Agonie
Bienvenue sur Agonie !

Voici les liens utiles pour te connecter et t'enregistrer.
Il est également recommandé de lire le Guide du survivant.

Bonne visite et à bientôt!


ChatboxAccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez|
MessageSujet: [21 Décembre 2017] Winter is coming [Ft. Téofil] Jeu 3 Jan - 18:15
takeshi kuribayashi
Une fine couche de neige tombait sur Burlington en cette matinée du 21 Décembre, mais pour la première fois de son histoire, la ville n’était pas chaudement parée des couleurs de noël. Au lieu de cela, seuls subsistaient le froid et au lieu des odeurs des bruits de l’activité frénétiques des familles préparant le réveillon, il ne régnait qu’un silence désolant et l'odeur des corps en décomposition déambulants dans les rues de la ville.
Au loin aussi, les nuages semblaient s'assombrir, annonciateurs d'une météo plus désagréable encore et peut-être aussi de sombres présages pour l'avenir, mais ça Takeshi l'ignorait… Insouciant de ce qui se tramait, Takeshi était en train de s'exercer au maniement de la hache en brisant en deux quelques faits de bois afin de réchauffer les froides nuits du vieux marché. Confortablement emmitouflé dans un manteau de laine et une écharpe de textiles synthétiques, le jeune homme s'arrêta brièvement pour se frotter les mains et les réchauffer un peu avant de s'emparer d'une nouvelle bûche à fendre en deux.

De manière générale, il y avait peu d'activité autours de lui et la plupart des autres habitants du vieux marché étaient présentement à l'intérieur des bâtiments, à travailler au chaud et à se réchauffer paisiblement. Seuls les volontaires et les pauvres pommes désignées pour le travail extérieur sortaient en ce jour et Takeshi appartenait au premier groupe… Même une sortie était prévue dès le lendemain et que le garçon se sentait enfin prêt à ressortir de la base après plus d'un mois sans risquer sa vie, il ne pouvait s'empêcher de se sentir coupable de ne pas assez contribuer et donc s'était toujours porté volontaire pour les tâches de camp les plus dures. Certains l'appellent même masochiste pour ça mais lui se voyait plus comme un garçon volontaire en fait, prêt à ne pas se laisser abattre et prendre sur ses épaules sa part de responsabilité dans la survie de la colonie tandis que d'autres jeunes gens de son âge restaient pitoyablement dans les jupes de leurs mères… Quel gâchis !

Mais ces réflexions arrivèrent à terme lorsqu'enfin quelqu'un d'autre vint le relever. Étonné, le garçon lui donna la hache avant de s'écarter tout en essayant de se rappeler si a un moment on lui avait dit qu'il était sensé être remplacé par quelqu'un d'autre. Après plusieurs secondes de réflexion, il laissa tomber et préféra plutôt demander à la personne directement.

- Je ne savais pas que j'allais être remplacé. C'est de votre plein gré ou vous avez tiré la paille courte ?
Demanda-t-il avec un léger rire d'autodérision sans même se rendre compte que son utilisation d'une syntaxe erronée rendait sa phrase un peu plus risible qu'elle ne l'était, mais à ses propres dépens.
takeshi kuribayashi
Messages : 86
Date d'inscription : 29/05/2018
Crédit Avatar : Moi

Feuille de personnage
Vie:
50/50  (50/50)
Santé mentale:
85/100  (85/100)
Inventaire:
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: [21 Décembre 2017] Winter is coming [Ft. Téofil] Ven 4 Jan - 17:15
Teofil Piotrowski
Voila deux jours que Jessica avait disparu et des tensions s’était faite assez forte au sein du Vieux Marché son triple meurtre, l’acharnement de Leia sur deux des cadavres. Puis l’agression sur Charlie qui ce qui l’avait rendu dangereux au point de tuer un de ses agresseur avant que lui-même ne doivent intervenir. Mais sa rage lui avait fait perdre son sang-froid et il avait lui-même tué par l’intermédiaire de Khan un des autres agresseurs du muet, pendant qu’il écrasait sa crosse de hockey avec un violence inouïe dans le dos d’un autre lui cassant deux côté au passage. Le terrible ours polonais, que l’on connaissait sur la glace avait su ressortir violement ici. Peut-être le grand-père de Charlie avait-il raison. Laisser parler sa fureur et sa rage pouvait mener à des situations d’intimidation importante. Mais il n’avait pas le charisme naturellement intimidant du vieux vétéran. Toutefois les actions de Teofil lui avait valu de se voir perdre une partie de son autorité sur les autres. Heureusement pour lui d’autre au sein de ceux qui menait la gestion du petit groupe avait su prendre la place. Ric jubilait presque de voir le hockeyeur hors de la gestion mais d’une certaine façon cela soulageait aussi Teofil d’un poids.

Il avait voulu quitter le Vieux Marché ce matin pour repartir à la recherche de la sourde. Sa lettre de suicide sonnait comme une trompette apocalyptique a ses oreilles et il ne savait pourquoi sinon qu’un nœud s’était formé dans son estomac quand il y pensait. La découverte du lieu du suicide présumer sans le moindre corps avait pourtant rendu un espoir à catamounts. Après la mort de Carène durant le Z-Day, il n’avait jamais songé un jour ressentir à nouveau cela surtout après l’accident du 29 septembre. Mais au final même si Jessica s’était jouée de lui, il ne pouvait oublier le sentiment qui était né en lui auprès de la blonde. Sentiment qu’il commençait à penser qu’il aurait dut lui exprimer plus tôt. Cela aurait probablement changé bien des choses. Mais aujourd’hui et depuis qu’il avait trouvé cette lettre, qu’il gardait toujours sur lui maintenant, le polonais avait une rage bestiale qui grandissait en lui. Sortir à la recherche de la sourde était son objectif. Mais Charlie n’avait pas été au rendez-vous. En même temps son ami avait du mal à redevenir le mec sensé et timide. Il semblait laisser son alter ego prendre le dessus.

N’ayant pas trouvé Charlie a son lieu de rendez-vous Teofil rejoignit la réserve de bois pour se défouler. Khan était sur ses talons. Depuis qu’il était sorti du bunker avec Jamie il ne savait pas trop quand et comment d’ailleurs Khan ne le quittait plus. En arrivant sur les lieux, il entendit du bruit et entra brutalement faisant du bruit pour s’annoncer. Il trouva un jeune homme asiatique occupé à couper du bois. Surpris par le fait de le trouver là, son attitude se radoucit immédiatement. Kahn devenu extrêmement défensif vis-à-vis de son maitre se plaça devant celui-ci laissant ses crocs légèrement apparent. Mais Teofil posa sa main sur son crâne et celui-ci se calma presque aussitôt. Le catamounts avait compris de qui il s’agissait. Il ignorait son nom, il n’avait jamais eu l’opportunité de discuter avec lui. Mais le hockeyeur savait qu’un adolescent de type asiatique se prêtait volontiers aux tâches ingrates et manuelles de la communauté.  


Teofil : - « Ce n’était pas prévu ? Ah c’est étrange personne ne devrait avoir a faire ça seul. C’est vrai que je ne devais pas personnellement le faire mais j’ai besoin de me vider l’esprit alors si tu permets et veux bien de mon aide… »

L’Est-européen avait dit cela de façon un peu dure. Et son visage trahissait le fait qu’il était désolé d’avoir été ironique et quelque peu agressif dans sa façon d’être mais il n’arrivait pas à se détendre. Fendre des buches l’aiderait peut-être. Par contre il devait bien reconnaitre qu’il ne l’avait jamais fait. Cela promettait d’être épique.

Prenant une hache et une buche, il entreprit de commencer son œuvre. La hache s’abattit ... à côté de la buche. Honteux mais il n’en montra rien il se débarrassa de sa veste de moto en cuir. Khan s’assit face à lui. Le polonais repris son agression sur la pauvre buche mais ne réussit pas à maitriser son coup et la hache après avoir attrapé un maigre côté de sa cible se planta violemment dans le billot envoyant la buche promener. Il aurait pu jurer que Khan souriait se moquant de lui mais le chien avait juste pencher la tête de coté en signe d’incompréhension de l’acte de son maitre.



Equipement:
 
Teofil Piotrowski
Messages : 316
Date d'inscription : 24/07/2018
Crédit Avatar : Qui a fait ton avatar?

Feuille de personnage
Vie:
50/50  (50/50)
Santé mentale:
100/100  (100/100)
Inventaire:
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: [21 Décembre 2017] Winter is coming [Ft. Téofil] Dim 6 Jan - 13:43
takeshi kuribayashi
D’abord surpris par l’arrivée de ce nouvel individu, le jeune Takeshi se radoucit un bref instant avant de se positionner de nouveau sur la défensive lorsque l’animal de compagnie de ce dernier commença à le grogner. Tenant fermement la hache dans ses mains, Takeshi n’adopta pas de position hostile mais fit tout de même comprendre par un regard discret que le maître devrait vite calmer sa bête.

Heureusement, l’incident fut vite résolu et le jeune garçon put s’en retourner à son business puisque pas mal de bûches attendaient encore de se faire trancher en deux dans le sens de la longueur. Continuant donc son travail avec la résolution impitoyable du bûcheron attitré d’une communauté post-apocalyptique basée au dessus du tropique du cancer, le garçon coupa encore quelques bûches pendant que le nouvel arrivant expliquait la raison de son arrivée. Il laissa cependant échapper un petit rire.

- C’est rigolo de choisir cette activité pour se passer les nerfs, c’est une corvée après tout. Mais je ne vais certainement pas m’opposer à de l’aide, surtout quand elle est si bienvenue et motivée.
Déclara le jeune garçon en fendant une nouvelle bûche d’un geste précis. après cela, il daigna enfin tendre la hache à l’inconnu en même temps que sa main.
- Je m’appelle Takeshi Kuribayashi, enchanté.
Dit-il en ponctuant sa phrase d’une légère inclinaison, signe de son éducation nippone très protocolaire et respectueuse.
- On a side note, je ne rechigne pas à faire des choses tout seul. J’ai été très peu actif hors des murs du vieux marché depuis mon arrivée, alors il faut bien que je justifie ma ration quotidienne !
Déclara-t-il en riant avant de se taire en constatant l’échec de la première tentative de Teofil. Puis de la deuxième, puis de la troisième… En voyant la tronche du chien qui visiblement cherchait à comprendre ce que pouvait bien foutre son maître (rendu évident par le langage corporel canin qui le trahissait), Takeshi eu énormément de mal à retenir un rire moqueur et seule l’idée de s’imaginer son père à la place de Teofil lui fit se clore le bec… Si son père était là, Takeshi prendrait certainement de douloureux coups de bâton pour oser manquer de respect à quelqu’un en difficulté comme Teofil l’était à cet instant.

Ne remettant pas en cause une seule seconde les méthodes utilisées par son père dans son éducation, Takeshi se souvint de cette autre leçon de charité et donc s'avança vers Teofil, un sourire bienveillant (quoique un chouilla moqueur) sur les lèvres.

- Pardonnez-moi… Loin de moi l’idée de sous entendre quoique ce soit, mais avez-vous besoin d’aide ?
Sans attendre de réponse, il s’empressa d’ajouter en saisissant délicatement la hache.
- Vous mettez trop de force dans vos coups, et pas assez de précision. La hache est un outil lourd et tranchant d’elle même, c’est elle qui fend le fagot, pas vos bras… Eux ne sont là que pour guider le point d’impact... regardez.
Arrachant délicatement mais fermement la hache des mains de Teofil, il laissa tout simplement cette dernière tomber sur le fagot, s’enfonçant de plusieurs centimètres avant de dévoiler son résultat.
- Vous voyez ? Rien qu’avec le poids de la lame, la bûche est déjà entamée. Allez y, réessayez.
Il laisserait Teofil couper au reste cette bûchette avant de l’observer anéantir la suivante.
takeshi kuribayashi
Messages : 86
Date d'inscription : 29/05/2018
Crédit Avatar : Moi

Feuille de personnage
Vie:
50/50  (50/50)
Santé mentale:
85/100  (85/100)
Inventaire:
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: [21 Décembre 2017] Winter is coming [Ft. Téofil] Lun 7 Jan - 17:54
Teofil Piotrowski
L’asiatique se présenta. Et au vu de sa façon de faire Teofil en déduit qu’il n’était pas sur le sol américain depuis longtemps. En tout cas depuis bien moins longtemps que lui. Il sourit à Takeshi dans le but de se montré courtois comme toujours. Mais il dut admettre en son for intérieur qu’il souriait aussi car il était un peu amusé par ce respect établit de base par la culture nippone. Il lui rendit son salut un peu misérablement ne sachant pas si l’inclinaison venant de sa part serait prise pour une moquerie ou pas. En tout cas il espérait que non.

Teofil : - « Enchanté de te connaitre Takeshi. Moi c’est Teofil. Et lui c’est Khan C’est un bon compagnon un peu hargneux et toujours sur la défensive. Ce qui fait qu’il est parfois intimidant. Mais c’est un animal fier et très intelligent. Et tu sais si je puis me permettre ce que tu fais ici dans l’enceinte de ses murs est énorme. On m’a déjà parlé de toi de tout ce que tu fais. Bien des habitants ne sont même pas foutu de lever leur cul des acquis que d’autre leur offre. Alors permet moi de te dire un immense merci pour ce que tu fais. »

Les échecs répétés du polonais arrachèrent un petit rire au japonais. Ce qui d’ordinaire n’aurait pas contrarié le catamounts. Mais il fallait dire qu’il en avait gros sur le cœur et ne put s’empêcher de frapper encore plus lourdement avec la hache l’enfonçant dans le billot. Il eut du mal à la reprendre et Takeshi prit alors la parole. Il le fit avec une voie paisible, cependant avec ce léger timbre de voie moqueur. Teofil resserra par un réflexe de rage sa poigne sur la hampe de la hache. Mais l’adolescent se voulait courtois. De plus il ne savait pas ce qui mettait le polonais autant à fleur de peau. Alors celui-ci se ressaisit et écouta Takeshi. Celui-ci alla plus loin que le simple énoncé de sa théorie et montra par l’exemple concret. Le polonais sourit. Il était à la fois gêné par son impulsivité due à sa nervosité qui le rendait incapable de faire les choses correctement, mais aussi par la logique indiquée par le jeune homme qui se montrait pour le coup presque professoral. Il le remercia d’un signe de tête et repris la hache.

Le catamounts prit un profonde respiration pour se détendre un instant puis il abattit lourdement la hache mais cette fois telle que le lui avait montré Takeshi. Le résultat ne fut pas aussi propre que celui des buchettes réalisées par l’adolescent. Mais au moins s’était bien plus concret et surtout plus efficace. La buche était fendue en deux. Le polonais ramassa alors une autre buche et releva la hache a nouveau il la laissa tomber et fendit la buche toujours un peu gauche mais au moins cette fois elle était fendue et n’avait pas pris la tangente.


Teofil : - « C’est en effet plus simple comme ça. Tu as l’air de t’y connaitre au maniement de la hache. Si c’est parce que tu n’as pas d’arme pour sortir que tu ne sors pas tu peux prendre celle-là. Je sais que ça n’a rien à voir avec une bonne hache a l’ancienne mais une arme est une arme contre les goules. Sinon pardonne ma curiosité mais pourquoi ne tente tu pas ta chance avec certaines des équipes qui font des sortie ? Tu m’as plutôt l’air débrouillard. Je ne sais pas pourquoi mais je suis persuadé que t’es le genre de garçon a voir plus d’un tour dans ton sac. »

Il posa la hache sur le billot et alla prendre un solide tas de bois pour continuer leur œuvre de tranche.

Teofil : - « Tu es d’où Takeshi ? Enfin, si je ne suis pas indiscret, bien sûr. Moi je suis de Varsovie en Pologne. J’étais ici dans le cadre de mes études en biologie. Et au vu de ma petite observation sur t’as façon d’être et de ma dire bonjour, je jurerais que tu es plutôt quelqu’un de traditionnel. Après je suis curieux de nature donc si tu me trouve indiscret dit le moi. J’aime bien discuter alors je converse. Mais j’ai conscience que ce n’est pas au gout de tout le monde. »

Le catamounts tentait de changer ses idées en fendant les buches comme il pouvait. Il avait certes la force pour les fendre d’une traite mais pas la précision cependant comme Takeshi le lui avait indiqué une hache est relativement lourde et se suffit à elle-même une fois qu’elle est lancée correctement. Ce qui n’était pas encore tout à fait le cas pour Teofil. Mais parler et faire connaissance semblait l’éloigner de ses soucis et rendait ses assaut sur les buchettes de plus en plus correct. Il regarda vers l’adolescent un peu comme pour s’assurer qu’il avait bien maitriser ce qu’il lui avait dit pour fendre les buches. Et soudain se l’imagina en tenue traditionnelle nipponne tel que les livre de la bibliothèque lui avait indiqué. Les image de samouraï, de guerrier à l’âme noble et droite avec une fierté d’acier lui vinrent. Étrangement étant polonais il comparait parfois les samouraïs au chevalier de la table ronde droit pur et noble. Il se demanda alors si Takeshi avait déjà combattu avec un sabre comme ses ancêtre… ou peut-être même pas si ancêtre que ça. Manier une épée lui aurais plus. Déjà le couteau de survie dont la lame était pratiquement aussi longue que son avant-bras il avait d mal a l’utilisé. Mais il le gardait car comme le dirait Charlie un bon couteau peu toujours être utile.


Equipement:
 
Teofil Piotrowski
Messages : 316
Date d'inscription : 24/07/2018
Crédit Avatar : Qui a fait ton avatar?

Feuille de personnage
Vie:
50/50  (50/50)
Santé mentale:
100/100  (100/100)
Inventaire:
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: [21 Décembre 2017] Winter is coming [Ft. Téofil] Mar 8 Jan - 11:16
takeshi kuribayashi
Après ces introductions cordiales vint le moment pour Teofil de se mettre au travail. Takeshi ne manqua pas de remarquer que son amusement semblait mettre en rogne le Polonais mais il font de ne pas le remarquer malgré une légère honte qui l'envahit à l'idée d'avoir pu offenser cet homme si volontaire.

Les conseils qu'il lui donna eurent également pour but de rectifier quelque peu le tir et heureusement pour son orgueil, Takeshi parvint à être couronné de succès dans ce domaine. Lorsque les premières bûches furent fendues (bien que ce soit de manière imparfaite), le jeune garçon sourit de contentement avant que son interlocuteur ne lui pose des questions sur le maniement de la hache. Bien que décontenancé, Takeshi se reprit rapidement afin de lui répondre le plus précisément et honnêtement possible.

- Oh… eh bien à vrai dire, m'équiper d'une hache pour le combat ne m'est jamais vraiment venu à l'esprit… Je ne suis pas plus familier que vous avec son maniement en temps qu'arme, je sais que les Européens ont souvent utilisé des haches en tant qu'arme, surtout dans les temps anciens mais à ma connaissance, ce n'est pas le cas des pays asiatiques. Du moins pas du Japon. En tout cas je n'aie jamais appris à me servir de la hache, je suis plus à l'aise avec de vraies lames. Cela explique aussi pourquoi vous serez très vite à même de me remplacer à la coupe du bois !
En tentant ce trait d'humour, Takeshi s'était fendu d'un petit rire mais il s'empresserait de s'excuser platement si il n'était pas compris. Cependant l'opportunité de continuer la conversation se présenta d'elle même lorsque Teofil évoqua les sorties et bien qu'il aurait voulu éluder cette question, la politesse de Takeshi lui dicta de répondre en toute sincérité à cette enquête. C'est donc mal à l'aise et quelque peu vert de honte qu'il avoua :
- Eh bien… je dois l'avouer, la dernière fois que je suis sortit, je suis passé très près de la mort. Une meute de chiens sauvages nous a attaqué et si ce n'était pas pour les réflexes, ma carotide aurait certainement servit d'apéritif à l'un des congénères peu distingués de Khan. Depuis, j'éprouve une certaine couardise à l'idée de ressortir de nouveau…
Takeshi marqua un temps d'arrêt, fuyant le regard de Teofil pour éviter au maximum le contact visuel.
Je sais que les ancêtres se moquent de moi et que ce n'est certainement pas l'attitude honorable que j'aurai voulu avoir dans une telle situation, mais quand on se rend compte que des années d'entraînement au combat ne vous ont préparé à rien de tout cela, on prend peur. Plus je pense que n'importe qui ayant reçu une éducation standard et découvrant par la force des choses le guerrier en lui même.

Tandis que Takeshi tentait honteusement d'expliquer sa couardise à l'idée de ressortir dehors, Teofil ne s'était pas fait prier pour prendre de l'avance sur son travail. Examinant brièvement les nouvelles bûches fendues, Takeshi constata avec fierté que sa technique et ses résultats s'améliorent à vue d'œil. Puis vint le moment fatidique du blabla sur les origines, un sujet de conversation que Takeshi aurait évité à tout prix auparavant, par simple contrainte de se faire discret… Mais ce genre de pratique n'ayant plus aucun intérêt aujourd'hui, il ne se fit pas prier pour délier sa langue.

- Eh bien, je suis un enfant de deux cultures, ma mère était Chinoise et mon père Japonais. J'ai passé les premières années de ma vie à Hong-Kong, dans une famille très riche et traditionnelle, comme vous vous en doutez, mais c'est mon père qui m'a pris sous son aile à partir de mes huit ans et il s'est affairé à défaire la mauvaise influence dont j'ai été victime dans mes premières années. Mon père est descendant d'une longue lignée de guerriers et est artiste martial professionnel. C'était sa fierté que de me transmettre l'honorable histoire de ma famille Nippone et de l'armée pour perpétuer la tradition martiale qu'est la nôtre depuis des siècles. J’ai vécu avec lui plusieurs années au Brésil avant de partir pour l’Alaska où on était quand ça a éclaté. Je me suis retrouvé à Burlington par des facteurs indépendants de ma volonté, mais ça c’est une histoire encore plus longue…
Annonça le jeune homme avec un petit sourire amusé. Il laissa Teofil couper quelques bûches de plus avant de lui poser lui-même quelques questions sur son passé.
- Alors tu es de Varsovie me dis-tu ? Tu es venu de loin ! La Pologne est un pays très respectable, jamais soumis, toujours combattant. Savais-tu que ce sont les hussards Polonais qui ont empêché l'Europe de tomber aux mains des Ottomans ? Une des plus grandes charges de cavalerie de l'histoire ! Mais pardon, nous parlions de toi... Tu étudiais à Burlington ? Que faisais-tu en biologie ?
Demanda le garçon avec une certaine curiosité. en fait, aussi dingue que cela puisse paraître, c’était probablement la première fois qu’il avait l’opportunité de discuter avec quelqu’un étant allé à l’université et la simple perspective de se faire narrer ses plus folles aventures étudiantes l’excitait facilement infiniment plus que de couper des bûches.

Cependant, pendant que Teofil expliquait, il ne se gênerait pas pour corriger sa position, l’interrompant si besoin pour se faire.

- Maintenant que tu es plus à l’aise, il te faut adopter une position plus équilibrée, pour lancer plus de force dans ta hache. Puis-je ?
Demanda-t-il en attendant la hache. Une fois récupérée, il montrerait à Teofil comment se placer et fendrai l’air et une bûche d’un coup sec en ayant levé la hache au dessus de lui. La coup n’était pas parfaite mais cela servirait de double exemple.
- Vois-tu ? j’y ai mis trop de force et pas assez de précision, j’ai carrément entamé le billot là. En fait c’était même superflus mais pour te montrer qu’une bonne position fait la moitié du travail. Pour le reste, il m’aurait suffit de laisser retomber la hache une fois qu’elle était haute pour m’économiser de l’énergie. D’ailleurs…
Takeshi recula un peu, levant la hache au niveau de ses épaules et donna un coup dans le vide devant lui à hauteur de tête avant de se retourner avec un sourire.
- Si tu dois un jour te battre avec ça, n’y lance pas toutes tes forces. Le crâne humain est plus dense que la bûche, mais il est moins épais. Quand à ta hache, toute l’énergie du coup est concentrée dans la lame qui est une surface extrêmement étroite. J’ai vu Leïa défoncer un zombie sans difficulté à la batte de baseball un jour… et une batte de baseball a une surface plus large et aussi plus souple alors la hache ne peut faire que plus de dégâts.
Puis il tendit la hache à Teofil, l’invitant à pratiquer son swing sur un mort-vivant imaginaire.
- Je n’aimerais pas me battre avec ça, ou alors avec un modèle plus léger. Mais là, même un coup faible aura de bonne chances de briser le crâne et atteindre le cerveau. Un coup fort serait plus dangereux, déjà car si tu rates, tu seras emporté, mais aussi parce que tu vas certainement faire exploser le crâne et c’est pas bon d’avoir des morceaux infectés qui volent partout !
Déclara Takeshi en rigolant. il attrapa ensuite une bûche qu’il mit à hauteur de taille, sur une table non loin de là et invita d’un geste Teofil à tenter les deux sortes de coups : forts et faibles. Mais il s’écarta tout de même pour ne pas se prendre la bûche dans la tronche quand il taperai fort car celle-ci allait inévitablement voler… Par contre il se tiendrai prêt à rattraper Teofil si jamais il se laissait trop entraîner avec sa hache, un entraînement à armes réel n’étant jamais quelque chose à prendre à la légère.
takeshi kuribayashi
Messages : 86
Date d'inscription : 29/05/2018
Crédit Avatar : Moi

Feuille de personnage
Vie:
50/50  (50/50)
Santé mentale:
85/100  (85/100)
Inventaire:
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: [21 Décembre 2017] Winter is coming [Ft. Téofil] Mar 15 Jan - 12:30
Teofil Piotrowski
L’explication de l’adolescent vis-à-vis du maniement de la hache lui parut très logique et a bien y regarder quand il l’avait en main il aurait pu s’imaginer ses ancêtres combattant les romains avec de tel engin ou les fier guerrier Franc. Il sourit amusé à la boutade de Takeshi. Il est vrai que le jour où sa crosse viendrait à casser. Il n’avait jamais imaginé avec quoi la remplacer sauf depuis que Charlie lui avait fourni le casse-tête iroquois. Mais celui-ci était plus court. En regardant la hampe de la hache et sa lame, l’idée de s’en munir comme arme lui plut.

L’explication de Takeshi sur la raison de sa présence considérable au camp et jamais en sortie lui arracha un sourire de compassion. Des expériences négative le polonais en avait à revendre. La première ou il avait manqué déguster une salade de ses propre dents a coup de batte de baseball car il avait perdu Jessica tombée de la camionnette qu’il conduisait. Il aurait pu lui citer aussi la première sortie faite avec Jamie et les lâche qui les avaient abandonnés avec des pillards aux trousses. Mais ce qui marqua le catamounts était l’affrontement avec des chiens.


Teofil : - « Les Chiens ont la capacité de se regrouper en meute et une fois que l’alpha est déterminé il agissent comme un seul homme. Si l’humain n’était pas si belliqueux vis-à-vis de lui-même ont aurait beaucoup à apprendre d’eux et a les imités. Mais affamé une meute de chien est très dangereuse. Je comprends que cela ne t’ai pas laissé un bon souvenir. Mais il ne faut pas rester là-dessus. Tu m’a l’air d’être plus que volontaire et d’avoir de la ressource. Ne te laisse pas abattre par une mauvaise expérience. Je suis sûr que la prochaine sera positive. T’imagine même pas tous les échecs de sortie que j’ai à mon actif. »

Il fut surpris des connaissances culturels de l’asiatique sur son pays. Et une certaine fierté l’envahis en entendant l’adolescent lui parler des hussards. Puis celui-ci lui demanda ce qu’il avait étudier en biologie

Teofil : - « J’ai suivi le cursus de biologie animal. Tout ce qui concerne le comportement des grand animaux, les systèmes de migration, de meute, l’influence environnemental sur leur comportement. Grossièrement je suis comportementaliste animalier. Je ne saurais pas te dire s’il a un souci médical sauf si c’est visible. Mais je peux analyser son comportement. »

Le jeune homme se permis une réaction correctrice et le catamounts lui laissa la place pour l’exemple. Il écoutait attentivement ce que lui disais le jeune nippon. Il acquiesça au propos de Takeshi d’un signe de tête. Bras croisé le hockeyeur enregistra un maximum les informations de son nouveau camarade. A l’évocation de la batteuse et de sa frappe il frissonna. Même si il avait eu l’occasion de briser la glace qui s’était mise entre eux et de s’expliquer, il avait constaté les dégâts sur les crane des deux cadavres le jour ou Jessica avait disparu en leur laissant cette lettre. Lettre qu’il gardait sur lui. Il serra les dents par reflexe.
Le jeune asiatique lui rendit la hache afin qu’il imite la batteuse mais avec une hache. Il avait de la force il le savait. Aussi lorsqu’il le fit la hache siffla. Mais il ne fut pas emporter par le mouvement ni le poids même si celui-ci le déstabilisa. Ca expertise des tirs de hockey l’avait entraîné à cela. Mais s’était quand même bien différent. Lorsque le jeune homme plaça les buches il recommença enfonçant la hache franchement dans la buche lorsqu’il frappa tel un batteur de baseball. Quand à l’autre méthode la buche fut fendue d’un coup sec. Il était assez fier de lui et se retourna vers Takeshi avec vu mouvement de tête qui voulait dire merci.



Equipement:
 


Teofil Piotrowski
Messages : 316
Date d'inscription : 24/07/2018
Crédit Avatar : Qui a fait ton avatar?

Feuille de personnage
Vie:
50/50  (50/50)
Santé mentale:
100/100  (100/100)
Inventaire:
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: [21 Décembre 2017] Winter is coming [Ft. Téofil] Sam 19 Jan - 14:04
takeshi kuribayashi
Alors qu'il discutait du comportement sociétal des chiens et de son éventuelle comparaison au comportement humain, Teofil devait être loin de se douter qu'il était face à un bon client en termes réflexion psychologique… En dehors du combat, s'il y avait bien un truc qui était encouragé par le Bushido, c'était la philosophie et étant donné de l'importance d'avoir un esprit aussi sain que le corps pour un guerrier, la réflexion avait toujours été une matière prioritaire dans le cursus du petit Takeshi… Au contraire d'ailleurs des connaissances scientifiques brutes, choses pour lesquelles Tak avait des connaissances plus limitées pour son âge.
- Oui je comprends ce que tu veux dire. Les chiens ont un comportement social assez admirable quand on y pense. Mais dans le même temps, les premiers hommes aussi avaient ce comportement. Si les chiens étaient devenus dominants plutôt que les hommes, leur société se serait complexifiée et qui sait alors s'ils feraient mieux que nous… Ou pire…
Avec cette base de réflexion, Takeshi espérait certes avoir un débat constructif, mais il voulait aussi détourner le débat du sujet de sa lâcheté qui lui faisait détailler ses chaussures à chaque évocation. Finalement, conscient qu'il ne pouvait éternellement éviter de se confronter à son propre manque de courage (en partie d'ailleurs parce que c'était en soi un manque de courage).
- Vous avez raison, sur le fait que je ne devrais pas me laisser abattre par un échec, mais… c'est passé tellement près ce jour là. J'ai survécu uniquement parce que j'ai eu les bons réflexes de par ma formation. Mais que se passera-t-il le jour où je ne les aurais pas ? Ou les aurais-je jamais de nouveau ? Ce sont les réflexions d'un lâche, je le sais… Mais finalement, le danger réel est si différent de l'excitation d'un combat ou d'un effort intense… Je ne sais pas, ça m'a fait un choc… Heureusement que je suis né au XXIème siècle finalement ! J'aurai fait un piètre soldat !
Déclara le jeune Takeshi avec beaucoup d'autodérision et un rire sincère quoique un peu gêné également. Il fit cependant le plaisir à Teofil d'arrêter de tourner autour du pot et d'évoquer le sujet de façon plus directe.
- Mais vous avez raison, il va falloir que je réessaie de sortir dehors, je ne peux pas m'arrêter à un échec… Et puis bon, j'ai été élevé rien que pour ça ! C'est quand même dommage de tout foutre en l'air pour si peu !
Ici encore, Takeshi usa d'humour et se rendit d'un rire sincère. Au final,le timing de la suite de la conversation n'était pas le meilleur : alors qu'il venait de s'ouvrir un peu plus à l'idée de ressortir dehors, Teofil parlait de lui même ! Dommage pour Tak qui aurait bien voulu que celui ci ne continue à le motiver et le rassurer… Mais certainement pas moins intéressant.

Ainsi donc le monsieur était comportementaliste animalier, un choix d’études intéressant mais dont la pertinence passait un peu au dessus de la tête de Takeshi, surtout dans le contexte actuel d post-apocalypse. Il se réfréna cependant de tout commentaire négatif ou de tout jugement pour essayer d’en savoir plus sur ce choix d’études et ce à quoi elles pouvaient mener.

- Je vois. Tu es un spécialiste de la psychologie de nos amis à quatre pattes. Et que voudrais-tu faire avec ces connaissances plus tard ? Tu peux devenir un grand professeur n’est-ce pas ?
Dit-il avec tout de même une pointe d’admiration dans la voix en se rapellant que tout savoir, aussi étrange pouvait-il paraître au premier abord, méritait toujours d’être transmis. De plus, en utilisant un peu de son imagination, le garçon ne mit pas longtemps à trouver une application intéressante à cela :
- Oh ! Je sais ! J’ai toujours demandé à mon père et il a toujours refusé, je veux un renard domestique ! J’adore ces trucs, c’est à mi-chemin entre le chat et le chien,, j’adore ! Tu pourras m’aider à en apprivoiser un?!!
Takeshi avait dit ça en trépignant tel l’adolescent qu’il était retrouvant tout d’un coup son âme d’enfant… Une âme d’enfant qu’il n’avait jamais vraiment eu l’occasion d’exprimer à cause de la stricte éducation qu’il avait reçue.

Après ce bref interlude à discuter de la vie des animaux, le jeune homme reprit son enseignement de la hache et se permis de commencer à corriger la position des bras et des pieds de Teofil afin de lui permettre d’abattre la hache correctement et avec le moins de gaspillage d’efforts possibles.
Une fois la technique maîtrisée, le coupage de bois alla très rapidement et en fait, en quelques minutes, il n’y avait plus grand chose à couper donc Teofil et Takeshi furent contraints de poser la hache pour se trouver une autre occupation… Une occupation que Takeshi pouvait déja se figurer. Avec un rictus malsain, il s’approcha de la pile de bois et en extirpa deux longs bâtons. Pas très solides mais ils feraient l’affaire pour ce qui allait venir : il lanca un bâton en direction de Teofil en visant la main de ce dernier de manière à ce qu'il l’attrapa puis il abattrait son bâton en direction de son visage, ne s’arrêtant qu’à quelques centimètres.
Un immense sourire aux lèvres, Takeshi expliqua.

- L’effet de surprise est l’arme la plus dévastatrice au monde depuis l’aube des temps. Souviens-toi toujours de ça face à des humains. Ou du moins des êtres non morts-vivants. En garde ! BANZAI !
Hurla le gamin en brandissant le bâton au dessus de lui. Il lui donna volontairement une vitesse réduite afin de permettre à Teofil de l’intercepter, mais dans le même temps son Kiai perçant était sensé le déstabiliser, histoire d’appuyer encore sur l’importance de l’effet de surprise. Allait-il pouvoir l’arrêter avant qu’il n'ait à arrêter lui même son bâton pour ne pas lui faire mal au crâne ? Mystère...
takeshi kuribayashi
Messages : 86
Date d'inscription : 29/05/2018
Crédit Avatar : Moi

Feuille de personnage
Vie:
50/50  (50/50)
Santé mentale:
85/100  (85/100)
Inventaire:
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: [21 Décembre 2017] Winter is coming [Ft. Téofil] Dim 20 Jan - 13:28
Teofil Piotrowski
L’adolescent se montrait relativement loquasse et curieux. Son raisonnement sur l’instinct des loups, chiens, étaient intéressant. Mais il les plaçait à un niveau d’intelligence inférieur à l’être humain, chose que le catamounts ne faisait pas. Au contraire il considérait les animaux comme bien plus réactif et plus intelligent que l’être humain. Les instincts de certains d’entre eux leur permettant de reconnaitre quand il avait tort et qu’il fallait fuir. Mais sur ce point Teofil ne préférait pas entrée dans le débat peu acceptait de reconnaitre être des primates apeuré et belliqueux, comme une expérience défectueuse.

Le jeune nippon continua en expliquant ses raisons et son raisonnement vis-à-vis de sa couardise. Teofil fut surpris. Jamais il n’aurait imaginé cela. En même temps Jessica aussi avait peur elle avait même sombré dans une profonde dépression suite à cela. Mais rapidement Takeshi revint sur les connaissances de Teofil qui ne put s’empêcher d’avoir un large sourire.


Teofil : - « Pardonne mon hilarité. Je ne m’attendais pas à cela. Un renard… Les renards sont en effet facilement adoptables. Mais pour ce faire il vaut mieux l’obtenir renardeau et l’éduquer dès le début. Ou alors il vaut mieux en sauver un le soigner. Ce sont des animaux très joueurs, énergique, mais indépendant comme les chats et pourtant extrêmement câlin. Par contre comme animal de compagnie c’est possible. En plus le gros avantage, ils savent trouver leur nourriture facilement. Mais comme animaux pour t’aider à tracter ou porter des choses, oublies-les. Mais non je ne me destinais pas à devenir professeur. Je pensais plus à la recherche environnementale. Les migrations, les influences des changements climatiques sur le comportement des animaux, etc... »

Le bois avait été fendu. Il ne restait plus rien. Le jeune homme avait plus d’une fois rectifier la position du polonais. Au final, il avait réussi à lui offrir la bonne position, la bonne technique, La maitrise de la hache commençait à se faire. Et Teofil allait remercier le japonais lorsque celui-ci lui lança un bâton dans la main. Interloquer, il l’attrapa par réflexe. Khan se releva alerte et observa. Takeshi abattit alors son propre bâton d’un coup de tranche vers le catamounts qui sous l’effet de la surprise resta quoi, ne bougeant pas. Le bâton s’arrêta a quelque cm du visage devenu blême du hockeyeur. L’adolescent se permit alors une touche d’humour, toutefois explicative. Mais le husky avait pris une posture de défense : fourrure du cou hérissé, tête rentrée sous les épaules, babine retroussée, crocs visible et il s’était mis à gronder agressivement. Cependant la main levée de Teofil le maintint à sa place dans cette posture. Le jeune homme le provoqua en lui indiquant de se souvenir que la surprise était le meilleurs des alliés contre les non mort. Il voulait bien le croire. Mais le polonais en avait un peu plus qu’assez des traitres, confère les trois hommes tué par Jessica, qui abusait d’elle.
Lorsque le japonais réattaqua. Teofil fit un pas en arriere et buta sur le billot tombant assis sur celui-ci d’un violent coup avec son propre bâton, dont il se servit comme si s’était sa crosse de hockey et d’une arme tranchante il écarta l’attaque de Takeshi. Mais relâcha Khan qui bondit et se jeta sur l’adolescent. Le chien se retrouva sur le jeune homme les crocs à quelques centimètres du visage du garçon grondant sourdement. Mais Teofil sourit et siffla faisant revenir Khan près de lui. Il tendit la main vers le jeune homme pour l’aider a se relever.


Teofil : - « Comme tu viens de le dire l’effet de surprise est le meilleurs des alliés. Mais il faut prendre en compte tout els élément d’une même scène. Toi tu as oublié khan en agissant ainsi. Ce n’est rien rassure toi. Mais pourquoi avoir fait cela ? »

Equipement:
 



Teofil Piotrowski
Messages : 316
Date d'inscription : 24/07/2018
Crédit Avatar : Qui a fait ton avatar?

Feuille de personnage
Vie:
50/50  (50/50)
Santé mentale:
100/100  (100/100)
Inventaire:
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: [21 Décembre 2017] Winter is coming [Ft. Téofil] Hier à 10:53
takeshi kuribayashi
La discussion sur le manque de courage et de bravoure du jeune garçon commença à lui peser un peu et il ne se fit pas prier pour changer de sujet. De toute façon, qui avait-il à discuter de plus ? Il était lâche, et il allait bien devoir à un moment donné surmonter cette lâcheté, à moins de tenir à faire partie des individus que Darwin ne sélectionnerai pas pour perpétuer l'espèce…
Pour ce qui fut de la suite de la discussion cependant, et même si Takeshi avait une conception du respect très personnelle, il ne pu être offensé par le petit rire de Teofil quand il parla de renard. En réponse, il croisa ses bras et fit une fausse moue de bouderie.

- Bah t'as pas de cœur si tu trouves pas que c'est des bestioles adorables, bah !
Puis lui même se laissa aller à l'hilarité en pensant à cette attitude si infantile qu'il venait d'adopter pour l'humour. Intarissable sur ce sujet en revanche, Takeshi continua.
- Oui j'ai entendu dire que c'était difficile mais pas impossible d'en apprivoiser un, et si en plus ils peuvent être autonomes dans la nature, ça en fait un animal de confort idéal de nos jours, il faudrait juste pas qu'il redevienne sauvage quoi… Ce que je trouve tout particulièrement adorable, c'est leur manière de chasser : ils bondissent en l'air pour planter leurs griffes dans leur proie et le déguster comme un biscuit apéritif, c'est fou de se dire que ça marche en fait !
Dit-il avec visiblement de petits scintillements dans les yeux à l'idée de pouvoir un jour posséder une telle bestiole comme animal de compagnie.

Puis vint le temps de l'entraînement, où du moins de l'essai de Takeshi pour entraîner Teofil. Un essai qui fut au final d'assez courte durée étant donné que le canidé baptisé après le plus grand conquérant de l'histoire avait son mot à dire… Et il ne mâcha pas ses grognements à défaut de mâcher la gorge du garçon. Alors que Teofil trébuchait sur la butée, Takeshi stoppa son bâton et sortit immédiatement du combat. Confus, il s'inclina en avant.

- Sumimasen deshita ! Je ne voulais pas…
Le garçon ne put finir sa phrase car là où se trouvait son visage une seconde plus tôt, il y avait maintenant le husky avec sa gueule grande ouverte. Mais loin de se laisser abattre par cette erreur de visée, le canidé s'était accroché à Takeshi jusqu'à le plaquer au sol, arrachant au jeune garçon un cri de surprise lorsque la bestiole le mit au sol. Terrorisé, Takeshi perdit le contrôle de ses nerfs un bref instant avant que l'adrénaline ne lui permette d'effectuer une frappe défensive. Mais au final, il ne fit que serrer le poing en comprenant que le chien n'avait pas l'intention d'aller plus loin, surtout après l'intervention de son maître qui lui ordonna bien sûr de laisser Takeshi tranquille.
Encore tremblant de terreur, Takeshi ne refusa pas l’aide de Teofil pour se relever, mais s’empressa de s’écarter de son toutou par peur qu’il ne repasse à l’attaque. Venant de subir sa seconde expérience de mort immédiate par la gueule d’un chien, le jeune Takeshi claquait encore des dents quand Teofil s’adressa à lui pour s’enquérir des raisons de ses actions.

- Oui… Je fais un piètre combattant hein ?
Dit-il dépité en parlant du fait qu’il n’avait pas prit Khan en compte. Encore sous le coup du choc de l’attaque qu’il venait de subir, Takeshi tenta malgré tout de présenter ses plus plates excuses tout en s’inclinant à répétition.
- J’ai eu envie de te montrer comment manier une vraie arme, comme une épée, j’ai estimé sans te consulter que cela t’intéresserait. Mais j’ai été trop confiant en mes capacités, trop arrogant… Et surtout je n’aurais jamais dû te surprendre de la sorte, sans même te demander. C’était irresponsable, arrogant et très irrespectueux de ma part. Je te demande pardon.
Takeshi en était probablement à sa cinquième inclinaison tandis qu’il disait cela. Heureusement le chien ne l’avait pas pris comme une agression ce coup là, mais Takeshi ne put s’empêcher de grimacer en se tournant vers lui.
- Et je crois que je me suis pas fait un ami de Khan non plus. Je suis désolé pour toi aussi mon grand.
Il n’y eut pas de salut pour Khan et peut-être moins de sincérité aussi dans la voix de Takeshi, mais il ne se sentait pas bien de ce qu’il venait de faire pour autant.
takeshi kuribayashi
Messages : 86
Date d'inscription : 29/05/2018
Crédit Avatar : Moi

Feuille de personnage
Vie:
50/50  (50/50)
Santé mentale:
85/100  (85/100)
Inventaire:
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: [21 Décembre 2017] Winter is coming [Ft. Téofil]
Contenu sponsorisé
[21 Décembre 2017] Winter is coming [Ft. Téofil]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» Nuoo - Décembre 2017
» liste officielle des navires de mer belges décembre 2017
» Tableau des mamanges essayeuses espoirs Novembre & Décembre 2017
» Maquettexpo Cherbourg les 09 et 10 décembre 2017
» [Janvier 2017] Birchbox

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Agonie :: Zone de conflit (RP) :: Burlington :: Centre-ville :: Le vieux marché-
Sauter vers: