Agonie
Bienvenue sur Agonie !

Voici les liens utiles pour te connecter et t'enregistrer.
Il est également recommandé de lire le Guide du survivant.

Bonne visite et à bientôt!


ChatboxAccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez|
MessageSujet: Présentation Keith Andrew Dim 27 Mai - 18:53
Keith Andrew

Andrew Keith

46

Américain

Urgentiste

Camp de Jericho

Nick Frost

Les alarmes résonnent dans tout le couloir principal de l'hôpital tandis que je m'en vais rapidement en direction de la salle d'opération, enfilant gants, blouse et masque sur le chemin tandis qu'un infirmier me suit en lisant son dossier.

« Ok! Ok! On va y arriver... quelle salle?
- D-455 »

Je tourne brusquement au croisement entre les deux allées et fonce vers la dite-salle en bousculant quelques personnes au passage, m'attirant des remarques féroces que je n'écoute plus depuis une bonne dizaine d'années maintenant.

En poussant des deux mains les portes battantes de la salle d'opération, j'entre et me met en place, le visage fermé et les orteils serrés.

« Encore une morsure?
- Oui, à la gorge. Sept centimètres, à côté de la jugulaire, elle respire encore. »

L'opération prend un moment et deux heures plus tard, la plaie est refermée, la personne en vie et la fièvre est montée.
J'aimerais rester un peu plus longtemps avec la famille mais c'est mon troisième shift de six heures d'affilée et si je ne me repose pas un peu, je vais bientôt avoir besoin d'un de ces brancards. Je m’éclipse donc rapidement après avoir donné mon rapport.

« Je reviens dans vingt minutes, le temps d'en griller une. »
La responsable de la sécurité en poste dans le couloir qui mène au toit me fait un signe de tête en souriant lorsque je lui montre ma cigarette et déverrouille le loquet électrique de la porte.

Sur le toit, l'habituelle panique des derniers jours, des internes sont en train de se battre à moitié avec des militaires pour les empêcher d'embarquer toute la morphine dans leur camp. Leurs réfugiés ont besoin de matériel, les nôtres aussi et d'après les informations qu'on a à la radio, ça ne va faire qu'empirer.

C'est donc le moment idéal pour savourer une cigarette sur le toit d'une des plus gros bâtiments de la région en observant le continuel ballet aérien des hélicoptères et avions de l'armée qui a commencé il y a cinq jours. Coup de briquet, inspiration et me voilà assis sur le muret à regarder le spectacle sous mes yeux.

Je ne bouge pas et ne parle à personne puisque de toute manière, je compte bien aller me trouver un lit dispo en traumatologie pour faire une sieste. Jusqu'au moment où deux militaires assez jeunes s'approchent de moi.

« Bonjours, vous êtes docteur?
- Non j'aimais juste la couleur de la te...
- Suivez-nous. »

Pas le temps de protester, de leur dire que ça fait presque 24 heures que je n'ai pas souffler et que j'ai qu'une envie, c'est de rentrer chez moi. Je suis traîné à moitié de force jusqu'à un type avec plus de petits symboles sur son uniforme.

« Vous êtes docteur?
- Comme je disais à vos soldats, j'ai...
- Parfait, vous êtes dans le premier hélico d'évacuation?
- D'évacuation?
- Procéder. »

Pardon? Au moment où ses paroles commencent à faire du sens dans mon esprit défoncé à la fatigue, deux gamins habillés en vert m'attrapent et m'accompagnent jusqu'à un hélicoptère qui décolle dans les deux minutes qui suivent.

Le voyage est en soit assez agréable, c'est le première fois que je vois la région comme ça depuis le ciel de mes propres yeux et c'est vraiment beau surtout en cette période. On peut même voir l'oranger de l'automne commencer à s'approprier le parc national au loin tandis que je balance mon mégot par la porte ouverte. Mais nous n'allons pas aussi loin et atterrissons en plein milieu de la forêt après avoir survolé Jericho. Ce n'est qu'au moment de vraiment s'approcher que je remarque la foule de personnes qui s’affairent au sol.

Au moment où je descends, on m'attrape par le bras et m'entraîne un peu à l'écart. C'est le soldat qui était venu m'attraper sur le toit de l'hôpital.

« Suivez-moi, je vais vous montrer vos quartiers.
- Pardon?
- Là où vous allez habiter.
- Je sais ça mais... j'ai des quartiers, c'est un superbe appartement en plein centre-ville et...
- Vous pourrez y retourner dès que l'épidémie sera contenue.
- Bon... »

Pas vraiment le choix donc. Je le suis dans ce qui ressemble à une infirmerie de campagne réhabilitée, fait un signe de la main aux deux docteurs déjà présents avant de reprendre la route avec mon guide. Il finit par ouvrir une porte métallique dans un pré-fabriqué pour me présenter un petit studio en précisant que je dispose d'eau courante comme si c'était un avantage indéniable.

Il finit par s'en aller avant que je ne me laisse tomber dans le fauteuil qui repose au coin de la pièce pour jeter un œil sur ma nouvelle maison : un fauteuil, un évier, un lit, un bureau et une lampe. Génial!

J'ai commencé à pratiquer la médecine parce que je voulais sauver des gens. J'avais confiance en l'humanité. Puis je me suis rendu compte qu'on ne pouvait pas sauver tout le monde, que le type qui arrive en salle d'opération avec cinq lacérations de couteau au torse a peu de chance d'en ressortir et que la petite fille qui a eu le malheur de naître avec un poumon pas comme il faut a encore moins de chances.
Je ne suis pas pessimiste, mais j'aimerais voir un peu de bonté dans l'humanité pour une fois, que les gens aient vraiment une chance.

J'aime quand même faire de l'humour et s'il est difficile de savoir si je plaisante ou délivre une vraie information, je suis en général assez apprécié de mon entourage.

À part ça, j'ai grandi dans la région de Burlington, Winooski plus précisément avant de passer mon diplôme de médecine et de commencer à pratiquer en clinique privée à Burlington avant d'obtenir un bon poste avec plus d'avantages à l'hôpital général.

J'ai été marié mais ce n'est plus le cas, j'ai toujours été trop dévoué à mon travail et mes patients pour pouvoir mener une vie amoureuse épanouie ce qui ne me dérange pas tant que ça.

- Pied de biche
- Sac à dos
- Rations x2
- Briquet
- Trousse de 1er soins
- Son paquet de cigarettes
- Tenue de médecin d'hôpital
- Paire de lunettes

le Passeur

22

avatar
Messages : 58
Date d'inscription : 27/05/2018
Crédit Avatar : Moi-même

Feuille de personnage
Vie:
50/50  (50/50)
Santé mentale:
100/100  (100/100)
Inventaire:
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Présentation Keith Andrew Dim 27 Mai - 21:18
le Passeur
Hopla, je vais pas faire comme si je ne venais pas de m'auto-valider.

En tous cas jusque là, tout fonctionne!
avatar
Messages : 212
Date d'inscription : 12/11/2017
Crédit Avatar : G.U.E.R.L.A.I.N

Feuille de personnage
Vie:
0/50  (0/50)
Santé mentale:
0/90  (0/90)
Inventaire:
Admin
Voir le profil de l'utilisateur
Présentation Keith Andrew
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» Présentation de Andrew Malcov [Validée]
» Présentation de Andrew Lewis [Validée]
» présentation de demi lovato
» Modèle de présentation
» Ma présentation ! (Phyllali)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Agonie :: Safepoint (HRP) :: Le registre :: Validés-
Sauter vers: