Agonie
Bienvenue sur Agonie !

Voici les liens utiles pour te connecter et t'enregistrer.
Il est également recommandé de lire le Guide du survivant.

Bonne visite et à bientôt!


ChatboxAccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez|
MessageSujet: La petite maison dans le monde des zombies (Pv Alicia) 23 Novembre Lun 8 Oct - 14:58
Savannah Warren
L'hiver. Avant tout ce bordel Elles adoraient l'hiver, c’était une période bénie de chocolat chaud, de sapins décorées, de comédie a l'eau de rose ou de vieux classiques qui passaient tous les ans a la télé. C’était aussi l'occasion de partager un des seuls moments père-fille chez les Warren. Le fameux match de hockey du dimanche soir. Mais tout cela était loin et maintenant l'hiver n'avait plus un gout de sucrerie mais un gout de sang et de mort qui flottait tel un serpent vous harcelant et ne vous laissant aucun répit.

Cela faisait maintenant plusieurs jours que Ryley et Savannah avaient quittées l'armée et quelques un de moins depuis la rencontre de Savannah avec la femme a la hache de Burlington et leur espèce d'accord tacite.  Savannah en avait parlé avec Ryley et celle ci malgré quelques réserve étaient d'accord sur cette "alliance" de circonstance. Mais en cet instant les deux venait enfin de trouver une maison assez hermétique et relativement protégé du froid et propre. Elles garèrent la voiture dans le garage de cette dernière encore ouvert avant de le refermer. A leurs Bonheur dans cet maison il y avait une cheminée Ryley s'empressa d'installer une sorte de camp dans la pièce de cette dernière en poussant deux fauteuils devant et une table basse en face ou elle posa la nourriture et les boissons pour aujourd’hui. Oui les deux jeune femmes avaient pris soins de tout rationner, et ce afin de tenir le plus longtemps possible. Savannah quant a elle fouilla d'abord la maison et tomba sur une réserve de nourriture caché dans une buanderie de la maison. Il y avait des galettes de cookies, des chips ,du pain et des conserves. De Quoi faire un bon repas ou plusieurs petits si elles rationnaient bien et ne se gavaient pas ce soir.

De retour dans le salon avec la cheminée tout était en place et Ryley avait même prit la peine de poser des pleid pour leur tenir chaud au cas ou leurs vêtements et le feu que Savannah s'empressa d'allumer. Une fois que ce fut fais elle imita Ryley en prenant une boite de conserves dans la réserve. c’était une boite de pâtes a la sauce bolognaise. Savannah soupira et se leva pour rapporter une grille du four et une casserole remplis d'eau avant de poser ça sur le feu et de laisser bouillir l'eau pour pouvoir bientôt faire chauffer les aliments pour les deux. pour patienter Savannah alluma une cigarette et nettoya ses revolvers. rangés dans leurs holsters de ceinturon

De loin dehors on pouvait maintenant distinguer de la fumée sortir d'une cheminée signes de vie dans la maison. Qui étaient sur leurs gardes sachant pertinemment qu'elles étaient repérables.
avatar
Messages : 111
Date d'inscription : 05/06/2018
Crédit Avatar : Summer Glau

Feuille de personnage
Vie:
50/50  (50/50)
Santé mentale:
85/100  (85/100)
Inventaire:
Sergent
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: La petite maison dans le monde des zombies (Pv Alicia) 23 Novembre Ven 9 Nov - 10:56
Alicia Dosantos
Une sortie peu de temps après cette grippe de mierda. Quelle idée à la con. Il fait froid dans ce pays de gringos. Je rêve des plages de Puerto Nueve. Son sable blanc son eau Je soupire. La nuit commence à tomber et le vent ne veut pas s’arrêter de même que cette poudre blanche qui tombe. La neige je sais ce que c’est mais ça ressemble à de la cocaïne enfin la comme ça c’est parce que j’en ai marre qu’elle me fait le même effet. Elle m’énerve. J’aime bien la neige d’ordinaire… A la télévision, ou à petite dose avec un gros manteau et quand je suis en congé et que je peux la regarder depuis l’intérieur. Pas là. Ca me fout en rogne mais méchant. Et comme si cela ne suffisait pas je suis à une borne de ma bagnole à cavaler comme une dératée machette à la main pleine de sang pour échapper à une putain de meute de clébard. Je suis incapable de dire s’ils sont derrière moi ou pas. Je cours. J’entends juste des aboiements à certain moment. J’ai l’impression qu’ils jouent avec moi, malditos diablos sadicos.  Je finis par me retrouvée acculer près de carcasse de voiture a moins que ce ne soit des voiture abandonnée. Je me planque en attendant le premier de mes agresseurs à quatre pattes. Je retiens ma respiration la machette bien ancrée dans ma main et lorsque le perro apparait en me sautant dessus je frappe de toute mes force comme si j’avais une batte avec le tranchant de ma lame. L’animal a un hurlement de douleur avant de s’effondré au sol. J’ouvre mon œil que j’avais fermé pensant recevoir une masse avec des dents hérissé pour me bouffer mais j’ai réussis mon coup (Jet arme tranchante 35/100 => 27/100). La machette c’est enfoncé en partie dans le côté de sa tête. Un sacré coup de chance. Les autre perros sont autour de moi et me regardent. Je retire ma lame de la carcasse de chien, aux aguets. Prêtes à abandonner mon arme pour fuir le cas échéant. Mais il me laisse la récupéré. Je me redresse et fait quelque pas en arrière. Les canidés avance lentement en grognant. Jusqu’à ce qu’il se retourne sur leur congénère mort, pour s’en repaitre. Madre de dios un peu de répit. Par contre il faut que je me sèche que je boive. Je suis trop loin de la jeep et cette course dans la neige m’a littéralement assoiffée et trempée. Je sors d’une puta de grippe pas question que je me re-chope un truc du genre. J’aurais dû demander a Don une veste, ou a Aaron, ou a Sarah. Je soupire encore faudrait-il que je rejoigne la jeep ou un lieu chauffer.

Je contourne le bloc et quelque chose attire mon attention une odeur de bois bruler. J’ai pas vraiment le choix suis je ne veux pas retomber malade. Je vérifie mes armes. La machette ok, les flingue par contre je n’ai pas emmené assez de balle. Le P226 a le chargeur à moitié vide, quand à mon S&W M686 je n’ai plus que 2 cartouches. Si je tombe sur une bande, je suis assez mal. Rangeant mon arme dans son holster ma main heurte mon gilet tactique et un objet qui y est accroché. Un mince rictus s’affiche. C’est une idée. Je rentre dans la maison en essayant de me faire discrète (discrétion 15/100 => 94/100 Raté). Raté en poussant la porte à l’arrière, j’ai renversé quelque chose que je n’ai pas vu dans le noir. Ca fait un boucan de tous les diablos. Un rictus s’affiche.


- « Tsss perra loco un dias perra loco siempre »

Pour la discrétion on repassera. Je reste aux aguets espérant pour m’assurer que personne ne n’arrive. Mais j’entends rien un coup de chance probablement (perception 5/10 => 7/10 raté). Je me redresse avec un peu de chance c’est un campement abandonné depuis peu avec un feu mourant. Je me dirige vers la pièce d’où provient la faible luminosité à la lueur, et aux ombres dansantes due aux flammes. Je pousse la porte franchement et me retrouve face à la sergento Warren. La surprise est de taille (vigilance 20/100 => 60/100). Avec les ombres changeantes au gré des flammes je n’ai pas remarqué ou pas fait plus attention à celle-ci.

Qu’est-ce qu’elle fiche ici ? Je la croyais à Jéricho. Et c ‘est quoi cette tenue. Pas besoin d’avoir deux yeux et la lumière du soleil pour comprendre que ce n’est pas l’uniforme de la garde. J’avais beau être une simple consultante dans leur puta de camp de réfugier, je les côtoyais, la guardia et les militar.
N’empêche la surprise est de taille. Je ne m’attendais pas du tout à ça. Par contre prudence elle a beau n’avoir rien contre moi actuellement ni moi à son égard, je n’ai pas confiance au vu de sa façon perdre son sang-froid et de perdre les pédales. Son imbécilité de s’en prendre à moi pour avoir pris le commandement pour sauver tout le monde l’autre fois même si on déplore le humvee. J’ai ramené tout le monde sain et sauf pas elle. On aurait surement perdu le gros tas medico et Donovan a la tourelle si pas plus si on avait foncé dans le tas comme des cons, comme elle le voulait. La reconnaissance ce n’est pas son truc.

Je prends une profonde inspiration pour me ressaisir. Et m’avance plus dans la lumière. Le regard froid. Elle devait s’attendre a avoir de la visite au vu du boucan que j’ai fait en bas. Soyons courtoise et rengainons notre arme. Je glisse ma machette dans son étuis à ma ceinture.


- « Pas de connerie sergento. Je range mon arme. J’ignorais que vous étiez de sortie, et que j’allais me retrouver face a vous dans cette casa. Y fait dégueulasse et j’avais besoin de me planquer du froid. Qu’est-ce que vous faites ici ? »

Je m’approche du feu pour venir me réchauffer les mains, et le reste vu que je me les pellent dans se froid polaire.


jet de dés:
 

équipement:
 
avatar
Messages : 425
Date d'inscription : 11/06/2018
Crédit Avatar : Qui a fait ton avatar?

Feuille de personnage
Vie:
50/50  (50/50)
Santé mentale:
80/100  (80/100)
Inventaire:
Lieutenant
Voir le profil de l'utilisateur
La petite maison dans le monde des zombies (Pv Alicia) 23 Novembre
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» La Petite Maison dans la prairie
» article-payer les mères à la maison,tout le monde y perdrait
» Le portage dans le monde
» 91 % des crimes d’honneur dans le monde sont commis par des musulmans
» La petite fille dans l'ascenseur : une vidéo effrayante bat des records

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Agonie :: Zone de conflit (RP) :: Les villes alentours :: La Campagne-
Sauter vers: