Agonie
Bienvenue sur Agonie !

Voici les liens utiles pour te connecter et t'enregistrer.
Il est également recommandé de lire le Guide du survivant.

Bonne visite et à bientôt!


ChatboxAccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez|
Aller à la page : 1, 2  Suivant
MessageSujet: [TERMINE] Huntin', Fishin' Every Day (Entrainement survie Jessica) Jeu 4 Oct - 20:55
Charlie Murphy
Huntin', Fishin' Every Day
Bon aujourd’hui c’est le grand jour. Je reviens d’une petite expédition et j’ai songé à celle que j’appelle maintenant petite sœur.  Je cogne du pied à la porte de notre chambre, pièce que je partage avec Leïa et Jessica, et quand la jeune femme à la chevelure platine ouvre la porte j’entre en souriant en grand. Je dépose mon équipement de chasse sur le lit de camp qui m’est désigné, même si souvent je dors au sol par habitude. Je commence à déballer des leurres et des pipeaux. Quand tout est bien étaler sur la couchette, je me tourne vers mon amie Je plonge mon regard d’azur troublant et doux dans ses yeux inquisiteurs. Je commence à signer alors avec un enthousiasme que j’espère contagieux.

Charlie- Les cerfs sont de sortie dans les bois et nous aussi Étoile. J’ai besoin de ma partenaire de chasse pour ramener de la viande pour notre souper avec Sourire. Aussi faire un saut au campement du type de la vidéo pour le sac à dos. Tu es partante?

Je lui désigne tout l’équipement sur le lit de camp.

Charlie- On sépare l’équipement. Tu peux prendre le nécessaire pour les collets si on trouve le passage d’un renard ou d’un petit gibier. Ensuite on répartie le tout.

J’étale alors une carte du parc national tout près. Jessica peut voir plusieurs annotations, des tracés de passages de cervidés justes à l’abondance poissonneuse des lacs. Un point noté de chalet de l’homme y figure aussi. Je trace un chemin avec mon index sur le papier, avançant en esquivant quelques lieux d'intérêts intentionnellement.  

Charlie- Je te propose de passer par ce chemin et de se rendre vers le chalet. Ce sera une belle promenade.

Je la laisse regarder la carte. Il y a d’autres chemins plus profitables pour notre excusions. Au sud j’ai noté un ravage de cerfs dont le nombre est de trente têtes. Un peu plus au nord un oasis où il y a beaucoup de lièvres et de petits gibiers. J’essaie de lui donner confiance en son sens de l’observation et surtout à elle-même. J’embarque l’équipement dont j’aurai besoin et laisse celui que mon amie à décider de prendre.

Charlie- J’y pense. J’ai un petit quelque chose que j’ai pour toi. Mais tu vas l’avoir ce soir autour du feu. On va revenir demain pour Sourire et on va ramener un festin de roi!


Trouvailles:
 

Équipement:
 



Codage par Libella sur Graphiorum
avatar
Messages : 413
Date d'inscription : 30/05/2018
Crédit Avatar : Desdemoniak

Feuille de personnage
Vie:
50/50  (50/50)
Santé mentale:
90/100  (90/100)
Inventaire:
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: [TERMINE] Huntin', Fishin' Every Day (Entrainement survie Jessica) Ven 5 Oct - 15:54
Jessica Adams
Je suis allée me coucher vers les 15h hier je n’avais vraiment plus envie de voir du monde. Tout ce monde qui me juge à mon passage. Ça m’énerve. Je suis devenue irascible depuis plusieurs jours. Et le fait que je mange peux et me renferme n’aide pas à ce que je sois jovial. Au moins en allant dormir ça règle tout problème. Parce que je ne parviens pas à réussir ce que je veux. Et au moins sa m’évite de penser a trop de chose. Ca fait maintenant une bonne semaine que je n’ai plus dessiner. Charlie ramène encore des crayons et du papier. Mais franchement ça ne sert à rien. Je n‘ai même pas pleuré ou pensé à quoi que ce soit quand je me suis couchée. Je me suis endormie comme une masse. Un sommeil ou je n’ia pas rêver, ni cauchemarder. Juste le noir rien de plus.  Je n’ai même pas entendu les deux autres rentrer. Ni Leia tenter de me réveiller. Si t’en es qu’elle ait essayé.

On frappe lourdement à la porte. Je remue et émet un son guttural qui ne ressemble à rien. Et me retourne mais on insiste. Je me lève. Je suis juste en tshirt parce qu’il commence à faire franchement froid. J’étais bien moi dans mon lit collé contre la grosse peluche qu’on a ramené de chez nous. Sous les deux couvertures. La marmotte que j’étais voulait ne pas se réveiller… ne jamais plus se réveiller. Je suis furieuse qu’on m’ait tiré de mon sommeil. J’ouvre violement la porte. C’est le petit copain de Leia. Enfin lui il n’a pas encore compris. Quel niais quand il s’y met. Je l’aime bien mais là sa devient chiant qu’ils baisent un coup sa lui ouvrira les yeux et a elle sa la libérera aussi. Merde. Je fais quoi je le gifle parce qu’il m’a sortie du lit ? En regardant dehors il fait déjà soleil. J’ai dormit combien de temps moi ? Longtemps ? Je sais pas je m’en fous, je veux dormir me recoucher m’endormir à nouveau et ne plus me réveiller. Le grand frère a l’air du gamin qui a ouvert son cadeau de Noel et y a trouver un petit chiot. Il a les yeux qui pétillent et le sourire aux lèvres. Putain qu’il est moche quand on y pense. Beurk. Je n’ai jamais été aussi méchante quand j’y repense mais il ne fallait pas me sortir du lit.

Tien c’est quoi ça ? Il déballe toute sorte de truc sur son lit de camp. Quel connerie ça aussi pourrait dormir ensemble les deux-là. Soudain mes yeux commencent s’ouvrir et a s’écarquiller. Ce que je voie chasse rapidement mes idées agressives destructrice et méchante. Je sens limite comme un feu bruler en moi. Une sorte d’étincelle qu’il vient d’allumer et boute le feu a une envie étrange de partir … à la chasse. Il me propose d’aller chasser. Pourquoi ai-je été si médisante, méchante de penser ainsi je ne sais pas ? Une sorte de diable sombre et occulte me vrille le cerveau. Je secoue la tête car je dois probablement rêver. Mais non je ne rêve pas je tombe à genoux devant tout ce matériel. Et je revoie papa préparer avec minutie tout son équipement pour partir en WE de chasse.  Ce souvenir m’arrache des larmes qui s’écoulent le long de mes joues. Le message de Charlie me proposant de prendre une partie du matériel pour du petit gibier m’arrête le cœur. Il vient de me proposer de venir avec lui ? Je n’avais donc pas rêvée. Ca y est j’ai les mains qui tremble. Faut que je me calme.  Je fais un grand oui de la tête pour dire que j’accepte son idée de chasse. Il déballe alors une carte avec des annotations. Il a dessiné une tête de cerf pour indiquer le passage de cervidé. C’est mignon. Stylisé et un peu gauche mais très reconnaissable. Suivre un cerf j’adorerai. Voir son souffle chaud pousser de long nuage d’air sous la fraicheur de l’air environnant, caresser sa douce fourrure. Je soupire a cette idée car je sais que c’est une idée éphémère. Qu’est ce qui m’a pris d’accepter… En plus je suis maladroite. Je vais nous faire repérer face au grand herbivore. Non c’est une mauvaise idée. Je vais lui signer que c’est une mauvaise idée lorsque une étincelle m’illumine l’esprit un instant. Charlie a su me montrer comment être plus discrète et plus vigilante. Il est capable de faire en sorte que cette chasse soit fructueuse.

Ok je vais y allez au moins je verrais autre chose que la tête de tout ces cons qui peuple ce lieux. Je laisse le soin a mon frère de choisir et je le lui signale.

- « Choisis l’itinéraire perso je m’en fout du moment qu’on sort  d’ici et qu’on chasse je veux revivre cette expérience. Mais ça fait si longtemps. »

Je retire mon tshirt et m’expose nue a son regard alors que je prends mes vêtements. Il y a encore deux semaine j’aurais eu honte mais maintenant je m’en fous. Une fois vêtue avec les vêtements militaire qu’on a récupéré lorsqu’on s’est retrouvée Leia, Jamie, Tak, et moi sur les restes d’un convoi. Au moins j’ai une sorte de tenue de camouflage sa sera mieux que mes fringues de citadine. J’embarque dans mon sa c l’équipement qu’il me laisse et je lui signe que je suis prête. Même si en fait ma tête est aussi vide que l’es abysse noire qui me retiennent actuellement. Seule la lueur de cette chasse me fait avancer tel une proie s’avançant vers la lueur d’un appendice d’un poisson abyssale.

Equipement:
 
avatar
Messages : 363
Date d'inscription : 30/05/2018
Crédit Avatar : image du net remise en format par moi

Feuille de personnage
Vie:
45/50  (45/50)
Santé mentale:
60/100  (60/100)
Inventaire:
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: [TERMINE] Huntin', Fishin' Every Day (Entrainement survie Jessica) Sam 6 Oct - 9:07
Charlie Murphy
Huntin', Fishin' Every Day
Je la regarde avec curiosité. Au début elle semble hargneuse, en colère même. Je la comprends je viens de la réveiller. Mais je ne savais pas qu’elle dormait. Je crois que je vais m’éclipser pour lui laisser le temps de s’éveiller complétement. Je prends garde toujours de me lever avant mes anges pour les préserver de ma gueule de porte-bonheur affreuse et immonde. Ça doit être tout un choc de s’éveiller et de voir ce profil digne d’un charognard. En plus je ne vaux rien dans ce lieu. Je me fais rosser par les trois types à l’occasion, j’emmène mes trouvailles pour permettre aux rares personnes que j’apprécie de survivre un jour de plus. Des fois jhe me demande ce que je fous ici, pourquoi je ne reste pas avec Papy à Essex. Mais voir le sourire de Leïa, le regard doux de Jessica, la camaraderie de Téofil et la gentillesse de Jamie me donne la force d’affronter timidement les regards haineux et méprisants. Aussi il y a un truc qui s’éveille en moi en voyant Leïa, sa peau chocolat au lait et son humanité. Je ne sais pas c’est quoi, mais je me sens bien avec elle. Je deviens simplement humain. Enfin bref on oublie je commence à vouloir remballer quand Jessica change du tout au tout. Elle devient enthousiasme, fébrile même d’aller à l’extérieur. Elle m’annonce qu’elle me laisse le sentier à prendre et tout à coup elle enlève son t-shirt long. Aussitôt je me retourne à la vitesse de la lumière la rougeur de mon visage doit être visible de la lune. J’ai pu remarquer un corps sublime, taillé à la perfection pouvant faire fantasmer n’importe qui sur cette terre. Je tremble de honte et me dandine d’un pied à l’autre. Merde de hell! Je sens tout à coup mon pantalon devenir trop petit au niveau de l’entrejambe. J’attrape mon équipement de chasse et me rue à l’extérieur pour faire mon paquetage. Quand la jeune femme à la chevelure platine m’annonce qu’on peut y aller. J’ai pu calmer ma virilité et mes spasmes de gêne. Juste me concentrer sur mes actions, ma routine, m’apporte une certaine béatitude. Je la regarde et je signe alors quelques mots.

Charlie- Les proies vont devoir se méfier. Tu sembles décider et redoutable Étoile. Mais tu sais qu’on a ramené des vêtements de mots chauds le Sportif et moi? Tu ne vas pas avoir froid? Je ne veux pas que tu chope un rhume. À moins que tu veux que je m’occupe de toi comme Papy me l’a montré?

Je lui fais un clin d’œil complice et fraternel. J’ai nommé Téofil le sportif dans le langage des signes pour ne pas épeler son nom au complet. Jessica le sait. Je lui laisse le temps de prendre ce qu’elle a besoin et nous dirigeons vers le parc national. Le chemin par la ville nous permet de se pratiquer à la vigilance et la discrétion. Je lui complimente sur ses progrès et l’aide avec certains mouvements. Mais elle joue le style prédateur et pour ma part je dois ressembler à un loup solitaire qui couve son apprenti avec ses attentions. Quelques fois nous leurrons des charognards en lançant des boules de neiges sur eux pour les attirer dans des pièges et les laisser là hors d’atteintes soit par une bouche d’égout ouverte ou une véhicule comme la fois du magasin d’électronique. Elle est très douée et je lui fais des compliments sincères. Au milieu de la journée nous prenons un repas rapide avec des snacks que j’avais sur moi et lui montre l’astuce des réservoirs de toilettes pour avoir accès à de l’eau fraiche et propre si l’eau courante est hors service. Bientôt nous nous engouffrons dans les bois et aussitôt je l’arrête. Je rougis quand je sens sa poitrine effleurer ma main tendu et je me confonds en excuses.

Charlie- Je m’excuse mon Étoile. Je ne voulais pas petite sœur. Je voulais juste que tu regardes ici et m’indique si tu vois les trois animaux qui nous regardent. Si tu crois qu’on peut les attraper et si oui comment. Tu peux me dire quoi faire.


Il y a un rougegorge, mais trop haut sur une branche. Un écureuil nous regarde et lui aussi c’est hors d’atteinte. Mais à l’arc je peux avoir le renard roux qui essaie de se cacher entre les racines d’un vieil érable. Je lui laisse dicter la marche à suivre.

Action:
 

Trouvailles:
 

Équipement:
 



Codage par Libella sur Graphiorum
avatar
Messages : 413
Date d'inscription : 30/05/2018
Crédit Avatar : Desdemoniak

Feuille de personnage
Vie:
50/50  (50/50)
Santé mentale:
90/100  (90/100)
Inventaire:
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: [TERMINE] Huntin', Fishin' Every Day (Entrainement survie Jessica) Sam 6 Oct - 21:20
Jessica Adams
Lorsqu’il me dit que les proies vont devoir se méfier j’ai un léger sourire. C’est gentil de dire ça mais je n’y crois pas du tout. Par contre décidée oui je veux refaire une partie de chasse comme avec papa avant de le rejoindre. Je veux pouvoir sentir l’exaltation de la traque, la chasse en elle-même, et enfin l’hallali, et la mort, avant que ce ne soit mon tour. Enfin c’est vrai que pour la peine je suis souriante et j’ai envie de cette journée. Par contre pour le froid non je n’ai pas besoin de toute façon si j’ai un rhume, qu’est-ce que ça va faire et qui ça va inquiète. Et puis j’ai un pull une veste et un t-shirt ce n’est pas comme si j’avais une veste militaire anti froid. Les vêtements chauds qu’ils ont ramenés ? Ouais mais non je n’aurais pas la même souplesse que la dedans et une veste en cuir j’en ai une et elle est doublée de fourrure donc plus chaude que celle ramener par Teo et lui enfin vu ce que j’ai aperçu. Par contre s’occuper de moi comme son papy le faisait avec lui j’ai peur et je fais non de la tête je lui indique que j’ai plusieurs couche et que ça va. Et puis je suis du Montana les hivers son identique a ici de toute façon.

Sur le chemin il me met en situation de vigilance et de discrétions pour jouer avec les mort-vivants afin de les piéger et de les rends inoffensif si on devait repasser par là. Faisant cela il me félicite pour mes actions. Je me sens rougir à ses encouragements, et je le remercie pour cela. Même si je suis consciente que c’est juste pour me faire plaisir. Mais j’avoue que je m‘amuse un peu et que je prends un doucement le coup de main.
A midi on s’arrête dans une propriété pour se restaurer. Il me montre un truc pour avoir de l’eau propre et potable, le réservoir de la chasse d’eau des toilettes. Excellent. Je n’y aurais même pas pensée. Par contre une question me taraude et je la lui signe.

- « Tu n’as pas peur que d’ici quelque temps avec le froid puis le printemps, elle devienne imbuvable parce que eau stagnante ?

On reprend la route et on finit par entrer dans le bois. Après quelques minutes à marcher à travers le sous-bois je sens une main s’écrasé sur mon sein droit. Alors que je faisais attention à mon environnement. Les arbres dénudés de leur belle feuille offrent un spectacle de désolation et d’impression étrange. Mais là pour le fait ce qui est étrange c’est de sentir une main se poser sur mon sein et s’y écraser. Je serrer les dents et m’apprête à gifler le malotru. Mais je m’arrête alors que j’allais lever la main. Mon frère se confond en excuse et me demande si j’ai repéré quelques choses à chasser. En l’occurrence, il me précise trois animaux. Mais ne me spécifie pas lequel et ou. Je réfléchis et commence par observer. J’ai remarqué qu’une des choses primordiales qu’il m’a montré le jour où il m’a trouvée à l’université, c’est l’observation, pas regarder mais observer. Alors c’est ce que je tente de faire. Le plus simple à trouver a été des trace de renard dans la neige on les voie un peu plus loin et puis on sent son urine pas très loin de nous. Je vais la lui montrer. Ou plutôt, je lui indique que je la sens. Il ne doit pas être loin. Mes yeux parcourent les alentours, suivant les mouvements saccadés de ma tête qui tourne pour repérer la moindre trace. Je remarque une corneille qui s’envole je la lui montre mais elle est déjà trop loin. en ramenant mon regard vers le sol je remarque sur une branche une boule étrange en plissant les yeux et en focalisant mon regard dessus c’est un écureuil. Mais il est trop loin.

- « L’écureuil là-bas est trop loin, par contre le renard lui ne doit pas être loin son urine est encore odorante et les trace sont profonde dans la neige donc pas encore recouverte d’une nouvelle fine couche de neige. »

Je m’avance lentement et regarde les traces. Je m’accroupis et finit par remarquer l’animal. Joli bête. Je le montre a Charlie. Et lui dit que lui ont pourrait. A lui décidé si on le tente ou pas. C’est lui qui a l’arc et sait tirer pas moi.

Equipement:
 
avatar
Messages : 363
Date d'inscription : 30/05/2018
Crédit Avatar : image du net remise en format par moi

Feuille de personnage
Vie:
45/50  (45/50)
Santé mentale:
60/100  (60/100)
Inventaire:
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: [TERMINE] Huntin', Fishin' Every Day (Entrainement survie Jessica) Lun 8 Oct - 1:06
Charlie Murphy
Huntin', Fishin' Every Day
JJe souris en soulevant mes épaules et par habitude j’essaie de lui cacher mon profil ingrat. Je sais qu’elle m’accepte comme je suis, mais les vieilles habitudes ont la vie dure. Je vois alors Jessica s’avancer avec une certaine adresse dans la neige alors que je reste parfaitement immobile comme une statue. Mon arc de chasse est tenu fermement dans ma main et une flèche est encochée. J’ai déjà ma cible bien en vue, le renard, mais j’attends que ma sœur finisse de faire son tour d’observation. Le renard se tient lui aussi immobile, espérant que mon regard d’azur de prédateur ne l’a pas remarqué. Jessica signe alors que l’écureuil est trop loin et on ne parle pas de l’oiseau. Mais ses déductions sont exactes et surtout finement décrites. Elle me pointe alors la cachette de maître renard et aussitôt, comme un archer sous le commandement charismatique de sa officière, j’emmène l’empennage de mon trait près de ma joue tortorer par les flammes de mon passé. Malheureusement au moment au j’allais décrocher ma flèche pour un tir fatal et sans bavure,  un branche en haut de ma tête laisse tomber son lest de neige et je la reçois directement sur la tête. Ma flèche s’envole alors et va percuter durement le tronc d’un arbre centenaire. La hampe se tord et se casse net (Jet arme de jet : 93 échec critique). Le renard sursaute et commence à filer comme le vent. Je secoue la tête et avec célérité je prends une seconde flèche dans un mouvement gracieux (dextérité : 9 réussite). Aussitôt j’arme mon trait et j’évalue le prochain mouvement de ma proie. Tout devient au ralenti dans mon esprit. Comme à chaque fois que je vais porter le coup de grâce à mon adversaire du moment. La mise à mort s’envole et frappe le renard en arrière de sa patte avant. La pointe perfore le cœur et les deux poumons et l’animal bascule vers l’avant dans la neige (arme de jet : 39 réussite). Je ne sors même pas une autre flèche de mon carquois, car je sais que mon tir est fatal et qu’avant même que la bête s’étale au sol elle était morte. Je me tourne à demi vers Jessica avec un grand sourire. J’ai encore un peu de neige su ma capuche et je dois ressembler à un clown ou un truc du genre.

Je tends ma main en fermant le poing et faisant un check silencieux avec elle. Ensuite je signe tout en marchant auprès d’elle pour la félicité.

Charlie- Tu as très bien analysé le terrain et les traces du renard. Je n’aurai pas fait mieux. Tu veux que je te montre comment vider le gibier et aussi récupérer la fourrure?

Je ne regarde pas ma flèche cassée car j’enrage d’avoir fait ce tir totalement raté. Mais au moins je récupère celle dans la carcasse du renard et aussi je me mets genou au sol. J’attends que Jessica fasse le même mouvement et je sors ma lame de chasse. Je pivote la lame dans ma main et présente la poignée à ma sœur. Je lui laisse le choix de vider les entrailles du renard ou non. Si elle accepte je lui indique où faire l’incision et comment se débarrasser des tripes et autres organes internes pour éviter de corrompre la viande. Je récupère le cœur et le foie de notre proie dans un sac ziploc et le place dans un compartiment de mon sac à dos avec de la neige.  Je sors du vinaigre pour camoufler l’odeur de la viande crue et surtout empêcher des insectes, même si il fait froid il peut avoir des poux dans la fourrure, de venir pondre des œufs dans la viande. Si elle préfère s’abstenir je le fais, mais je lui laisse le loisir de bien observer. Je lui propose d’attacher le renard à son sac à dos car c’est elle qui l’a pisté.

Charlie- Bon maintenant on se dirige vers le chalet. Selon ma carte il y a soit une colline à grimper ou bien on peut suivre le courant d’un ruisseau. Selon toi quel chemin sera le plus prometteur pour trouver des traces d’animaux?


Profit et perte:
 

Trouvailles:
 

Équipement:
 


Codage par Libella sur Graphiorum
avatar
Messages : 413
Date d'inscription : 30/05/2018
Crédit Avatar : Desdemoniak

Feuille de personnage
Vie:
50/50  (50/50)
Santé mentale:
90/100  (90/100)
Inventaire:
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: [TERMINE] Huntin', Fishin' Every Day (Entrainement survie Jessica) Lun 8 Oct - 12:19
Jessica Adams
Je ne le regarde pas tirer. Mon regard est fiché sur le renard qui tente de se planquer entre els racine d’un arbre. Je m’accroupis lentement très lentement pour ne pas l’effrayer. Mais alors que je suis maintenant accroupie depuis quelque seconde je voie le renard se ramasser sur lui-même avant de partir en courant. Pendant que je me retourne voyant à peine la flèche passer devant moi fendant l’air. Je voie alors mon frère avec se frotter pour retirer de la neige qu’il a sur lui et autour de lui. Il passe près de moi me présentant son poing que je check un petit sourire amusé pour la cause. La nature a décidé de me faire avoir le sourire aujourd’hui. Au détriment de Charlie malheureusement. Il me signe que j’ai super bien repéré la cible et tout. Je suis contente les enseignements de papa reviennent. Je lève ma main et retire la neige qu’il a encore sur la tête. En lui souriant.

- « J’ai reconnu les traces dans la neige. Et pour l’urine vu qu’elle était à côté c’est de la conclusion. Sinon je n’aurais jamais su dire. Apres je t’avouerais que papa m’avait appris mais sa remonte à mes 8ans. »

Je le suis alors vers le renard. Une belle bête avec une jolie fourrure rousse marquée de blanc et d’un peu de noir. Il me propose de vidé l’animal. Mais je n’ai jamais fait ça je sais par contre qu’il faut une certaine dextérité pour ne pas abimer et la fourrure et la viande. Mais à vrai dire je n’ai jamais mangé de renard je ne sais même pas si c’est mangeable et si c’est bon. Je le laisse donc faire observant tous ses gestes avec attention. Etrangement je suis captivée. Ça m’intéresse. Cela fait maintenant plus d’un mois que plus rien n’a de gout ou ne me donne envie. Ces gestes sont vifs et précis. Nul élément n’est laissé au hasard. Le vinaigre je ne comprends pas trop pourquoi mais admettons. Je en pose pas de question j’observe. J’ai envie de proposer d’utiliser les viscères comme appas pour des poissons aux intérêts carnivores comme la truite ou le brochet. Mais n’ayant que très peu pécher. Uniquement avec le père de Leia et elle, et je préférais dessiner que de pécher. J’ai peur de dire une bêtise.

Une fois qu’il a fini son travail il propose d’accrocher le renard à mon sac. J’hésite un instant et finalement je me tourne pour qu’il puisse le faire. Sa me rappel quand je portais les lapins de papa ou les oiseaux. Il me propose ensuite de nous rendre au chalet. Mais pour ça il m’indique deux choix en me demandant ou il y a le plus de chance de trouver des traces de gibier. Là encore les enseignements de papa me reviennent. Un point d’eau.

- « Je pense que c’est là où il y a de l’eau qu’on aura le plus de chance de trouver une présence ou une trace de présence de gibier. »


Equipement:
 

avatar
Messages : 363
Date d'inscription : 30/05/2018
Crédit Avatar : image du net remise en format par moi

Feuille de personnage
Vie:
45/50  (45/50)
Santé mentale:
60/100  (60/100)
Inventaire:
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: [TERMINE] Huntin', Fishin' Every Day (Entrainement survie Jessica) Lun 8 Oct - 21:59
Charlie Murphy
Huntin', Fishin' Every Day
Quand Jessica me répond le point d’eau, je lui fais un immense sourire en la pointant des index comme  un animateur de quizz télévisé qui annonce une grande gagnante. Je me place près d’elle et nous avançons dans la neige folle. Je ne peux m’empêcher de lui parler par le langage des signes, la félicitant de son intuition.

Charlie- C’est parfait comme raisonnement. Aussi il devrait avoir un peu moins de neige près du ruisseau. Ça va nous faciliter nos déplacements.

En parlant de déplacement, nous tombons près d’une clairière où il y a une bonne accumulation.  Près d’un demi-mètre. Je m’arrête et je vais vers un pin. Touchant l’écorce de ma main portant les stigmates des flammes, je ferme les yeux. Un vieux truc d’un ami de papy, un amérindien, qui demandait la permission à l’arbre d’utiliser ce qu’il avait besoin.  Je sors mon tomahawk et je passe le fil de la lame pour faire des languettes d’écorces. Un peu comme des filins très solide.  Ensuite je découpe quelques branches d’un sapins et fait quatre petits tas. Je fais signe à ma sœur de s’adosser à l’arbre pour ensuite lui faire des raquettes de branches de sapins avec du cordage d’écorces. Un pied après l’autre. Souriant je me redresse et mes mains signent en vitesse.

Charlie- Voilà on ne va pas s’enfoncer dans la neige. Essaie-les voir si c’est confortables et si je dois les ajuster. Pendant ce temps je m’occupe des miennes.

Je ne peux m’empêcher de rigoler de mon ton monocorde et étrangler en voyant Jessica qui semblait si heureuse. Je range ma hachette et je fais mes propres raquettes. Quand j’ai fini je la dirige vers le bruit merveilleux de l’eau qui semble bondir d’un rocher à l’eau dans son lit. Le paysage est si beau et ressemble à une carte postale. Tout est si paisible et parfait! Je laisse mon regard d’azur troublant et émerveiller se poser sur les lieux et je prends sans le savoir la main de mon amie pour partager ma joie d’être ici avec elle.  Après quelques instants je signe avec douceur quelques mots.

Charlie- C’est comme le paradis. J’adore être ici. A part Papy personne n’est venu chasser avec moi et je suis heureux que tu sois la petite sœur.


Mais bien camoufler dans les branche d’un pin je remarque une cache de chasse.  Je l’indique et nous allons par là. Autour trace de passage récent. Je vois les encoches pour grimper et je fais signe à la jeune femme à la chevelure argenté que je vais jeter un coup d’œil. Elle me signe qu’elle va surveiller les environs et je grimpe en haut. La vue est magnifique et je suis heureux de trouver un sac à dos de survivaliste. Vu la neige dessus ça fait un certain temps qu’il est là. Je le prends et je trouve que c’est lourd à l’intérieur.  Je l’ouvre et vois un machin asiatique comme dans le film Kill Bill. Une hachette avec une chaine et boule. Surement un survivant qui a laisser son sac ici et qui n’a jamais pu revenir le chercher. Je descends alors mes trouvailles et je souris en grand.

Charlie- J’ai trouvé un beau sac à dos. Le mien commençait à être trop petit. Tu connais ça?


Je sors l’arme asiatique et aussitôt je transfert le contenu de mon sac dans ma trouvaille. Jessica m’explique c’est quoi et je lui fais signe que c’est un cadeau pour elle si elle aime ça. Un peu plus loin je vois alors un passage de cerf. Je lui indique et lui explique ce qu’on va faire.

Charlie- On va se tenir face au vent et on va pratiquer la chasse fine. Si le cerf nous voit tu arrêtes de bouger. Il va croire qu’on est des arbres et continuer nous oublier. Par chance il se dirige vers le chalet. Tu es prête à le traquer?


Profit et perte:
 

Trouvailles:
 

Équipement:
 


Codage par Libella sur Graphiorum
avatar
Messages : 413
Date d'inscription : 30/05/2018
Crédit Avatar : Desdemoniak

Feuille de personnage
Vie:
50/50  (50/50)
Santé mentale:
90/100  (90/100)
Inventaire:
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: [TERMINE] Huntin', Fishin' Every Day (Entrainement survie Jessica) Mar 9 Oct - 12:40
Jessica Adams
Finalement on rejoint la rivière et il s’arrête. L’air frai fait du bien mais pique un peu. Il me prend la main machinalement et moi je me crispe. Sa fait un moment que dès qu’on me touche je me crispe. La dernière fois que Leia ma prise dans ses bras pour me faire un câlin parce que enfin je revenais dormir dans la chambre je me suis tendue et j’ai rapidement quitté ses bars pour m’enfoncer sous mes couverture et ma grosse peluche. Signant comme toute excuse que j’étais fatiguée ... A 20h alors que d’habitude je vais me coucher vers les 23h parfois 1h du mat. Mouais. Lorsque Charlie lâche ma main je suis toujours crispée. Même si je souris, j’ai les dents serrée à m’en faire péter l’émail. Il me signe qu’il aime le lieu. Que c’est comme le paradis. J’en sais rien je en connaitrai jamais le paradis. Mais j’espère. Car sa voudrait dire qu’ils sont bien. Les raquettes improvisées qu’il a faites sont super pratique. Elles nous permettent d’avancer sans nous enfoncer dans la neige et de laisser des traces trop visibles. Si je n’étais pas aussi vide, j’admirerai celui qui est comme mon grand frère. Mais là j’observe les environ c’est blanc vide de couleur noir de par l’écorce humide. C’est presque un paysage gothique ou on s’attendrait à voir sortir Hel et sa charrette grinçante accompagnée de ses deux deathdealer partant réveiller les morts pour en faire leur draugr après le passage des Valkyries.

Charlie m’indique que je suis la première à part son grand père à venir chasser avec lui. Cela m’étonne. Mais vu ce qu’il m’a dit sur la façon dont il vivait avant, en fait ça ne m’étonne pas vraiment. Je lui réponds alors.

- « Alors si tu m’accepte dans tes chasses. Je reviendrais. J’aimais bien chasser. »

Il me montre quelque chose dans les arbres mais je ne voie pas c’est quoi. En se rapprochant la neige a été piétinée. Bien que recouverte à nouveau par une nouvelle couche on peut constater qu’il y a eu de nombreux passage même moi je le remarque. Il me montre qu’il va grimper et je lui dis que je vais surveiller les alentours. J’attrape ma hachette et mon petit couteau dans l’autre main et je vais m’accroupir un peu plus loin pour avoir une bonne vue sur tout.

Un peu plus tard il redescend un nouveau sac sur le dos. Je souris c’est le même genre de sac que Leia et moi avons un sac de randonnée. Je lève mon pouce pour lui spécifier que c’est une bonne découverte. Je range mes armes quand il me tend l’arme trouvée. Un kusarigama. Mince j’en avais vu que dans les films. La boule au bout ressemble à celle des Morgenstern des chevaliers allemand. La chaine est longue et la faucille impressionnante. Je pensais que s’était une arme imaginaire moi. Je laisse un peu de chaine pendre et la bille d’acier bardée de pointe au bout. Entamant de petit mouvement de poignet je commence à la faire tourner. Rapidement la bille prend de la vitesse. Et la chaine s’échappe de mes mains laissant la force centrifuge faire son travail pour envoyer la bille de métal fracasser et éclater des branche un peu plus loin. J’ai les yeux qui s’écarquillent devant le résultat dévastateur de la petite bille d’acier. Je souris à Charlie honteuse de ma gaffe. Je cours récupérée l’objet que je range dans mon sac. Il m’indique alors le passage d’un cerf quelque part et me donne la procédure à suivre. Je hoche la tête en signe d’accord et je me mets donc à le suivre face au vent. Finalement il avait raison j’aurais dû prendre mon kéfir sa m’aurait évité d’avoir le nez piquer par le froid.

Equipement:
 

avatar
Messages : 363
Date d'inscription : 30/05/2018
Crédit Avatar : image du net remise en format par moi

Feuille de personnage
Vie:
45/50  (45/50)
Santé mentale:
60/100  (60/100)
Inventaire:
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: [TERMINE] Huntin', Fishin' Every Day (Entrainement survie Jessica) Mer 10 Oct - 12:17
Charlie Murphy
Huntin', Fishin' Every Day
Je ne peux m’empêcher de regarder la dextérité et le mouvement que ma sœur entame avec le truc japonais. Elle est très agile et surtout sait démontrer un certain charme en bougeant de la sorte. Mais j’entre la tête dans mes épaules dans elle échappe le tout et le boulet casse plusieurs branches. Je vais des yeux gros et étonné. Je croyais que c’était un jouet, un truc de fantaisie. La lame de la hachette entre profondément dans l’écorce du sapin et je signe avec un petit sourire en coin.

Charlie- Petite sœur je vais prendre garde de ne pas te faire chier. Je ne veux pas que tu me transforme en petits bois comme le sapin avec ton truc.

Je fais semblant d’avoir peur et me décale rapidement tout en me vautrant dans la neige comme les guignols dans les films. N’importe quoi pour faire rire un peu mon étoile. Je me relève et je me place face au vent pour commencer à remonter la piste des cervidés. Les raquettes artisanales nous permettent de ne pas s’enfoncer et surtout de progresser rapidement. Bientôt nous voyons plusieurs autres traces qui rejoignent la première et je lui indique les nouvelles pistes. Mais je suis ravis qu’elle puisse identifier les traces avant moi (survie 86 : échec).

Charlie- Des traces de loups. Tu as parfaitement raison.

Un peu plus loin on découvre la carasse d’un cerf (48 survie : réussite). Pas de cornes donc soit un jeune mâle, mais je pense pour une vieille femelle à voir le peu de fourrure consteller de blanc. On peut voir les traces de morsures et surtout ce qui a causé la mort, une plaie béante à la gorge.

Charlie- Ça s’est passé il y a deux heures selon ce que je vois. La meute de loup s’est rassasier et nous laissera tranquille. Le reste de la horde de cerfs est directement parti vers le chalet.

Nous continuions de remonter le cours de la rivière et un spectacle sublime se présente à notre regard. Un troupeau d’une dizaine de chevreuils majestueux boivent l’eau claire et pure du ruisseau. C’est féérique et c’est pour ça que j’adore pratiquer la chasse fine. Je désigne un bosquet tout près pour nous mettre à couvert (discrétion 56 : résussite). Au travers des branches ayant perdu leur verdure nous pouvons espionner les bêtes majestueuses. Je signe alors quelques mots, désirant impliquer ma partenaire dans cette chasse.

Charlie- Lequel est ton choix?

La grosseur n’est guère un problème vu que le chalet est tout près. Nous pouvons le tracter sans problème. Elle me désigne ma proie et j’encoche ma flèche. Je fais la motion de bander mon arc petit à petit pour ensuite viser juste derrière la patte avant (49 arme de jet : réussite). Le trait est décrocher et la pointe en triangle aiguisé comme une rasoir s’enfonce dans le flanc comme dans du beurre. Un tir parfait et d’une précision mortelle. Poumon et cœur de ma proie perforer. Je vois même des morceaux de poumons jaillirent des narines qui expulsait encore des panaches de chaleurs contre ce froid mordant. La horde se sauve alors gracieusement et ma proie tombe au sol au bout de trois pas.


Profit et perte:
 

Trouvailles:
 

Équipement:
 


Codage par Libella sur Graphiorum
avatar
Messages : 413
Date d'inscription : 30/05/2018
Crédit Avatar : Desdemoniak

Feuille de personnage
Vie:
50/50  (50/50)
Santé mentale:
90/100  (90/100)
Inventaire:
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: [TERMINE] Huntin', Fishin' Every Day (Entrainement survie Jessica) Jeu 11 Oct - 15:50
Jessica Adams
Bon la démonstration ou plutôt l’essai infructueux à au moins eut l’avantage de me faire découvrir la véracité de la dangerosité de cet arme. Impressionnante. Je la range dans mon sac précautionneusement. Peut-être que si j’ai encore un peu de temps devant moi je demanderai a Takeshi de me montrer comment ça s’utilise véritablement. Je signe a sa remarque que je suis d’accord avec lui, je ne voudrais pas m’affronter moi-même.

On reprend la route avec les raquettes c’est plus pratique que pied nu on s’enfonce moins voir pas dans la neige. Il me montre des trace je remarque des trace canine comme le renard mais en plus grand. Un peu comme le chien de Teo. Mais en moins lourd. Je lui signe, mais je reste un peu interrogative.

- « Des loups ? »

Il s’approche et vient voir après étude rapide, il lève son pouce. J’avais deviné juste. On reprend la marche et rapidement des traces de sang apparaissent avec à côté une carcasse de cervidé. Il n’y a pas de bois et vu sa taille et sa carrure c’est déjà un adulte. Je tourne autour pour regarder ce qui c’est passer et remarque l’absence d’appendice masculin. Une biche probablement, et vu la plaie au ventre et à la gorge ils l’ont dévorée. Charlie m’apprends qu’a la chaleur du corps et a ce qu’il reste et a l’état de rigidité, l’hallali a dut se dérouler il y a environ deux heures et que les loups sont probablement repus et donc nous laisseront tranquille. Je regarde alors la bête un peu plus et touche aussi pour me rendre compte de ce qu’il dit et donc juger de l’état afin de comprendre comment il en est venu a une tel conclusion.

On reprend notre route, la piste est peu difficile à suivre. Les traces sont de plus en plus nombreuses. Et bientôt on arrive au point d’eau qu’il m’a indiquée sur la carte. Le spectacle est superbe. Une dizaine de chevreuils s’abreuvent. Je suis sans voie et reste émerveillée par le spectacle. Je ne dessine plus depuis une semaine sinon j’aurais probablement fait un croquis a une époque et demander à Charlie d’attendre avant de reprendre la chasse à proprement parler. Il m’indique un bosquet sans feuille mais relativement dense pour ne pas être trop repéré par l’animal de guet. Je le suis derrière. Je le regarde sortir une flèche de son carquois et la placer dans son champ de tir. Il me demande de choisir la cible et bande son arc. J’observe alors les différentes bêtes. Apres un moment d’hésitation je lui en désigne une. Une belle bête mais qui a eu un mouvement de boitage. Il tir. La flèche fends l’air et vient se ficher pile derrière la patte avant entre les cote elle a probablement perforé les organes vitaux car l’animal s’effondre directement. Les autres se redressent au moment où la faucheuse frappe leur compagnon. Il partent dans de long bond à travers la foret et disparaisse rapidement à ma vue. Encore une fois la mort fait peur et fuir. Aujourd’hui c’est moi qui lui court après au point de prendre rendez-vous avec elle. Je rejoints la bête. Un superbe male mais comme je l’avais remarqué il boitait une morsure au niveau inférieur de sa patte arrières. Probablement une défense d’un des loups. D’ailleurs il a un peu de poil grisonnant sur ses bois. Il a dut défendre sa vie lorsque la meute les a attaqué. Et finalement c’est la biche plus âgée qui fut leur festin. Je caresse le corps de l’animal. Il est vraiment superbe. Je reste impressionnée par l’animal. Mort certes mais il est magnifique.

Equipement:
 

avatar
Messages : 363
Date d'inscription : 30/05/2018
Crédit Avatar : image du net remise en format par moi

Feuille de personnage
Vie:
45/50  (45/50)
Santé mentale:
60/100  (60/100)
Inventaire:
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: [TERMINE] Huntin', Fishin' Every Day (Entrainement survie Jessica) Dim 14 Oct - 7:05
Charlie Murphy
Huntin', Fishin' Every Day
Je regarde mon amie, ma sœur en fait, alors que les cerfs se sauvent de la terrible Faucheuse que je suis. Elle semble sous le charme, émerveillé et je ne peux que ressentir une pointe d’envie poindre en moi. J’aimerais ça qu’un jour une femme puisse passer outre mes cicatrices et ma laideur pour me regarder de cette manière. Mais je sais que ça n’arrivera jamais. Je ne vaux rien, je suis con comme un balai, muet et je ressemble à Freddy Kruger à moitié maquillé. Je soulève mes épaules et je lui fais signe de s’approcher. Avant de laisser Jessica s’approcher du vieux chevreuil, je l’arrête et m’assure qu’il soit vraiment mort. Papy m’a déjà raconté l’histoire d’un homme qui a eu les deux jambes fracturés à cause d’un soubresaut d’une bête mourante. Ensuite je la laisse caresser le poil doux et la carcasse encore chaude du mâle. Encore une fois je sais que personne n’oserait passer sa main sur ma joue ravagé par les flammes de cette manière et ça me fait mal. Bizarrement je pense à Leïa, à sa main douce et gracile qui se dépose dans la mienne à l’occasion. Merde de hell que j’adore ces secondes. Je m’assis alors sur mes talon et dépose ma main sur le front de l’animal. J’ai enlevé le gant et c’est ma main immonde serpenté de cicatrices et boursouflures qui effleurer avec tendresse le poil du vétéran de la harde. Je vide mon esprit et fais une petite prière pour l’esprit de l’animal, le remerciant de sa générosité pour fournir viande, fourrure tout ce qui est bon aux ventres criants de famine de ma meute. Je croise alors le regard de ma sœur et tout doucement je signe ce que je viens de faire.

Charlie- Papy et un de ses amis m’ont appris à chasser quand j’ai voulu me suicider. Ils voulaient que j’enterre mon ancienne vie et commence un nouveau chemin. On m’a appris que l’esprit de tout être vivant devait être consolé et guider vers son dernier repos. Je viens de remercier le cerf de la viande et de tout ce qu’il va apporter à ma meute. Maintenant on va le vider et permettre à la harde de ne pas avoir les loups après pendant quelque jour. Je vais le faire si tu veux. Tu peux aller me chercher deux branches de la grandeur de l’estomac du chevreuil et aussi une autre très solide et assez grande?

Avant qu’elle parte je la retiens avec un sourire fraternel et doux.

Charlie- N’oublie pas de d’observer. Je vois des oiseaux dans ce coin et ils volent en s’amusant. Donc il n’y a pas de danger. Maintenant les animaux voient les charognards comme leurs pires prédateurs. Sert-toi des animaux comme alarme et si tu en vois plus, il y a un danger qui rode.

Je fais ma besogne alors, éviscérant le mâle et enlevant les tripes et les organes internes qui pourront être néfastes sur le long terme. J’utilise ma gourde pour rincer ensuite la cavité et j’utilise le courant près pour me permettre d’y aller à fond. Je vois Jessica qui revient et je la remercie.

Charlie- En passant tu as choisi la proie que j’avais sélectionnée. Tu as un don pour la chasse tu sais Étoile.

Je place les morceaux de bois dans l’estomac de la bête et ensuite je sors mes chaines trouvé avec Leïa de mon sac à dos. Je les attache alors au panache du cerf et me sert de la dernière branche comme d’un morceau pour tracter la carcasse sur les deux mètres qui nous séparer du chalet.

Charlie- J’ai remarqué un garage qui est près du chalet. Nous pourrions transformer la carcasse en viande pour demain. Aussi tu veux avoir la fourrure? Je pourrais te la traiter pour en faire une couverture chaude.


Profit et perte:
 

Trouvailles:
 

Équipement:
 


Codage par Libella sur Graphiorum
avatar
Messages : 413
Date d'inscription : 30/05/2018
Crédit Avatar : Desdemoniak

Feuille de personnage
Vie:
50/50  (50/50)
Santé mentale:
90/100  (90/100)
Inventaire:
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: [TERMINE] Huntin', Fishin' Every Day (Entrainement survie Jessica) Lun 15 Oct - 11:37
Jessica Adams
Je regarde Charlie faire, fermer les yeux, poser sa main sur l’animal. Moi je continue de caresser la bête. Un joli chevreuil. Puis mon celui que j’ai nommé mon frère me demande si je peux aller lui chercher deux branches de la taille de la panse de l’animal, et une autre plus solide, pendant qu’il vide notre prise. J’accepte avec plaisir même si je voudrais biens savoir el faire je me dis que j’ai plus de risque de gâcher une belle prise pareil qu’un lapin ou un renard. Ceux si je gâche la viande s’est pas encore trop grave y a moins dessus. Ici faut être plus sûr de soi Je lève donc mon pouce pour lui spécifier mon accord. Je pose mon sac à dos a cote de lui et ne garde que ma hachette avec moi.

Charlie me retient et m’indique quelque chose de plus. Prendre connaissance des animaux et de leur comportement dans la foret. Si ils agissent naturellement ou m’observent tout va bien. Mais si il n’y en a plus ou qu’ils ne réagissent plus et sont immobile c’est qu’un prédateur rode ou qu’un danger quête. C’est intelligent comme raisonnement.

- « Ok merci de l’information je vais faire attention. Comme quand tu m’as expliqué pour l’observation façon animal, à l’université. Je reviens je vais te chercher ce que tu m’as demandé. »

Je file en courant dans le bois cherché ce qu’il m’a dit. Une fois dans le bois je cherche une perche suffisamment longue et solide pour être coupée en deux mais tenir pour ce qu’il a prévu de faire. Je finis par repérer un bel arbuste jeune. A l’écorce blanche probablement un bouleau, mais il est beau. Une belle taille déjà et plus de feuille pour tenir l’hiver. J’attends et regarde autour de moi comme Charlie m’a indiqué de le faire. Ce serait un très mauvais plan que je me fasse avoir par un prédateur alors que je suis occupée à abattre cette belle perche. Je m’accroupis et respire lentement pour laisser mes yeux parcourir mon environnement el plus loin possible. J’essaie comme il m’a indiqué d’imiter un requin en eau trouble. Je prends de profonde inspiration gardant l’air froid le plus longtemps en moi pour que les odeurs me parviennent. Mais hormis celle de l’écorce mouillée, de l’humus au pied des racines là où la neige n’est pas présente, je ne sens rien. Par contre je remarque un couple d’écureuil intrigué par ma présence. Ainsi que plusieurs oiseaux dans les arbres. Apres quelque instant sans bouger sinon mes yeux qui parte en tous sens au point de finalement me donner le tournis.
La voie est libre. Je commence donc ma besogne pour abattre le jeune bouleau. Ma hachette a toujours été bien aiguisée et l’abattage ne me prend pas trop de temps. De plus l’arbuste n’est pas non plus très haut. Toutefois il fait sa taille. Une fois au sol je m’arrête et observe. J’attends pour voir si les oiseaux vont reprendre leur activité ou pas. Ou s’ils sont partis. Mais non l’activité au bout de quelques minutes revient. Je termine mon ouvrage et ait maintenant deux petites perches et une plus grande et solide. Je ramène le tout à Charlie et l’aide à les placer dans le ventre de l’animal. Ça pue. Les entrailles sont franchement immondes quand on les sens de près comme ça. Mais je l’aide. Je récupère le foie, les rognons et le cœur. C’est très bon et remplis de fer. Sa fera du bien une fois manger. Pour peu que j’ai de l’appétit. Puis je l’aide à nettoyer l’intérieur de la carcasse avec de l’eau puis avec de la neige pour refroidir le tout et conserver un peu le temps qu’on tract l’animal vers le chalet.
Je souris quand il me dit que je suis douée pour la chasse. Et que j’ai choisis celui que lui aurait choisis de base.

- « Je te l’ai dit papa m’a appris mais ça fait longtemps. Chasser avec toi me rappel des réflexes. Mais il m’en re-faudra un peu plus pour être plus sur de moi et chassée seule. Par exemple je n’ai jamais vidée ou dépecer une bête. C’est toujours papa qui le faisait. »

Je commence à l’aider à traquer la carcasse vers le garage qu’il nous indique quand je remarque que les animaux s’en vont en effet des corneilles s’envolent. En plissant els yeux je vois deux humains. C’est étrange. Qu’est-ce qu’ils font là. Mais rapidement je déchante ce sont des putrides. Je commence a perdre a nouveau mes moyen. Je ne sais plus comment réagir. Je finis par les indiquer a Charlie qui les a remarquer aussi. Je préfère le laisser faire tuer il sait moi pas même si ce sont des mort vivant j’y arrive pas. Je ramasse alors la perche de bois et tire le plus fort possible la carcasse loin d’eux et en direction du dit garage. C’est lâche de ma part de le laisser faire mais merde JE NE PEUX PAS ET NE VEUT PAS TUER MES SMEBLABLES. Je sais je suis une lâche une incompétente et une inutile. Je tir la carcasse devant le garage. Et m’accroupis déçue de moi-même pour avoir laissé tomber Charlie et l’avoir forcé à faire ça. Parce que je suis une incapable.


Equipement:
 
avatar
Messages : 363
Date d'inscription : 30/05/2018
Crédit Avatar : image du net remise en format par moi

Feuille de personnage
Vie:
45/50  (45/50)
Santé mentale:
60/100  (60/100)
Inventaire:
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: [TERMINE] Huntin', Fishin' Every Day (Entrainement survie Jessica) Mer 17 Oct - 12:31
Charlie Murphy
Huntin', Fishin' Every Day
Je lui souris avec affection et signe avec enthousiasme.

Charlie- Alors la prochaine prise tu vas la vider petite sœur. Nous allons dépouiller le cerf et ensuite le renard sera tout à toi.

Je souris timidement mais avec l’accent fraternel. Je ne me sens pas trop à ma place dans ce monde. Je ne vaux rien et je me demande pourquoi mes anges perdent leur temps avec moi. Elles devraient être heureuses avec des types comme Téofil et des hommes. Pas un muet stupide à souhait et qui semble être le fils de Freddy Kruger. Je me sens bien avec elles, mais je les mets en danger. Des hommes veulent leur faire du mal et je sais que le Chasseur sera sans pitié. Ensuite ça va leur tomber dessus comme Téofil m’a certifié. Sûrement que bientôt je vais les quitter pour m’isoler dans les bois. Je commence à tracter notre proie vers le garage en soufflant doucement. Jessica semble être plus forte physiquement que moi et je sais qu’elle va se moquer de ceci plus tard. Au moins elle sera radieuse en souriant. Mais deux formes mettent mes sens en alertes. Sur le passage des silhouettes chancelantes les corneilles s’envolent en laissant tomber leurs cris stridents. Des charognards. Je vois la panique s’installer chez Jessica et elle me supplie de m’en occuper. Pendant ce temps elle va emmener la carcasse prèes du garage. La peur lui donne des ailes et pour ma part je sors trois flèches de mon carquois pour les planter dans la neige. La quatrième se retrouve encocher et je bande mon arc tout en ajustant mon tir. Je suis calme, précis et meurtriers comme à chaque fois que je découvre une proie ou bien éviter qu’un charognard puisse faire du mal à nouveau (Jet de tir 10 et 29 réussi). Je me permets un rictus de victoire quand la seconde flèche se plante dans l’œil de ce qui avait été autrefois une sublime femme habiller de manière provocante et sexy. Ma première victime est le youtuber. Je les fouilles sommairement et découvre les clefs de la résidence dans les poches cargo du pantalon de l’homme. Sûrement que la dame devait être sa petite amie. Je récupère mes flèches et les nettoies avec minutie alors que je me dirige de mon pas fantomatique vers le garage.

Je vois alors mon amie accroupie et pétrifier. Je lui fais une tentative de sourire réconfortant et ensuite je m’accroupi près d’elle. Je sais qu’elle n’aime pas être touché, encore moins par un laid et immonde comme moi. Je signe alors avec douceur des encouragements.

Charlie- C’est normal d’avoir peur et de ne pas vouloir tuer. Moi aussi j’ai peur. Peur que toi, Sourire, Soleil (Jamie), Queue de Cheval (Téofil) et Papy soit blessé ou tuer. Je me fous de moi, il n’y a que vous qui m’importer. Allez viens on va préparer la viande et ensuite se réchauffer dans le chalet. On doit trouver ce sac à dos avec les bidules dessus non?

Je lui tends la main et quand elle se lève on va ouvrir le garage froid. Il y a une chèvre pour lever les moteurs et on soulève le cerf. Ensuite je lui montre comment enlever la peau, dessiner au couteau les coupe de viande et de préparer la fourrure. Ensuite je pivote ma lame de chasse dans ma main et l’encourage à essayer pour finir le cerf et ensuite dépouiller le renard. Je la guide et la félicite de ses progrès.


Profit et perte:
 

Trouvailles:
 

Équipement:
 


Codage par Libella sur Graphiorum
avatar
Messages : 413
Date d'inscription : 30/05/2018
Crédit Avatar : Desdemoniak

Feuille de personnage
Vie:
50/50  (50/50)
Santé mentale:
90/100  (90/100)
Inventaire:
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: [TERMINE] Huntin', Fishin' Every Day (Entrainement survie Jessica) Dim 21 Oct - 11:54
Jessica Adams
Alors que je suis assise dans la neige recroquevillée sur moi-même Charlie arrive. Il me regarde de ce regard doux et attentionne qu’il a pour moi. J’ai tiré la carcasse du cerf jusqu’ici. Je ne sais pas trop comment mais je l’ai fait. Il me dit avoir peur lui aussi. Peur de perdre ceux qu’il aime, dont moi. Je souris timidement à ce qu’il me signe. Je me risque même à avoir un haussement d’épaule et un léger rire lorsqu’il nomme Teofil : queue de cheval. C’est tellement lui et en même temps si réducteur.

Penser à autre chose voilà ce que je dois faire et Charlie, en chevalier blanc arrive à mon secours, tel Lancelot ou Perceval venant prêter main forte à la veuve ou l’orphelin. Découper la viande préparer un repas pour ma sœur et trouver ce sac de rechargement, voilà le programme. Je l’approuve. Et cuisiner j’aime bien. Je cuisinais souvent les chasses de papa avec maman. A moins qu’il ne nous fasse ses spécialités de grillade de gibier aux champignons des bois. Par contre, je suis incapable de dire lesquels s’étaient. Moi j’adorais ça, c’est tout ce que je sais.

Il me donne sa main pour m’aider à me relever. Je vais alors lui donner un coup de main pour amener le cervidé sous le palan à moteur et le laisse me montrer comment faire. Il est toujours aussi rapide gracile et précis dans ses gestes pour dépecer et découper. Ça m’impressionne, il a une expertise au couteau incroyable. Il fait alors pivoter la lame et me tend le manche. Je le regarde surprise. Puis je comprends qu’il veut que je m’y essaye. Je tends les mains vers lui et fait de grands non des doigts. Masi son regard insistant et amuser sur mon envie de ne pas me ridiculiser m’incite à relever le défis. Ca plus une envie pressante de comprendre, de savoir-faire, d’imiter mon père. Après quelque instant d’hésitation je prends le couteau et commence à l’imiter mais je suis plus lente que lui, et moins précise aussi. Je laisse de gros morceau de chaire sur la peau, et à plusieurs reprises c’est l’inverse je tranche la peau abimant ainsi le cuir. Masi Charlie me force à continuer et même plus une fois finit sur le chevreuil, il me demande de m’occuper du renard. Après m’avoir remontré plus lentement il me rend son couteau et je reprends le dépeçage du petit canidé roux. Cette fois je prends mon temps et m’applique. Ce n’est pas encore ça y a des rater. Mais c’est mieux que pour le morceau du chevreuil qu’il m’a demandé de faire.
Vient ensuite la découpe de la viande. De nouveau Charlie prends son rôle très au sérieux et m’indique les morceaux à découper et me montre comment faire. C’est un peu plus simple que pour le dépeçage. Le problème avec le retrait de la fourrure c’est de pouvoir décrocher la peau de la viande en ne laissant que peu de chair sur celle-ci. Et c’est un coup de main que je n’ai pas. En tout cas pas encore je le remarque ici. Par contre mon frère a plus d’expertise que moi. On dirait vraiment papa. Oui je le compare a mon père mais en même temps papa est plus âgé que lui. Et actuellement il est le seul à avoir la maitrise te la dextérité de mon père a la chasse et à la préparation du gibier après. En même temps je n’ai comme référence que papa. Je lui indique deux morceau de viande dont je connais la saveur (HRP : Charlie je te laisse choisir les dit morceaux). Je lui signe en sachant comment je vais faire.

- « Si tu veux bien je m’occuperais de les cuisiner. J’aime beaucoup cuisiner. »

Je le laisse terminer et entre dans le chalet à la recherche ce fameux sac de avec des accus pour recharger les batteries avec panneau solaire.
avatar
Messages : 363
Date d'inscription : 30/05/2018
Crédit Avatar : image du net remise en format par moi

Feuille de personnage
Vie:
45/50  (45/50)
Santé mentale:
60/100  (60/100)
Inventaire:
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: [TERMINE] Huntin', Fishin' Every Day (Entrainement survie Jessica) Lun 22 Oct - 6:07
Charlie Murphy
Huntin', Fishin' Every Day
Je dépose ma main sur l’épaule de Jessica en lui offrant mon plus beau sourire. Ce qui veut dire un immonde rictus d’un côté et de l’autre un ébauche de sourire gêner sur mes lippes charnues. Je hoche la tête satisfait et elle me dit alors qu’elle va cuisiner. Je soulève les sourcils en la voyant désigné le filet mignon et les fesses de l’animal. Les parties les plus tendres. Je lève un pouce affirmateur et lui sine avant qu’elle quitte.

Charlie- Super je prépare un rôti pour demain et les viandes pour les gens du Vieux Marché. J’entrepose tout ça et ensuite je te rejoins. Tiens les clefs pour entrer je crois que le chalet est vide. Mais fais attention petite sœur.


Je lui donne le trousseau et je fini ma besogne en vitesse pour pouvoir ramener cette viande délicieuse. Je fini rapidement et je me décide, en emmenant les parties savoureuses du chevreuil en cubes bourguignons et en tranches, d’aller rejoindre mon amie. Le chalet est luxueux et décorer avec goût. On voit des trophées remis par You tube, des meubles luxueux et tout pour correspondre à son statut de vedette. Je dépose le tout dans la cuisine et je suis heureux de constater que le frio est fonctionnel. Surement à cause des panneaux solaires. Je trouver des sacs de plastiques pour transporter la viande et je vais retourner dans le garage. J’emmène le tout et par acquis de confiances je vérifie les armoires. Il y a pleine de truc. Un autre point la cuisinière fonctionne au gaz. Je me fie au son que j’entends et je rejoins Jessica qui est dans l’immense chambre des maîtres. Elle me voit quand je lui fais sine et retourne fouille l’immense placard ou repose des tonnes de vêtements griffés et des costumes de toutes sortes. Des costumes féminins comme des infirmières, des policières et j’en passe. Le lit est immense, je crois qu’on pourra dormir quatre ou cinq à l’aise dedans. Mais ce qui m’intrigue le plus c’est le poteau qui est présent dans la chambre ainsi que le miroir au plafond. Je tourne doucement en tenant le poteau d’acier et je sens que c’est solide. Mais ce n’est pas un morceau de structure essentiel. Je signe alors quelques mois pour Jessica qui semble s’amuser de la lueur inquisitrice dans mon regard d’azur troublant.

Charlie- Je retourne au garage scellé la viande pour tout emmener demain. Les gens devront être heureux de manger de la viande fraîche. Si tu veux dormir ici ce soir, je vais prendre le divan. Je crois que ce couple aimait l’Halloween vu le nombre de costumes. Mais je t’avoue que je ne comprends pas trop le poteau ni le miroir au plafond. Tu as trouvé le sac à dos?

Je rougis un peu quand elle m’explique le pourquoi des costumes et je lui dis que je vais démarrer le foyer pour de la chaleur. Bizarrement je ne veux pas savoir le pourquoi du poteau et de ce miroir. Je lui indique que tout fonctionne dans la cuisine et je m’éclipse en vitesse, persuadé que la rougeur sur mon visage doit se voir de la lune. Je scelle les morceaux et je vois du coin de l’œil des matériaux et aussi un style de fusil qui ressemble aux armes des ennemis que Papy a combattus au Vietnam. Je prends l’arme que j’attache sur mon paquetage. Je plaque les matériaux pour un usage futur. Je reviens au chalet et remplis le frigidaire de la viande pour la conserver. Ensuite comme promis je vais démarrer le foyer pour nous procureur chaleur et réconfort contre le froid de novembre.


Profit et perte:
 

Trouvailles:
 

Équipement:
 


Codage par Libella sur Graphiorum
avatar
Messages : 413
Date d'inscription : 30/05/2018
Crédit Avatar : Desdemoniak

Feuille de personnage
Vie:
50/50  (50/50)
Santé mentale:
90/100  (90/100)
Inventaire:
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: [TERMINE] Huntin', Fishin' Every Day (Entrainement survie Jessica)
Contenu sponsorisé
[TERMINE] Huntin', Fishin' Every Day (Entrainement survie Jessica)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
Sujets similaires
-
» Nuage de Minette-Coeur Mélée :2ème entrainement
» Demande de rp d'entrainement avec une personne connaissant le rokushiki
» entrainement jedi
» l entrainement de genk
» entrainement de Shinji

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Agonie :: Zone de conflit (RP) :: Vermont :: Park national Elmore-
Sauter vers: