Agonie
Bienvenue sur Agonie !

Voici les liens utiles pour te connecter et t'enregistrer.
Il est également recommandé de lire le Guide du survivant.

Bonne visite et à bientôt!


ChatboxAccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez|
Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
MessageSujet: [TERMINE][02 Octobre 2017] Je ne suis pas inutile - Récupération d'objet [ft Leia Anderson] Jeu 7 Juin - 17:37
Jessica Adams
L’épopée de vendredi m’avait refroidit quant à d’éventuelles autres sorties. La rencontre avec toutes ses personnes et les tensions qui en avaient d’écoulés. Les propos que j’avais lus sur leurs lèvres lors du retour. Les mots me qualifiant de source de problème, et d’inutile en exploration à cause de mon handicap ne m’avait pas vraiment plu.
Je m’étais renfermée dans mon mutisme habituel. Vous me direz une sourde muette qui se renferme dans un mutisme certain c’est quand même un sacré pléonasme. Mais en vérité je n’adressais de geste amicaux envers plus personne. Que ce soit sourire signe de la main ou autre. Je restais même dans mon coin a dessiné un peu, ou à ranger et re-ranger notre bordel à Leia et moi. En fait même à elle je parlais peu. Je pouvais presque lire un peu d’inquiétude dans son attitude à mon égard. Et ma réponse était toujours la même quand elle me demandait si ça allait : « Je vais… Pas mieux, pas moins ». Elle faisait la moue n’étant pas satisfaite de ma réponse. Mais elle ne cherchait pas à faire plus. Elle me connaissait assez pour savoir que si je m’étais refermée comme ça fallait que sa vienne de moi.

Pendant presque deux jour j'ai passé mes journée seule a m'entretenir physiquement dans mon coin. Je faisais des tour du bâtiment en courant histoire de faire une peu d'exercice. Y en a bien quelque uns qui ont voulut se joindre a moi mais soit j'accélérais, soit je ne les regardais même pas. Ces hypocrites qui m'avaient jugée inutile vendredi en rentrant venait voir si j'allais bien, ou agissait avec moi comme si de rien était. A croire que le fait d'être sourde m'avais privée de les "entendre" et leur permettaient de faire comme si rien n'avait été dit. Non mes journée se sont passée à tenter de me montrer utile quand même dans le bâtiment, mais surtout a restée dans mon coin a faire ce que je faisais de mieux m'occuper de moi et rien que de moi. Pourtant vu les circonstance actuelle il fallait que j'agisse autrement et que je pense autrement. Leia me l'avait dit. Mais elle m'avait aussi dit me comprendre et me laisser le temps de me relancée.

Cette réouverture, je la lui ai offerte un matin de début octobre. Il était tôt, probablement une heure avoisinant les 5h30 du matin. J’avais préparé un solide petit déjeuner pour toute les deux avec ce qu’on avait sous la main. Elle dormait encore alors que moi je m’étais apprêtée pour sortir. Je l’ai doucement réveillée en lui souriant.

- « Hey. Bien dormit la belle au bois dormant ? » Lui dis je en me signant.

J’étais assez enjouée pour que sa lui paraisse différent de ses deux derniers jours. Je lui montrais le petit déjeuné que je nous avais préparé. J’avais l’habitude avant les évènements de cuisiner vu mon profil physique. Ce qui fait que je faisais souvent des repas énergétique et diététique. Ce qui lui allait bien vu son niveau sportif a elle aussi. J’avais tenté d’en refaire un cette fois ci. Ce qui n’allait probablement pas manquer de me faire interroger sur le but de ce repas.
avatar
Messages : 363
Date d'inscription : 30/05/2018
Crédit Avatar : image du net remise en format par moi

Feuille de personnage
Vie:
45/50  (45/50)
Santé mentale:
60/100  (60/100)
Inventaire:
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: [TERMINE][02 Octobre 2017] Je ne suis pas inutile - Récupération d'objet [ft Leia Anderson] Jeu 7 Juin - 18:42
Leïa Anderson
Ça fait deux jours que nous ne sommes pas retournées dehors. J'ai eu quelques soucis avec les responsables et le chef du groupe à cause des événements qui se sont produits et je m'en veux d'avoir poussé Jessica à venir. Vu ce qu'il s'est passé, je préfère quand même éviter de remettre les pieds dehors et me suis contentée de tâches de maintenance dans le marché en évitant les regards de ceux qui me considèrent comme une irresponsable d'emmener mon amie en sortie.

Il est vraiment tôt parce que le soleil n'est même pas levé quand je sens du mouvement sur mon matelas et ouvre faiblement les yeux. Ce n'est pas difficile de deviner qui est là, une lumière blonde m'arrivant dans les yeux à cause des reflets de ses cheveux et pas un mot. Il ne me faut pas longtemps pour signer "bonjour" avec un grand sourire et les yeux fermés. Je sais qu'elle peut lire un peu sur les lèvres et parle doucement pour qu'elle puisse comprendre sans signer, de toute manière elle doit être assez proche de moi donc la tâche ne devrait pas être trop difficile.

- Il fait encore noir, c'est le milieu de la nuit...

C'est au moment où je sens une odeur d'oeufs que j'ouvre un oeil l'air intéressée. Jess' est belle est bien présente en train de sourire avec dans les mains un plateau déjeuner des plus appétissants. Ma mâchoire se décroche quelques instants de mon visage le temps que je réalise qu'elle a non seulement préparé un super repas mais qu'en plus, on dirait qu'elle veut qu'on aille en expéditions à nouveau. J'ai bien saisi son intention mais ça m'étonnerait qu'elle refasse confiance au groupe pour les sorties. Je signe donc un : "Toutes les deux?" avec un sourire à moitié endormi histoire de confirmer ma supposition.

Il va quand même falloir que je me lève maintenant qu'elle a fait tout ça et me redresse dans ma couchette pour pouvoir poser le plateau sur mes jambes afin qu'elle soit un peu plus à l'aise également, déjà que le confort est loin d'être l'atout principal de la place...
Maintenant que je suis droite et un peu réveillée, je peux remarquer son air déterminée derrière le sourire et croque dans l'omelette qui m'est présentée avant de signer : "Alors, on va où?".
avatar
Messages : 163
Date d'inscription : 05/06/2018
Crédit Avatar : Image google

Feuille de personnage
Vie:
50/50  (50/50)
Santé mentale:
75/100  (75/100)
Inventaire:
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: [TERMINE][02 Octobre 2017] Je ne suis pas inutile - Récupération d'objet [ft Leia Anderson] Jeu 7 Juin - 23:46
Jessica Adams
Leia avait ouvert les yeux, difficilement. En même temps il n’y avait pas de match, sinon elle aurait été la première debout. Quand à noir je regarde dehors par l’espèce de fenêtre occultée par un simple linge devant le soleil commence à se levé doucement

- « Meuh non le soleil se lève »
lui signais je rapidement.

Elle se redressa aux aguets lorsqu’elle sentit l’odeur de l’œuf que j’avais préparé, tel un chat qui vient de se réveiller et qui a soudain devant le nez une flasque de bon lait tiède. Elle mange de bon cœur et a vite compris ce que je veux faire. Quand elle me demande si on va se balader toute les deux uniquement ? Je lui réponds positivement d’un signe de tête. Je sais qu’elle n’apprécie pas plus les autres que moi. J’ai l’impression qu’on lui reproche d’avoir poussé à ce que je vienne vendredi. Qu’on la considère comme inconsciente. Les imbéciles. Je hausse les épaule a cette pensée. Et je la laisse terminer de manger pendant que je prends mon sac à dos et quelque affaire. J’ai préparé du the que j’ai mis dans mon thermos. Je termine de faire mon sac et l’attend.

- « A vrai dire j’en sais rien ou on va ? Pas loin en tout cas je me sens pas de fiche le camp comme ça j’ai encore un peu mal partout de ma chute de la camionnette. Que dirais tu d’aller nous balader dans les baraque au sud d’ici ? » Lui signais je.

Je prends son sac et sa batte. Je la laisse terminer de se préparer puis je lui file le tout Je l’aime bien ma « frangine » mais faut pas déconner je ne vais pas porter ses affaires non plus. On va récupérer du matériel et de la nourriture on va leur prouver qu’on est utile nous aussi et qu’on peut faire aussi être efficace. Elle attrape sa batte. J’adore la voir prendre cette objet. Elle a dans la poigne à ce moment-là une certaine détermination identique à celle qu’elle avait lorsqu’elle prenait sa batte pour frapper un home run. J’aime bien cette détermination. C’est avec ce genre de détermination qu’elle ma fichue devant son objectif et a fait celle que je suis devenu. Je la précède et sors du vieux marcher en longeant le mur comme a l’habitude quand je vais courir. Sauf que cette fois quand je suis un peu à l’extérieur de leur vue je prends la direction du sud.
avatar
Messages : 363
Date d'inscription : 30/05/2018
Crédit Avatar : image du net remise en format par moi

Feuille de personnage
Vie:
45/50  (45/50)
Santé mentale:
60/100  (60/100)
Inventaire:
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: [TERMINE][02 Octobre 2017] Je ne suis pas inutile - Récupération d'objet [ft Leia Anderson] Ven 8 Juin - 2:27
Leïa Anderson
Tu t'en fiches? Je comprends. Moi aussi j'ai juste envie de sortir et là, être avec elle me ferait le plus grand bien, depuis qu'il a eu du mal à s'arrêter pour récupérer Jess, j'ai beaucoup de mal à seulement le regarder sans avoir envie de lui en coller une, et dieu sait que je peux manquer de sang-froid dans ce genre de situations.

Je mange rapidement mon petit-déjeuner sous son regard avant de sortir de mon sac de couchage pour préparer mon sac, resserrer le strap autour du manche de ma batte et finalement la faire tourner un coup avant d'affermir ma poigne dessus avec un sourire à Jessica. Ça me fait un peu mal d'avoir attendue aussi longtemps pour sortir mais maintenant, je ne décroche plus d'elle, pas question de la reperdre encore.

Je la suis et nous passons la porte sous les regards des perm' de surveillance et je la suis comme à mon habitude vers ce qui me semble être le sud mais je suis tellement mauvaise en orientation que je ne sais toujours pas vraiment si j'ai raison, c'est probablement mon principal défaut. Je serais incapable de me retrouver dans le quartier où j'habite depuis maintenant plus de quatre ans, enfin... où j'habitais.

Heureusement pour moi, Jessica est plutôt de l'autre espèce et est capable de se retrouver assez bien, c'est donc elle qui ouvre la route.
Les minutes passent et nous continuons d'avancer jusqu'à ce que j'entende un râle, mais pas tout seul, plus comme une bande de rockeurs après un concert. Je pose d'office ma main sur son épaule pour l'arrêter et lui fait signe que j'entends quelque chose avant de prendre les devants. Le bruit vient d'un peu plus loin au coin de la rue et je l'entraîne dans une ruelle pour arriver un peu plus camouflées.

Grand bien nous en pris puisqu'il s'agissait bel et bien d'un regroupement, pas forcément énorme ou impressionnant mais suffisant pour nous réduire en charpie au moindre faux-pas. Avec de grands yeux je lui fais signe de reculer discrètement et retourne sur mes pas en la suivant pour continuer notre route sans risquer de croiser la horde. Je remarque rapidement un escalier de secours dont l'échelle est largement atteignable par chacune de nous et lui pointe du doigt avant de l'accompagner pour l'aider à grimper après pour atteindre un étage en sécurité avant de continuer à avancer, plus lentement mais plus surement aussi.
avatar
Messages : 163
Date d'inscription : 05/06/2018
Crédit Avatar : Image google

Feuille de personnage
Vie:
50/50  (50/50)
Santé mentale:
75/100  (75/100)
Inventaire:
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: [TERMINE][02 Octobre 2017] Je ne suis pas inutile - Récupération d'objet [ft Leia Anderson] Ven 8 Juin - 17:59
Jessica Adams
J’avance dans les rues en marchant en plein milieu de la rue. Puisque je n’entends pas, au moins, ça m’offre un bon angle de vision sur ce qu’il y a devant moi. Et vu que Leia est sur mes talons je ne m’inquiète pas pour ce qui se passe derrière moi. Je n’ai encore aucune idée des bâtiments qu’on va pouvoir visiter et de ce qu’on va pouvoir ramener. Trouver une épicerie encore non piller va être très compliqué. C’est les premiers magasins que les émeutiers ont mis à sac. Nous les premiers pour tout réunir dans le vieux marché. Je dois reconnaitre que si on avait été chez nous sa aurait été tellement plus simple. On connait les montagnes du Montana, les gens, leur habitude, les recoins, les ferme aussi et puis qui n’avait pas au minimum un petit râtelier d’arme de chasse chez lui et autre objet de survie. Ce n’est pas comme ici. Même si ça fait 4ans que nous sommes là à part le quartier de chez nous, l’unif, et une peu le centre-ville, il me faut quelque minute pour me repérer quand je suis dans un quartier ou je ne suis allez que rarement. Un peu comme ce quartier ci en fait. Je suis déjà venue lorsqu’on faisait les réserves avec ce groupe, mais c’est tout. Je suis donc un peu plus aux aguets. Mais c’est de ma complice de toujours que viens la mise en garde. Une petite tape sur mon épaule m’indique qu’il y a quelque chose. Je pensais que s’était quelque chose derrière nous mais non elle me fait signe en désignant un coin de rue. Nous n’y étions pas encore je n’avais donc pas de vue sur l’intérieur de cette rue-là. Je lui fais signe que j’ai compris et la suis vers une petite ruelle du genre impasse piétonne ou nous nous cachons. Bien garde nous en pris car devant nous passa un groupe de marcheurs putrides. Bien trop pour que avec sa batte elle puisse faire des ravages et que je puisse l’aider avec mon petit couteau.
Pendant qu’il passe elle m’indique un escalier de secours et l’échelle qui y amène. J’acquiesce à son idée. Je passe à nouveau la première et une fois sur celle-ci lui tend la main pour l’aider à grimper car avec sa batte dans l’une d’entre elle le mouvement n’est pas aisé. Une fois en haut je tente les fenêtres et porte qui donne accès à l’intérieur de la maison et donc commencer notre fouille ou tenter de continuer à avancer avec moins de risque. Bon, il n’y a pas de porte ou fenêtre ouverte. On va devoir en casser une. Je le lui indique et la laisse faire. Je me mets sur la côte et un coup de batte plus tard nous pouvons entrer dans la demeure. On entre dans une espèce de couloir qui donne sur plusieurs portes. Je lui indique qu’on pourrait commencer par fouiller les lieux. Je sors mon couteau de camping mais à vrai dire je ne sais pas ce que je pourrais faire avec a part forcer des petite porte d’armoire. J’attends de voir ce qu’elle va faire car ici je n’ai pas assez de vue sur notre environnement. Et je ne sais donc pas si il y quelqu’un. En revanche je ne sens pas la présence de putride dans l’environnement proche leur odeur m’aurait sautée au nez dans un tel espace.
avatar
Messages : 363
Date d'inscription : 30/05/2018
Crédit Avatar : image du net remise en format par moi

Feuille de personnage
Vie:
45/50  (45/50)
Santé mentale:
60/100  (60/100)
Inventaire:
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: [TERMINE][02 Octobre 2017] Je ne suis pas inutile - Récupération d'objet [ft Leia Anderson] Ven 8 Juin - 22:53
Leïa Anderson
On grimpe plutôt facilement à l'échelle et une fois arrivées en haut, un rapide checking infructueux montre qu'il va falloir faire du bruit pour espérer entrer dans le bâtiment. Pas de souci, un bon coup de batte et la vitre part s'étaler sur le sol du couloir de l'immeuble. Au moins on a accès aux escaliers en cas de problème.

Je ne suis pas particulièrement discrète quand je me déplace mais au moins je suis efficace. La poignée du premier appartement est verrouillée comme celle du second. Ce n'est qu'au troisième que je deviens un peu plus chanceuse et parviens à ouvrir la porte sans problème. Je fais signe à Jessica de rester là le temps que je vérifie les lieux et fais un pas à l'intérieur. Au milieu du salon, un énorme chien dont je ne connais pas le nom se dresse immédiatement sur ses pattes pour défendre un salon sans humain à l'intérieur.

Le temps que je vérifie cette absence de propriétaire est bien trop long pour le chien qui s'est jeté sur moi sans crier garde. Pas sûre que Jessica soit au courant de ce qu'il se passe depuis que je suis entrée dans l'appartement et je suis donc seule pendant cet instant avec ce monstre quasiment aussi lourd que moi. Bien entendu, il est sur moi avant que j'ai eu le temps de lever ma batte et je suis propulsée contre la porte d'entrée, laissant mon arme à terre. Le monstre me charge à nouveau probablement dans le but de me chasser définitivement ou de me tuer quand je mets la main sur une chaine, probablement une laisse, suspendue à côté de la porte.

Sans l'ombre d'une hésitation suite à l'urgence, j'attrape fermement ma nouvelle arme et l'utilise comme un fouet contre le chien qui recule de deux pas avant de me foncer à nouveau dessus les pattes en avant et la gueule dégoulinante de bave sous l'effet de la faim. Avec ma chaîne, j'arrive à m'éviter une morsure désagréable et l'entoure rapidement autour de son cou pour me relever et utiliser toute la force dont je dispose pour l'envoyer paître dans les pieds d'une table de salon. Tandis qu'il se relève, je cherche du regard ce qui peut m'aider à m'en débarrasser une bonne fois pour toute jusqu'à ce que ma main se pose sur un tisonnier bien solide. Rien qui pourrait me faire peur cependant et me rappelant des cours de lancer de poids ainsi que ceux de lancer de javelot, je balance ma nouvelle arme improvisée sur l'animal qui pousse un gémissement.

Je profite du temps qui m'est laissé pour attraper la batte et la chaîne tombées au milieu du salon avant de courir à la porte d'entrée pour arriver dans le couloir et la fermer derrière moi sous les aboiements du monstre revenu à la charge. Avec un sourire à ma coéquipière, je souffle sur une mèche de cheveux tombant sur mon visage avant de signer « va pas dans cet appartement, il y a un gros chien » puis de m'arrêter quelques instants pour vérifier mon état mais heureusement, seulement quelques éraflures dues à ma chute, le chien n'ayant pas réussi à me faire beaucoup de mal, affaibli par le manque de nourriture.

Finalement, je pointe du doigt la chaîne que j'ai lâché au sol avant de signer « ça peut vraiment être utile, je vais la garder. »
Je me permet d'expirer à haute voix pour faire redescendre la pression et remercier tous les gens qui ont cru en ma survie. Pas grand chose d'intéressant dans cet appartement donc mais peut-être que nous aurons plus de chance avec le prochain...
avatar
Messages : 163
Date d'inscription : 05/06/2018
Crédit Avatar : Image google

Feuille de personnage
Vie:
50/50  (50/50)
Santé mentale:
75/100  (75/100)
Inventaire:
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: [TERMINE][02 Octobre 2017] Je ne suis pas inutile - Récupération d'objet [ft Leia Anderson] Sam 9 Juin - 2:12
Jessica Adams
Les portes des appartements semblent fermées jusqu’à ce que l’une s’ouvre. Leia me préviens qu’elle va entrer pour sécuriser et me fera signe ensuite. Je fais oui de la tête et la laisse entrée dans l’appartement. Je reste à côté de la porte. Je joue avec le couteau pour voir comment il serait le plus efficace entre mes mains en cas d’agression. En vérité je n’ai pas la moindre idée de ce que je ferai le cas échéant.

Je suis adossée au mur à côté de la porte à regarde le couteau et a frotter mon bras soigner rapidement par les garde nationaux vendredi dernier, lorsque la porte se referme brutalement. J’ai sursauté surprise de la voir ainsi claquer. J’hésite à entrer aider ma « frangine ». Je serre d’un coup le couteau dans ma main et m’apprête à rentrer lorsque Leia sors et referme la porte aussi sec derrière elle. Elle m’annonce la présence d’un chien dans l’appartement. Je reste surprise ce n’est pas le genre de chose qui nous gêne d’habitude. Si ma mémoire ne me fait pas défaut ses parents avec deux gros chien aussi. Et moi j’avais feu Doug, mon gros matin de Naples. Masi au vu des traces sur ses vêtements et des écorchures le toutou ne doit pas être des plus amicales. Je lui fais face pour voir si tout va bien. Mais elle a l’air d’avoir bien encaisser.

Je prends la prochaine porte pour moi. Celle-ci n’est pas fermée. Elle est juste entre ouvert. Je lui fais signe de venir et de ne pas faire de bruit. Je passe discrètement la tête pour vérifier ou je vais mettre les pieds. Rien ne bouge. C’est même totalement inerte. Je pousse la porte et entre. La pièce est vide. Hormis les meubles, il n’y a rien. Je fais quand même le tour. Dans les chambres les lits sont là. Mais il n’y a plus rien dans les armoires. Salle de bain, living, salon c’est pareil. Même la cuisine est vide les placards sont encore ouvert de même que le frigo. Les habitants du lieu ont vidé intégralement leur demeure. Ou ils ont pris ce qu’ils pouvaient et d’autres ont terminé. Chou blanc comme on dit. Je me retourne vers ma comparse.

- « On tente L’étage du dessus ? Puis escapade par les toits pour éviter le putrides ? » signais je.

Au vu de sa tête l‘escapade par les toits est une idée intéressante, mais pas emprunte de sécurité. C’est vrai qu’on a beau être sportive toute les deux on n’est pas vraiment adepte du running parcours. Elle joue avec la chaine dans sa main gauche et sa batte dans la droite. Je souris sur l’ironie de la situation. La voilà bien équipée maintenant. En même temps elle a toujours été la plus franche pour rentrer dans les bagarres ou pour la frappe. Moi je préfère éviter. C’est vrai que j’ai fait un peu de combat mais plus pour avoir des bases. J’ai jamais vraiment affronté une vraie situation de combat. Soit…
Je reprends ma route direction l’étage du haut.
avatar
Messages : 363
Date d'inscription : 30/05/2018
Crédit Avatar : image du net remise en format par moi

Feuille de personnage
Vie:
45/50  (45/50)
Santé mentale:
60/100  (60/100)
Inventaire:
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: [TERMINE][02 Octobre 2017] Je ne suis pas inutile - Récupération d'objet [ft Leia Anderson] Sam 9 Juin - 4:39
Leïa Anderson
Je remarque son regard et c'est vrai que je souris en me rendant compte de mon allure bad-ass avec la chaîne et la batte. N'empêche que je suis pas mal soulagée de m'en être sortie sans trop de problèmes avec le chien. C'est dommage d'avoir dû me battre avec quand même.

Perdue dans mes pensées, je suis Jessica dans l'appartement suivant qui n'a pas été pillé mais désossé. Il ne reste que quelques petits trucs inutiles et je ramasse une fléchette sur le comptoir de la cuisine avant de l'envoyer dans la cible, faisant un assez bon score sur mon lancer et un sourire très fier à mon amie.

Malgré ma réussite, il n'y a rien de particulier à noter de notre visite dans l'appartement vidé même du frigo. Pas juste la nourriture dedans mais aussi le réfrigérateur ce qui est quand même un sacré coup de préparation pour la personne qui vivait là. En sortant de l'appartement, mon visage s'éclaire tandis que j'ai une vraie bonne idée qui résoudrait un de mes problèmes.

Ravie, de son idée de passer à l'étage puis par les toits, et je lui fait signe que je suis OK avant de poursuivre sur mon idée en prenant le temps de signer soigneusement : « J'ai un truc à faire. Je te rejoins dans une minute. »

Je la laisse monter intriguée avant d'ouvrir la porte menant à l'escalier pour la bloquer ouverte avec une fléchette. Je fais la même chose avec les autres portes jusqu'à arriver sur la rue. Les morts ne m'ont pas vu et ne regardent pas particulièrement dans ma direction, j'en profite donc pour rentrer sans me faire repérer. Arrivée à l'étage à la vitre brisée, j'ouvre la porte qui mène à l'escalier qui mène vers l'étage supérieur et retient la porte d'une main tandis que je met un grand coup de pied dans la porte qui retenait le chien, l'ouvrant à la volée. J'ai juste le temps de remarquer le chien en train de lécher ses plaies dans l'entrée avant de refermer la porte de l'escalier derrière moi, lui laissant une issue de secours sur la rue que nous n'allons pas emprunter de toute manière.

Quelques volées de marches plus tard, je retrouve Jessica devant une porte d'appartement et lui signe « je ne pouvais pas le laisser là » avant de me concentrer sur la prochaine cible. Je glisse la chaine à ma ceinture et saisi ma batte de baseball à deux mains. Je n'entends pas de mort mais qui sait...
avatar
Messages : 163
Date d'inscription : 05/06/2018
Crédit Avatar : Image google

Feuille de personnage
Vie:
50/50  (50/50)
Santé mentale:
75/100  (75/100)
Inventaire:
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: [TERMINE][02 Octobre 2017] Je ne suis pas inutile - Récupération d'objet [ft Leia Anderson] Dim 10 Juin - 1:26
Jessica Adams
Finalement mon idée de passé par les toits ne semble pas lui déplaire. Mouais si on se casse la figure soit je lui dirais « c’est ta faute fallait pas accepter cette idée stupide » soit on rejoindra les troupes des putrides. Et je lui dirais aussi la même chose. Oui morte je lui dirais aussi. Elle me dit qu’elle a encore une chose à faire mais qu’il vaut mieux que j’avance la première. J’accepte. Mais je me demande ce qu’elle va faire. Je grimpe la volée d’escalier et vérifie jusqu’où ça va. Visiblement y a trois étage vu l’escalier de secours qu’on avait emprunté et vu celle-ci qui monte au toit. Par contre aux derniers étages les portes n’existent plus. Elles ont été condamnées, je dirais même murée. Je redescends donc et commence à chercher les portes ouvertes. Je trouve un ouvert mais l’appartement après une fouille rapide est aussi vide que le précédent. Il y a bien quelque linge de literie, vêtements, et autre objets. Mais rien qui m’irait et me plais. Sinon en ce qui concerne les objets rien de bien transportable ou utilisable dans un but de survie. Je sors et laisse la porte grande ouverte afin d’indiquer qu’il a déjà été fouillé. La dernière porte s’ouvre. Mais elle offre une résistance. Une chainette bloque l’ouverture de celle-ci. Je sors mon couteau et voie Leia arriver. Elle signe qu’elle ne voulait pas le laisser la comme ça. Je ne comprends pas tout de suite puis je comprends ce qu’elle a fait elle a dut ouvrir les accès pour libéré le chien.

- « T’as pas peur que les putrides nous rejoigne si on fait du bruit dans les appartements ? Où que le chien ne se fasse blesser ? »

Je tente de forcer avec la lame de mon couteau le loquet qui maintient la chainette fermée. Après quelques tentatives la sécurité cède et la porte s’ouvre. A mon avis il y a encore quelqu’un sinon elle n’aurait pas été mise. Je l’indique à Leia.

- « Restons sur nos gardes la sécurité de la porte était encore mise y a peut-être encore quelqu’un »

Je range mon couteau et rentre prudemment dans l’appartement. Et là je découvre l’appartement de luxe. Un duplex dont la partie ou nous entrons est entièrement ouverte. Il est dans un style ultra urbain au brique apparente et mur peint avec des graffitis ultra artistique qui me donne envie. Les poutres métalliques apparentent rende un certain cachet à l’intérieur. Vraiment le genre d’appart qui m’aurait plus. J’aperçois une grande mezzanine. Probablement la partie chambre salle de bain. Mais ici, dans cette partie de la demeure je suis juste subjugué. Un billard se trouve dans un coin à côté d’une zone de loisir avec un écran géant, des consoles de jeu, et une bibliothèque. Dans un autre coin se trouve une grande cuisine toute équipée ouverte sur l’ensemble de la partie basse de l’appartement. Une zone de travail et même une zone de sport avec quelque machine et un sac de sable. Je ne serai pas étonnée que la salle de bain soit pourvue d’un jacuzzi et d’une douche à l’italienne. Je suis surprise par un tel appartement. Et j’en perds la tête je ne suis plus sur la défensive. Je me balade dedans un peu comme émerveillé par ce que je voie. C’est tellement l’opposé de ce qu’on a maintenant Leia et moi. C’est différent de notre ancien appartement et surtout de ce coin « privé » ou notre intimité est contenue garce a des murs de caisse et de carton. Je me retourne vers leia pour lui spécifier qu’on a trouvé là un super plan. Mais en me retournant vers elle je voie pourquoi la demeure était fermée de l’intérieur. Je n’avais pas vu cette partie de l’appartement. Mais la mes yeux s’écarquille et j’ai un soudain haut le cœur. Mes jambes flageolent et je me précipite vers la cuisine pour me pencher sur l’évier et y vomir. En effet le spectacle que je venais de découvrir derrière elle était ignoble. Un homme était pendu à une poutrelle alors qu’à cote se trouvait le corps d’une femme dont la tête avait été sauvagement écrasée. Le pendu bougeait a peine. Un putride qui était là depuis peu. Enfin qui venait de revenir depuis peu. Mais le spectacle m’avait arraché un haut le cœur. Les mort qui marche je me suis faite a l’idée de les voir, les tuer je ne sais pas je ne l’ai encore jamais fait et j’ai toujours préféré m’en allez que de les affronter. Mais un mort enfin une mort violente comme ça je sais pas j’ai pas l’habitude c’est pas naturel ce n’est pas ... Enfin je ne sais pas non je peux pas.

Tiens le chien est monté. Euh, il fait quoi là ? L’animal se jette sur le corps de la femme pour se nourrir. C’est vrai que vu son état il doit avoir faim. Mais là c’est trop je défaille et revomis encore une fois.
avatar
Messages : 363
Date d'inscription : 30/05/2018
Crédit Avatar : image du net remise en format par moi

Feuille de personnage
Vie:
45/50  (45/50)
Santé mentale:
60/100  (60/100)
Inventaire:
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: [TERMINE][02 Octobre 2017] Je ne suis pas inutile - Récupération d'objet [ft Leia Anderson] Dim 10 Juin - 7:12
Leïa Anderson
Jessica est encore plus attentionnée que moi avec le chien mais ce n'est pas étonnant pour autant. Cependant, ses questions ne me perturbent pas tant que ça étant donné que je compte sur notre discrétion maximum et que si le chien venait à sortir dans la rue pour attaquer les monstres, ce serait son problème et non plus le mien. Je suis déjà bien sympa de l'avoir libéré après qu'il m'ait attaquée.

Avec un hochement de tête, je lui fais signe que j'ai compris son avis sur l'appartement et la suit à l'intérieur. Subjuguée comme elle par la beauté de l'endroit, je m'arrête assez rapidement en plein milieu de la pièce à vivre pour observer les baies vitrées. J'adore le design moderne et cet appartement en un tellement représentatif qu'Ikéa aurait voulu sa photo en couverture.

Sans vraiment attendre, je sors mon appareil photo de mon sac à dos et commence à prendre des photos de l'intérieur comme de la vue par les fenêtres qui, au 3è étage, commence à être vraiment sympa pour Burlington qui n'est pas une ville particulièrement haute. Un bruit de vomi m'oblige à me retourner et je file directement réconforter mon amie qui ne se sent pas bien avant de lever moi-même les yeux sur la scène d'horreur pour étouffer ma propre envie de vomir en un simple gémissement que je suis la seule à entendre.

Tout en tenant les cheveux déjà courts de ma coloc' pour éviter qu'elle ne se salisse, je remarque une forme plus qu'innatendue dans l'entrée en la présence du chien qui vient se nourrir sur un des corps.

- Ooooooh! Dégueu!

Jessica ne peut pas m'entendre mais j'ai besoin d'extérioriser ce que je ressens sous peine de subir les mêmes aléas qu'elle. D'ailleurs, la pauvre, la pauvre est à nouveau en train de régurgiter le si bon petit déjeuner qu'elle avait préparer tandis que je fais ce que je peux pour la consoler/remettre sur pieds.

Si l'appartement n'avait pas été "occupé", j'aurais probablement suggéré une séance photo improvisée mais maintenant, cela semble compliqué. J'ai au moins pris quelques bons clichés mon album "Apocalypse" et après m'être placée devant Jess' en tentant d'effacer le regard inquiet qui plane sur mon visage au moment, je signe rapidement ma pensée.

- On devrait peut être monter sur le toit maintenant? Pas grand chose dans ce building de toute manière et de l'air frais te ferait du bien.

Rien de tel en effet qu'un bon courant d'air pour la requinquer.
avatar
Messages : 163
Date d'inscription : 05/06/2018
Crédit Avatar : Image google

Feuille de personnage
Vie:
50/50  (50/50)
Santé mentale:
75/100  (75/100)
Inventaire:
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: [TERMINE][02 Octobre 2017] Je ne suis pas inutile - Récupération d'objet [ft Leia Anderson] Dim 10 Juin - 13:02
Jessica Adams
je sens qu’on e tient les cheveux pendant que je régurgite mon petit déjeuner. J’ai envie de la remercier mais je suis trop occupée à me vidée. J’acquiesce d’un signe de tête a sa proposition de prendre l’air depuis le toit. Et je dois m’appuyer sur elle pour ne pas défaillir a nouveau en passant non loin du chien qui se repait des trippe du corps au sol. On grimpe rapidement les escalier et on fracture la porte fermée en se jetant a deux ou trois reprise dedans toute les deux. Faut dire qu’on a pas vraiment plus envie que sa de s’éternisée ici. L’air extérieur m’atteint comme un baume salvateur. Tel un apnéiste qui retrouve l’usage de ses poumons en retrouvant la surface, je prends une profonde respiration. L’air frai me fait du bien. Je m’adosse au muret et m’assied par terre pour reprendre mes esprits et chasser cette image immonde de ma tête.

- « Comment on peut en arriver là ? Comment on peut faire ça ? » Lui signais je.

Je sais qu’elle n’a pas de réponse et qu’elle a le cœur plus accroché que moi. Mais j’ai besoin de poser la question. Imaginer un mari tuant sa femme au point de lui exploser la tête comme ça avant de se pendre. Je ne comprends pas je ne l’imagine pas. C’est juste immoral et totalement impossible à accepter. J’ai le cœur qui bat la chamade dans ma poitrine. J’ai beaucoup de mal à accepter ce genre de chose. Je sais qu’en trois semaines, un mois, beaucoup de chose ont volé en éclat. Mais je ne pense pas encore être prête à accepter que la mort soit mon quotidien. Et pas de façon aussi brutale. La question qui se pose à moi du coup est … Serais-je capable un jour de la donner si cela vient à se présenter ? Je n’ai même jamais pensé à cette éventualité pas même sur un putride. Alors sur un être vivant … Je préfère ne rien en dire à mon amie de toujours. Même si mes réactions depuis vendredi doivent faire en sorte qu’elle s’en doute.

Je commence à reprendre un peu de couleur. Même si ce n’est pas encore les plus belles que j’ai eue. En tout cas vu ma pâleur du moment mes tatouage couleur sont du plus bel effet puisqu’il ressorte un peu plus. Je me relève et regarde par ou on pourrait allez avant d’indiquer a Leia qu’on pourrait se laisser descendre le long de la corniche pour rejoindre les grosse branche d’un des arbre un peu en contre bas et ainsi accéder à la maison de l‘autre côté dont il me semble la fenêtre de l’étage est ouverte. J’entame ma descente. Et avec un peu d’acrobatie mais rien de bien compliquer je rejoints la branche d’arbre suffisamment importante pour retenir mon poids. Je l’aide à me rejoindre puis je rejoints l’appui de fenêtre et me glisse dans la maison. C’est une chambre d’enfant. A en juger par les jouets présent j’évaluerai son âge a 8-10 ans. En me baladant je voie un chat m’observer. Je le montre à Leia en souriant. Je m’accroupis et tends la main vers lui. C’est une superbe bête probablement un chat de race à la couleur chartreuse. Il met un instant a m’observer avant de me rejoindre. Après quelque caresse et ronronnement de sa part je l’attrape dans mes bras et me releve en lui gratouillant le menton ; On dirait qu’il sourit. Je regarde Leia avec mes yeux implorant l’air de dire : « Je peux le garder stp ??? »
avatar
Messages : 363
Date d'inscription : 30/05/2018
Crédit Avatar : image du net remise en format par moi

Feuille de personnage
Vie:
45/50  (45/50)
Santé mentale:
60/100  (60/100)
Inventaire:
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: [TERMINE][02 Octobre 2017] Je ne suis pas inutile - Récupération d'objet [ft Leia Anderson] Lun 11 Juin - 5:27
Leïa Anderson
Comment quelqu'un peut en venir à tuer quelqu'un d'autre? Jessica ne l'a peut-être pas remarqué mais la femme a une bonne partie du bras dévoré et depuis bien avant que le chien ne s'y soit attaqué. Elle était probablement mordu et le pendu aura abrégé ses souffrance avant de mettre fin à ses jours. Il vaut mieux cependant ne pas remuer plus ma partenaire en lui évoquant tous ces détails sur la scène insalubre et je la suis en jetant un dernier regard au chien qui n'a plus rien à faire de nous maintenant qu'il a trouvé de quoi manger.

L'accès au toit est vraiment simple et nous arrivons vite à proximité du rebord. La vue est trop saisissante pour que je ne sorte pas mon appareil photo de mon sac pour prendre quelques clichés, photographiant à la sauvette ma coloc' qui ressort assez bien avec sa pâleur contre le ciel gris.
Pas vraiment le temps de m'attarder cependant car le temps que je joue à l'artiste, elle a déjà repéré notre prochaine destination et je la rejoins sur le rebord indiqué pour descendre après elle le long des gros tubes jusqu'à atteindre l'arbre où je me hisse sans trop de problème avec son aide.

J'ai toujours aimé grimper aux arbres et celui-ci n'est pas un récalcitrant une fois qu'on est dedans, de grosses branches qui ont poussées à l'horizontale et traversent la ruelle jusqu'à la maison d'en face dans laquelle nous entrons par la fenêtre ouverte. Dedans, une chambre d'enfant pas rangée mais déserte nous attend avec quelques éléments surprenants comme une petite longboard sur laquelle je mets un pied avant de traverser la pièce, croisant du regard un animal qui était posé là dans un coin à nous épier.

Je recule d'instinct avant que Jessica n'appâte le dit animal pour en révéler sa nature. Pas vraiment intéressée par ni appréciée des chats, je préfère me tenir un peu à l'écart tandis que Jessica s'occupe de la bête avant de se tourner vers moi, des étoiles dans les yeux.

Ce n'est pas compliqué à signer et si je le fais avec le sourire, elle sait que je m'entends mieux avec les canidés. D'un autre côté, avec tout ce qu'il se passe, comment refuser? Et ce n'est pas comme si un chat était une grosse perte de ressources.

« Comme tu veux vraiment. Les chats ne m'aiment pas trop en général mais si tu veux le garder et t'en occuper, j'ai rien à dire. »

Après tout, elle est aussi cheffe à 50% de notre binôme et peut bien faire ce dont elle a envie tant que ce chat n'en ramène pas dix autres et que le marché ne se transforme pas en fourrière. Et ça me rendra bien heureuse de voir un peu de bonheur sur son visage, les temps ne sont pas faciles en ce moment et j'ai hâte que tout revienne à la normale. D'ici deux ou trois mois ça devrait être résolu normalement, quand le gouvernement aura compris ce qu'il se passe.
avatar
Messages : 163
Date d'inscription : 05/06/2018
Crédit Avatar : Image google

Feuille de personnage
Vie:
50/50  (50/50)
Santé mentale:
75/100  (75/100)
Inventaire:
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: [TERMINE][02 Octobre 2017] Je ne suis pas inutile - Récupération d'objet [ft Leia Anderson] Lun 11 Juin - 13:24
Jessica Adams
Mince c’est vrai que j’avais oublié que les chats et elle ça faisait pas toujours bon ménage. D’ailleurs le félin dans mes bras le scrutait d’un air de rivalité. En tout cas il était magnifique et ne semblait pas vraiment avoir de soucis avec la nourriture. En même temps il devait probablement chasser. Je repose le matou qui vient aussitôt se frotter dans mes jambes. Bon ben je crois qu’il m’a adopté. Pas de chance « frangine ». Je fais un petit tour de l’étage ou on se trouve la maison a été abandonné a la hâte. Il y a encore du linge et des affaires dans la salle de bain. J’ai en ouvrant une porte une boule au ventre qui se forme. Et si s’était la même chose que dans l’autre appartement. J’hésite de demander à Leia d’entrer la première. Mais je n’ai pas envie qu’elle me prenne pour une poule mouillée. Et puis je n’ai plus rien à vomir de toute façon. J’ouvre et rentre dans la chambre. Ce doit être celle des parents vu le lit et ce qui s’y trouve. Je regarde un peu ce qu’il y a dedans. Rien de bien intéressant. Sinon du linge de chambre. Je passe dans la salle de bain. Et je regarde vite fait. Le tube de dentifrice je l’embarque je n’en ai plus. Je regarde un peu ce qu’il y a d’autre. Bon pas grand-chose en fait. Je continue l’exploration avec ma coloc. La maison est safe finalement, visiblement abandonnée à la hâte par les occupants. Les accès sont tous fermé hormis la fenêtre par laquelle on est entrée. Je soupçonne qu’ils aient laissé cette fenêtre ouverte pour le chat justement. Dans le frigo il reste du lait mais périmé dans deux jours. Et déjà ouvert. Je l’ouvre et sens. Il n’a pas l’air tourné. Je le goute et en verse finalement un bol au matou qui ne se fait pas prier. J’en bois aussi une rasade ça me fait passez le gout aigre du vomis. Mais je pense que je vais faire autrement. Il n’y a pas vraiment de risque ici. Aussi j’en profite.

- «Dis il y a une douche des serviette de bain et franchement je viens de vomir mes trip. Je n’ai pas pu me lavée correctement depuis vendredi. Et la maison est sans danger. Je vais en profiter et prendre une douche. Si tu veux en profiter un peu aussi ne te gêne pas. »

Joignant le geste à la parole, je remonte dans la salle de bain et vire mes fringues. Je me regarde dans la glace. Je ne peux m’empêcher de sourire. Je ressors le dentifrice de mon sac et me brosse les dents. Là, j’ai enfin l’impression d’évacuer l’odeur et le gout immonde de mes régurgitations de tout à l’heure.
Je rentre dans la douche et laisse couler l’eau. Elle est chaude super. Je vais profiter et me laver les cheveux en plus.
avatar
Messages : 363
Date d'inscription : 30/05/2018
Crédit Avatar : image du net remise en format par moi

Feuille de personnage
Vie:
45/50  (45/50)
Santé mentale:
60/100  (60/100)
Inventaire:
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: [TERMINE][02 Octobre 2017] Je ne suis pas inutile - Récupération d'objet [ft Leia Anderson] Mar 12 Juin - 6:32
Leïa Anderson
Le chat semble s'être bien vite attaché à ma coloc'... tant pis pour moi. Au moins elle est contente et c'est vrai que ça ne fera pas de mal d'avoir un truc sauvage qui nous suit partout...
Je plante mes yeux sur l'animal en haussant un sourcil et on dirait qu'il fait pareil en me retournant mon regard.

Très vite, Jessica me signe sa volonté de prendre une douche et me propose même de la rejoindre, m'obligeant à dégager un sourire amusé et abandonner ma mine boudeuse qui s'était accrochée à mon visage depuis que j'ai croisé le chat.

« Je vais y réfléchir. »

Le signe fait, je souris de toutes mes dents. Ce n'est pas la première fois qu'elle me fait une proposition de la sorte et j'ai trouvé une parade pour ne pas simplement rougir comme une poire qui consiste à forcer un sourire et éviter de me poser trop de questions. Pas que je ne sois pas sûre de mes goûts ou quoi, j'aime bien diversifier dans mes relations et je ne fais pas trop la distinction des genres. Non pas non plus que Jessica ne soit pas mon genre bien au contraire, mais je suis loin d'être en mesure de mettre en jeopardy notre amitié pour du sexe et je ne pense pas pouvoir lui en demander plus en ce moment.

Elle ferme la porte derrière elle, me laissant perdue dans mes pensées. Je me laisse glisser contre la porte et entends l'eau commencer à couler tandis que le chat se plante au milieu du couloir et me regarde en penchant la tête d'un côté puis de l'autre. Ça veut dire quoi ça?

- Qu'est-ce que tu veux le chat?

Pas de réponse, c'est guère étonnant mais je n'aime vraiment pas la façon dont il me fixe. Je me relève donc avant de poursuivre l'exploration de la maison au rez-de-chaussée. Pas grand chose d'utile, je gratte un Prince dans une boîte de gâteaux pas encore périmés et me promène dans le salon jusqu'à ce qu'un meuble bien particulier attire mon attention. Une grosse commode vitrée arborant une bonne quantité de trophées me rappelant mes années de collège quand j'avais mon père qui me poussait à participer à toutes sortes de compétitions.

Parmi les objets présentés, plusieurs médailles d'athlétisme ce qui me donne une idée. Les famille sportives ont des habitudes et je n'ai pas remarqué de matériel dans la chambre d'enfant ce qui doit vouloir dire qu'ils ont une pièce bourrée d'équipement comme mes parents. Je dois juste la trouver.

- Euuuuuuuuh...

Eh! Pourquoi la porte du cellier entre la cuisine et la porte d'entrée. Je m'approche en affermissant la poigne sur ma batte et toque deux fois contre la porte. Celle-ci se met à battre immédiatement.

- Salut toi.

Je m'écarte un peu et appuie sur la poignée pour déverrouiller la porte qui s'ouvre à la volée. Une morte se jette sur moi seulement pour rencontrer le bout de ma batte qui lui explose la partie droite de la mâchoire inférieure, la faisant reculer et me permettant d'armer mon prochain coup. Elle revient et... bim! Avec un swing quasi-héroique de mon propre point de vue, j'envoie l'ancienne mère de famille transformée en monstre mangeur de chaire humaine ad patres dans son cellier.

Ça empeste là-dedans et j'ai plus trop envie de m'y aventurer, je remarque cependant le javelot argenté posé contre l'encadrement de porte et m'en empare avant de la refermer.
Avec un soupire de surprise, j'observe ma nouvelle prise qui devrait plutôt bien servir. Je pourrais m'entraîner sur le chat avant que Jess sorte de la douche. Elle a signé à propos de ses cheveux alors elle en a probablement pour un moment même si elle met habituellement bien moins de temps que moi. Hors de question cependant de couper mes cheveux.

Finalement, je remonte pour retourner m'assoir contre la porte en attendant qu'elle ait terminé.
avatar
Messages : 163
Date d'inscription : 05/06/2018
Crédit Avatar : Image google

Feuille de personnage
Vie:
50/50  (50/50)
Santé mentale:
75/100  (75/100)
Inventaire:
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: [TERMINE][02 Octobre 2017] Je ne suis pas inutile - Récupération d'objet [ft Leia Anderson] Mar 12 Juin - 15:31
Jessica Adams
La douche est un réel bonheur. Cela fait du bien. Je ferme les yeux sentant l’eau glisser sur ma peau. Sa détends après ces derniers jours de stress. Je profite du shampoing pour me laver les cheveux comme je le lui ai indiqué. Rah Rien de tel que de ne plus sentir sa tête gratter. Je prends mon temps. C’est con, mais vomir et les récents évènements m’ont juste donné l’impression d’être sale. Je profite donc de la situation. Pour me rafraichir correctement. Une fois ma douche prise j’ouvre la porte au cas où Leia serait là. La porte s’ouvrant vers la salle de bain elle chute en arrière m’arrachant le drap de bain que je m’étais enrouler autour du corps. Je rougis. Puis éclate d’un rire étrange. Il faut dire que pour une sourde les son émit son étrange. Leia est affalé sur le dos à mes pieds. Déséquilibrée qu’elle a été par l’ouverture de la porte. Je lui tends la main pour l’aider à se relevée et ramasse mon drap de bain que je remets rapidement autour de moi.

- « L’eau est délicieuse frangine ça fait du bien. »

Je sors de la pièce et regarde dans les chambres si un truc m’intéresserait. Une paire de chaussette blanche propre à ma taille je les prends avec moi je laisserai les mienne sale ici. Je trouve aussi un tanga propre à ma taille par contre question soutif laisse tomber je suis bien moins fournie que la propriétaire. Je rentre dans la salle de bain.

- « Tu as trouvé quelques chose d’intéressant ? C’est quoi un javelot ? »

J’enfile mes nouvelles chaussettes et le nouveau tanga laissant les miens sales ici. De toute façon, je n’ai pas de quoi les laver au vieux marché. Je me regarde les bleus et les éraflures dut à ma chute de l’autre jour sont toujours bien présentent. Je les masse et grimace en les regardant. Je repasse mon jeans déchiré dans le même accident et mon tshirt. Je termine de m’habiller. Je laisse à Leia le dentifrice et le reste si elle souhaite finalement se rafraichir aussi et je descends au rez-de-chaussée. Dans le petit hall, il y a sur une commode derrière des bibelots une petite assiette en bois ou se trouve une cle de voiture et une pomme. Je prends les deux et croque dans la première. Je continue mon exploration pour atteindre une porte donnant sur le garage. Wouaw une jeep wrangler. C’est Leia qui va être contente.
avatar
Messages : 363
Date d'inscription : 30/05/2018
Crédit Avatar : image du net remise en format par moi

Feuille de personnage
Vie:
45/50  (45/50)
Santé mentale:
60/100  (60/100)
Inventaire:
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: [TERMINE][02 Octobre 2017] Je ne suis pas inutile - Récupération d'objet [ft Leia Anderson]
Contenu sponsorisé
[TERMINE][02 Octobre 2017] Je ne suis pas inutile - Récupération d'objet [ft Leia Anderson]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 3Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
Sujets similaires
-
» Kan An Noz samedi 21 Octobre 2017
» « Qui suis-je ? Où vais-je ? Qu’est-ce qu’on mange à midi ? » - Neal. [Terminée]
» Je suis ton maître [PV Elya] [TERMINE]
» Je suis Miyake Kamikage! (terminé)
» Noob, je suis un noooob!

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Agonie :: Zone de conflit (RP) :: Burlington :: Centre-ville-
Sauter vers: