Agonie
Bienvenue sur Agonie !

Voici les liens utiles pour te connecter et t'enregistrer.
Il est également recommandé de lire le Guide du survivant.

Bonne visite et à bientôt!


ChatboxAccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez|
MessageSujet: [19-12-2017] La mort cette douce amie qui vous tend les bras avec un sourire bienveillant [Ft Leia Anderson (possible Charlie, teofil, Jamie] Lun 29 Oct - 15:41
Jessica Adams
Demande HRP a écrit:
A ceux qui participeront. Ce RP se passe en parallèle avec Jessica. Vous pouvez répondre sans soucis mais ne jamais la voir ou l’attraper. Elle sera un songe ou une hallucination. Merci de respecter ce choix pour le bien de la suite. Ce Rp est avant tout un RP Entre Leia et moi mais vous pouvez venir vous greffer autour justement pour rendre la chose plus dramatique. Sachez cependant que je répondrais prioritairement à la suite des réponses de Leia. Merci d’avance. JD Jessica

Trop c’est trop… Cette nuit je suis encore partie mais cette fois j’ai pris avec moi de quoi écrire ? Je n’en peux plus. Jamie à tenter, il y a deux mois de m’extirper ce qui n’allait pas et je n’ai pas pu lui dire. Mais cette fois, elle a raison, je dois l’écrire le dire même si ça m’écorche. Il faut que j’extériorise et dise ce qui me ronge quitte à ce que cela me fasse mal, que cela me fasse souffrir. Une fois que je l’aurais fait plus rien ne me fera souffrir comme ça. A force sa me ronge de l’intérieur et me détruit. J’ai pu tenir ces deux derniers mois sans chercher à réitérer l’acte de la nuit du 19 au 20 octobre avant qu’on aille voir ce qui était tombé sur un bâtiment de l’unif avec Jamie Charlie et Jack. Jack parlons en encore un mort inutile. Donner sa vie pour éviter que je ne m’empale sur une barre de métal. Lui qui était un sacré paquet de muscles, efficace au Vieux Marché, pouvant aider pour soulever de lourdes caisses et de lourds objets. Oui il était parfois vantard, lourd, misogyne pour certaines choses. Mais il était gentil et serviable. J’en peux plus de vivre avec cette idée qu’il est mort à cause de moi, pour moi. Vivre avec la perpétuelle criante de ses trois connard qui ne cesse de me tourmenter parce que Charlie est mon frère de cœur et qu’il leur fait peur avec son coté bruler et silencieux. Malgré qu’ils le rouent de coup. Oui j’ai déjà assisté. J’ai même vu une fois Teo intervenir avec son chien. Etre incapable de réagir face à eu et aux autres. Leia à raison vivre dans un camping ou à l’écart serait tellement mieux. Leia, ma sœur, ma princesse, mon rayon de soleil, ma lionne. Si seulement tu savais. Non savoir te détruirais et tu ne mérites pas ça.

J’avance tranquillement que croire que ce soir je suis protégée par une entité. Dieu, les anges ? Surement pas ce serait plus l’autre, l’empereur infernal et ses généraux. Mais avant de penser à tout ça j’ai envie de m’offrir un dernier petit plaisir en cette belle nuit étoilée. Il fait froid. Même glaciale. Masi il n’y a pas de vent cette nuit et pas de nuage. On peut voir le ciel de là ou je me trouve. J’ai toujours aimé ce bâtiment. Leia avait voulu faire un shooting photo sur son toit à cause de la superbe vue qu’on devait y avoir. Mais ça lui avait été refusé. En même temps c’est un bâtiment officiel du ministère des finances. L’un des plus hauts de Burlington. Mais maintenant que l’apocalypse est arrivé on s’en fout et les bureaux n’abritent pas grand-chose de précieux, il n’y a pas de gardien ni de survivant, encore moins de mordeurs. Cela fait quelque temps que je viens ici maintenant j’ai pris trois poubelle en acier grillager dedans il y a  plein de papier et des objets en bois le tout brule et m’apporte une légère chaleur. Mais je supporte quand même bien mes vêtements d’hiver. En plus de là-haut impossible de voir les maigres feus qui m’entourent. Je me laisse allez dans la chaise de bureau que j’ai remonté, mes yeux sur la voute céleste noir toute auréolée d’astres lumineux.

Mes pensée perdue dans l’obscurité éternelle de la nuit parcourent les étoiles une après l’autre sautant d’une personne qui m’est cher à l’autre : papa, maman, Leia, les parents de Leia, Charlie, Jamie, Teofil, … Mes yeux laissent couler lentement des larmes au fur et à mesure que je pense a eu. Soudain parmi les étoiles un visage se dessine. Accompagnée presque aussitôt d’un second. Mes parents. Il me sourit. Rapidement et en arrière les parents de Leia font leur apparitions. J’ai une boule au ventre qui se forme. Ma lionne se dresse finalement devant eux. A cote les autres finissent par les rejoindre. Maintenant j’ai les joues trempées et qui me piquent à cause du froid. Je m’essuie rapidement le visage avec mon kéfié.

Possession du moment:
 
avatar
Messages : 391
Date d'inscription : 30/05/2018
Crédit Avatar : image du net remise en format par moi

Feuille de personnage
Vie:
45/50  (45/50)
Santé mentale:
60/100  (60/100)
Inventaire:
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: [19-12-2017] La mort cette douce amie qui vous tend les bras avec un sourire bienveillant [Ft Leia Anderson (possible Charlie, teofil, Jamie] Mer 21 Nov - 18:00
Leïa Anderson
Crevée par la journée que je viens de passer et le temps qui s'est refroidi plutôt vite les derniers jours, j'arrive trempée et bougonnante dans la chambre désespérément vide. Ça fait plusieurs jours que j'attends Jessica pour lui parler. Mes conversations avec Jamie et Téofil, ce que j'ai expérimenté avec Charlie, m'ont poussé à en venir à la conclusion que je n'allais pas mettre mes inquiétudes entre elle et moi. Je suis prête à aller plus loin avec Jessica et il ne me manque plus que l'occasion de lui en parler. Occasion qui se fait attendre et pas de temps à prendre.

Un sachet de graines traîne sur la table et après l'avoir observé pendant un moment, je me décide à lui faire sa misère avant de ranger. Avec de la chance, ce soir sera le soir où ma meilleure amie rentrera. Je veux donc que tout soit impeccable et balance la plupart de mes affaires sous le lit tout en pliant les siennes délicatement pour ne pas l'angoisser.

Avec beaucoup de hâte, je glisse la main dans mon sac et en sors le cadeau de Charlie, le vibromasseur à bout doré très fancy qui lui est destiné ainsi que celui un peu plus comique et intéressant que j'ai gardé pour moi et les pose sur la table de chevet pour penser à lui dire, ça la fera rire, je trouve ça adorable de la part de Charlie et ça me permettra de lancer le sujet.

Le temps passe petit à petit jusqu'à ce que je m'endorme dans mon lit, la lumière allumée en espérant me réveiller si Jessica venait à entrer.
avatar
Messages : 170
Date d'inscription : 05/06/2018
Crédit Avatar : Image google

Feuille de personnage
Vie:
50/50  (50/50)
Santé mentale:
75/100  (75/100)
Inventaire:
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: [19-12-2017] La mort cette douce amie qui vous tend les bras avec un sourire bienveillant [Ft Leia Anderson (possible Charlie, teofil, Jamie] Jeu 22 Nov - 18:10
Jessica Adams
Le jour commence à pointer le bout de son nez. Dans mon calepin se trouve plusieurs papiers écrit. A mes pieds se trouve plusieurs joints terminés. J’ai fumé plus que d’habitude cette nuit. Je redescends et dans les papiers administratifs je trouve quatre enveloppes en papier craft. Elles ne sont pas estampiller avec le logo du bâtiment ni du bureau ou je me trouve maintenant. Tant mieux. Je place mes papiers dans chacune d’entre elle et scelle chacune avant d’y a poser un nom avec ma plus belle écriture.

Le chemin vers le vieux marché est calme et frai le soleil n’est pas encore lève et mes pas s’enfoncent doucement dans la neige. J’ai un petit sourire sur le visage. Je me sens plutôt bien. Cette nuit et froide, glaciale même il gel bien et ceux de garde au vieux marché sont engoncé dans leur gros manteau d’hivers et recouvert d’une couverture en plus. Il faut dire qu’à rester statique en plus d’être dans le froid ça n’aide pas à se réchauffer. Ils sont tellement engourdit qu’un véhicule lourd de cirque passant à côté d’eux en klaxonnant à tue-tête ne les ferai pas réagir, ou juste à peine, tant ils sont las de cette situation et de se froid.
Je remarque alors que parmi les dit gardes se trouvent mes trois tortionnaires principaux. C’est aussi eux qui s’en prenait à Charlie avant que Teo ne prennent les choses en main. Je passe le portique de la communauté sans qu’aucun ne me remarque plus que ça. il faut dire que depuis ces deux dernieres semaine je ne suis plus qu’une ombre, une banshee qui arpente le vieux marché. J’ai eprdu tellement de poids et ne suis plus qu’une pale réplique amaigrie maladivement de celle que j’étais avant.

Je me dirige vers la chambre de Teo. J’entre sans frapper. Il dort. Je referme doucement la porte et m’approche de lui. Je m’accroupis. Il est mignon et adorable comme ça vulnérable. C’est un magnifique jeune homme. Et je m’en veux de l’avoir utiliser. Je pose une des enveloppes de papier craft à son nom bien en vue pour son réveil.
Lettre a Teo:
 
Puis je sors lentement et rejoints la chambre de Jamie. Une interrogation me prend. Est-elle dans sa chambre ou avec un amant ou une amante. Ici ou dans le lit de la personne. Je ne sais pas et franchement je m’en fous. Si je les surprends maintenant c’est plus des animaux mais des machines. J’entre-ouvre la porte non rien il fait sombre. Je pousse le vice à entrer et à refermer la porte derrière moi. Je prends mon couteau de camping à la main au cas où. Mais non. Je le range rapidement. Jamie est là. Elle dort comme une bienheureuse. Je ne peux m’empêcher de sourire en la regardant. C’est une bien jolie femme. Si je l’avais connue avant ce nouveau monde. Si je n’avais pas eu cette intérêt qui me brule les entrailles et mon âme pour une autre personne, j’aurais pu en tomber amoureuse, tout comme de Teofil.  Elle est ravissante, pétillante, fêtarde, protectrice, … Ma main glisse dans ses cheveux caressant son visage. Un sourire bienveillant sur le visage alors que mon autre main dépose une lettre sur la chaise à côté d’elle. Et m’en vais.
Lettre a Jamie:
 

La dernière de mes étape est la plus complexe. J’espère que Charlie n’est pas là. Car connaissant celui qui est un peu comme mon grand frère, s’il est présent ce que j’ai fait il y a 5 minutes me sera fatal pour la suite de mon projet. Mais il n’est pas là. Tant mieux. Je pose une lettre à son attention là ou il pose ses affaires en général.
Lettre a Charlie:
 
Je m’agenouille alors et pose mes fesses sur mes talons ainsi mise je suis a quelque centimètre de celle qui est pour moi le plus beau des rayons de lumière. J’ai un petit sourire aux lèvres et pourtant une larme à l’œil. Il y a deux cadeaux non loin d’elle, je me demande ce que c’est mais c’est surement pour Charlie.
Je pose ma main délicatement sur son visage et caresse sa joue, je me perds dans ses cheveux. Je retiens mon souffle et m’empêche de faire la pire connerie qui soit en l’embrassant. La réveiller casserais ce moment magique. Elle est si belle ainsi. Je soupire et finalement l’embrase posant mes lèvre délicatement sur les sienne en un long baiser. J’en profite pour glisser la lettre à cote de son oreiller et sors rapidement. Je prends le glock dans mes mains puis le remet à ma ceinture dans mon dos et pars en courant hors du vieux marché.
Lettre a Leia:
 
Je souris je passe la porte, l’entrée de la communauté. Le soleil se lève sur Burlington. il fait froid et le vent souffle franchement rabaissant encore la chaleur a une sensation plus basse encore. Masi je suis bien et heureuse je souris a cette journée. Mes pas me laissent porter vers cet immeuble ou je me suis retrouver cette nuit à écrire ces lettres. Dans mon dos Terry et William, ses gros sac de merde sont étendu au sol les yeux révulser la bave aux lèvres. Le café qu’il m’a demandé fut son dernier. Je pense que Manu doit avoir finit de se vider de son sang maintenant. Au moins il ne passeront plus Charlie a tabac. Et moi mes crimes seront expier dans peu de temps …

Possession du moment:
 
avatar
Messages : 391
Date d'inscription : 30/05/2018
Crédit Avatar : image du net remise en format par moi

Feuille de personnage
Vie:
45/50  (45/50)
Santé mentale:
60/100  (60/100)
Inventaire:
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: [19-12-2017] La mort cette douce amie qui vous tend les bras avec un sourire bienveillant [Ft Leia Anderson (possible Charlie, teofil, Jamie] Sam 24 Nov - 15:52
Leïa Anderson
Lorsque je me réveille de mon sommeil sans rêve, j'essuie distraitement le filet de bave qui coule malencontreusement sur mon oreiller tout en tentant d'ouvrir les yeux quand je remarque un truc qui me pique le front. Assez surprise, je l'attrape d'une main hasardeuse avant de réaliser grâce à mon oeil nouvellement ouvert qu'il s'agit d'une enveloppe. Reconnaître l'écriture de Jessica me réveille instantanément et l'ouvre fébrilement avant de déplier la page délicatement calligraphiée.

À la lecture de la première ligne de cette déclaration à laquelle je ne peux pas répondre, les larmes commencent à couler et je change de position pour éviter d'abîmer la précieuse lettre. Lettre qui devient de plus en plus précieuse au fur et à mesure que je lis commence à comprendre ce qu'il se passe.

Ce qu'elle a écrit me brise le coeur et je sens une douleur physique m'oppresser la poitrine au fur et à mesure de ma lecture en apprenant ce qu'elle a subit. Je passe rapidement sur la fin de sa lettre, comment pourrais-je être heureuse avec Charlie si je sais qu'elle n'est plus là? Je me rend compte seulement à cet instant qu'il est possible d'aimer plus que tout au monde et à ce moment, je n'ai envie que de mourir foudroyée.

Comment je vais pouvoir faire le deuil? Je ne sais même pour où elle est allée, je ne peux pas vivre une vie hantée par la peur de tomber un jour sur le corps de celle que j'ai aimé de tout mon coeur. Furieuse, plaintive mais aussi désemparée, je m'habille par réflexe avec la tenue dans laquelle elle aimait m'admirer et qu'elle avait choisi spécialement pour moi avant d'attraper mon couteau bowie et ma batte pour sortir en trombe.

À peine sortie, j'entends des cris et me dirige bien évidemment dans cette direction pour tomber sur deux corps que je reconnais. La connexion n'est pas longue à se faire dans mon cerveau et à la seconde où je comprends pourquoi ils sont morts, j'écarte d'un geste sec la personne devant moi pour m'approcher et fracasser les deux crânes jusqu'à ce qu'il n'en reste plus que de la confiture rouge liquéfiée sur le sol. Un de leurs camarade commence à s'approcher avec l'air d'en découdre jusqu'à ce que je pointe ma batte encore pleine de matière grise dans sa direction en avançant.

Je fais mine de le frapper et tout le monde s'enfuit, terrorisés par ma crise de rage. C'est à ce moment que je quitte le marché définitivement, sans prendre d'affaire, sans amener personne avec moi. Je retrouverai bien Charlie mais je ne peux pas rester ici.
avatar
Messages : 170
Date d'inscription : 05/06/2018
Crédit Avatar : Image google

Feuille de personnage
Vie:
50/50  (50/50)
Santé mentale:
75/100  (75/100)
Inventaire:
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: [19-12-2017] La mort cette douce amie qui vous tend les bras avec un sourire bienveillant [Ft Leia Anderson (possible Charlie, teofil, Jamie] Dim 25 Nov - 20:04
Teofil Piotrowski
Son sommeil était agité. Il avait eu du mal à trouver le sommeil. Et s’était même réveiller en pleine nuit repensant a cette journée de sortie classique avec Jamie qui s’était terminée par un cauchemar. Khan était venu voir donnant des coups de museau dans son bras pour qu’il daigne enfin s’intéresser à lui. Ce qu’il avait fait flattant la tête de l’animal. Il avait pris sa bouteille d’eau et en avait bu une bonne gorgée. Avant de se recouché se disant qu’il irait trouver Jamie pour lui en parler. Il avait vraiment beaucoup de mal à encaisser cette journée-là. Il en était même devenu un peu plus anxieux, sous tension. Il avait finalement retrouvé le sommeil grâce à l’aide de son chien venu se poser a sur son lit la tête sur sa jambe.

Son sommeil avait été si lourd qu’il n’avait pas senti Khan se redresser lorsque Jessica était entrée dans la chambre. Le chien semblait apprécier la blonde platine. Même si il gronda lorsqu’elle s’approcha de son maitre. Comme si celui-ci sentait la perpétuelle angoisse du catamounts. Mais les grondements s’était apaiser lorsque la jeune femme s’était montrée douce et amicale. Teo continua a dormir tout du long jusqu’à ce qu’un cri retentisse mais qu’il n’entendit pas par contre l’animal lui l’entendit et se mit à aboyer réveiller le polonais. Celui-ci attrapa rapidement sa crosse par réflexe. Mais posa la main libre sur l’enveloppe ce qui attira son attention. Khan grognait et grattait à la porte. Mais le hockeyeur lu d’abord la lettre. Les premiers mots de la lettre lui serrèrent le gorge puis une colère s’empara de lui en lisant les atrocités que Jessica lui dévoila avoir subie. La fin de la lettre était d’une douceur et d’une gentillesse de compliments à son égards qui tranchait lourdement avec le dernier mot de celle-ci : ‘’Adieu’’. Il compris alors que Jessica avait décidé d’écrire le mot FIN a son histoire. Chose qu’il espérait éviter. Il enfila rapidement son boxer ses chaussette son jeans de moto, les chaussures de moto un tshirt et … C’est tout. Il ouvrit violement la porte libérant le husky qui partis en courant distançant son maitre. Masi comme si l’animal avait compris al destination de son maitre. Celui-ci ne tarda pas a le retrouver devant la porte du vieux Marcher ou deux corps sans vie étaient présent entourer d’autre les têtes étaient éclater au sol. Probablement une batte. Leia avait du décharger la une partie de sa haine et de sa colère. La raison deux était possible et il els redoutait toute les deux. Il avait dut se fiche d’elle et elle avait éclaté. Ou il était els tortionnaire de Jessica et elle le lui avait dit. il s’accroupit devant son chien.


Teofil :  - « Khan retrouve Leia pour moi. Faut qu’on la retrouve.
- « oui retrouve cette salope pour n… »

D’un naturel violent Teofil ne laissa pourtant pas la phrase être finit il avait durement frappé d’un coup de crosse le visage de celui qui venait de traiter Leia de salope. Mais une rage noire avait pris le dessus. La raison avait disparu et Teofil avait laissé parler le coté primaire de sa personne pour la seconde fois seulement au sein de la petite communauté depuis le début des évènements. Sa veste était par terre et c’est en t-shirt sous le vent froid qui frappait ce matin qui faisait face ou autre présent qui le regardait maintenant avec des yeux hagards. Le fureur dans les yeux du polonais était une première pour beaucoup. De même que la suite qui surpris tout le monde. Le hockeyeur parla vite dans sa langue natale avec une animosité que lui-même ne se connaissait pas.

Teofil :  - « Jeśli inni nadal chcą ją obrazić lub chcą ją zaatakować, pokażę ci, dlaczego zostałem nazwany polskim niedźwiedziem na lodzie.. » (NDLR : Traduction google-trad en polonais de la phrase suivante : ‘’Si d'autres souhaitent encore l'insulter, ou veulent s'en prendre à elle, je vous ferai voir pourquoi on m'avait surnommé l'ours polonais, sur la glace’

Le polonais attendit un peu puis les aboiements de Khan le ramenèrent vers son but et il repartit en courant a la suite de son chien après avoir ramasser sa veste.


Equipement:
 
avatar
Messages : 259
Date d'inscription : 24/07/2018
Crédit Avatar : Qui a fait ton avatar?

Feuille de personnage
Vie:
50/50  (50/50)
Santé mentale:
100/100  (100/100)
Inventaire:
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: [19-12-2017] La mort cette douce amie qui vous tend les bras avec un sourire bienveillant [Ft Leia Anderson (possible Charlie, teofil, Jamie] Lun 3 Déc - 12:26
Jessica Adams
Ce petit matin est un bien beau matin même si le vent est froid et piquant. Et je souris. Chose que je n’ai presque plus faite depuis bien longtemps ou que je faisais faussement. Mais là je suis bien, de bonne humeur, contente, heureuse. Je me sens bien, soulagée. En fait, si je n’avais pas écrit cette lettre à Jamie, elle me trouverait surement changée. Mais elle aurait raison. J’ai laissé tous mes soucis, toutes mes craintes, et mes peurs derrière moi. Je vais d’ici peu avancer dans un nouveau monde, en étant une nouvelle moi.

Le chemin glisse sous mes pieds, qui s’enfoncent doucement dans la poudreuse d’une blancheur immaculée. Je m’arrête à l’entrée de ce qui fut le quartier le centre des affaire de Burlington il y a encore quelque mois. Aujourd’hui celui-ci est relativement silencieux. Seuls quelques mordeurs arpentent les rues enneigées d’un pas lent. Je me risque même à m’arrêter un instant pour contempler les quelque immeuble et le quartier en lui-même. Avec cette belle couche de neige et le silence il y a dans l’atmosphère une ambiance particulière. Le temps semble comme arrêter. J’en profite pour me rouler un joint que j’allume. Je tire une bouffée dessus et soupir d’aise en relâchant la fumée.

~~ C’est une belle matinée pour mourir ~~ Pensais-je. Je sors mon Glock et le regarde. Mon ange de la mort dans les mains, je souris sereine. Je le remets à ma ceinture et reprends ma marche jusqu’à cet immeuble que nous aimions tant Leia et moi pour sa vue imprenable depuis son toit.
Je profite de ma petite marche pour regarder les vitrines et entrer dans les différents édifices du lieu. La banque j’aurais aimé la visitée ne fusse que pour le délirer de prendre plein de billet et de prendre un ‘’bain de billet de 100$’’ chose faisable puisque aujourd’hui l’argent n’a plus court mais ça aurait été marrant. Mais il fait un peu froid pour entrer et récupérer l’argent, pour me déshabiller ensuite et faire semblant de prendre un bain de billet. Tant pis. De toute façon l’intérêt la dedans est nul sinon le coté burlesque et l’imagerie de la pinup avec du pognon partout autour. Le cliché des clips de rap quoi. Même si j’aime bien les vibrations de leurs clips, les paroles qu’on lisait sur la TV en sous-titre ou sur les feuillets des CDs étaient souvent sans intérêt. C’est dommage les vibrations étaient bonne. C’est comme le métal. S’était de bonne sensation. En même temps, j’adore les vibrations du violon de Charlie il a un don pour ça. Mais ce que Je préfère s’est-il faut le reconnaitre Les battements du cœur de Teo. Je les aie ressentit la seule fois où on a dormit ensemble. J’ai refusé après. Maintenant que j’y repense qu’est ce qui m’a prise ? Je sens une chaleur sur mes joues et me retourne vers la vitre du bâtiment contre lequel je m’étais assise pour terminer mon joint. J’ai les pommettes doucement rosie. Et ce n‘est pas le froid. Je hausse les épaule en souriant et me releve pour reprendre ma route.

Possession du moment:
 
avatar
Messages : 391
Date d'inscription : 30/05/2018
Crédit Avatar : image du net remise en format par moi

Feuille de personnage
Vie:
45/50  (45/50)
Santé mentale:
60/100  (60/100)
Inventaire:
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: [19-12-2017] La mort cette douce amie qui vous tend les bras avec un sourire bienveillant [Ft Leia Anderson (possible Charlie, teofil, Jamie] Jeu 6 Déc - 5:32
Charlie Murphy
La mort cette douce amie...
Je reviens vers le petit logement que je partage avec mes anges, ce lieu de paix que je considère comme un oasis dans cette tourmente chaotique qu’est devenue ma vie. Il y a bien la maison de Papy à Essex, mais ici c’est une chambre que je partage avec celle que je vois comme la sœur que je n’ai jamais connu et une amie qui m’est que plus chère. Jessica m’a aidé dans mon cheminement et surtout vers la maîtrise du chasseur, de cet alter-ego meurtrier qui se voit comme un loup qui défend avec ses crocs et sa fureur les membres de sa meute. Leïa c’est une histoire d’amour perdu et à sens unique. Je ne veux pas lui imposer l’amour d’un monstre comme moi, un être inférieur et si con. Non elle devrait être avec Téofil, un sportif charismatique et intelligent. Donc je ne suis qu’un ami, un confident et rien de plus. Jamie et Téofil je les vois aussi comme ma famille, la première est celle qui rend Papy heureux et mon héros mérite le bonheur après toutes les années de misères que mon éducation lui a fourni. Le joueur de hockey balèze fait tout pour m’intégrer dans ce groupe qui me persécute, qui me juge inférieur et qui ne voit que l’utilité de mes dons en  survie et en chasse pour ramener victuailles et biens essentielles. Songeur, silencieux comme à mon habitude, je grimpe l’escalier qui va me reconduire vers mes anges. Sur mon sac à dos se balance des dindes sauvages et mon sac à dos est remplit de médicaments. Mais une clameur me fait bifurquer de mon objectif, me rendant vers un attroupement de personnes hostiles.  En arrivant je vois Téofil qui fend la foule avec une fureur non dissimulé et son chien qui semble le mener vers l’avant. Je m’arrête indécis.

Alors je vois les deux corps au sol la tête éclater comme un melon trop mur. Je plisse des yeux et en voyant que le bâton de hockey de mon ami est vierge de sang, je sais que ce n’est pas lui qui a défoncé la gueule de ces types. La foule surprise par le comportement de leur chef se retourna et reprit courage en me voyant. Le dernier du trio de mes persécuteurs, ceux qui avaient de promis de violer Jessica et Leïa, me pointa alors de l’index en gueulant.

Homme- IL FAIT PARTI DE LA BANDE! VENGEONS NOS AMIS TOMBER ET FESONT DE LUI UN EXEMPLE POUR LES POURRITURES QUI VIENNENT DE NOUS CAUSER TANT DE TORT.

Je ne comprends absolument rien de ce qui se passe, voyant juste des visages tordu par la haine qui m’encerclent en proférant des menaces et brandissant des armes. Je n’ai plus aucune voie de retraite et déjà quelques types s’avancent vers moi. Il y a même le chef du groupe qui me pointe un pistolet sur moi. Je lève les mains en signe de paix et surtout d’incompréhension.

Homme- Tu vas mourir espèce de monstre. Et tes amis vont tous y gouter.

Mon regard d’azur troublant et doux se transforme alors ces mots. Me menacer j’ai l’habitude, mais menacer ceux que je vois comme ma famille. Mes iris deviennent des tsunamis de violence et de rage. Le Chasseur à prit le contrôle de mon être et il ne laissera personne menacer SA MEUTE sans réagir et faire payer cette ardoise dans le sang. Le type fige un instant et tout devient au ralenti. Je vois son index se crisper et je me penche pour éviter la tête de plomb qui jaillit du canon du Smith et Wesson spéciale police. Une femme est mortellement atteinte par la balle perdue et aussitôt je plonge ma main droite dans la manche gauche de mon manteau de chasse. Je sors le couteau de lancer et je fais un geste net, puissant et d’une grâce mortelle. La lame d’acier se plante dans la gorge du dernier enfoiré qui a fait du mal à ma sœur.  Il tombe à genoux le regard voiler par sa mort prochaine et s’étouffant dans son propre sang. Il est chanceux que je ne sais pas qu’il a violé Jessica et l’a battue, car je l’aurai fait souffert longtemps au lieu de cette mort rapide et miséricordieuse. Je me redresse alors d’un mouvement souffle et je dégaine mes armes de mêlées. Le tomahawk et mon couteau de survie font un ballet hypnotique et mortel et le Chasseur hurle son défi. Je ne peux que produire qu’un grognement intimidant qui ressemble à un loup acculer à un mur qui va tout faire pour emmener le maximum d’adversaire avec lui. Et la part humaine ne comprend absolument pas ce qui se passe ici…

LE CHASSEUR EST ARRIVÉ

INVENTAIRE:
 

Trouvailles:
 


Codage par Libella sur Graphiorum
avatar
Messages : 439
Date d'inscription : 30/05/2018
Crédit Avatar : Desdemoniak

Feuille de personnage
Vie:
50/50  (50/50)
Santé mentale:
90/100  (90/100)
Inventaire:
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: [19-12-2017] La mort cette douce amie qui vous tend les bras avec un sourire bienveillant [Ft Leia Anderson (possible Charlie, teofil, Jamie]
Contenu sponsorisé
[19-12-2017] La mort cette douce amie qui vous tend les bras avec un sourire bienveillant [Ft Leia Anderson (possible Charlie, teofil, Jamie]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» bon anniversaire Douce Amie
» Bon Vendredi
» Patrick Roy
» Une amie qui vous veut du bien .
» Gabon : mort du président Omar Bongo

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Agonie :: Zone de conflit (RP) :: Burlington :: Centre-ville :: Quartier des affaires-
Sauter vers: