouffrer dans l’ouverture de la fenêtre par le vent soulevant la couverture, le feu de bois et ta couette ton permit de rester correctement au chaud pour au moins ne pas souffrir d’hypothermie. A ton réveil tu as une méchante surprise. Le sac de viande séchée que tu as ouvert la veille à attirer un intrus quelque peu dangereux.

Un jet de sang-froid t’es demandé. En effet la peur du cougar dont tu faisais référence la veille est maintenant bel et bien présente.
- Réussite critique : tu prends un profonde inspiration, ferme les yeux respire un coup et en les rouvrant, ouf ce n’était que une hallucination due au froid maintenant présent à cause du feu éteint, de ta faim et de l’effet d’un sommeil entrecouper par les hurlement de loups, et autre. Tu as donc rêvé le cougar.
- Réussite : tu rassemble tes nerfs et ta réactivité pour faire ton packtage et partir
- Echec : La peur est présente si l’animal se retourne ou t’entends tout peut arriver il va te falloir reprendre contenance pour pouvoir récupérer tes affaires et partir. => Intelligence requis si échaec voir échec critique sang froid si reussite tu sort en fermant la porte

- Echec critique : La tu panique. Impossible d’être rationnel. Tu chope tes affaire et tu te casse => il te faut un jet de [b]chance[b] (réussit le cougar ne te suis pas car dans la précipitation tu a refermer la porte derrière toi sans t’en rendre compte – échec il se lance à ta suite) pour lui échapper tu n’as d’autre choix que de traverser la rivière en face de toi => Un jet de survie t’es donc demander pour traverser sans encombre : Echec tu te gamelle dans l’eau froide au moins ça te reveille reussite tu traverse le froc tremper mais au moins tu traverses

Une fois hors dehors tu reprends ta route vers ton but. Cette fois tu dois traverser les bois mais plus de véritable chemin. Les branche racine et autre taillis t’encombre la route.
Un jet de perception (sans le café de la veille donc tir classique) la réussite t’indique que tu es suivit (critique des loups sont sur ta traces ou des chien sauvage) échec tu ne remarques rien (pas d’echec critique ici).
avatar
Messages : 176
Date d'inscription : 17/06/2018
Crédit Avatar : Qui a fait ton avatar?
Admin
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: [TERMINE] [Mission fermée 3/3] Hyena's lair - Déborah Madrigal 12/11 Mar 16 Oct - 5:06
Deborha Madrigal
La Hyène ce réveilla lentement de sa torpeur alors que dehors la neige semblait s'être arrêtée. Cependant, lorsqu'elle ouvrit les yeux, la vagabonde vit un cougar, visiblement après avoir était attiré par l'odeur de la viande séchée. Impressionnée par la situation mais n'affichant pas la moindre émotion, la femme s'empressa de ramasser ses affaire en essayant de garder son calme mais finalement, elle prit le partie de s'en aller à toute vitesse une fois son stuff récupéré, entendant sans mal l'animal rugir, ce mettant alors à la traquer à travers les bois.

« merde ! »


Sans ce retourner, sans perdre une seule seconde, la pillarde fonçât à travers les arbres, esquivant ses dernier du mieux qu'elle pue afin d'élargir la distance la séparant de l'animal, bondissant à plusieurs reprise au dessus de petit faussés remplie d'eau gelée. Finalement, notre vagabonde vint enfin à rejoindre la rivière, rivière qu'elle devait à présent traverser si elle voulait ressortir indemne de cette énième rencontre.

Ni une ni deux, la pillarde vint alors à s’engouffrer dans l'eau glacé, lâchant un bref soupir de mécontentement face à la température glaciale de ladite rivière. Brièvement, la femme ce retournât afin de voir le félin la laisser tranquille, repartant mollement vers le coté opposé. Une fois débarrassée de l'animal, la femme due continuer sa route à travers les eaux glacés de cette rivière, mais le courant vint à faire chuter notre hyène dans l'eau, trempant ses vêtements mais... Il en fallait beaucoup plus pour stopper l'inébranlable détermination de l'ancienne avocate qui sans sourciller, ce relevât et reprit sa route en secouant légèrement la tête, recrachant au passage un peu d'eau tout en plaquant ses cheveux en arrière sur sa tête.

Une fois sortie de l'eau, la pillarde vint alors à légèrement reprendre son souffle, toisant brièvement les environs avant de sortir une cigarette qui, part chance, était resté intacte dans l'une des poche intérieur de son trench, clope qu'elle alluma grâce à son zippo, lui aussi épargné par les eaux. La femme grelotta légèrement sur place avant de finalement se ressaisir afin de continuer sa route vers son abri, traversant alors le reste des bois qui la séparait de son objectif.
avatar
Messages : 163
Date d'inscription : 02/06/2018
Crédit Avatar : ruby rose

Feuille de personnage
Vie:
50/50  (50/50)
Santé mentale:
90/100  (90/100)
Inventaire:
La Hyène
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: [TERMINE] [Mission fermée 3/3] Hyena's lair - Déborah Madrigal 12/11 Mar 16 Oct - 7:40
Kali Dourga
Te voilà trempé, mais par contre cette nouvelle condition de ta personne a un gros désavantage le moindre petit coup de vent de fait ressentir le froid comme une vague glacial importante. Ton trench est peut-être coupe-vent et anti-pluie. Mais il ne protège pas d’un bain dans la rivière. Vu l’état de tes fringue actuellement si tu ne te change pas ou ne te sèche pas rapidement tu risques l’hypothermie. Deux choix s’offre à toi.

- Premier choix => Tu peux t’allumer un feu et tenter de te réchauffer à côté de celui-ci. Mais l’inactivité en attendant que tu sèches risque d’être plu dévastatrice sur ton état corporel qu’autre chose. Si tu souhaites prendre cette voie. Un jet de survie (pas d’échec critique dans ce cas si) t’es demandé pour trouver une anfractuosité ou te refugier pour te protéger un maximum du vent pendant que le feu fait son office. => Tu prendras par contre un bon moment pour te séchée et encore pas complètement. Cependant l’effet du feu repoussera toute tentative d’approche de potentiel prédateur. Si tu choisis cette voie un dés de chance te sera demander pour savoir si tu n’obtiens qu’un rhume (réussite) ou une grippe (échec) suite à ta mésaventure aquatique (pas de critique non plus sur ce jet)

- Second choix => Malgré le froid qui t’envahis et commence à t’engourdir, ta volonté te pousse a avancé. T’arrêter c’est la mort assurée, Par contre tu sais qu’il te faut des vêtements secs ou un abri ou te sécher rapidement. Un jet de perception avec un bonus de +2 (à cause de ton envie de pas crevée gelée combinée a ta détermination) est demander (réussit=> tu remarques une masse noire. En t’en approchant tu constates une berline accidentée et inutilisable abandonnée dans ce qui semble être un fossé profond et très discret. On aurait voulu escroquer une assurance on s’y serait pas pris autrement. Dedans tu trouveras de quoi te changer ce n’est pas vraiment des fringue magique mais bon au moins pour le moment tu seras au sec : jeans dans les jambes sont sale et le bas élimer par un frottement sur le sol mais entier, un tshirt gris avec le logo qu’une compagnie de bucheron, une chemise épaisse à carreau noir et verte, une casquette rouge, des gants de travail et une paire de chaussure de sécurité et dans un petit sac en plastique sous le jeans tu trouves des sous-vêtement féminin propre.) le reste de la visite de la voiture tu trouves des papiers au nom de Caroline Douglas bucheronne pour une petite entreprise local. (Un échec la masse noir te rappelle l’ourse tu préfères éviter et continuer ta route, cependant tu attraperas un rhume)


Ta route finit par aboutir après toutes ces péripéties au fameux pont indiquer par ta carte et recensés par les documents trouver dans la mairie de Willinston. En observant la zone c’est effectivement terra-formé. Mais pas de structure bien visible sinon le pont et un grillage solide et doublé entourant des cabines électrique et autre ainsi que des antennes. Probablement des relais électrique en forêt. En te rendant sous le pont tu trouveras un accès à une anti chambre. Un peu de recherche et tu trouveras la trappe d’accès
avatar
Messages : 176
Date d'inscription : 17/06/2018
Crédit Avatar : Qui a fait ton avatar?
Admin
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: [TERMINE] [Mission fermée 3/3] Hyena's lair - Déborah Madrigal 12/11
Contenu sponsorisé
[TERMINE] [Mission fermée 3/3] Hyena's lair - Déborah Madrigal 12/11
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
Sujets similaires
-
» [TERMINE] Mission spéciale "Fourbe Prospect"
» [Émission #1] Who's that voice ? - TERMINÉ
» Rapport : Mission de bataille à 1500 points ork vs tyty
» La «frontière» est-elle carrément fermée entre Haïtiens et Dominicains même au Q
» Première mission

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Agonie :: Zone de conflit (RP) :: Les villes alentours :: Williston-
Sauter vers: